22 et 23 février: la Suisse et le tourisme sexuel

Imprimer

barthassat.jpg"La Suisse ne deviendra pas un paradis du tourisme sexuel" par Luc Barthassat, "Permis de tuer international !" par Walter Schlechten. "Un politicien français s'en prend à Mark Müller" sont trois des quelque cent notes publiées dans les blogs de la Tribune de Genève ces dernières 24 heures.

A lire aussi  "Comment bloguer avec succès" par Stephanie Booth, consultante, conférencière et formatrice en médias sociaux, mais elle est avant tout une blogueuse de réputation internationale, qui connaît internet comme sa poche et aime jouer les guides touristiques pour ceux qui découvrent la culture numérique.

Notre sélection du jour est ci-dessous. Hier, je n'ai pas eu le temps de vous proposer notre sélectioné. Google permet de recenser tous les blogs Tribune publiés le 22 février. Les voici! Et là vous trouverez le mode d'emploi pour réaliser cette extraction de la blogosphère. Bonne lecture et merci de vos commentaires, que nous apprécions d'autant plus qu'ils sont pertinents, courtois et signés. JFM

La Suisse ne deviendra pas un paradis du tourisme sexuel par Luc Barthassat

Le droit pénal n'intervient que de manière limitée pour protéger ces jeunes qui ont atteint la majotiré sexuelle (16 ans). Ainsi, seul est punissable celui qui aura poussé un mineur à la prostitution (art. 195 CP) ou celui qui aura commis un acte d'ordre sexuel avec un mineur dépendant de plus de 16 ans (art. 188 CP). Cette situation bientôt unique en Europe fait de notre pays une destination privilégiée du tourisme sexuel. Le canton de Genève a décidé d'agir il y a peu en adoptant une nouvelle loi sur la prostitution (LProst). Elle a pour but de mieux contrôler les nouvelles formes de prostitution (salons de massage et agences Il est nécessaire d'agir maintenant au niveau fédéral.

Comment bloguer avec succès par Stephanie Booth

(...) Le cerveau humain aime les histoires (c'est d'ailleurs pour ça que les anecdotes gagnent toujours face aux statistiques, et qu'on continue à avoir une peur panique des prédateurs sexuels sur internet et des accidents d'avion). Quand on se lance dans le monde des médias sociaux, en ouvrant un blog, par exemple, on aura beaucoup plus de succès si on sait y raconter des histoires que si on se contente d'y recopier communiqués de presse et autres informations promotionnelles. A la lumière cette petite porte ouverte sur le monde de la fiction, je relis mes conseils d'il y a quelques semaines pour bien écrire sur un blog, et je réalise qu'il y a maintenant des clés supplémentaires à offrir sur

Permis de tuer international ! par Walter Schlechten

Mahmoud Abou Al-Mabhouh, l'un des principaux responsables militaires du Mouvement de la résistance islamique (Hamas) a été assassiné le 20 janvier dernier dans une chambre d'hôtel à Dubay. Signe particulier de ce crime ; il ne dérange personne. Enfin, la mort avec violence et par préméditation de cet homme ne dérange personne, malgré l'aspect international de cette affaire. Quelques pays de l'UE se font bien un peu de soucis, mais en aucun cas pour l'assassinat en lui même. Dans cette société où l'on ne condamne plus assez sévèrement par voies judiciaires, où d'un côté l'on se bat pour que les investigations longues et périlleuses du Tribunal International de la Haye aboutissent à la justice des homme, face à des crimes contre l'humanité, là on banalise le meurtre, l'assassinat, les délit avec violence. Les assassinats politiquement dirigés ont toujours existé, mais en ne dénonçant pas ceux-ci, notre civilisation se rend coupable d'un délit moral.

Les enfants autistes vous racontent... Une vidéo explicite de Marie-Jeanne Accietto, alias Beatrix sur http://miseenabyme.blog.tdg.ch

Un journaliste kurde risque 525 ans de prison en Turquie par Demir Sönmez

Cartons rouges pour les communes?! Par JF Mabut

Cartons rouges pour Puplinge et Avully, coupables de n'avoir construit aucun logement depuis cinq ans. Sur son blog portevoix.blog.tdg.ch, le Saint-Julienois Antoine Vielliard est en campagne électorale pour les régionale de Rhône Alpes. Tête de liste du parti de François Bayrou il lutte pour obtenir au moins 10% des suffrages le 14 mars prochain sans quoi le Modem sera éliminé du second tour. En France comme en Suisse, le centre, canal historique, que représente Vielliard, formé des irréductibles indépendants qui ne se résolvent pas à se fondre dans le PS ni dans les Verts ni chez les radicaux, partis devenus ou jugés trop opportunistes en raison de leur intrication avec le pouvoir par fonctionnaires interposés, le centre donc est laminé. Pour mobiliser les 60'000 frontaliers et leurs familles, Vielliard tape sur les communes suisses qui « expulsent leurs jeunes de leur territoire ». Chiffres à l'appui, le politicien de Saint-Julien n'a va pas de main morte. Sur le fond il a raison, malheureusement pour lui, il se trompe de cible.

