8 avril: « Liberté - Justice - Solidarité »

Imprimer

terreblanche.jpgHier, 7 avril, c'était la journée des crimes d'honneur rappelle John Goetelen dans son blog Homme libre. C'était aussi le jour de publication du nouveau programme du Parti socialiste suisse replacé sous le slogan « Liberté - Justice - Solidarité » ce qui inspire des commentaires à quelques blogueurs dont Pascal Holenweg sur Cause toujours.

Claire Marie Jeannotat n'est jamais à court d'un blog qui fait mouche. Elle écrit: "C'est parce que j'ai vu cet homme de près que je me sens obligée de relater l'incident suivant survenu à l'Université de Prétoria en 1979. Je dis pitié pour les domestiques assassins et pour Terreblanche

Vous avez dit «Liberté - Justice - Solidarité»?

Quelques commentaires à chaud sur le nouveau programme du PS par Jean Christophe Schwaab
Le projet de programme n’est pas exempt de défauts, p. ex. l’absence d’un chapitre sur la sécurité publique au sens étroit du terme (lutte contre la violence et la criminalité) ou sur la politique de la jeunesse. (...) Les médias se sont déjà déchaînés contre le projet de nouveau programme du parti socialiste suisse. «Belles théories!» sont-ils ainsi nombreux à scander. Sur l’autre bord, l’extrême-gauche prédit déjà au PS «une rupture avec sa base». Ces attaques venant des deux bords démontrent que le projet est probablement beaucoup plus équilibré et sensé que ne veulent le laisser entendre nos contradicteurs. A lire sur schwaab.blog.24heures.ch
A lire aussi sur peresiffleur.blog.24heures.ch "Mort du PSS ?" par Jean-Claude Bouille et sur causetoujours.blog.tdg.ch, le commentaire de Pascal Holenweg : "Le programme (...) entend réaffirmer les  « valeurs socialistes fondamentales » héritées de la Révolution française et des révolutions démocratiques du XIXe siècle et qu'il résume par trois mots faisant écho à ceux, précisément, de la Révolution :  « Liberté - Justice - Solidarité » (autrement dit :  « Liberté - Egalité - Fraternité »). On constatera et on regrettera la disparition de l'égalité, qui est plus précisément que la  « justice », au coeur du projet socialiste.  Reste à savoir ce que nous ferons de ces mots ronflants, qui sont certes les nôtres, mais qui ne prennent de sens que s'ils expriment autre chose qu'une référence déclamatoire : un projet de société, alternatif à la réalité sociale, et se donnant les moyens de sa réalisation. Autrement dit : un projet subversif. Ce que le projet de programme du PSS est encore très, très loin d'être".

7 avril: journée contre les crimes d’honneurs par John Goetelen
Je ne sais pas qui a proposé de faire de cette journée une commémoration internationale pour les victimes de crimes d’honneurs. Des mouvement féministes, peut-être. Si c’est le cas je suis pour une fois en accord avec ces mouvements. Pourtant, il est risqué d’en faire un combat féministe: le communautarisme pourrait en amortir l’impact. Il s’agit d’un combat humaniste. On parle dans les crimes d’honneur, de l’application de la loi des hommes. Cette loi n’est pas contestée par les femmes qui pour beaucoup semblent en accord avec les hommes. Elles n’ont peut-être pas le choix. Alors les hommes, prisonniers des traditions, n’ont pas non plus le choix. Mais le problème n’est pas là. Le problème c’est l’inacceptable. Les crimes d’honneurs sont inacceptables. C’est tout. Mais que faire quand on vit ici? Le dire, le dire encore.

Pourquoi les Genevois paient leur électricité 75% plus cher que les Zurichois? par JF Mabut
Jusqu'à la libéralisation du marché de l'électricité - très partielle, très encadrée par les trop nombreuses entreprises publiques et privées - on comparait peu les tarifs dans les différentes villes du pays. Trop confiant dans l'idée que l'Etat et ses agences étaient forcément et tout simplement meilleurs que le secteur privé, le citoyen-consommateur paie sa facture sans rechigner. A Nyon, la Ville empochait 4 millions d'impôts cachés. ça a changé un peu, ça va sans doute changer encore.

On se bouscule au Brésil pour devenir "indigénistes" par Bernard Comoli
Pour faire suite au décret présidentiel du 28 décembre 2009, portant sur la restructuration de la Fondation Nationale de l'Indien (FUNAI), un appel à candidatures a été lancé le 12 janvier pour occuper 425 nouveaux emplois, dont 75 postes d'"auxiliaire en indigénisme", 150 postes "d'agent en indigénisme" et 200 postes "d'indigéniste spécialisé". L'organisme chargé de la sélection des candidats a reçu 110'261 réponses.

