Des socialistes manipulent notre sondage

Imprimer

sondage ticket.jpgNotre sondage mis en ligne vendredi soir sur le ticket socialiste pour l'élection au Conseil d'Etat du 15 novembre prochain est manipulé. Vraisemblablement par des militants socialistes qui veulent soutenir leur champion.

Hier soir, sur le coup de 19h, nous avons placé ce sondage en deuxième position dans la colonne centrale du site. A ce moment là, la cheffe de groupe socialiste au Grand Conseil, Anne Emery Torracinta, ne recueillait que 8 ou 9% des suffrages des internautes. A peine plus que sa collègue Laurence Fehlmann Rielle, tandis que Véronique Purro et Manuel Tornare caracolaient en tête avec 43% et 42% des suffrages. En début de soirée, quelque 580 personnes avaient voté.

Coup de théâtre, deux heures plus tard. La barre des mille votants était franchie. Et Anne Emery Torracint pointait à plus de 30% des intentions de vote. Ce matin, les aficionados continuent à voter. Le maire de la ville est en tête avec 36% des clics. Anne Emery Torracinta obtient 33%, Véronique Purro 26% et Laurence Fehlmann Rielle est clairement distancée avec 5% des clics.

Il est rare que nos sondages soient manipulés de la sorte.

Cette manipulation, notamment le fait qu'une même personne puisse voter plusieurs fois depuis son PC, est rendue possible du fait qu'en Suisse les adresses informatiques des PC - les adresses IP - ne sont pas attribuées une fois pour toute. Comme le sont notamment les numéros minéralogiques des véhicules en France.

En effet, pour des raisons de coûts notamment, les fournisseurs suisses d'accès à Internet attribuent des adresses IP à la demande au moment où vous vous connectez. L'adresse IP de votre PC n'est donc pas toujours la même. De ce fait il ne sert à rien d'associer le vote d'un sondage à une adresse IP, afin d'empêcher plusieurs votes depuis le même PC. Pour empêcher nénamoins de voter plusieurs fois, le système qui gère le sondage envoie un message au PC qui s'enregistre comme un cookie. Cependant il est possible et facile de supprimer ces cookies à la main et donc de voter plusieurs fois à partir du même PC.

JFM

Commentaires

  • C'est un peu l'hôptial qui se fiche de la charité!
    C'est VOTRE sondage qui est manipulé! En effet, je vous rappelle que les socialistes devront choisir entre 5 candidat-e-s et non pas 4. La candidature de Charles Beer est une candidature comme les autres, et il devrait donc lui aussi figurer dans les choix proposés, vous ne pensez pas? En effet, il est possible - mais est-ce probable?... - que le PS choisisse une configuration de candidat-e-s (suicidaire) qui n'inclue pas le sortant...

    Dans ce cas là, c'est VOUS qui manipulez l'opinion, non?

  • Il serait intéressant d'analyser comment ils ont réussi à le manipuler... les votes proviennent de quelles adresses IP?

    Si vous n'arrivez pas à expliquer comment CE sondage a été manipulé, comment prouver que les AUTRES ne le sont pas?

  • "Il est rare que nos sondages soient manipulés de la sorte."
    Quelle plaisanterie! Le système de sondage des sites d'Edipresse a été maintes fois signalé comme permettant toutes les manipulations! Ils n'ont strictement aucune valeur, si ce n'est celle d'attirer du public sur les pages du site.

    http://pikereplik.unblog.fr/2008/12/10/petites-sottises-mediatiques-xvi/

  • Les sondages Internet ne sont jamais sûrs, en témoigne votre explication. J'imagine que lorsque les partisans de Mme Rielle auront découvert ce sondage, elle va vite grimper! Ce qui est relativement étonnant, c'est le nombre de votant depuis 6h ce matin, et la montée de M. Tornare (distancé à l'aube)!
    Mafois, cela nous prouve les dérives d'Internet! Espérons que le e-voting soit plus sûr....