Feu aux tours de Carouge Malveillance ou envie de s'amuser ? par Mariette Bauduccio-Deluc

Ils sont mineurs et s'amusaient et bien ne pas mettre une amende pécuniaire, les parents sont susceptibles de la payer et les enfants de ne rien apprendre, non. Mais obliger les enfants à travailler pour réparer leurs bêtises et surtout si les parents ne sont pas d'accord, condamner alors également les parents.

Otages: Max Göldi s'est rendu aux autorités libyennes par John Goetelen

Quel est l'accord derrière cette reddition? Est-ce une manière de sauver la face de Kadhafi? Ou y aura-t-il encore des rebondissements au vu du caractère imprévisible du colonel?

La difficile (mais certaine) naissance de la démocratie en Irak. Par Dominique Jordan

Dans 15 jours, ce sera le renouvellement du parlement irakien et celui du premier ministre Nouri al Malik . Une première dans l'histoire du pays après guerre, est que cela se déroulera sans la présence de l'occupation de la coalition internationale. Les derniers contingents sont simplement cantonnés en dehors des localités, en attendant un retrait définitif pour 2011.

Jouer avec la peur, ou le temps des corbeaux Quel message? Par John Goetelen

Celui de la fin du monde. Annoncée à de nombreuses reprises par différents groupes, elle n'a pas encore eu lieu. Mais actuellement le thème reprend de la vigueur. Après le bug raté de l'an 2000, la date de décembre 2012 est mise en avant. Un film a été réalisé. Et si 2012 ne marche pas il y aura l'astéroïde Apophis en 2036.

Pierre Soulages, (deuxième partie) par Jean-Noël Cuénod

Pour donner verbe à ce nouvel aspect du noir, il fallait forger un terme qui lui soit spécifique: «J'ai inventé le mot outrenoir, au-delà du noir, une lumière transmutée par le noir et, comme outre-Rhin et outre-Manche désignent un autre pays, outrenoir désigne aussi un autre pays, un autre champ mental que celui du simple noir.» (...) Cette œuvre est l'exact contraire du vice actuel: le spectaculaire que l'on zappe, qui vide les têtes, pollue les cœurs et entraîne l'époque vers la spirale du «toujours plus» qui donne «toujours moins » de vie.

Le socialisme appartient au siècle passé par Yves Nidegger

(...) Les temps sont révolus où le socialisme pouvait prétendre incarner à la fois l'idée de progrès et celle de protection sociale. Car l'idée de progrès aujourd'hui, et les socialistes y souscrivent sans réserve, s'incarne dans la construction européenne, la  primauté du droit international sur le droit des Etats et l'idée corolaire que la souveraineté nationale est soluble dans les perspectives de croissance du PIB. Pour faire sienne cette idée très libérale du progrès, le socialisme a dû répudier sa croyance fondatrice en une justice sociale qui résulterait de la planification étatique des économies nationales et se convertir au dogme des quatre libertés marchandes, circulation des capitaux, des marchandises, des services et des travailleurs, en posant un acte de foi irréversible et suicidaire : postuler que le marché, du seul fait qu'il serait unique, se mettrait à secréter de la protection sociale comme le foie secrète la bile.

L'euro et la construction européenne, un défi inévitable ! par Antonio Pellegrino

Oui chers financiers, l'euro un jour se cassera la gueule comme toute monnaie qui navigue dans un système de changes flottants, et alors vous pourrez ainsi prendre vos bénéfices et retenter le coup ensuite. C'est bien la seule chose qui vous motive et que vous maîtrisez. Cependant, s'il y a une chose pour laquelle vous serez à jamais incapable de comprendre, c'est l'évidence d'un rapprochement idéologique nécessaire et inconditionnel des Etats membres de l'Union Européenne. Que la monnaie unique soit attaquée, cela ne fait rien, car comme je viens de l'expliquer ci-dessus, une cohésion solide des Etats de l'Union ne se fera que par la volonté d'une intégration sociale unilatérale. De ce fait, plus l'Europe se sentira menacée spéculativement et financièrement, plus la nécessité d'une intégration sociale se fera toujours plus pressante parmi la population européenne. En résumé, il se pourra bien que les conséquences liées au désastre financier, soient le ciment d'une véritable construction européenne capable d'affronter les prochains chocs externes qui seront imposés au Vieux Continent.

Quand le fric remplace l'éthique par Maria Roth-Bernasconi

L'argent n'a pas d'odeur, dit-on. Mais ce qu'il inspire en a une, et je la trouve pestilentielle : la solidarité internationale se transforme en chacun pour soi, la protection de la sphère privée sert à voler la sphère publique et la justice devient injuste. Partout, le fric remplace l'éthique et le gain supplante l'humain : contrairement aux apparences, nous avons tout à y perdre.

 

Les commentaires sont fermés.