Merz déchaîne les passions: revue des blogs

Imprimer

kadhafi otages suisses.jpgC’est une véritable déferlante. L’affaire Kadhafi suscite une activité éditoriale sur les blogs sans précédent. Le site de la Tribune a aussi été pris d’assaut. Plus de deux cents commentaires ont été postés en quelques heures. Hier soir, plus de 2500 internautes avaient répondu à notre sondage. 81% dénoncent l’action du président de la Confédération. Florilège des blogs hébergés par la Tribune sur http://blog.tdg.ch.

Que d’agitation, écrit Blondesen, un blogueur régulier, volontier irrévérencieux, dont le nom est connu de la rédaction de la Tribune! "J’aurais à vrai dire toujours souhaité que l’affaire de nos deux otages provoque un minimum d’agitation dans la presse, même au-delà de nos frontières, et dans le public. Mieux vaut tard que jamais… Pauvre, pauvre Monsieur Merz, s’il s’avère qu’il a acheté le «Katz im Sack»… http://blondesen.blog.tdg.ch

Cette honte n'est pas la nôtre... 398 jours que nous nous heurtons à l'indifférence de l'ONU, à l'indifférence de l'Europe et de nos plus proches voisins, qui pendant que deux des nôtres sont retenus contre leur volonté, otages d'une situation à laquelle ils n'ont ni participé, ni voulue. L'Europe recevait en grandes pompes le chef d'Etat libyen. Tapis rouge, strass et paillettes. A décharge pour notre président, M. Merz, qui n'est pas allé en Libye l'esprit léger, les mains dans les poches, la chemise à fleur pour profiter des superbes plages de sable fin libyennes... et fort de l'appui de nos puissants voisins et amis de toujours... il y est allé avec les pieds et les poings liés.
Ceux qui devraient avoir honte se reconnaitront. Ce sont les mêmes qui ont profité de la crise diplomatique entre nos deux pays pour récupérer de juteux contrats à 8 zéro en lieu et place de nous soutenir face à l'injustice... Et il n'y a pas besoin d'aller chercher très loin.
Cette affaire nous aura appris beaucoup de choses et l'une d'elle est de savoir aujourd'hui où sont nos amis. A leur place, oui, j'aurais honte.
Meilleures pensées à nos deux ressortissants et à leurs familles. Ils et elles pensent que notre Président a eu le courage de faire ce qu'il fallait. http://doum.blog.tdg.ch Stéphane Valente, un grand blogueur régulier , conseiller municipal à Vernier, qui a lancé la campagne de soutien aux deux Suisses retenus en Libye.

Notre triste clown titre Bertrand Buchs, un excellent blogueur, hyper-régulier. Ce médecin, conseiller municipal de Carouge a parfaitement compris ce que le blog est aux méninges ce que le jogging est aux muscles: une discipline quotidienne.  A quoi peut-il bien servir, notre bon président de la Confédération. Il n’a toujours pas compris qu’il n’est plus un chef de bureau mais notre représentant symbolique. Il est, à ce poste, plus que lui-même, il est la Suisse. Il doit représenter notre objet de transition, notre totem. Pourtant, il est né pas loin de la source de nos mythes fondateurs. Il devrait le savoir, il devrait le sentir. Et bien… rien de rien. http://bertrandbuchs.blog.tdg.ch

En allant à Canossa, ou plutôt à Tripoli, Hans Rudolph Merz a prouvé qu’il était un grand homme d’Etat et un homme d’action courageux, qui savait prendre ses responsabilités. Un homme aussi qui a vu passer la mort de près, il n’y a pas si longtemps et qui, sans doute, souhaite ne plus perdre son temps. Cela ne fait plaisir à personne de devoir s’excuser publiquement pour quelque chose dont on ne se croit pas coupable, mais lui a eu le courage de le faire, sachant ce que cela pouvait lui coûter en termes d’image. Dans un but bien précis: obtenir la libération des deux otages, qui sont retenus depuis plus d’une année. Et au passage, relancer la machine économique. http://philippesouaille.blog.tdg.ch
Philippe Souaille, blogueur attentif et informé, est un des rares à prendre la défense du ministre du président de la Confédération.