La cuisine moléculaire existe par Denis Martin
Je peux comprendre que certaines personnes ne voient pas cette cuisine comme étant de la cuisine mais plus de la chimie, personnellement je préfère le mot science , la science fait avancer le monde et la vie. Pour certains qui sont encore septiques , je les invitent à passer un soir dans ma cuisine et dans mon labo , je suis persuadés que vous en sortirez conquis car nous travaillons l'Olfactif et le Sapide de manière à donner encore plus de plaisirs gustatifs à nos clients. La cuisine Moléculaire c'est... la suite sur martin.blog.tdg.ch

Le contribuable suisse n'est pas un fraudeur par Ivan Slatkine
Le parti libéral genevois à dès lors obtenu avec l’aide d’une large majorité du Grand Conseil que le Conseil d’Etat fasse part, au niveau de la Confédération, de notre attachement au système prévalant à ce jour, système qui défend la sphère privée et nous permet de croire encore que c’est bien l’Etat qui est au service du citoyen et non l’inverse. Il en va de l’avenir de notre démocratie et de nos libertés.

Initiales anthropomorphes et majuscules érotiques par Gilbert Salem
Il paraît que les Occidentaux reprennent goût à la calligraphie, grâce peut-être à l’influence grandissante de la civilisation chinoise où elle est restée un art supérieur – voire une forme de spiritualité. Et c’est une bonne nouvelle pour qui a, comme moi, la nostalgie des pleins et déliés tracés à la plume Sergent Major dans les cahiers Clairefontaine, et de l’encre violette contenue dans une fiole incrustée dans les pupitres scolaires.

Crazyfinance par Antonio Pellegrino
Du système de changes flottants au système de changes politiquement fixes ?

Suaire de Turin : vers une authentification ? par  Richard Golay
Le site de la chaîne Arte permet de visionner jusqu'à la fin de cette semaine un documentaire intitulé "Le Suaire de Turin : la nouvelle enquête" diffusé samedi passé. L'année passée, Barbara Frale, historienne laïque à la Bibliothèque du Vatican, a publié un livre exposant sa dernière trouvaille : les empreintes  sur le tissu de ce qu'elle identifie comme le certificat de décès écrit en grec, latin et hébreu de Jésus de Nazareth.

Oui au réalisme à la Obama, Non au messianisme écologiste
par Patrick Eperon


La Chaîne techno vous dit tout sur l'iPad... ou presque!
par Carmelo Lagana 
48H après sa sortie, et avant sa sortie officielle en France, la chaîne techno passe au peigne fin l'iPad : à savourer sans modération !

Cully-cully par Gilles Bieler
Un chapiteau, une énorme tente (deux cette année) et bientôt une marée de festivaliers mélomanes vont déferler au bord du lac. Alors, contemplative, je profite des dernières heures de calmes avant la tempète jazzy qui attend ce petit village de Lavaux.

PINK CROSS invité à Tramelan par Jean-Paul Guisan
Juragai, l’association homosexuelle mixte de l’Arc jurassien a fêté ses 10 ans l’année passée. Son siège est à Delémont, mais elle compte également de nombreuses et nombreux membres dans le Jura bernois et à Bienne. La venue de Pink Cross à Tramelan ce samedi témoigne d’une collaboration idéale entre les associations régionale et faîtière.

Le "Rire pascal". Une tradition oubliée par Martin Hoegger
Le dimanche de Pâques, j'ai suivi une invitation de la Communauté des Eglises dans le canton de Vaud, à renouer avec une vieille tradition, le « rire pascal ». En préambule à ma « prédication » (comme on dit dans le protestantisme) à la communauté de Saint Loup, j'ai donc raconté quelques blagues.

Pilatus se porte bien malgré la crise !
par Pascal Kümmerling
La main-d'œuvre est  un facteur clé du succès, Pilatus  à récompensé le personnel pour leur rôle dans la réalisation des bons résultats avec une  prime d'intéressement en moyenne à 150 % d'un salaire mensuel.

Un meeting sinon rien par Thomas Veillet
Depuis que j’ai un peu plus de temps, je me suis mis à gamberger – oui, je sais, ce n’est pas bon et ça ne fait pas avancer grand-chose… Cependant, depuis quelques jours, il y a un truc qui me trotte dans la tête ; ça fait bientôt 7 mois que j’ai quitté mon ancien employeur et c’est peut-être parce que depuis cet instant  je n’ai plus fait de « meeting » que je n’arrête pas d’y penser… Oh, pas que cela me manque, au contraire, mais du coup je me demande de plus en plus à quoi ça sert, pour autant que cela serve à quelque chose….

Le talisman de Kandy par Djemâa Chraïti
Tout le monde sait ou devine que le Sri lanka est le royaume  des fantômes et des vivants, des sorciers et des rituels étranges.

Les commentaires sont fermés.