10, 11 juillet: une sacré galerie!

Imprimer

 

lake 2010 Ezzeddine 15 photos.png

Quinze des quelque deux à trois cents photos que notre marathonien de l'objectif a postées sur Planete photos hier. Un exploit qui mérite bien un coup de chapeau. Merci Haykel Ezzeddine. Une sacré galerie! Ce 11 et 12 juillet restera dans les annales de la fiesta, même si certains ont flirté avec les limites.

Et Viva España ! Même si, comme l'écrit Arnaud Cerutti, les Ibères ont décroché la lune footballisitique en gagne-petit .

L'Espagne en gagne-petit par Arnaud Cerutti
Andres Iniesta restera à jamais un héros en Espagne. A la 114e minute de cette finale décevante, le milieu de terrain catalan a libéré tout un pays, qui courait depuis des années après sa première Coupe du monde. Cette fois, "l'oubli" est réparé et les Espagnols peuvent jubiler. Ils prennent ainsi la succession de l'Italie, titrée il y a quatre ans en Allemagne.

A quelques heures de la finale, Cruijff parle ! par Pierre Losio
L'immense Johan Cruijff, inoubliable no 14 du football amstelodamois et catalan, du football total, élevé au rang de deuxième joueur du siècle derrière Pelé, le Flying Dutchman  livre ses impressions sur ce Mondial. Traduction de son interview paru dans la Gazzetta dello Sport hier samedi.

"Si on parvenait à faire rire les intégristes de tout bord, cela les guérirait" écrit Sami Aldeeb
dans un commentaire publié dans le blog collectif où  Djemâa Chraiti, Robert Conrad, Haykel Ezzeddine et Marie-France de Meuron ont rédigé chacun un billet sur le rire.

La manif du jour !
par Demir Sönmez
Photos sur la manifestation de soutien pour le maintien et le respect des conventions collectives de travail (CCT) samedi 10 juillet à 14h devant l'aéroport.

Réflexion sur évolutionnisme et créationnisme
par Marie-France de Meuron
(...)  «L'évolutionisme est désormais une certitude expérimentale qui se base uniquement sur l'observation et l'expérimentation ». Cette citation lue dans une lettre de lecteur parue dans la Tribune me fait penser à ces « credos » que les prêtres ont assénés pendant des siècles à tous les gens qu'ils subjugaient. Quand on pense que la science est en perpétuelle découverte, que beaucoup de données changent au fil du temps (la moitié tous les cinq ans dit-on en médecine) et que la technologie permet des mesures toujours plus surprenantes, comment balayer ce que certaines personnes peuvent percevoir avec des organes personnels ultrasensibles. La science nous a souvent démontré avec force analyses ou calculs ce que des sages avaient perçu et exprimé depuis longtemps.

Plus ça change, plus...
par Michel Sommer
(...) je ne sais pas si vous avez remarqué - devenir Conseiller fédéral comporte des risques : ça vous transforme. Vos compétences s'évaporent et l'on se demande - surtout ceux qui vous ont élu - comment on a "bricolé" pour amener un(e) incompétent(e) pareil(le) dans le collège des sept Sages !

Consittuante de Genève: un bilan en demi teinte par Thierry Tanquerel
Enfin quelques jours de calme après une année académique et politique très remplie. Et du coup, l'envie de reprendre le blog. Créé pour l'élection à l'Assemblée constituante, il est resté muet depuis lors. Alors un petit bilan en guise de reprise. (...) Un bilan en demi-teinte donc. Rien n'est encore perdu. Il faut être patient. Travailler avec persévérance à des compromis constructifs. La pause d'été devrait y être propice. Mais il faut aussi envisager sereinement l'échec s'il n'est pas possible de revenir sur des décisions, en matière d'égalité ou de logement par exemple, qui sont des provocations pour les élus et les électeurs progressistes.

Pestalozzi et les listes de mots étrangers par Rémi Mogenet
J'ai déjà évoqué l'illusion dans laquelle étaient les pédagogues modernes sur la manière dont les langues se forment et qui, selon moi, repose sur l'idée de la combinaison: on s'imagine que les langues peuvent se parler en combinant des structures grammaticales théoriques et des mots concrets, préalablement appris à travers des listes. Avec raison, Pestalozzi s'inscrit en faux contre cette conception, notamment lorsqu'il dit qu'aucun mot n'est jamais isolé, et que les mots ne peuvent être saisis qu'en contexte, dont leur sens se déduit; car ce sens commence par être pressenti, et cela permet justement de développer les facultés intuitives qui doivent précéder les facultés pour ainsi dire intellectives - si on veut que celles-ci ne reposent pas sur du vent. (...)

Ecologie urbaine ; la biodiversité en ville par Charly Schwarz
(...) Au cœur des problématiques de développement durable, la ville a bel et bien un rôle à jouer dans la conservation de la biodiversité. Territoire d'expérimentation mais aussi de sensibilisation privilégiée, puisque l'homme y vit, elle pourrait être un excellent laboratoire pour réconcilier l'homme avec la nature.

L’association genevoise Noé21 révèle un scandale dans le marché du carbone
par Chaim Nissim
L’association genevoise Noé21, en partenariat avec quatre autres ONG (CDM Watch, EIA, etc.), a déposé une nouvelle méthodologie pour l’attribution des crédits CDM (Clean Development Mechanism, les projets de compensation CO2 du protocole de Kyoto). En effet, la méthodologie existante pour les HFC-23 augmente les émissions totales au lieu de les diminuer. La nouvelle méthodologie propose de réduire de plus de 90% les « crédits pourris » générés par ces projets.

L'ambition ultime d'une vie : se transformer en galet par Djemâa Chraïti
A chacun ses rêves.  Le mien consiste à ce que ma vie devienne  aussi lisse et ronde qu'un galet, aux formes douces et tendres.


Commentaires

  • Quelle galerie! Des photos de beaufs, la plupart moches, sans style, et mal attifés, qui jouent à la grande ville branchée mais c'est visiblement raté! ;-) Et des photos qui sont pour la plupart mal exposées, ciels blancs surexposés, et j'en passe. Tout un programme ;-)

    Il fallait sans doute en effet beaucoup de courage pour aller photographier tout ce truc pas beau, 200 ou 300 photos, par 34 degrés! Le terme de "marathon" est du coup bien choisi, mais ce n'est en tout cas pas de l'art ;-)

Les commentaires sont fermés.