11 mai: L'inflation, peut-elle être le remède contre la crise grec?

Imprimer

inflation.jpg L'inflation, peut-elle être le remède contre la crise grecque? se demande Dominique Jordan. Ce blogueur pro-américain affirmé répond par la négative et répète la dure médecine que nombre de donneurs de conseil croient pouvoir éviter: "La sortie de la crise grec, réside avant tout dans la maîtrise des dépenses publiques par un dégraissage sévère de la fonction publique et de l'Etat providence, avec en plus des privatisations où cela est nécessaire."

Réflexions sur notre judaïsme contemporain… quel avenir pouvons nous espérer ? par Maurice-Ruben Hayoun Allocutions prononcée à Genève le 10 mai 2010 devant le congrès annuel des rabbins libéraux et massortis d'Europe.

L'inflation, peut-elle être le remède contre la crise grecque? par Dominique Jordan L'inflation est un impôt déguisé. Surtout un impôt sur les pauvres. Certain évoquent que l'inflation pourrait être une solution à la crise grec. Le premier problème est que la Grèce fait partie de la zone euro et que de vouloir financer une aide par la planche à billet, va amener de l'inflation dans toute la zone euro, c'est à dire une augmentation général des prix par la masse monétaire. Le deuxième problème est comme je l'ai mentionné; l'inflation est un impôt sur les pauvres. Pour les grecs la pilule risque d'être encore plus amer . Augmentation général des prix associé à celle du gèle des salaires, voir à leurs diminutions comme dans la fonction public. Le troisième problème de l'inflation est sa conséquence sur la croissance et l'emploi. Bien des exemples ont montrés que la croissance et la baisse du chômage pouvaient se réaliser avec de l'inflation, mais il est aussi démontré que cette croissance par l'inflation, amène tôt ou tard à de la stagflation; qui est un accroissement de l'inflation et d'une baisse de la croissance et de l'augmentation du chômage. Et le quatrième problème de l'inflation est sa maîtrise. Pour en revenir à des taux plus acceptables, ceci amène aussi une période de récession économique. Je voit mal aider les grecs par l'inflation pour ensuite leur flanquer une nouvelle recession. La sorti de la crise grec, réside avant-où dans la maîtrise des dépenses publics par un dégraissage sévère de la fonction public et de l'état providence, avec en plus des privatisations ou cela est nécessaire.

Enfin membre de l'OCDE à 62 ans : Israël reçoit un grand cadeau d'anniversaire des puissants par Gorgui Ndoye
Il a fallu 11 minutes, selon Hilary Clinton, aux Etats-Unis pour reconnaître l'Etat d'Israël après sa déclaration d'indépendance ! Il aura fallu que le bébé tant soigné devienne adulte, à 62 ans, pour rejoindre le groupe des pays les plus puissants sur le plan économique. Israël est désormais à la table des grands de ce monde !

Energies renouvelables: la fin du romantisme par  Patrick Eperon
«1'000 éoliennes géantes ne produiraient que 3% de la consommation nationale d’électricité». Telle est la citation de … Philippe Roch, ex-directeur de l’Office fédéral de l’environnement et du WWF Suisse, dans le numéro du 7 mai 2010 de la Tribune. De fait, les déclarations de Philippe Roch et les nombreuses sympathies qu’elles suscitent démontrent que le temps du romantisme est terminé pour les (nouvelles) énergies renouvelables: Désormais, ces dernières doivent rendre des comptes sur leur impact écologique et sur leur potentiel réel, comme n’importe quelle autre énergie.

Le Telegraph et l'euro comme ligne Maginot par David Laufer
(...) Que le peuple allemand ne soit pas très joyeux à l’idée de devoir régler l’ardoise de la « ceinture d’ail », comme on appelle parfois le sud du continent, c’est un gros euphémisme. La colère désabusée de l'Allemagne est de celle qui va maintenant cuire doucement sous la chape pour déborder en un amer brouet anti-européen aux prochaines élections. On peut s’en lamenter, mais il demeure que la ligne Maginot n’a jamais fonctionné et ne fonctionnera jamais. La ligne Maginot, c’est l’euro lui-même, c'est-à-dire une invention avant tout politique et non financière ou économique, qui a pour mission de contenir la puissance économique allemande, totalement disproportionnée par rapport à celle de ses voisins.

Copine genre gonzesse par Antonin Moeri
Vous avez tous constaté, en ce début de XXIe siècle, une prolifération dans le discours de termes, expressions, mots tronqués, anglicismes et barbarismes qui confèrent à la langue française (langue dite de la clarté) une étrange opacité. Ainsi l’autre jour étais-je assis dans le train Genève-Lausanne, à côté et en face de deux individus genre djeuns. (...) Tendant une oreille distraite, je fus surpris d’entendre dans leur bouche des rafales de juste pas possible, énorme, la totale et autres y a pas photo. Me suis adonné à un petit jeu: compter les occurrences du mot genre: soirée genre barbecue, article genre trois cents pages, copine genre gonzesse ou même le mot «genre» tout seul dont la signification m’échappait totalement. Entre Genève et Lausanne, visage pâle articula vingt fois cette syllabe et son vis-à-vis vingt-huit. Cette accumulation ne provoqua un début de nausée ni chez l’un ni chez l’autre jeune homme. Me suis demandé si la prolifération de cette syllabe au sens nébuleux contribuait à enrichir la langue de Diderot.