Fabiano Forte n'en revient pas. Le président du PDC Genève quand il découvre "les vraies raisons de la demande de pardon. «Aujourd’hui, j’ai rempli ma mission et j’ai atteint mes buts qui sont de liquider la situation de l’année dernière et ouvrir la voie au marché libyen» aux sociétés suisses, a-t-il déclaré.» Soit Merz a commis une bourde en matière de communication, soit il assume ces propos, il mais doit en tirer les conséquences, car c’est une honte de tenir de tels propos! http://fabianoforte.blog.tdg.ch

Tripoli aller-retour Le député vert Pierre Losio n'est tendre lui non plus: Le radical appenzellois a lâché que les autorités genevoises s’étaient mal conduites. Le plus choquant, c’est qu’on apprend que les responsables de cette «genferei» (une de plus) allaient être sanctionnés? Ah bon? On va mettre à pied les gendarmes qui ont procédé à l’arrestation? Des têtes vont-elles tomber sur la sciure du Parquet (la majuscule est intentionnelle) genevois? Tout passe? Là ça passe mal! http://toutpasse.blog.tdg.ch

Demander à la justice de s’excuser quand elle dérape, autant demander à une taupe de voir le soleil. John Goetelen qui sait de quoi il parle a été avec Blondesen et Stéphane Valente parmi les trois blogueurs de la Tribune à rappeler régulièrement que deux otages suisses étaient retenus en Libye. Il écrit: Si donc Monsieur Merz aurait eu raison de présenter des excuses, il importe que cela soit l’exemple à suivre. On attend maintenant une analyse en profondeur des méthodes de la justice, et des excuses publiques pour toutes les accusations qui ont abouti à des non-lieux ou acquittements, ainsi que des dédommagements conséquents (500 000 fr. demandés par Hannibal Kadhafi pour 24 h de garde à vue, que faudrait-il verser à ceux qui font des mois de préventive et sont innocentés ensuite?). Sans quoi, cette affaire n’aura servi à rien et laissera avant tout le goût de l’humiliation. Monsieur Merz, pour être cohérent, je vous demande donc de lancer une grande réforme de la justice. http://hommelibre.blog.tdg.ch

Dans un communiqué signé Minet, citoyen genevois, alias Walter Schlechten, le très remuant président de l'Union du personnel du corps de police, écrit: (...) Minet n'a aucune remarque à faire sur un éventuel tribunal arbitral étranger qui aurait le droit de désigner les « coupables » au sein des autorités et de la police genevoise, sachant qu'il résistera à toute action qui ne serait pas strictement conforme aux libertés individuelles garanties par la Constitution genevoise, relevant que ce tribunal ne serait alors irrémédiablement pas reconnu par nos Autorités. http://minet.blog.tdg.ch

La Suisse n’avait pas à présenter d’excuse La Suisse, vieille démocratie, d’au moins 161 ans, modèle à bien des égards, pieds nus et en chemise devant le maître de Tripoli. L’image, pour l’opinion publique de notre pays, pour le principe d’égalité devant la loi, est tout simplement insupportable. http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch. Le journaliste Pascal Décaillet se demande également dans un nouveau billet Mais d'où sort donc ce "tribunal arbitral"?

Affaire Kadhafi: Genève, le monde vous regarde, écrit le journaliste sénégalais Gorgui Ndoye, un des rares à trouver des explications au geste du président Merz: Qu'avions nous fait ou entrepris pour la libération de ces otages suisses injustement privés de leur liberté en Libye? C'est certainement dans la douleur que le Président Merz a présenté, hier, ses excuses au peuple libyen. C'est un homme qui a aliéné une partie de lui-même mais dans la pleine conscience de ses charges présidentielles. A -t-il raison, seul l'avenir nous le dira. Dans un pays libre, il est constant que le citoyen peut exprimer sans aucune forme de procès ses opinions dans le respect des limites de la Loi et de la liberté d’autrui. Mais, il me semble aussi que beaucoup de personnes ont été absentes quand il fallait vraiment se faire entendre. Et qu'avions nous fait ou entrepris pour la libération de ces otages otages suisses injustement privés de leur liberté en Libye? http://gorguindoye.blog.tdg.ch