  • Il ne vous reste qu'à procéder à des recherches de traçabilité sur cet afflux de votes qui vous surprend, les dénoncer nommément (si vous les identifiez) et à retirer le sondage de vos pages internet.
    kurz und schmerzlos, comme disait mon regretté prof d'allemand Jean-Louis Châtelanat.
    p.losio

  • En tout cas, votre article a fait exploser les votes en faveur du chouchou des médias, c'était peut-être le but de ce billet ;-)

    Quant à la traçabilité des adresses IP, elle vous dira quel est le fournisseur d'accès le plus fréquemment utilisé par les lecteurs des blogs Edipresse, c'est tout. Pour que les fournisseurs d'accès fournissent l'identification de la personne derrière une adresse IP non fixe, un jour donné, il faudrait qu'Edipresse porte plainte. Il faudrait aussi que les internautes qui votent n'utilisent pas d'outils d'anonymisation. Je doute toutefois qu'Edipresse ait suffisamment d'arguments pour porter plainte pour fraude, rien dans les règles du sondage ne dit qu'il est interdit de voter plusieurs fois pour son/sa candidat(e) préféré(e). Tout le monde sait que ces sondages sont du pipeau.

    http://www.anonymat.org/

  • Votre billet aborde plusieurs thèmes ...

    1° L'affectation dynamique des adresses IP n'est pas propre à la Suisse comme vous le laissez entendre. C'est la méthode optimale permettant aux prestataires de services internet (Swisscom, etc.) de gérer un quota d'adresses dont ils disposent pour les affecter aux utilisateurs en fonction des besoins réels, c'est-à-dire lorsque ceux-ci se connectent en lançant leur navigateur (Internet Explorer, Mozilla Firefox, etc.). L'adresse IP étant libérée et remise à disposition lorsque l'utilisateur ferme sa session en arrêtant son navigateur, voire son PC.
    Pour utiliser une comparaison, l'affectation dynamique des adresses IP est à Internet, ce que les caddies sont aux supermachés.
    L'affectation statique d'adresses IP (adresse permanente) représente plutôt l'exception que la règle. Elle est généralement réservée à des sites professionnels.

    2° Les sondages sur Internet et notamment les sondages destinés à des fins électorales sont à prendre avec beaucoup de précautions étant entendu qu'on peut leur faire dire tout et n'importe quoi, en fonction notamment de la formulation de la , ou des, questions posées. Pour ma part, j'y vois un danger pour la démocratie, du fait qu'un tel sondage relève d'une opération de marketing. De fait les partis politiques y sont sensibles. Ainsi un candidat peut être "promu" par son parti, non pas en fonction des idées qu'il défend, mais en fonction d'un profil qui lui est attribué à travers une image construite à partir de ce que les électeurs potentiels attendent. J'en veux pour preuve, la dernière élection présidentielle française où la candidate Ségolène Royal a construit son image à travers une opération de marketing par le biais de la "démocratie participative" : "Dites-moi ce que vous attendez de moi et je vous le donnerai ..." Une telle démarche est démagogique et dangereuse pour la démocratie, car elle laisse croire que tout peut être exaucé ....
    L'application de quotas en fonction du sexe, de l'âge, voire de l'appartenance sociale ou ethnique procède de la même dérive ...
    Le sondage d'opinion à des fins politiques n'est pas plus démocratique que l'expression du mécontentement par le biais des manifestations dans la rue. C'est juste un exutoire !

    3° Pour en venir à votre sondage sur les candidats socialistes, ceux qui se sont déclarés, c'est clairement de la manipulation de l'opinion publique. En effet, vous ne laissez d'autres choix que les quatre candidats proposés, étant entendu que M. Beer n'en fait pas partie, comme l'a fait remarquer un autre intervenant, M. Beer étant sortant mais candidat tout de même. Par ailleurs, vous auriez aussi dû laisser la possibilité d'une réponse : "aucun d'entre eux", car je vois pas pourquoi les sondés devraient se laisser enfermer dans un assortiment qui ne leur convient pas. C'est d'ailleurs exactement ce qui s'est passé en France lors de la dernière élection présidentielle.

    Conclusion : Sondage politique = danger pour la démocratie !!!

    Cordialement !

  • Encore une remarque :

    Le sondage d'opinion en politique n'a aucune légitimité démocratique !!!

