Antoine Vielliard rend des comptes politiques sur son blog

Imprimer

vieliard municipales.JPGAntoine Vielliard c'est d'abord une tête bien faite posée sur de larges épaules. Il a l'air sympathique. C'est un politicien appliqué, plus appliqué que charismatique ou idéologue. Il a néanmoins accroché cette phrase au fronton de son profil Facebook: "Le principe de la République: le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple." C'est l'article II de la Constitution française. Tout un programme! Qui pourrait inspirer les Constituants genevois occupés à rédiger le  préambule de la Constitution genevoise 2012.* Encore que - c'est bien connu - tout dépend de celui qui interprète la volonté populaire.

En France, depuis Louis XIV et quelque temps avant déjà, l'Etat, c'est le roi et réciproquement. L'hyper président Sarkozy ne fait pas mentir l'adage. Un comportement autocrate "coûteux et prétentieux" qui chatouille quelque part le démocrate Antoine Vielliard.

Leader de l'opposition au maire socialiste Thénard de Saint-Julien-en-Genevois, Vielliard est, à 38 ans, déjà un vieux routier de la politique. Tendance canal historique, celui du Mouvement des démocrates de François Bayrou.

Il brigue un des 157 sièges du parlement de la Région Rhône Alpes, dont l'élection aura lieu les 14 et 21 mars prochain. Le Modem espère conserver le seul siège qu'il détient actuellement en Haute Savoie. Antoine Vielliard sera deuxième sur la liste derrière la sortante Véronique Drouet.

Antoine Vielliard édite deux blogs similaires ou presque, dont un sur la plate-forme de la Tribune de Genève. Tous d'eux s'intitulent Porte-voix: http://antoinevielliard.hautetfort.com depuis le 30 septembre 2006 et http://portevoix.blog.tdg.ch depuis le 15 août 2007.

"En fait, mes lecteurs sont différents. J'atteins une audience cumulée de quelque 400 visiteurs uniques par semaine en moyenne. Je n'ai jamais réuni plus de cent personnes à une réunion politique publique."

- Tout est-il dit, le blog est pour l'homme politique une manière peu coûteuse de promouvoir ses idées?

- Pas seulement, corrige le conseiller municipal, le blog est d'abord une discipline. je l'utilise pour rendre des comptes aux citoyens et à mes électeurs. Tous les politiques devraient en faire autant.

Antoine Vielliard habite à un jet de pierre de la plate-forme autoroutière de Bardonnex. Il n'hésite pas à dénoncer l'incapacité des Genevois à construire des logements sur leur territoire et celles de l'Etat français à offrir des conditions cadre aux entreprises leur permettant non pas de rivaliser avec Genève, notamment au niveau fiscal, mais au moins à faciliter la création d'emplois.

- Depuis 30 ans, les élus genevois, savoyards et gessiens s'ignorent et se contentent d'engranger les avantages supposés du chacun pour soi: les élus des communes françaises tirent profit de la rétrocession fiscale et se gardent bien de hausser le ton face au canton, tandis que les politiciens genevois sont bien contents que les travailleurs qu'ils importent trouvent à se loger dans la couronne française. Aujourd'hui on paie cash ce développement non durable. Le trafic des pendulaires ne cesse d'augmenter et le déséquilibre économique de part et d'autre de la frontière est criant.

La frontière, notre blogueur la connaît bien. Il est né à Chêne-Bourg d'une famille venue de la région parisienne. Son père était un Caterpillar comme lui est un Procter & Gamble. Antoine, le dernier de quatre fils a fait son école primaire à l'école française de Genève et son lycée à Annemasse: Mes parents ont choisi la filière française car ils n'étaient alors pas certains de rester à Genève. Ils y sont toujours. Mes frères qui on fait l'uni à Genève et à Lausanne habitent l'un à Genève, l'autre dans le canton de Vaud. Le troisième va s'établir en Valais.

- Moi, je suis monté à Paris. Je milite depuis 1991. A l'UDF puis au Modem. J'ai bossé à Bruxelles, à Singapour, avant de poursuivre ma carrière chez P&G à Genève. J'ai posé ma valise à Saint-Julien par amour de la France et passion de la politique.

Sa valise, elle ne reste pas longtemps dans le placard, il va régulièrement à Londres pour son job et s'est fixé le but de visiter autant de pays qu'il a d'années à son compteur.

vielliard longchamp.JPGVous avez invité François Longchamp lors de votre campagne pour l'élection municipale...

