Liberté d'expression: où se situe la limite

Imprimer

agenda europe.jpgLa décision de ne plus inscrire (provisoirement*) le blog de Sami Aldeeb dans la liste des blogs invités de la Tribune me vaut des attaques virulentes de ceux qui se posent bien arbitrairement en défenseurs de  la liberté d'expression, alors qu'ils sont les premiers à la dénier à leurs adversaires. Mais passons. Là n'est pas l'important.

L'important c'est la manipulation, la stigmatisation systématique, le dénigrement, l'irrespect des personnes que pratiquent largement ces gens, dont la plupart s'expriment sous le masque de l'anonymat. La limite est dépassée quand ces pratiques d'agitation et de propagande prennent pour cible non plus une personne, mais un groupe de population.

Je répète donc 1) que le blog de Sami Aldeeb n'est plus cité dans le portail des blogs de la Tribune parce que certains billets et surtout certains commentaires ont franchi cette limite et qu'il appartient à Sami Aldeeb de faire le ménage, 2) que le blog "Savoir ou se faire avoir" n'est pas censuré, n'importe qui peut le consulter

" Le dernier billets que notre croisé a publié ce matin n'est pas sans intérêt, même si Sami Aldeeb fait un procès d'intention à la Commission européenne et aux éditeurs de l'Agenda Europe, coupables d'ignorer la fête de Noël.

 

La  lecture d'un billet publié le 23 décembre intitulé à la sauce Sami "L'Union européenne a-t-elle perdu la tête ou les couilles" m'a en effet interpellé. Il y est question de l'agenda de l'union européenne édité sous mandat par une la Fondation génération Europe et distribué à trois millions d'exemplaires aux jeunes de l'Union.

Aldeeb reprend une information d'un site d'extrême droite qui dénonce le fait que la fête de Noël n'est pas mentionnée dans ledit agenda. Une absence qui a ému également l'Eglise catholique. Je vous passe la phraséologie sur les valeurs de l'occident et l'islamisation non plus rampante mais déferlante de la vieille Europe. Charles Martel au secours!

J'ai écrit ce courriel à info@generation-europe.eu le 24 décembre. Il est resté sans réponse à ce jour.

Bonjour
Qu'est-ce que c'est que cette histoire de l'oubli par l'Agenda européen d'une mention de la fête de Noël http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw&na=0%2C0%2C0%2C0%2Cf&ki=215369 ? Info ou intox?
L'agenda contient-il un calendrier non inclus dans le document téléchargeable? Les versions nationales sont-elles très différentes les unes que les autres? L'une d'elle contiendrait-elle un calendrier?
Je suis responsable du forum des blogs de la Tribune de Genève et ai découvert cette "info" sur ce blog http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2010/12/23/l-union-europeene-a-perdu-la-tete-ou-les-couilles.html
Merci de vos très prochaines réponses.
Joyeux Noël
Jean-François Mabut

Sami Aldeeb a eu plus de chance ou a envoyé son courriel à une meilleure adresse. Il a reçu une réponse qu'il publie sur son blog ce matin.

Pour des raisons de neutralité, l'agenda ne contient aucune référence aux fêtes religieuses, répond son éditeur Generation Europe Foundation qui ne dispose que d'un site en anglais, sinon quelques notes en pied de page.  En fait, comme on pourra s'en convaincre en consultant l'agenda ici (téléchargement direct 7Mo ). il ne s'agit pas d'un calendrier, mais plutôt d'un manuel pédagogique qui informe sur l'Union européenne et sur des thèmes auxquels les jeunes sont confrontés.

Stéphanie Racette, Senior Project manager, note dans sa réponse à Sami Aldeeb: "L'attention de la Commission européenne a été attirée sur le fait que cette approche a mené à l'omission de fêtes religieuses importantes qui font partie de l'héritage européen. La Commission regrette cet état des choses et a d'ores et déjà pris des dispositions afin de rectifier cette situation pour les futures éditions."

Une remarque qui évidemment faite le beurre de Don Sami.

On notera aussi que l'agenda mis en cause vaut pour l'année 2010-2011. Il a été diffusé à la rentrée de septembre. En bon agent médiatique, Sami Aldeeb et ses informateurs savaient qu'ils susciteraient davantage d'intérêt en dénonçant l'Agenda Europe à la veille de la fête de la Nativité de Jésus.

 

Commentaires

  • "Aldeeb reprend une information d'un site d'extrême droite"

    Sami Aldeeb a fourni trois sources, en trois langues. La version anglaise est celle de The Telegraph, signée par son correspondant à Bruxelles, et la version italienne est celle de La Stampa. Aucun journal francophone n'en a parlé.

  • Monsieur Mabut,

    Le texte de la réponse qui a été faites par mail par M. Aldeeb a publié sur internet est la suivante :

    "De : Stéphanie Racette - Generation Europe Foundation
    À : aldeeb sami
    Cc : France - Generation Europe Foundation ; "Marie-Charlotte.VAN-LAMSWEERDE@ec.europa.eu"
    Envoyé le : Mer 5 janvier 2011, 12h 54min 02s
    Objet : RE: Noël dans votre Agenda Europa


    Cher Monsieur,

    Nous avons bien reçu votre message concernant l'Agenda Europa et l'omission d'une référence à la Noël dans l'édition 2010/2011 de cet ouvrage.

    Chaque année, la Commission européenne édite un agenda scolaire pour les jeunes du secondaire contenant de l'information claire, précise et utile sur une série de thèmes dont la consommation. Malgré le nom de l'ouvrage, il ne s'agit pas d'un calendrier d'évènements, mais plutôt d'un outil pédagogique pour les jeunes européens. Le contenu de l'Agenda vise à informer les jeunes, en tant que consommateurs et citoyens, sur des sujets tels que leurs droits et choix en tant que consommateurs, le changement climatique, la consommation durable... L'Agenda est livré aux professeurs qui le demandent et désirent l'utiliser en classe.

    Dans une série de bas de page, l'Agenda fait référence à des évènements culturels et historiques, y compris à un nombre d'évènements religieux. Ces bas de page ont une vocation informative, càd à fournir des informations qui seraient moins connues des jeunes européens. Par exemple dans l'édition actuelle française, il y a une référence au premier arbre de Noël dans les années 1400, ainsi qu'à l'idée de promouvoir des valeurs humaines comme cadeau de Noël. Le corps des pages calendrier en soi ne contiennent aucune référence à des évènements ou jours fériés, de quelque sorte qu'ils soient.

    L'attention de la Commission européenne a été attirée sur le fait que cette approche a mené à l'omission de fêtes religieuses importantes qui font partie de l'héritage européen. La Commission regrette cet état des choses et a d'ores et déjà pris des dispositions afin de rectifier cette situation pour les futures éditions.

    Nous espérons que cette information clarifie la situation et répond de façon satisfaisante à vos questions et commentaires.

    Meilleures salutations,
    Stéphanie Racette
    Senior Project Manager

    T: +32 (0)2 648 15 42
    F: +32 (0)2 648 83 61
    e: stephanie@generation-europe.eu

    Generation Europe Foundation
    Chaussée St Pierre 123, B-1040 Bruxelles

    www.generation-europe.eu
    Reaching tomorrow's decision-makers, today

    ----------------------"

    Pouvez-vous me confirmer qu'il s'agit bien là d'une réponse exacte d'une personne qualifiée ?

    Journaliste, avez-vous vérifié ces faits ?

    Est-ce à moi, simple lecteur, de le faire ?

Les commentaires sont fermés.