  • Suite à une fausse manipulation en fin de semaine dernière, j'ai recliqué mais je ne sais pas si le système a enregistré mon vote car la 1ère fois après le clic "dérapé" s'est affiché le résultat du sondage (il y avait alors 42 votants)et la deuxième fois, quelques secondes plus tard, ce ne fut pas le cas .....????
    Est-il oui ou non techniquement possible de voter 2 voire plusieurs fois avec le système mis en place ?
    p.l.

  • @ Pierre Losio :

    " Est-il oui ou non techniquement possible de voter 2 voire plusieurs fois avec le système mis en place ? "

    Poser la question comme vous le faites en écrivant "voter" illustre bien les dangers que représentent les sondages d'opinion en politique, en instillant la confusion chez les citoyens qui s'imaginent qu'ils "votent", alors qu'il ne font au mieux que répondre à un sondage, au pire à se laisser prendre par une pure opération de marketing ...

    Cordialement !

  • Bonjour Monsieur Mabut,
    Je vais être hors sujet et m'en excuse, mais je n'ai toujours pas eu d'explication concernant l'utilisation de mon pseudo par un usurpateur, ceci malgré 2 email à la TdG, aurais-je aussi un problème de communication ?
    Je vous remercie de bien vouloir voir ce qu'il en est et de m'en informer.
    Salutations.

  • Oyé, Oyé... On n'est en février et le cirque médiatique pré-électorale est de retour. On vibre d'impatience de savoir qui du roitelet ou de ses damoiselles aura les faveurs du sondage mais qu'apprend-t-on : ils serait truqué... Par tous les saints, dans quel monde vit-on ? Les sondages, les statistiques, les nombres, les classements... sont tous issus du même processus : ils sont interprétés donc très peu fiables et manipulés selon les besoins....

  • Comment peut-on "usurper" un pseudo ?

  • @j.nizard
    Définition du Petit Larousse "S'approprier indûment, par violence ou par ruse un droit, un bien qui appartient à autrui".Etant enregistrée avec ce pseudo je le considère comme mien ;-) et toujours en attente d'une réponse.

  • Cher Monsieur Mabut,
    Non, le système de "radio-crochet à l'applaudimètre électronique" que vous proposez dans vos pages ne peut pas prétendre au titre de "sondage"! En effet, l'échantillon (c'est à dire l'ensemble des "cliquants", et non des "votants") ne peut, en aucune façon, être considéré comme "représentatif" de la population.
    Ce que vous appelez bien pompeusement une manipulation n'est qu'un effet pervers inhérent à la technique que vous utilisez, voire un effet provoqué, sinon encouragé, par celle-ci.
    Ces pseudo-sondages - amusants par ailleurs - s'assimilent plus à la technique des "prix d'appels" pratiquée par certaines grandes surfaces commerciales pour attirer le chaland qu'à la nécessaire rigueur statistique auquel leur nom, employé abusivement selon moi, fait référence.
    Sachant que depuis longtemps les métiers de communicateur et de journaliste se sont rapprochés, parfois au point de se confondre, ce que vous faites mine de dénoncer aujourd'hui ne devrait pourtant ni vous étonner ni vous choquer...
    Amitiés républicaines.
    Pierre Gauthier

  • Est-il oui ou non techniquement possible de voter 2 voire plusieurs fois avec le système mis en place ?
    Ravi d'entendre vos réponses!
    Henri Schaerer

  • @loredana
    Vous avez donc, après l'avoir "enregistré", un "droit" sur votre pseudo, qui pourrait même être un "bien".

    Bravo.

  • La presse ne représente qu'elle même. Alors ce n'est qu'une voix parmi d'autres...

  • C'est un peu partout pareil quand on veut manipuler on manipule tant et plus aussi je trouve qu il faudra bientot mettre sur la carte d électeur deux timbrages car avec un c'est facile mais avec deux c'est déja mons facile et ce serait un gage de mettre le deuxiéme timbrage a la sortie du bureau de vote pour etre sur que ce stratagéme ne soit plus de mise. Quand a DIEUDONE je suis contre ses idées et je trouve que l on lui donne beaucoup trop d importance dans les médias et que si il était moins montré il serait vite oublié et je vous dis cela car je suis pas raciste pour un sou.

Les commentaires sont fermés.