Candide Merz et les sirènes de Tripoli Est-ce un hasard? Dans la semaine, nous venions d'apprendre que notre trop gentil Président s'était comporté en héros durant son jeune âge pour avoir porté secours à un artiste de l'Est prisonnier du Rideau de Fer. Notre Ministre a-t-il voulu rééditer son coup? Tel Ulysse appelé par des sirènes orientales, il a senti le bon coup. Hélas, c'était un coup fourré. Passant par-dessus l'excellent travail préparatoire des diplomates suisses emmenés par notre Ministre des Affaires étrangères, notre capitaine de navire a plongé dans les eaux empoisonnées avant même que nos marins politiques ne puissent l'attacher au mât du capitaine. http://pachakmac.blog.tdg.ch Jean-Marie Gumy

La Suisse prend un cours de diplomatie, grâce à Genève. Il faut le reconnaitre, ces dernières années, les verts et les socialistes ne nous ont pas tant donné l’exemple de la diplomatie. Car bien que cela puisse perturber les intellectuelles, il n’y a pas qu’une seule logique de penser juste. La diplomatie, c’est l’art du dialogue. Ce n’est pas comme la gauche aime faire, on ne se limite pas à penser « j’ai raison, tu as tort, alors tu fais ce que je dis. C’est pour la paix dans le monde !». http://ddddnews.blog.tdg.ch David Divorne

Le courage de Merz Comme dans le cas UBS et bien d'autres situations, un bon accord vaut mieux qu'un mauvais procès. La canicule contribue sans doute à chauffer les esprits. Dans quelques mois, l'affaire sera oubliée et ont sera redevable au président de la Confédération d'être allé à Tripoli. Des erreurs il y en a eu à tous les échelons dans cette affaire. L'engrenage s'est montré cette fois fatal à l'honneur de la Suisse. Mais croyez-vous que Kadhafi et les démocraties qui nous entourent et sont restées muettes du moins officiellement en sortent grandit? Notre fierté nationale aurait-il été moins écornée si nous avions attendu encore une année? Savoir s'excuser, pardonner sont des armes qui peuvent se révéler redoutables. http://jfmabut.blog.tdg.ch J.-F. Mabut

Et encore à propos de Merz et Kadhafi

Lybie: Deux vies contre deux vies? Voir de l'héroïsme dans cette fausse victoire est largement exagéré. J'y vois surtout un dilemne éthique probablement inédit dans l'histoire récente de l'Occident: On a versé des rançons pour les infirmières bulgares, mais Nicolas Sarkozy n'a jamais eu à plier l'échine de la sorte, ni à offrir des vies en échange. http://auxfrontieresdelextreme-centre.blog.tdg.ch C'est signé Carlitos de Unamuno, un auteur dont je ne connais pas l'identité exacte.

Agir par surprise Il aurait fallu au début, à mon humble avis, agir par surprise, propose Mariette Bauduccio-Deluc. Il y avait certainement des manières de faire, mais là, on a bien trop peur de faire un coup d’éclat, on risquerait d’être vu. http://inanna.blog.tdg.ch

Charles Poncet ou le pantin de la Libye http://jcducrot.blog.tdg.ch

Le Conseil d'Etat réagi intelligemment. Les 7 sages de Genève sont, comme la presse et un nombre impressionnant de citoyens, surpris. Il y a de quoi. Monsieur Merz et 6 ses collègues ont pris une décision cassante. Ils sont allés dans le mauvais sens. http://fvelen.blog.tdg.ch François Velen

