26 octobre: les 5 week-ends d'octobre, exceptionnel !

Imprimer

ballaman Gérard.jpgGérard Ballaman qualifie son blog de "blog le plus débile de toute la blogosphère peut gagner". Jugez-en:

Ce mois d'octobre 2010 comprend 5 vendredis, 5 samedis et 5 dimanches (5 weekends) Vous allez me dire... et après ? Hé bien, sachez que ceci ne se produit qu'une fois tous les... 823 ans ! Presque six milliards de personnes vont en profiter, par contre, vous faites partie du peu qui le savent... maintenant !

Mon love, ma tête, ma cocaïne par John Goetelen Ce sont des scientifiques étudiant le cerveau qui le disent: «D'après une étude, menée par Stephanie Ortigue, de la Syracuse University, non seulement tomber amoureux provoque une sensation d'euphorie comparable à celle suscitée par la cocaïne, mais l'amour serait lié à des parties du cerveau. Et, encore plus étonnant, explique le Times of India, il ne nous faut qu'un cinquième de seconde pour tomber amoureux. Les recherches de Stephanie Ortigue prouvent que, quand on tombe amoureux, ce sont 12 parties du cerveau qui travaillent ensemble pour libérer des substances qui induisent l'euphorie comme la dopamine, l'ocytocine ou l'adrénaline.»

La francophonie? Un syndicat mondain par Philippe Barraud
Rien n’indique en effet que le français soit sur le déclin, au contraire: le nombre de locuteurs, comme un dit en un mot plutôt laid, est en constante augmentation, grâce en particulier à l’Afrique. De la même manière, on ne voit pas que les pays et régions traditionnellement francophones abandonnent le français, à l’exception minuscule du Val d’Aoste, mais c’est une vieille histoire. C’est probablement une question de prestige. Les dirigeants francophones, qui ne maîtrisent pas les autres langues puisque tout le monde devrait parler français, sont vexés – même la néo-francophone Doris Leuthard a fait semblant de l’être.

EPFL: le grand «rêve américain» de Patrick Aebischer par Yvette Jaggi
Réunis à Lausanne à la veille du Sommet de Montreux, les maires francophones n'ont pas siégé à l'Université cantonale mais bien à l'Ecole polytechnique fédérale, où l'on parle beaucoup l'anglais.Le choix de l'EPFL, c'est d'abord celui de la haute école qui a pris l'initiative de rassembler les meilleures universités technologiques de langue française pour constituer le Réseau d'excellence des sciences de l'ingénieur de la francophonie (RESCIF). Le choix de l'EPFL, c'est plus généralement celui d'une haute école lancée à fond dans la compétition internationale, gérée, promue et branchée comme une entreprise présente sur un marché mondial, en l'occurrence celui de la formation tertiaire et de la recherche de pointe dans les secteurs d'avenir...

Pas de censure, beaucoup d'outrage par Olivier Francey Art. 296. Outrages aux Etats étrangers. Mouammar Kadhafi outré par l'affiche du MCG. Et si je traite le pape de pédophile, si je dépeins Benoît XVI en train de pratiquer des actes sexuelles sodomites, le Conseil d'Etat va-t-il invoquer l'article 296? L'Etat est courageux. Il n'évoque l'article 296 que quand sa responsabilité est mise en cause. Ou alors use de l'article 296 comme bon lui semble, c'est selon... mais cela fait toute la différence.

Politique Krougeoise : un bruit qui court par François Velen
Un bruit sur ci ou cela, sur tel ou un tel, hop, youp la boum, il court aux quatre coins de la ville, notamment Carouge. La Ville Sarde est emplie de petits bruits émanent de gens des bois qui vivent dans le désert… ! A Carouge, j’ai pu remarquer que des hommes, des femmes de la politique s’y emploient de bon cœur. On peut lire ici ailleurs un tas de choses, fondés ou infondés, pour se faire remarquer, pour attirer l’attention, tout est bon.

Fondations Immobilière de Droit Publique par Roger Marty
Pour le vote sur la Fondation unique,Mark Muller a acheté Stauffer en lui promettant une place dans cette Fondation alors que les membres étaient contre. Stauffer à obligé les membres du MCG à voté pour cette Fondation unique alors que les Verts et l'UDC sont contre. En effet les Fondations Immobilières de Droit Publique fonctionnent parfaitement bien avec des miliciens compètant et disponibles et surtout ne coute pratiquement rien en comparaison d'un fonctionnaire avec toutes ces charges. Le vote populaire décidera de la validité de ce changement.

Diversité culturelle nocturne : C'est parti comme en '14 par Pascal Holenweg
« Le droit à la fête ne se demande pas, il se prend », proclame l'Usine. Il en va d'ailleurs ainsi de tous les droits, à commencer par ceux que l'on s'est accordé à définir comme fondamentaux, et qui furent tous pris avant que le droit eût été donné de les prendre. Cependant, si les droits ne se quémandent pas mais se prennent, il peuvent aussi se perdre. Il importe donc d'en rouvrir, d'en recréer, peu importe où, pourvu que cela se fasse - et cela peut se faire- rapidement, sans se contraindre à un respect fétichiste de règlements conçus non pour de tels espaces « alternatifs », mais pour les boîtes de nuit. Genève ne manque pas de « lieux de vie nocturne » : il y en a près de 350 en ville, dont 70 dans son centre restreint. Mais combien de ces 350 lieux sont autre chose que des pompes à fric ? 

Quartiers durables – Colloque à Genève par Boris Calame
Le 16 novembre 2010 aura lieu à Genève (Palexpo) un évènement unique et exceptionnel:"Colloque WWF: Tout savoir sur les Quartiers durables, objectifs, mise en œuvre et bilan". Il s'agira là de faire un point de situation au travers de réalisations et de projets concrets, dont: Mata de Sesimbra (Portugal), Hammarby (Suède), Lyon Confluence (France), Communaux d'Ambilly (Genève).

La taxe professionnelle : un impôt juste par Nicolas Walder Jeudi dernier, j'ai pu assister à une excellente table ronde où Sandrine Salerno présentait les efforts entrepris par la Ville de Genève pour rendre plus éthiques ses opérations financières. Au terme du débat co-organisé par Ethos, Monsieur Yvan Pictet, ancien CEO de la banque du même nom, interpellait les intervenants sur leurs prises de positions en arguant que « les institutions financières participent pour au moins 2/3 des recettes de la taxe professionnelle à Genève ». Monsieur Pictet je vous remercie pour cette information des plus utiles qui confirme que la taxe professionnelle, même si elle n'est pas parfaite, est un impôt juste.

Wade sur sa succession, Haïti, le mot nègre par Gorgui Ndoye
Les Sénégalais se demandent pourquoi tant de pouvoirs entre les mains du fils aîné du président Wade et de Viviane Vert ? D'aucuns accusent une volonté présidentielle de se faire succéder par Karim Wade. D'autres se disent que non, Wade est un démocrate malgré tout. En attendant que l'Histoire tranche, Abdoulaye Wade livre, en marge du Sommet de la francophonie, sa part de vérité. Le chef de l'Etat réfute les allégations de 'monarchisation' du pouvoir au Sénégal, mais dit clairement que son fils est 'excellent' dans beaucoup de domaines. En tout cas, Karim doit désormais se fixer cette idée : son père, en l'envoyant au charbon du secteur énergétique, est en train de tester sa résistance et ses compétences. C'est ce qu'a laissé savoir Me Wade, entouré d'une forte délégation de ministres, de conseillers et plus tard de sa fille Syndiély, déléguée générale adjointe du Fesman. Et pour quel objectif ?

Les commentaires sont fermés.