13 et 14 février: Pierre Kunz met les pieds dans le plat

Imprimer

kunz Pierre constituante.jpgLe radical Pierre Kunz fait partie de ses constituants - hélas pas très nombreux - qui n'ont pas leur langue dans leur poche et n'hésitent pas à porter sur la place publique les questions délicates. Au fond c'est pour cela que les Genevois ont élu une Constituante (sans il est vrai qu'on leur présente la facture à l'époque). Elu pour que la Constitution de 2012 soit le produit d'un dialogue citoyen et non le fruit de cogitations à huis clos.

On lira donc la note que le Laconnésien a publiée sur son blog "Je la connais la musique". Pour le reste, nouvelle moisson généreuse de billets en tout genre. Notre sélection suit. Il suffit de cliquer sur les titres des extraits pour accéder directement à l'entier des textes. Et pour les sélections des jours précédents, c'est ici qu'il faut cliquer.

La Constituante va-t-elle institutionnaliser la démagogie ? par Pierre Kunz

Est-ce trahir la discrétion des travaux de commissions que de révéler aujourd'hui ce que nombre de Genevois présument déjà et qu'ils se verront confirmer dans les semaines à venir au sujet du sort qu'une majorité des élus à la Constituante entendent réserver aux droits populaires ? Est-ce abusif de dire aux Genevois aujourd'hui déjà que, incapables de se libérer des boutiques partisanes auxquelles ils appartiennent, ces constituants majoritaires ont décidé ... de réduire encore et fortement le nombre des signatures requises pour faire aboutir un référendum et une initiative ? Est-il outrancier de demander à cette majorité si elle a réellement compris le sens de sa mission ? Est-il déplacé de lui demander pourquoi elle se refuse à considérer objectivement l'histoire des droits populaires à Genève et les chiffres qui ont été recensés à son attention ?

Alinghi: les Genevois sont-ils des ingrats? Par JF Mabut

Souvenez-vous, en 2003 et plus encore en 2007, la fierté des Genevois lorsqu'Ernesto Bertarelli est rentré avec l'aiguière d'argent à Genève. Qui a fait le voyage de Valence cette année? Pourquoi ce désintérêt soudain? Savait-on que le bateau suisse allait perdre face à l'Américain Oracle? Que n'a-t-on pas entendu sur le duel des milliardaires sur le tapis vert et puis ces derniers jours en mer? L'échec d'Alinghi est un échec pour Genève.

Faut-il discriminer les flics? Par Jean-Noël Cuénod

Lorsqu'il travaillait à la «locale» de la Tribune de Genève, Le Plouc n'a pas entretenu des relations d'une tendresse absolue avec la gent policière. Cela ne l'a pas empêché de nouer de solides amitiés au sein de ce corps qui porte toutes les contradictions de notre société voguant entre hystérie sécuritaire et naïveté babacoule. Petit préambule pour dire à quel point Le Plouc est soufflé par le projet des socialistes genevois qui veulent réintroduire l'incompatibilité entre la charge de député et la fonction de policier. (...). Sur le même sujet on lira Les pestiférés du Grand Conseil une note d'André Duval sur http://etsionenparlait.blog.tdg.ch

Féminisme et écologie - un couple qui bat de l'aile Djemâa Chraïti

La philosophe Elisabeth Badinter, sur les ondes de France Inter,  à l'occasion de la sortie de son récent ouvrage "Le conflit -  La mère et la fille" ,  dresse un tableau peu reluisant des acquis du féminisme. En 30 ans,   la cause féminine s'est égarée, perdue dans les sinuosités d'un discours hésitant entre dogmatisme et aliénation. En conclusion, la femme s'est fait avoir sur tous les tableaux, elle est présente partout, à la maison où elle fait plus d'heures de ménage que son conjoint,  au travail où elle est moins bien payée que les hommes et la culpabililté n'a pas changé d'un iota. A Mauvaise mère est venu s'ajouter mauvaise travailleuse.

Le message de James Cameron par Rémi Mogenet

Je lis et j'entends dire que le message du film Avatar serait révolutionnaire, mais je m'étonne qu'on n'ait pas remarqué que les Na'vi demeurent passifs, face aux Terriens à l'aspect très américain qui les anéantissent, et qu'ils ne doivent pas leur salut à leur déesse, mais seulement au Terrien qui a accepté de devenir l'un d'eux, et qui a l'air lui-même très américain. Bien sûr, le film est antiraciste, puisque le Terrien accepte d'entrer dans la communauté extraterrestre définitivement, mais il n'en demeure pas moins, à mon avis, américaniste, en ce que le Terrien a seul la présence d'esprit nécessaire au salut des Na'vi.

La Saint-Valentin en quatre photos par Haykel Ezzeddine

Le point de départ une photo prise au mois de septembre 2007 à Dubrovnik. J'aime la rue et j'affectionne les scènes du quotidien. Cent pour cent naturel. Je me suis posé en face d'un vendeur de glaces et j'ai mitraillé sans discernement. Le résultat, un paquet de photos à déguster comme une glace un jour de canicule!

Voleur volé à La Praille par Pierre Béguin

(...) Cette présence curieusement agitée dans mon dos, à la table toute proche, je l'avais pourtant entrevue sans qu'elle ne s'incruste vraiment dans ma conscience. Quand l'homme se lève, mon amie interrompt notre conversation pour me suggérer de vérifier les poches de ma veste, posée sur le dossier de la chaise. Je m'exécute aussitôt. Mon porte-monnaie est bien à sa place. Par précaution, je vérifie le contenu. Vide! (...) Je dois laver l'affront. Je demande à mon amie, qui  a vu mon voleur de la-vie-ordinaire.