Commentaires

  • Avec ce clown, plus la Suisse baisse le froc, plus ça sera terrible !
    En s'excusant, Merz avoue la culpabilité des autorités Genvoise, complètement indépendante des politique fédéraux.
    Cette une ineptie sans nom qui commence à laisser passer d'autres intérêt que la justice et la défense de nos citoyens notamment ceux maintenus en représailles dans cette dictature sanguinaire !
    Dont je signale un certain jean ziegler comme intime de cette ordure !
    La sortie de cette lamentable affaire faite de lâcheté et de corruption met les Suisse dans une position de danger à l'étranger.
    Il n'est pas conseiller au Suisse de voyager dans les pays musulmans, des actes fanatiques ne sont à exclure. En cas d'atteinte à l'intégrité de citoyens suisses, la recherche de pistes et de suspect n'en sera que plus compliquée.
    Les lybiens ont toujours engagés des représailles surprenantes dans leurs disproportions, comme Lockerbie et le DC10 d'UTA dans le désert du Ténéré en 1989 et bien d'autres assassinats et d'attentats.
    C'est le langage des Kadhafi, tuer lâchement des innocents, nous avons affaire à un malade, dont le fils encore plus psychotique rêve de faire exploser une bombe nucléaire sur la Suisse.
    Non, Merz est un malade aussi qui nous fait des infidélités sans notre consentement, par la porte de derrière !
    Cette affaire est loin d'être terminée, c'est sûr !

  • Des qu’il s’agit de pétrole, de banques, d’argent douteux, la Suisse le prouve, pas de principes, pas de morale, pas d’honneur. C’est ce qui s’appelle la neutralité suisse. Sa quotation en bourse c’est humiliation, genuflexion et trahison, mais ….ce n’est pas nouveau
    lu sur http://gerardrouah.wordpress.com

  • Lors du rapt des deux soldats israeliens par le Hizboula Libanais, une partie de Beirut a été détruite par l'aviation israélienne, et CALMY REY a jugée la réaction ''disproportionnée''
    A quoi sert l'aviation suisse ? A défendre quoi ????

  • Les FA-18 sont prêts à attaquer Tripoli. Le problème, c'est le ravitaillement en vol de ces avions pour atteindre la Libye. Ce ravitaillement ne peut pas se faire par l'OTAN, car l'UDC est contre cette organisation!

  • Y a qu'a bloquer tous ées comptes de ce fils de pute et lui confisquer ses stations services et on va voir si il fait le malin.
    Mais au contraire, cette bande de corrompu, vont lui lécher le cul !
    Nos conseiller fédéraux ont de drôle de moeurs !

  • Raoul, vous avez tous résumé, entre des politiciens qui prennent en considération des facteurs humains ou des facteurs bakshish !
    D'ailleurs tous ces allers et retours à Tripoli, doivent êtres assez juteux, sinon je ne vois pas pourquoi cette valse d'avions ne pas ramener nos otages, c'est qu'il y vont pour d'autres consolations !

  • Nous avons 33 FA-18 - Cruise Range 3'300 km et Dog Fight range 550 Km. Nous avons qu'acheter d'urgence un ou eux appareils d'approvisionnement (il existe même une possibilité de les louer en Russie)En tout cas, le non retour de nos hotages est une déclaration de guerre par Tripoli. Donnons leurs 14 jours de préavis avant de commencer les annonces sérieuses.

  • Un soldat qui trahit son pays est jugé et durement condamné.
    Le "président" trahit son pays.. que devons nous faire?

  • Quel FA18, un RPG à 2'000 $ et plus de raffinerie, pour commencer, ensuite les comptes dans les banques et on verras !
    Les 3/4 de la lybie est en Suisse, pourquoi aller bombarder !

  • Robert C. C'est exactement ce qu'il se passe dans ce pays devenu pourri jusqu'à la moelle !

  • Regardez les déclarations de kadhafi sur les négociations libyennes avec les autorités écossaises sur des contrats, il a dit que "ces contrats ont toujours été sur la table" !
    Les écossais essayent de démentir !

