Djemâa Chraïti et les dealers

Imprimer

djemâa chraïti vitrail.JPGdjemâa chraïti photo.JPGCette fin de semaine, Djemâa Chraïiti a publié une interview de trois dealers du quartier des Pâquis. Une aventure originale à découvrir ici. Djemâa Chraïiti, c'est un petit bout de bonne femme noiraude, pétillante, passionnée, amoureuse des gens, et de son quartier. Tunise et Valais sont ses origines: le sud mâtiné de précision helvétique.

Côté cour, elle est spécialiste en insertion dans le monde du travail (interview vidéo), elle vient de publier "Trou dans le curriculum vitæ ou vue sur la mer" (Editions Publibook, Paris, 2009, 53 pages), où comment être sûr de ne pas trouver d'emploi quand on ressemble ... au Christ: «Si Jésus devait se présenter pour un emploi aujourd’hui, il serait refusé d’emblée. Cheveux longs, type trop arabe, trop de trous dans le CV, bouge trop souvent. Il finirait chômeur ou à l’assistance publique.» C'est la conclusion de son bouquin.

Côté jardin, elle est écrivaine et blogueuse. Elle édite même deux blogs sur le morceau de toile qu'a ouvert la Tribune pour les Genevois.

"Durant deux ans , j'ai eu l'occasion de travailler en qualité de bénévole en Italie dans des camps rroms avec particulièrement la charge d'un camp de 300 personnes en provenance,  pour la plupart,  de Mostar en Bosnie Herzégovine. Ceci m'a permis de connaître "in situ" les conditions de vie réelles des Rroms en Italie et de prendre clairement position pour dénoncer la politique fasciste qui règne actuellement en Italie. "  On retrouve sa défense des Roms dans Bienvenue chez les Rroms (http://roms.blog.tdg.ch)

Dans Pâquis j'adoooore, Djemâa tient la chronique de son quartier multiculturel, égrène les rencontres étonnantes, retranscrit les histoires des gens qui racontent leur vie, leurs attentes. Bref exprime sa passion au quotidien à travers les regards des uns et des autres. Qui sait, il en  naîtra un roman,  peut-être ! Cest à découvrir sur http://paquis.blog.tdg.ch.

Cette fin de semaine elle y a publié une interview interactive de trois dealers du quartier. ça commence comme ça:

Sacrée fricasse. Vos questions répertoriées sur mon blog sont retranscrites sur une feuille glissée dans ma sacoche. Emmitouflée sous une cape et mon béret à pois blancs bien vissé sur la tête, j’ai les mains moites, c’est bien vrai: pas rassurée pour deux sous. Derrière la baie vitrée du Café des Trois Rois, j’observe un moment les dealers, de loin,  et ne vois pas les trois que je souhaitais interviewer. Peu importe, je bois un cortado sucré et me lance du haut de mes 1m58, le coeur battant, vers deux grands gars qui battent le pavé en attendant les  clients, à la hauteur de la rue de Zürich.

...

La suite est

JFM

 

PS: Djemâa affiche l'image d'un vitrail reproduit ci-dessus. Le choix de ce vitrail magnifique qui existe aux Pâquis, je vous laisserai le découvrir, en cherchant bien vous le trouverez à la rue de Fribourg, je vous laisse  fureter  partout et donner la réponse, c'est un jeu de piste !

 

 

Commentaires

  • Cher Monsieur, (je vous ai déjà posé cette question dans la note concernant les audiences...mais je n'ai toujours pas eu de réponse) il y a des erreurs dans votre classement ? Ou ma page d'administration dans mon blog dit n'importe quoi?

    Je ne comprends pas très bien… il s'agit de visites du 10 au 16 novembre ?

    Vous comptez par adresse IP ou par visites??? Car mon blog à ces mêmes dates a reçu en une semaine 391 visites (vous, dans votre classement vous dites 145) et actuellement il se trouve à plus de 570 adresses IP différentes et 1.113 visites depuis le début du mois, je ne comprends pas votre classement, merci de m’éclairer sur le sujet.

    Cordialement

    Barbie Forever

  • (hors-sujet)
    Chère Barbie,
    J'ai écrit directement à JFM et lui ai posé la même question...
    "Seul le silence répondit..."
    Ses classements sont joyeusement fantaisistes et, à mon humble avis, le reflet de ses sympathies et de ses antipathies.

