24 juin: Sandrine, Pierre et les questions dans la sciure du père Losio

Imprimer

salerno sandrine abensur.jpgPierre Losio fait fort. Le député Vert livre sur son blog les réponses des pipoles politiques genevois à douze questions dans la sciure. Une démarche blogueuse originale!

Pierre Maudet et Sandrine Salerno sont les premiers à avoir répondu à des questions du genre: Savez-vous ce qu’est la Suisse? ou « En politique on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. (Clemenceau) Un commentaire? C'est sur toutpasse.blog.tdg.ch, un carnet de bord interactif qui mérite le détour...

La France souffre de Bleus à l'âme par Jean-Noël Cuénod
La déroute sportive et, surtout, morale de l’équipe de France de football relègue toutes les autres informations dans l’ombre, outre-Jura. Même les inondations massives dans le Var ont subi ce sort médiatique. La mort de 25? personnes dans des circonstances effroyables émeut moins que les turpitudes d’une bande de joueurs grossiers et surpayés. Cela en dit long sur notre échelle des valeurs. Pourquoi la France souffre-t-elle autant de ses Bleus à l’âme? Il faut tout d’abord se rendre compte que le football est devenu une sorte de transcendance païenne dans la société mondialisée. Une transcendance qui génère ses stades-temples, ses dieux, demi-dieux, sa hiérarchie de prêtres avec leurs thuriféraires, ses habits sacerdotaux, ses rituels, ses prières et ses cantiques.

Sandrine Salerno et Pierre Maudet répondent à douze questions dans la sciure par Pierre Losio
Question 1: « Je crois finalement que je suis de Belgique, même si on ne sait pas très bien ce qu’est la Belgique on peut dire que l’on est Belge. » (Amélie Nothomb) Savez-vous ce qu’est la Suisse ? Réponse de Sandrine Salerno: J’aime cette phrase d’Amélie Nothomb ; je pourrais la reprendre entièrement à mon compte, sauf que je ne suis pas … belge ! Je suis suisse et j’aime cette idée, ce sentiment d’appartenance à une communauté de destin qui traverse les classes sociales, les langues, les cultures et les générations passées et futures. Il ne faut jamais se laisser figer dans une identité exclusive. Notre identité est ce mélange permanent de nos multiples appartenances. Question 4: 4. « En politique on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. (Clemenceau)
Un commentaire ? Réponse de Pierre Maudet: N’ayant pas encore été remplacé, je ne peux pas juger pour la seconde partie de la citation. Quant à la première, le cas de mon prédécesseur est encore pendant devant la justice genevoise ; j’éviterai donc de me prononcer en l’état…  L'intégralité du questionnaires de Losion est à lire et à commenter sur toutpasse.blog.tdg.ch

Magnin à la relance? par Arnaud Cerutti
(...) Hitzfeld ne va pas tenter d'aligner Ludovic Magnin (bien que trop brouillon à mes yeux) sur le côté gauche afin de faire exploser l'arrière-garde adverse et de l'user par ses montées incessantes et ses centres dans la "boîte"... Réponse demain sur le coup de 19 h, lorsqu'on connaîtra l'équipe définitive.

Bertinat président de "Perspective catholique" par JF Mabut
(...) Quel n'a pas été ma surprise ce matin de recevoir ce courriel, où je découvre qu'Eric Bertinat, qui a récemment démissionné du secrétariat de l'UDC pour cause de restructuration économique (l'UDC genevoise n'a plus les moyens de se payer une secrétaire à plein temps), est président d'une mystérieuse association "Perspective catholique" (au singulier).

La FED a parlé, ça, c'est fait par Thomas Veillet
La journée de mercredi fût difficile pour l’Europe, qui devait rattraper New York qui s’était pris les pieds dans le tapis la veille. Ça faisait longtemps que nous n’avions plus eu une journée aussi « négative » sur le continent. (...) Heureusement que la FED était là pour amortir l’impact de ces chiffres (...)

Des enfants soldats payés par les contribuables américains par  Fatima & Zakia
Financé par les Etats-Unis, le gouvernement de transition envoie au front des gamins qui n’ont parfois même pas 10 ans. Washington et Mogadiscio n’ont jamais ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant.

Monsieur Von Haller s'est inscrit au PS genevois par Bertrand Buchs
Mercredi soir, tout guilleret, je monte dans ma petite auto, je mets la radio et j’entends une voix que je connais. Mon président bien-aimé, Jacques De Haller (ou Von Haller pour les puristes) tient le crachoir. Avant d’aller emboutir la voiture qui me précède, je me dis en aparté : « il est en train de nous parler des réseaux de soins intégrés ou peut-être annonce-t-il sa démission ? ». Nenni, il est porteur d’une nouvelle capitale, un scoop méritant le une du journal de 18 heures, le genre d’annonce qui révolutionne la pratique de la médecine. Monsieur Von Haller s’est inscrit au parti socialiste genevois.

Constituante : un représentant carougeois assermenté aujourd’hui. par le PDC de Carouge
Preuve de la bonne santé de notre section. Même si certains pensent le contraire. L’entrée dans l’assemblée constituante de Jean-Philippe Terrier. Lui qui est vice-président de notre association.

La suppression de la Garden Party de l'Elysée... un début d'exemplarité par Antoine Vielliard
Le symbole ne suffira pas.. il faudra aussi songer à ce que l'Etat cesse d'avoir des dépenses deux fois supérieures à ses recettes.

Un MP3 hybride de grosse cylindrée par Jérôme Ducret
On le pressentait, et maintenant on peut vous l'annoncer. Il y aura très prochainement chez les revendeurs Piaggio une version gros cube du scooter hybride à trois roues.

Ça ne tient à rien par Pascal Rebetez
Sans mortier ni liant, tel est le cairn, cet empilement hasardeux ou rituel propritiatoire ou de reconnaissance, voire même jeu d'adresse pour rire. Il fallait oser en faire le tour et proposer rien de moins qu’un splendide ouvrage : c’est le pari réussi avec un doigté d’équilibriste par Alexandre Chollier, géo-poète de par ici.

Huis clos : des ordres d’en haut ? Par Pascal Décaillet
« On avait l’impression qu’il y avait des ordres d’en haut, selon lesquels il ne fallait absolument pas aborder le fond de cette affaire. Il fallait enterrer cette motion le plus vite possible. On ne voulait pas que l’on puisse parler d’éventuelles responsabilités de certains ». L’auteur de ces paroles, hier soir, n’est pas le surexcité Eric Stauffer, mais le député Mauro Poggia, dont tous conviendront qu’il est d’une nature et d’une tonalité légèrement plus modérées.

Les tricheurs du foot au ralenti par Daniel Cornu
(...) Le pire, l'intolérable, ce sont les comédies de ces joueurs qui se tiennent soudain le visage comme s'ils venaient de recevoir des éclats de grenade, qui se roulent de douleur simulée pour obtenir par leurs simagrées l'expulsion d'un adversaire. Illusionnistes de bas étage, ils ne cherchent qu'à transformer en voie de fait la maladresse de l'autre ou la rudesse du jeu. Ils ne volent pas un but, ils ne chapardent pas un tir de pénalité, ils démolissent sciemment l'esprit du foot, qui se joue à onze.

Les commentaires sont fermés.