- A Geneve je me sens proche a la fois des Radicaux, du PDC et des Verts selon les sujets traités. J’ai aussi des désaccords avec chacun des trois selon les sujets. Mais historiquement l’UDF puis le MODEM a été constitué par ces trois familles de pensée en France aussi. Il y a des anciens radicaux, des anciens démocrates-chrétiens et des anciens verts au sein du MODEM. De manière plus intéressante, on a parmi les adhérents du MODEM Suisse des élus binationaux suisses qui appartiennent par ailleurs à ces trois partis. Je suis effectivement étonné par l'intérêt que certains radicaux portent à Sarkozy et l’UMP et je constate avec encore plus d’étonnement que certains membres éminents du PDC Genevois appartiennent au fan club de Sarkozy sur Facebook. A mon avis c’est un simple attrait du pouvoir plus qu’une proximité idéologique.

Pour revenir à vos blogs, recevez-vous des commentaires discourtois, comment les gérez-vous?

- J’ai eu des commentaires discourtois – essentiellement de militants PS et UMP. Lorsqu’ils s’en prennent à moi je les laisse. Je trouve utile que les citoyens sachent que faire de la politique nécessite aussi beaucoup d’humilité. On défend ses convictions et on se prend souvent des « sauts de vomi » dans la tête. Cette réalité est bien éloignée des estrades et des lumières des médias.. et je trouve utile que les citoyens en ait un peu plus conscience. Et ça fait toujours aussi du bien pour se remettre l’ego à sa place. J’y réponds... parfois fermement. Mais ce genre de commentaires a surtout lieu durant les campagnes électorales. Il y a eu parfois des dénonciations calomnieuses d’autres personnes sur mon site, dans ces cas la, je supprime les commentaires et transmets les adresse IP et les heures à la gendarmerie lorsqu’elle est saisie d’une plainte.

L'intérêt d'un site web réside aussi dans la connaissance partagée. Utilisez-vous les liens hypertextes?

- Je ne fais pas beaucoup de liens hypertextes. En général quand j’en fais c’est lorsque c’est le sujet de la note ou très directement lié. J’en fais aussi a posteriori pour améliorer mon référencement sur certains mots clefs.

Réalisez-vous une newsletter pour faire connaître votre blog?

- J’utilise effectivement la fonction Newsletter, mais je l’utilise de manière centralisée sur mon blog Hautetfort (car cela génère plus de visite répétée en raison de l’identité visuelle). Je l’utilise peu pour ne pas lasser les inscrits et essentiellement sur des sujets locaux.

Consultez-vous d'autres blogs?

- Mes activités politiques (conseils municipaux, conseils communautaires, commissions, MODEM Haute-Savoie, MODEM Rhône Alpes, MODEM national et d’autres activités associatives) ainsi que mes activités professionnelles me laissent seulement le temps d’écrire mon blog. Je consulte les autres blogs surtout sur la base des sujets traités, des titres des notes. Vos blogs couvrent souvent des sujets proches des sujets que je traite, c’est aussi le cas du blog de Pascal Décaillet. Sinon c’est surtout en fonction des notes.

 

 

vielliard 4.jpg
Antoine Vielliard en campagne électorale à Saint-Julien-en-Genevois

 

 

* La Gazette de la Constituante est un blog d'actualité sur les travaux de l'assemblée constituante genevoise. http://constitution.blog.tdg.ch.

Commentaires

  • Le blog de M. Veilliard est très intéressant, presque d'utilité publique pour les genevois que nous sommes. En effet, avoir l'avis des politiciens de l'autre coté de la frontière est très pertinente pour se faire une idée de la réalité de notre région. Seul bémol, le blog de M. Veilliard a fermé ses commentaires, c'est bien dommage!

  • Bonjour,

    Merci pour votre commentaire et vos encouragements. Pour ce qui est des commentaires, j'avais du les fermer au moment ou l'ambiguite de la loi electorale francaise interdisait les blogs invites. Maintenant que la loi a ete clarifiee par le Conseil d'Etat (francais), j'ai repris le blog sur la Tribune, mais j'ai oublie de reautoriser les commentaires. Desole pour cette erreur. Ils sont a nouveau ouverts maintenant.

    Cordialement,

    Antoine Vielliard

Les commentaires sont fermés.