  • La suisse se retrouve dans de sales draps.
    Lister comme paradis fiscal, elle doit en urgence signer des accords avec 12 pays pour en sortir. Après avoir renfloué à coup de milliards, une banque dirigée par des mégalomanes, la Suisse se voit signifier de dévoiler sur dénonciation une liste rouge de fraudeurs et de revoir sa copie sur le secret bancaire. Embourbée dans une sale histoire qui a pris de proportions inimaginables, la Suisse doit s'excuser pour pouvoir conserver des contrats pour ses sociétés et délivrer 2 otages pris au piège. Voilà l'état des lieux aujourd'hui en Suisse qui se réveille et n'arrive pas à sortir de son cauchemar car après tant d'attaques, elle a plié un genou à terre et c'est la curée, tout le monde y va de ses revendications. La Suisse n'a plus qu'une chose à faire grâce à son bon niveau de vie, à sa innovation, à ses universités, à ses entreprises performantes, à ses centres de recherche à la pointe, elle doit sortir son Jocker et jouer la carte de la "guerre des talents". Au lieu d'un migration bas de gamme, problématique car difficile à gérer sur un petit territoire, allons plutôt chercher dans le monde des universitaires, chercheurs, spécialistes, experts, des ingénieurs, de la médecine du monde entier et gardons-les chez nous pour booster notre économie et le secteur des PME. Pillons le monde de gens, de créatifs qui amèneront chez nous de la "plus value" intellectuelle et financière. Les banques continueront de fonctionner sans aucun doute mais arrêtons de mettre tous le oeufs dans le même panier.

  • "Après avoir renfloué à coup de milliards, une banque dirigée par des mégalomanes"

    Il faut dire que ce n'est rien par apport à ce que les suisse paient pour les socialo mégalo. Facture qui se monte chaque année près de 30'000'000'000 de francs et qui ne rapporte pas un seul milliards, ni une quelquonc solidarité (social n'est pas égal à solidarité) et encore moins la compassion.

    Mertz à rattrapé le coup d'un chef de police qui a démontrer avoir égo surdimmenssioné en arrêtant un fils à Khadafi comme on arrête un criminel de quartier. Et cela en toute connaissance de cause. (attention je ne blame pas les policiers qui ne font qu'obéir aux ordres).

    Alors comme je le dis, les "authority of Geneva" ont suivi leur procédure. Super, tant mieux! Féclicitations, on voit ou cela nous à menée... A quoi bon avoir rasion si c'est pour recevoir un bombe A sur la gueule?
    Si vous voyez une voiture bruler on feu rouge vous la laissez passer pour ne pas faire de casse (ni à vous ni aux autres) ou vous lui foncez dedans, juste pour lui signifier qu'elle avait tort?

    On ne fait que payer un manque total de diplomatie (c'est quand même un comble pour la "geneva International"). La gauche, si persuadée d'avoir raison n'a pas besoin d'utiliser la diplomatie, puisqu'elle à raison... Et après elle nous fait de belle moral sur la manière d'accepter de s'ouvrire au monde? Tu parles! lol

    Et à voir la diplomatie qu'utilise les "justes" politiciens pro-européen qui font tout pour un rendre le monde "meilleures", c'est sur que l'on ne risque pas de s'étouffer avec. Surtout que si la merveilleuse "Geneva International" n'est même pas capable elle, de mettre en pratique ce qu'elle prone dans monde entier...

  • ddnews, ça veut dire qu'à Genève, bienvenue aux sanguinaire qui maltraitent leurs employés !
    Bravo, il faudra bientôt ouvrir un marché aux esclaves et rétablir les châtiments corporels, en deux mot, instaurer la sharia et la flagellation publique !
    Bravo, c'est une grande avancée vers la lumière, c'est comme ça que l'on va s'en sortir, juste pour que quelques banquiers puissent continuer à s'en mettre plein les poches !

  • Non ca veut pas dire ca. Cependant foutre le pays dans l'ambarras pour un taré qui bat sa femme, je me demande si vraiment sa vaut la peine???

    Ca peut peut-être vous surprendre mais la culture suisse n'est pas l culture universelle. On peut très bien faire regner démocratie et diplomatie. Mais quand on utilise des moufle pour jouer du piano, il ne faut pas s'étonner que la mélodie ne donne pas grand chose...

  • Euh qui ne bat pas safemme pardon mais ses employés...