Vaincre sans combattre par John Goetelen

Cette maxime chinoise peut laisser perplexes bien des occidentaux. Elle illustre une différence de pensée entre notre culture et celle de l'Empire du soleil levant. L'occident valorise l'action immédiate, la confrontation directe et le résultat de cette confrontation. Dans la pensée chinoise, le processus en cours, le déroulement des situations qui pourraient aboutir à une confrontation, sont plus important que celle-ci. C'est ainsi que François Jullien analyse cette maxime. François Jullien est un philosophe, expert sinologue. Il note par exemple que l'Europe a fait preuve d'une qualité que peu d'autres partagent à ce point: la curiosité. C'est grâce à la curiosité que la science et la philosophie se sont développées de manière évolutive.

Au jour le jour, Gaza par Carol Scheller

L'Opération  Plomb Durci en décembre 2008 et janvier 2009 a dévasté la population civile de Gaza matériellement et moralement. Sommés par des feuillets lâchés par des avions israéliens de quitter leurs maisons, des centaines de familles ont cherché un abri illusoire : la bande de Gaza était scellée, il n'y avait nulle part où se réfugier en sécurité. Plus de 80% des tués dans les 23 jours cauchemardesques de l'assaut étaient des personnes sans aucun lien politique, dont 342 enfants.  Nejoud al-Ashqar, une survivante d'une attaque sur une école de l'UNWRA, a perdu un bras en essayant de protéger ses enfants. En vain.

Nuages = éclipse éclipsée ! par Klipsi alias Olivier Staiger

Lorsqu'on veut voir une éclipse totale du soleil, un des problèmes majeurs, c'est les nuages. Donc, on choisit souvent son lieu d'observation en fonction des statistiques météo, pas uniquement en fonction de l'accessibilité, la logistique de voyage, etc. Ou alors, on prend les grands moyens. On part au-dessus des nuages. En avion. Florilège klipsien sur http://klipsi.blog.tdg.ch

Un avocat pour les animaux est-il utile ? par Pascal Carlier

(...) la loi sur la protection des animaux est extrêmement mal appliquée. Cette loi prévoit des peines d'emprisonnement ou de 20'000 francs d'amende au maximum, mais elle ne débouche jamais sur des amendes de plus de quelques centaines de francs. Cela n'est évidemment pas du tout dissuasif. Je pense donc qu'il est faux de dire que notre loi est suffisante pour défendre efficacement les animaux. Elle serait suffisante si elle était correctement appliquée. Mais sans avocats pour animaux, elle ne l'est pas. Cette initiative complète donc idéalement la loi sur la protection des animaux et n'est absolument pas superflue.

Seconde série de Sukhoi Su-30 pour le Vietnam par Pascal Kümmerling

La Russie va fournir au Vietnam 12 avions de chasse Su-30MK2 supplémentaires, ainsi que des équipements pour des avions militaires pour un total d'environ 1 milliard de dollars.

Shirin Ebadi : le voile intégral "n'est pas musulman" et "peut être interdit" par Dominique Jordan

Il était une fois... ... "Opium" ... une étudiante enfin décidée à se lancer sur la toile Myriam Blal

Lorsque des talents quittent volontairement leur emploi par Nicolas Chauvet

Il est devenu assez fréquent de voir des cadres de talent quitter spontanément un emploi qui ne leur pas la satisfaction de voir leurs valeurs personnelles honorées. Les exemples frappants de Jacques et Anne-Marie sont caractéristiques d'une tendance croissante...

Quand les roses de la Saint Valentin font mourir un lac au Kenya par Christina Meissner

Une magnifique initiative de deux jeunes filles par Béatrice Fuchs

Julie et Clémentine, deux jeunes filles, la première effectuant une maturité professionnelle dans le cadre du service des affaires culturelles de la Clinique de Belle-Idée et Clémentine qui a terminé un stage dans ce secteur et des études en HES travail social, ont pris l'intiative de faire venir un mime, Monsieur Markus SCHMID de la Compagnie ANDRAYAS, pour effectuer un spectacle dans les unités psychogériatriques qui comprennent ces malades.

François Longchamp a-t-il perdu tout flair politique ou est-il sous l'influence de son mauvais esprit ? par Charly Schwarz

Comment gérer les commentaires

Deux actions importantes pour gérer les commentaires sur les blogs hébergés sur le site de la Tribune de Genève: 1. Définir une politique de publication des commentaires et 2. Gérer les commentaires. webzine.blog.tdg.ch publie la marche à suivre en image. L'occasion de deux nota bene. 1: En Suisse, il n'est pas possible de bannir des internautes indélicats, car l'adresse ip d'un ordinateur (sa plaque minéralogique) n'est pas fixe pour toujours, mais octroyée chaque fois que l'on se connecte. Il est donc impossible de bannir un internaute indélicat. NB 2: Les blogueurs sont entièrement responsables de ce qu'ils publient sur leur blog, y compris des commentaires. Les propos tenus dans les blogs n'engagent pas la responsabilité de la Tribune de Genève. Il convient de le rappeler de temps en temps.

 

Les commentaires sont fermés.