9 mars: Dieu et le sexe

Imprimer

adultere-Jesus.JPGCréer ou donner la vie est évidemment une affaire qui ne laisse ni l'homme ni la femme indifférent. Et où Dieu ou les dieux ou le hasard et la nécessité ont leur mot à dire. Plus simplement, mais non sans risques, l'église protestante de Plan-les-Ouates a ouvert une série de conférences sur les Dix commandements. Lundi soir il était question de l'adultère. Malheureusement Pasini a passé à côté du sujet, ai-je écrit sur mon blog Vu du Salève. D'où quelques commentaires.

La bise glace la Suisse. Normal c'est le Salon de l'auto. Pour la bise des photos notamment sur le blog de Laurent Guiraud. Pour le salon, un blog ad hoc et aussi un autre pour l'autre Salon. A noter que la bise a aussi de l'effet sur notre chroniqueur boursier  Thomas Veillet.

 

Adultère Le célèbre sexologue s'est contenté lundi soir à Plan-les-Ouates d'égrener le chapelet des causes - nombreuses - des infidélités conjugales. Le fondateur de la Fédération européenne de sexologie n'est jamais vraiment entré dans l'intimité du couple. Là où brûle la passion, où se forge l'amour, où s'éprouve la jouissance et la tendresse. Là où les religions ont décrété: l'adultère, tu ne commettras point. Au terme de ce panorama des infidélités, quelques questions brûlaient les lèvres des quelque 50 personnes présentes dont une majorité de femmes. Trois ou quatre courageux ont ainsi remis l'église au milieu du village et l'adultère au coeur du débat. Pasini a répondu non sans à-propos: c'est à vous de me dire ce que le sacrement du mariage peut apporter à cette société qui a séparé l'acte sexuelle de la procréation et qui semble - pour 20 à 30 % désormais de ses membres - suivre Sex in the city et séparer désormais le sex du coeur. Il y a 25 ans je pensais que les hommes rejoindraient les femmes qui souffrent davantage de l'adultère. Or je constate que pour nombre de femmes le changement de partenaires ne semble plus être un drame existentiel intégral.

J’ai froid et j’en ai marre de l’hiver. Vivement le printemps. par Thomas Veillet
Aujourd’hui, chantez hautbois résonnez musettes, ceux qui ont acheté du Genworth Financial le lundi 9 mars 2009 ET qui ont été capable de le conserver dans leurs portefeuilles, sont officiellement champions du monde… Le titre affiche une hausse de 1700% sur 12 mois. Si ce n’est pas Genworth, on peut se consoler avec des titres de chez Office Depot qui affiche 950% au compteur… Eh oui, c’est pour ça que la bourse vivra toujours et sera toujours fournisseur de rêves et de fantasmes devant l’éternel…

Blog d'entreprise: faire un lien vers un site concurrent Par Stephanie Booth
C'est un sujet qui revient encore et encore, et qui fait mal: dans un blog d'entreprise (ou sur un compte Twitter, Facebook), ose-t-on mentionner la concurrence? Pire, faire un lien vers elle? En général, les réactions côté client sont vives et catégoriques: pas question! Et pourtant... il y a plusieurs raisons pour lesquelles faire un lien vers un concurrent est en fait une bonne idée.

Le cadeau Sarkozy pour la Journée des femmes par Djemaâ Chraïti
Nicolas Sarkozy, en chevalier blanc, est à la hauteur du rôle qu'il s'est attribué. Pour la Journée des femmes, il  s'est dit "prêt à accueillir la jeune marocaine expulsée" après avoir porté plainte contre son frère pour violences "si elle le souhaite".


Neurologue bibliomane et pilori médiatique Par Daniel Cornu
Le Tribunal correctionnel de Lausanne vient de se montrer clément envers un professeur de neurologie, qui a distrait des sommes importantes afin de satisfaire sa passion pour les livres rares. (...) La cour lausannoise retient  à la décharge du professeur «l’acharnement médiatique» dont il fut l’objet. C’est un terrain sur lequel  Tribunal fédéral entend se montrer vigilant: empêcher les médias, par la désignation des suspects, la description des faits, l’absence de réserves quant à leur culpabilité de contribuer, avant jugement, à bafouer la présomption d’innocence. Sur le principe, je ne peux qu’acquiescer. Les médias en font souvent trop, et trop vite. D’un suspect, ils tendent à faire aussitôt un coupable. Ils donnent à son sujet des indications qui permettent à tout un chacun de l’identifier. Ils le mettent ainsi au ban de la société avant même que justice soit rendue. Ils associent dans l’opprobre sa famille et ses proches, qui n’y sont le plus souvent pour rien. Il existe des blessés de la justice, il existe aussi des blessés de la presse. Dans le cas du neurologue, l’attention critique du Tribunal envers l’action des médias me semble pourtant étrangement emphatique.

L'ombre d'un bilan cachée par l'ombre d'une analyse étouffée ! par Walter Schlechten
Rarement un bilan parlementaire aussi lourd aura été déposé contre un ministre de tutelle. Rarement un rapport parlementaire aura été si peu analysé et commenté par le premier pouvoir, une presse pourtant habituellement avide des tracas policiers ou politiques. Rarement ceux qui criaient au loup ou hurlaient sur les syndicats de police n'auront pris si peu de temps pour se retourner et analyser les faits issus d'une réflexion parlementaire pertinente, unanime et au plus près des réalités et des problèmes qui nous occupent.

Femme enfin par Jean-Noël Cuénod
Jouant les bons princes à peu de frais, l'Homme a donc condescendu à offrir à la Femme une journée, celle d'aujourd'hui. Sans être dupes de l'hypocrisie qui entoure cette commémoration, La Plouquette et Le Plouc offrent à toutes ce poème - Femme enfin - tiré de leur ouvrage commun "Amour Dissident". Le portrait ci-dessous est l'oeuvre du grand artiste Ben-Ami Koller qui nous a quittés en 2008. Il avait illustré "Amour Dissident".

Registre national des puces RFID, le Parlement accepte par Joseph Zisyadis
Par 68 voix contre 66, le Conseil national a finalement accepté ma motion pour un registre national des puces RFID. J’ai déposé cette motion en 2008. Elle demande que la Suisse institue un registre national des puces de la technologie RFID permanentes ou temporaires. Ce registre national devrait être librement accessible à la population pour qu’elle puisse avoir les informations sur l’existence et les activités des puces.

Un arbre artificiel pour piéger le CO2 par Blaise Dunoyer
La mise en service d'un million d'unités de ce type par an permettrait d'éponger annuellement, au bout d'une décennie 10 % à 12 % des émissions mondiales à leur niveau actuel. (...) La panacée? N’oublions pas que le CO2 le plus facile à piéger est celui que l’on ne produit pas !

Les commentaires sont fermés.