Les 30 blogs les plus visités de la semaine

Imprimer

estèbe pate.pngjeromeestebe, Morningbullpascaldecaillet sont les trois blogs les plus lus de la semaine. Ils cumulent plusieurs milliers de visites chacun. Voici la liste des trente identifiants suivants, sachant que tous les blogs Tribune ont le même type d'adresse  (http://identifiant.blog.tdg.ch):,  julie, jfmabut,  haniramadan, gorguindoye, bertrandbuchs, regardscroises, leblogdjetliberte, webzine, fvelen alerte, lartpourtous, constitution, mohamedftelina, mrhayoun, mbolocameroon, geneve, miseenabyme, rienquelaverite, blondesen, blogres, blogdesamialdeeb, asseda, minet, etsionenparlait, causetoujours, planetephotos, jncuenod, switzerlandforever, philippesouaille.

Les sélections de la semaine sont ici (voir aussi dans la colonne de droite dans la rubrique CATEGORIES

Les incompatibilités ont encore frappé ! par Pierre Weiss

Jeudi 11 février, vers 22 heures, salle du Grand Conseil. Pour cause de cafouillage technique, les députés doivent revoter une résolution socialiste. Qui fait fi de tous les efforts cantonaux dans la lutte contre le fléau du chômage en exigeant une augmentation du nombre d'indemnités fédérales. En clair : la réouverture de la trappe qui éloigne durablement les chômeurs du marché du travail. Le résultat est ultra-serré : 47 voix contre, 48 pour.

Un député policier est-il un député comme un autre ? par Pascal Holenweg

Contre Elisabeth Badinter, pour l'écoféminisme ! par Julien Cart

La philosophe féministe Élisabeth Badinter, à l'occasion de la sortie de son dernier livre contre la tyrannie de la mère parfaite et la maternité "écolo", met le doigt sur le nouveau fléau machiste : l'allaitement. Pour elle, tout est dû à un « nouveau naturalisme » qui veut « culpabiliser » les femmes et les enfermer dans leur rôle de mère.

Les remèdes contre le rhume par Marie-France de Meuron

« Les plantes sont souvent inefficaces ». Evidemment, c'est un art de les préparer et de les prescrire à la bonne personne au moment juste et sur une estimation globale du malade qui n'est pas qu'une machine à faire un rhume. Il faut aussi cesser de dire qu'il y a des remèdes forts et des remèdes faibles ou doux. Il y a surtout le remède adéquat au moment opportun.

Cabinda par Justino da Oliveiro Bango

N'ayant  aucune  frontière  commune  avec  l'Angola  de  Monsieur  José  Eduardo  dos  Santos,  le  petit  territoire  de  l'Enclave  portugaise  du  Cabinda   n'a  que  deux  voisins  immédiats  qui  empêchent  son  existence,  en  tant  qu'Etat  à  se  libérer.  Il  s'agit  de  la  République  Démocratique  du  Congo   et  la  République  Populaire  du  Congo. Ces  deux  pays  ont  des  grandes  et  importantes  responsabilités  sur  le  drame  du  peuple  Cabindais  et  l'avenir  de  ce  territoire,  maintenu  de  puis  1974  sous  le  joug  néo-colonial  de  Luanda. Point de vue à lire sur le blog dont le soustitre est "Pour actualité Cabindaise,information Cabindaise,Consultant international pour les droits de l'homme au Cabinda,SRC,info" Justin da Oliveira Bango

Un grief imaginaire par Daniel Cornu

Un internaute, sous pseudonyme, s'étonne du retentissement donné par la Tribune de Genève à l'arrestation du cinéaste Roman Polanski, accompagné de la publication en clair son identité, alors que dans le même journal une information plus ancienne sur une affaire de mœurs, impliquant un avocat genevois, a vu le suspect bénéficier d'une protection sourcilleuse. Il y voit le signe d'une «manipulation médiatique».

Sauver l'école ! par André Duval

Je sais parfaitement que ce billet est risqué et qu'il va, à coup sûr, m'attirer les foudres de certains. Peu importe, je m'y risque. Je veux encore croire en l'école publique et refuse donc de me résoudre à prôner les écoles privées.

Résolution "120 jours" par Charly Schwarz

les absents étaient sur les bancs de l'entente (PDC) et de l'UDC Lors de la votation sur la résolution demandant au Conseil d'Etat de solliciter « sans délais l'augmentation de 400 à 520 jours la durée de l'indemnisation de l'assurance chômage » les absents étaient des députés de l'entente et de l'UDC. Sur les bancs des supporters de la résolution tous les députés étaient présents. Résultat : 49 pour (PS, Verts et MCG) / 48 contre (Libéral, PDC, Radicaux et UDC)

Que se passe-t-il au TCAS ? par Bertrand Buchs

L'Office cantonal AI demande la récusation d'une juge du Tribunal Cantonal des Assurances Sociales. Le parti socialiste dépose une interpellation urgente. Tempête dans un verre d'eau ? Ou campagne d'intimidation de la part de l'Assurance Invalidité ? J'ai le privilège de côtoyer régulièrement cette cours. Si je dis privilège, c'est que j'ai toujours été bien accueilli et surtout écouté avec patience et intérêt. J'ai toujours pu défendre, en toute liberté, le dossier de mes patients. Je n'ai jamais eu l'impression que les juges étaient partiaux. Le problème, c'est que l'AI n'a pas compris le fonctionnement de ce Tribunal.

Le maire de Saint-Julien mis en minorité sur le casino par Antoine Vielliard

(...) Nous passons à l'ordre du jour. Le Maire demande l'accord du Conseil pour ajouter une délibération sur une exonération pour le casino afin que celui-ci apporte une contribution de 50 000 euros à Guitare en Scène. La délibération aurait dû être vue en commission sur le casino mais celle-ci n'a pas pu se réunir car Bernard Laporte, propriétaire du casino était coincé par la neige ce jour là. Le projet de délibération nous est parvenue après les délais légaux qui exigent 5 jours francs avant le Conseil Municipal. Ca arrive régulièrement. Ces délibérations arrivées avec retard ont une validité juridique douteuse. Le Maire demande au Conseil son accord pour ajouter cette délibération. Coup de théâtre, François Cena, le premier adjoint exprime son opposition. Il est suivi par une majorité d'adjoints. Le Maire met au voix. Une majorité s'oppose à cette proposition du Maire. On peut comprendre ce vent de fronde : ce n'est pas la première fois qu'une délibération qui concerne Guitare en Scène viole les procédures habituelles.

Balzac, Une ténébreuse affaire par Alain Bagnoud Proust a fait de la scène finale de ce roman un pastiche. Ce n'est pas la seule chose qu'il ait reprise à Balzac, pour qui son personnage, le baron de Charlus, éprouvait beaucoup d'admiration. La scène de séduction du narrateur par Charlus, par exemple, est calquée sur celle de Lucien de Rubempré par Vautrin.

 

Les commentaires sont fermés.