Vignettes Panini: faites des économies et une explosion solaire... par Christian Anlicker
Si vous voulez vous lancer dans la collection des vignettes, pour faire des économies, achetez une boite de 500 vignettes. On a constaté que beaucoup de boites ne contenaient pas  ou très peu de doubles.

Ivan Illich par Claire-Marie Jeanotat 
Illich est un prophète, Fabrizio Sabelli l’a évoqué dans sa chronique la semaine passée. Christian Campiche et Giannozzo Pucci *, en avaient fait le portrait dans le quotidien La Liberté en janvier 2003. Ce portrait est inséré dans le blog Katutura avec permission et avec toute ma reconnaissance.

La petite lucarne de Sacha - Semaine du 10 au 16 mai 2010 par Sacha Wicki

200 rues piétonnes et un TGVS, est-ce possible? par JF Mabut
(...) La Suisse qui aura dépensé 25 milliards pour percer deux tubes sous son réduit national et connecter l'Allemagne et l'Italie paraît incapable de réaliser une connexion ferroviaire à 250 km/h et devenir un maillon fort entre la vallée du Rhône et la vallée du Danube et la vallée du Rhin.


Temps d'enseignement au primaire : Genève est dans la moyenne suisse par Olivier Baud
Dans le cadre de la consultation sur le projet de nouvel horaire scolaire - qui ne concerne que l'enseignement primaire - d'aucuns pensent ou essaient de faire croire que les écoliers du canton de Genève sont ceux qui vont le moins à l'école. Or, les degrés de l'école primaire genevoise ont un temps d'enseignement qui se situe dans la moyenne suisse. Douze cantons sont moins bien dotés que Genève.

Immobilisme et statu quo aux Etats : Pas de travail, pas de permis (même pour 2 mois) par Antonin Danalet
Pourquoi une Commission des Etats refuse-t-elle aux diplômés étrangers une "greencard" de 6 mois après leur diplôme ? Car c'est "une atteinte à un principe fondamental de la loi sur les étrangers". Le principe fondamental : "Pas de travail, pas de permis", comme le disait déjà en 2008 au Forum des 100 Eveline Widmer-Schlumpf.

Grenelle II voté : un verre à moitié plein ou à moitié vide ? par Alain Rouiller
Le projet de loi dit « Grenelle 2 » vient d’être voté par l’Assemblée nationale française.  Rappelons que c’est la première fois depuis le début de la Vème République que le Parlement  vote une loi qui traite de la protection de l’environnement dans toutes ses composantes (eau, air, déchets). Le gouvernement a reculé sur plusieurs points dont la taxe carbone. Néanmoins le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide, faut-il encore participer ? Nos collègue de  FNE France Nature Environnement profitent de cette étape pour analyser la situation, revenir sur le processus Grenelle et surtout, poser la question de l’avenir.

Vous avez signé l'appel "Raison garder" de Jcall par Rose Tel-aviv (nom connu de la rédaction)

Crazyfinance
par Antonio Pellegrino
L’UE éteint l’incendie mais les dégâts d'eau seront terribles !

Les temps changent par Thomas Veillet
En provenance du New York Times, deux images intéressantes qui affichent la différence entre la dette des pays/par rapport au GDP de chacun, comparé entre 2000 et 2009… et quand on voit ce qu'on voit, on a raison de penser ce qu'on pense...

Commentaires

  • JFM,
    Pour rebondir sur votre sujet
    A propos de ménage (de printemps - profitons de la pluie, ça rince) de blogs,

    comment ce fait-ce que la TdG hoste des blogs,
    sous sa rubrique "journalistes",
    tels celui de Gorgi Ndoye Ndoye
    qui semble n’y jamais accepter aucun commentaires

    … ?

    ou, ne devons nous y voir
    qu’une tentative d’équilibre
    du moniteur des blogs TdG

    entre ces genres possessifs que sont par ex
    ces musulmans ramadan d’égyptien devenus suisses censurant tout ce qui ne gratte pas leur poil dans leur bon sens,

    et ce genre de journaliste absolutiste à la Gorgi Ndoye Ndoye
    refusant en absolu tout commentaire sur son blog,

    les deux se rejoignant quand même
    et sur leur origine : l’Afrique,
    et sur leur incapacité à dialoguer, soit montrer l’exemple, inspirer et savoir évoluer en zone démocratique avancée du XXIme siècle.

    Donc :
    Pourquoi la TdG Blog continue-t-elle d’accueillir des Gorgi Ndoye Ndoye dans sa rubrique blog journaliste ? Leur place ne serait-elle pas plus adéquate dans votre rubrique : TUTTI FRUTTI ?

    Ou bien est-ce nous,
    lecteurs & sincères contributeurs de vos blog TdG,
    Qui sommes carrément à la ramasse ?

    Sachant que l’humour n’exonère en aucun cas toute personne/situation étouffant la démocratie.

    Que la TdG blog fasse SON ménage !
    Et merci pour les blogs.

Les commentaires sont fermés.