Du nouveau dans la gestion des commentaires

Imprimer

commentaire interdit panneau.jpgRedisons-le haut et fort, la plupart des commentaires postés sous les blogs hébergés par la Tribune relèvent de ce qu'il est convenu d'appeler le débat citoyen. Il y a évidemment les exceptions. Peu nombreuses, sauf excès de fièvre, mais particulièrement polluantes. Comment s'en débarrasser?

Il vous suffit d'un clic sur le lien adéquat dans l'e-mail qui vous alerte de la publication d'un nouveau commentaire pour publier ou rejeter le message.

Si vous modérez les commentaires a postériori, le commentaire est publié tout de suite. A vous de le rejeter ensuite, s'il contrevient aux conditions générales d'utilisation des blogs. En clair, les commentaires discourtois, hors sujet ou abscons doivent être effacés.

Si vous êtes en modération a priori, le commentaire reste en attente. C'est à vous de décider de publier le commentaire en cliquant sur le lien ad hoc.

NB: les blogs nouvellement créés depuis l'été 2010 paramètrent par défaut les commentaires sur le statut fermé. Pour ouvrir les commentaires, cliquez sur ce lien et suivez les instructions!

Testez ces nouvelles fonctionnalités et faites-nous part de votre expérience.

Dans l'espace de rédaction de votre blog, vous pouvez gérer les commentaires en cliquant sur NOTE puis Tous les commentaires. Plus d'information à ce sujet dans cette note.

En Suisse, il est généralement inutile de bannir les ip des internautes importuns. En effet, les adresses ip sont généralement attribuées au moment où vous connectez à internet. Elle change donc chaque jour.

J'en profite pour faire la promotion des trackbacks ou rétroliens. je lis dans un courriel reçu cet après-midi ce commentaire qu'Antoine Vielliard vient de publier sous un billet du 3 septembre 2009 publié sur Vu du Salève. [cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir]

Plutôt que publier ce commentaire, dont il va sans doute perdre la trace, Antoine Vielliard aurait pu le rédiger comme une note dans son blog Portevoix et, grâce au lien trackback, asssocier sa note au billet qui lui inspire son commentaire. C'est un peu compliqué à expliquer, mais cela permet:

1) à un blogueur (en l'occurrence Vielliard) d'alimenter son blog tout en commentant un billet d'un autre blog.

2) Par le jeu des liens hypertextes et du trackback, ces deux notes se trouvent liés réciproquement, ce qui est bon pour l'audience des deux blogueurs.

commentaires new e-mail avril 10.jpg

NB: les blogs nouvellement créés depuis l'été 2010 paramètrent par défaut les commentaires sur le statut fermé. Pour ouvrir les commentaires, cliquez sur ce lien et suivez les instructions!

Les commentaires sont fermés.