  • Dans "Anatomie d'un désastre" (L'Occident, Islam et la guerre au XXIe siècle), Enyo dit:

    Page 132: "Origine de la violence: Ce schema régit tout particulièrement la société islamique arabe: chaque groupe, comme chaque individu, doit pouvoir montrer qu'il est maître à la fois d'un inférieur et de lasituation. La quasi-intégralité des relations humaines s'épanouit selon des règles de préservation de l'honneur et d'évitement de la honte, en vue de défendre sa position et celle de son clan. Les Arabes considèrent toujours le jugement moral occidental sur leurs principes d'organisation sociale tels que le favoritisme pécuniaire ou la déconnexion du travail et de la récompense, comme "eurocentrique".
    Page 133: "Exploiter les faiblesses de l'autre pour se garantir un statut de domination dans la plus futile des situations est un impératif social".
    et
    page 255: "Le réalisme rend possible des relations suivies entre Occidentaux et despotes en terre d'Islam. Or, les Musulmans n'ont a leur tour que condescendance pour ceux qui fuient les relations conflictuelles. C'est à dire les faibles".

  • Ils sont uniquement des américains et israéliens, parfois britaniques, serbes et francais, à savoir comment traiter la violence et le chantage qui provienent de certaines paries du monde. C'est uniquement par une riposte par le feu et la violence qu'ils arrivent à se faire respecter.
    Si nous n'avons pas le c..... pour nous défendre physiquement par le coup de poing, tant pis, nous irons à notre perte***

  • Bonjour,
    Je pense que dès le départ, la situation avec la Libye est délicate, que les marges de manoeuvres sont réduites , et qu'il fallait bien trouver des compromis... ce qu'à fait notre conseiller Hans Merz.
    En tant que suissesse , la situation et le rôle de notre conseiller R. Merz n'est pas si facile or présenter nos excuses ne signifie pas pour autant que la Suisse se rabaisse et fait preuve de faiblesse...il faudrait au contraire que les Suisses voient plus loin que leur "bout du nez" c'est tellement facile de critiquer finalement je me demande combien auraient le courage de prendre des décisions et d'agir afin dans un premier t de sauver deux personnes des griffes de K. et d'autre part de débloquer la situation ....comme le commerce Quant à l'aspect humanitaire et bien un conseil international se prononcera ultérieurement: c'est déjà une bonne chose.

  • Raison d’état oblige, le président de la Suisse a du se coucher devant Khadafi parce que les conseiller d’état genevois se couche devant leur propre fonctionnaire pour toucher la pleine retraite. En effet, ils ont besoin de leurs subalternes pour se faire réélire deux fois (il faut trois législatures pour toucher la pleine retraite). Déplaire serait fatale.

    Démonstration mathématique de cette ABSURDITE :

    Population genevoise : environ 450.000
    dont Suisse : environ 270.000 ( 60%)
    Nombre de foyers : environ 90.000
    Participation aux votes : environ 50% = 45.000
    Nombre de foyers de fonctionnaires : plus de 30.000 LA MAJORITE

  • La Suisse, on y croyait ! Une insularité miraculeuse qui nous avait, pour des motifs spirituels et temporels, inspiré via les Waldstätten ayant su dire "merde" à l'Autriche en 1291, semble aujourd'hui révéler les paramètres supposés de sa survie actuelle dans un monde chahuté par la crise (signez-vous au passage) :
    "Au nom du Père, du Fric et du Saint Bénéfice poten(ciel) !

