Genève sur le web...

Imprimer

photos d'archives.pngPetit exercice webien: Combien Google dénombre-t-il d'occurrences du mot Genève dans le web? Réponse là. Et du mot Zurich? Et des mots Bâle, Basel? Et Paris? Et New York? Impressionnant!

Qu'en déduire? Que la fréquence est proportionnelle au nombre d'habitants? Pas tout à fait: Bâle et Basel font plus que Genève et Genf. Mais il y a aussi Geneva. La graphie anglophone produit plus d'occurrences que Genève. Certes il y a des Geneva ailleurs dans le monde. Quant à Zurich, l'assurance interfère avec le nom de la ville et du canton. La jungle, même si les moteurs de recherche trient et rangent. Les perles sont parfois enfouies. On les trouve par hasard, on les découvre au détour d'un blog, d'un courriel, d'un gazouilli sur Twitter, d'un post sur Facebook.

Cet été, butinons dans la netprairie genevoise, au gré des brises, de l'humeur du jour et des rencontres. Merci de participer à cette découverte en proposant vos propres trouvailles dans les commentaires ci-dessous.

 

La Tribune recherche par exemple de vieilles photos de Genève.

Comment étaient votre quartier, votre rue, votre immeuble il y a vingt, trente, cinquante ans ou plus? Envoyez-nous vos photos! Nous publierons les plus belles dans la Tribune et sur notre site Internet dès le 12 juillet.

Pour nous faire parvenir les images, deux solutions: par courrier, à l’adresse Tribune de Genève, mention «Archives des Genevois», 11, rue des Rois, 1211 Genève 11. Ou par mail à l’adresse archivesdesgenevois@tdg.ch . Merci de compresser vos images!...

A demain pour notre première découverte. Je compte sur vous.

JFM

 

 

Commentaires

  • Jean Francois MABUT

    Si vous continuez à créer des mots aussi doux et bien sonnants que "netprairie", vous aurez bientôt votre PLACE à l'Académie Française!

    Vive le Grand Maître des Blogueurs de la Julie!

Les commentaires sont fermés.