    ;o)

  • Elle est pas belle la neutralité journalistique...;O)

  • (Hors sujet ouiiii) c’est regrettable en effet et ça donne plus du tout envie de tenir un blog dans ces conditions ! C’est pour éviter un possible silence, que je n’ai pas envoyé un mail directement à JFM et que j’ai décidé de poster ma remarque sur le webzine (à la vue de tout le monde) dans la note concernant les audiences donc pas hors sujet du tout.

    Merci Blondie, de m’avoir éclairé (en fait je m’en doutais un peu) mais naïvement je voulais croire à une erreur technique !

  • Revenant au sujet principal. Le vitrail se trouve à la salle de Jeux "Billard América" de M. Jalel Matri à la Rue de Fribourg. Je gagne quoi, M. Mabut?

  • @Haykel - Un voluptueux cappuccino au Billard America offert par mes soins ! Merci pour les bouquins que j'ai dédicacés

  • ChèreDjemâa
    surtout reste telle que tu es car le monde a besoin de Toi, de ton audace, de ton intelligence de la vivacité de ton esprit, de ton esprit critique et frondeur. Formidable et vraiment je me réjouis d'une possible prochaine rencontre afin de pouvoir débattre de si nombreux sujets que nous ressentons avec une sensibilité proche.
    Bernard

  • Concernant les dealers des Pâquis ils seront tjs là pour des raisons qu'à Genève
    le travail s'est fini pour une catégorie de personne dont ils n'ont plus rien à perdre malgré pour les étrangers dont ça fait plus de 20 ans que je suis dans ce
    milieu depuis Plainpalais,le problème s'est déplacé au Molard,puis à la Gare et maintenant les Pâquis.Si vous croyez qu'en expulsant les étrangers le problème va disparaître vs vs trompé.La seule chose que vs faite au c'est faire monté les
    prix différement par rapport à avant,en coupant le produit alors qu'avant les prix étaient élevés mais la qualité a baissé de se qui fait qu'avec 1 kilo H ou d'C il n'est plus possible d'arrêter qql puisque vs ne mettez plus la vie d'au-trui en danger alors que par le passé oui,grâce à la Police dont le marché s'ada
    pte au fur à mesure dont plus de 3000 toxicomanes déclarés prenent doses journa-
    lières sans compter les soi-disants occasionel dont ils sont plus de 2000 jeunes
    sans compter les bien intégrés comme certain policier qui prennent de la coke
    dont le marché est florisant.Pourquoi arrêter qql chose qui marche bien,la deman
    de est plus forte que l'offre.Sans compter les nouvels drogues crak,meth,spid,
    mélangé à des médicaments venants d'autres pays dont le prix est plus bas et mê-
    me banquiers viennent prendre leur dose pour moi il est trop tard de sauver Ge
    de ce vice à cause des politiciens,rien après prison pas boulot pas d'aides donc
    mieux de voler ou arracher un sac à une pers agée,les français viennent à gogo
    acheter des 100grs pr revendre de l'autre côté frontière comme les Lausanois qui
    tous les deux jours,il suffit que ns trouvions un endroit tranquille et la ville
    n'aura plus de problème mais attention il est plus facile de vendre dans tout Ge
    que la Police ne pourra pas s'en occuper de tout,à vs de choisir sinon pharmacie
    vole partout,se ne sont pas ses 300 policiers qui vont stopper le deal deplus le
    métier devient plus dangereux=arme blanche,pistolet qu'en on a plus à perdre tan
    pis pour l'otage ce que le public sera de notre côté puisque jusqu'à maintenant
    se que ns faisant c'est du commerce,à vous de choisir la guerre de la drogue est
    perdu d'avance malgré que GE est une de 400000ha mais avec du liquide rien ne
    stopera ce commerce à vous de choisir la réprésion a échoué et ne résoudra pas
    le problème alors soyons clairs et collaborants pour que les choses aie bien et
    ne se dégrade pas plus. La Police Ge ne fait plus peur et dans une année vive les avocats en présence avant de parler à cause des ripoux qu'il y a Ge.

  • Ça vous dérange si je vais poster une partie de cette information sur mon site? Je l'aime et je voudrais l'avoir sur mon site.

Les commentaires sont fermés.