  • • J’accuse le Président de la Confédération Helvétique, Hans-Rudolf Merz, d'avoir été le contremaître diabolique de la condamnation sans appel de la République et Canton de Genève, en inconscient, je l’espère mais ai de la peine à m’en convaincre, et d'avoir ensuite défendu son œuvre néfaste, depuis le début, par les démarches les plus saugrenues, anti-collégiales et les plus coupables.
    • J'accuse le Département des Affaires Etrangères de s'être rendu complice, tout au moins par faiblesse d'esprit, d'une des plus grandes iniquités de ce siècle naissant. »
    • J'accuse le Conseil Fédéral d'avoir eu entre les mains les preuves certaines de la culpabilité des époux Kadhafi et de les avoir étouffées, de s'être rendu coupable de ce crime de lèse-humanité et de lèse-justice, dans un but politique et pour honteusement tenter de sauver les accords financiers de la Suisse avec la Libye.
    • J'accuse les membres de l’Assemblée Fédérale, de par leur silence, de s'être rendus complices du même crime, sans doute par couardise ou, peut-être, par cet esprit de corps qui fait des Instances bernoises l'arche sainte, inattaquable.
    • J'accuse les services du Conseil Fédéral d'avoir fait une enquête scélérate, j'entends par là une enquête de la plus monstrueuse partialité. »
    • J'accuse enfin le Président de la Confédération d'avoir bafoué l’honneur de la Suisse, en se prosternant de la plus honteuse manière devant un homme qui bafoue au quotidien les droits humains les plus élémentaires.

  • c'est clair que merz n'a pas été seul en libye pour le compte des otages mais bien pour les sacrifier sur l'autel de la finance, il met le feu au pays et aucune réaction politique sous prétexte qu'il ne faut nuire au processus !
    La Suisse est dans la situation la plus absurde si l'on n'en croit les politiciens de ce pays.
    1). Il souhaitent gagner devant un tribunal arbitral alors que merz s'est excusé, qui s'excuse s'accuse, l'unique argument pour les libyens d'alléguer que la Suisse s'est excusée suffit pour que la Suisse ne possède plus aucune défense possible !
    2). Quand le président d'un pays ne fait confiance aux instances de son pays au point de cacher ses intentions dans une action concernant la sécurité de l'état qu'il est sensé représenté l'autorité, a trahit sa nation, et sa les libyens ne manquerons pas de l'utiliser contre la Suisse !
    3), Si le président d'un pays à trahit les lois du pays qu'il représente, où ce trouvent les limites de sa trahisons, et pour quel les raisons supérieur à ses fonctions officielles a t-il obéit ?
    4). De plus cette actions à été diligentée avec un terroriste ayant une grande partie de son butin en Suisse, qui pourrait croire que cet aspect n'est pas partie dans la négociation secrète entreprise par merz ! si il a du le faire secrètement !
    5). Dés lors qu'il est évident que ce personnage ait entamé de telles prouesses, dans quelle mesure, cette démarche démontre qu'il agit, non pour l'intérêt des otages mais bien pour des intérêts de tiers ne pouvant agir directement.
    6). Dans ce cas, il est évident que merz est entré dans une transaction mettant les otages en "otages" dans des négociations indépendantes de la seule cause qu'il était sensé défendre !

    Donc, il s'agit d'une forme de trahison smultiples,
    vis-à-vis de son mandat,
    vis-à-vis des collègues en charge de ce dossier,
    vis-à-vis des otages,
    vis-à-vis de la nation toute entière,
    vis-à-vis des droits de l'homme,
    vis-à-vis de commissions financières non déclarées dans l'exercice de ses fonctions, d'entrées illégales de revenus !
    vis-à-vis des caisse de la confédération, pour les frais de transport fédéraux à des fins personnelles,
    vis-à-vis des otages pour leur avoir piqué leurs valises,
    vis-à-vis de la souveraineté des décisions judiciaire de l'état de Genève,
    vis-à-vis de l'honneur de la police Genevoise et de son courage,
    vis-à-vis de la réputation de la Suisse et de Genève sur le plan international,
    vis-à-vis des contribuable qui suite à cette accord secret vont devoir payé des sommes certainement énormes vu les risques pris par ce traitre !
    vis-à-vis de la démocratie,
    vis-à-vis des accords bilatéraux avec l'Europe,
    vis-à-vis des priorités touchant la Suisse avec les demandes sur les listes de fraudeurs fiscaux,
    vis-à-vis des libyens victimes de cette dictature tyranique

    ça commence à faire beaucoup pour une visite secrète avec un dictateur motivé par la destruction de la Suisse, enfin de ce qu'il en reste !

  • This blog is very nice and informative. it is pretty hard task but your post and experience serve and teach me how to handle and make it more simple and manageable.

Les commentaires sont fermés.