8 janvier: l'homme et le voile

Imprimer

hidjab.jpgCinq billets importants sur la question du voile islamique, le hidjab, que porte une journaliste candidate à un poste de l'entreprise publique RTS. Il faut les lire intégralement pour mesurer que la question divise, soulève de problèmes de droit délicats, suscite des réactions étonnantes, n'a pas fini de faire couler de l'encre.

On lira donc Port du voile dans le secteur public par Tristan Zimmermann, Du voile en journalisme par Olivier Francey, Journaliste à la RTS : des critères de sélection discriminatoires ? par Julien Cart, Le foulard qui parle par Philippe Souaille et Voile au-dessus d'un nid de coucous par Edward Gobits.

Mais avant de parler du voile, deux autres blogueurs réguliers évoquent l'homme: L’homme, en quatre lignes par John Goetelen et François Mitterrand – La grâce d’un homme par Pascal Décaillet.

Bonne fin de semaine. Pour ma part, je prends du champ quelques jours.

Hidjab à la SSR par Tristant Zimmermann (...) La jeune musulmane en arborant le hidjab affiche clairement ses convictions religieuses. Elle se voit ainsi reprocher son manque d’objectivité. Or, chaque journaliste ne saurait être totalement neutre, puisque tout un chacun possède ses convictions idéologiques et religieuses. Ce qui pose problème dans le cas présent est l’absence objective de neutralité de la future employée. Nous sommes dans un cas de conflit entre les deux aspects de la liberté religieuse, à savoir la liberté individuelle de la jeune femme et la garantie institutionnelle de neutralité confessionnelle qui s’impose à l’Etat et donc à l’ensemble du secteur public. De nombreux commentateurs de cette affaire se réfèrent au cas Lucia Dahlab, cette enseignante genevoise qui s’est vu interdire le port du voile sur son lieu de travail et qui a recouru en vain à Strasbourg contre la décision du Tribunal fédéral. Il convient toutefois de bien distinguer ces affaires malgré les traits communs qui apparaissent de prime abord. (...)  je pense que le devoir de neutralité absolue imposé à une enseignante du primaire se justifie davantage qu’une employée de la SSR. De plus, des différences de traitement entre une employée apparaissant à la télévision ou ayant des contacts avec le public sera davantage tenue de paraître neutre qu’une employée n’ayant aucun contact avec le public....

Du voile en journalisme par Olivier Francey Un journaliste connu pour être chrétien, juif, musulman, libéral-radical, pdc compatible, fils de banquier ou de syndicaliste, proche de l’immobilier, homosexuel peut-il encore exercer son métier ? La réponse est oui. Ces indications doivent-elles s’afficher ? Le moins possible. (...) Le vrai débat, n’est-ce pas plutôt de se demander si mon foulard et mon travail de journaliste dans le pays dans lequel je l’exerce, sont compatibles ? Je n’en sais rien.

Le foulard qui parle par Philippe Souaille (...) Autant je trouve légitime que des personnes de couleur et de religion diverses puissent exercer les métiers de la télévision, autant il me semble normal qu'ils ou elles se plient à des règles communes en termes de présentation. Je ne pense pas que cela soit contestable. Un journaliste déguisé en armailli, ou portant un t-shirt rouge avec une croix blanche aurait l'air ridicule et ne passerait pas à l'antenne. Maintenant, il est évident que ces règles doivent refléter les aspirations et les goûts de la population. Le jour où la moitié de la population helvétique féminine sera voilée, la présence d'une jeune femme voilée à l'antenne ira de soi. Heureusement, on n'en est pas encore là...

Journaliste à la RTS : des critères de sélection discriminatoires ? par Julien Cart (...) En quoi le fait qu'une journaliste porte un voile ferait de notre Etat un Etat non laïque ? La posture unilatérale de certaines féministes sur cette question leur font manifestement oublier bien vite leurs premiers combats qui consistaient à permettre aux femmes de s'habiller tel qu'elles le désiraient. (...) Ne nous mettons pas dans une situation grossière et difficielement tenable, où nous jugerions sur les habits culturels et religieux d'une personne pour statuer sur sa capacité à être admise en tant que journaliste ou non dans un service public. Que nos amis de droite, qui tiennent la méritocratie en adoration, retrouvent quelque peu leurs valeurs et expliquent que c'est bien sur les compétences et qualités de la candidate que doit s'opérer la sélection, et non sur sa couleur de peau, son habillage ou ses convictions personnelles.

Voile au-dessus d'un nid de coucous par Edward Gobits (...) Oui, mais, me dira-t-on, à la Télévision publique, c’est différent ! Pourquoi ? Est-ce tellement mieux de cacher ce qui caractérise l’identité, les préférences et les convictions d’un ou d’une journaliste et de laisser planer quand même le doute sur son professionnalisme, son honnêteté et son impartialité ? A mon sens, c’est le contraire qui est vrai. Un journaliste travaillant pour le service public devient une personnalité publique et devient donc redevable, il doit des comptes au public sur qui il est et ce qu’il pense.

François Mitterrand – La grâce d’un homme par Pascal Décaillet Il y a juste quinze ans, François Mitterrand s’éteignait. Mon ami d’enfance, Bertrand Ledrappier, s’est rendu aujourd’hui au cimetière de Jarnac, où se sont pressés, de Martine Aubry à Ségolène Royal,  le ban et l’arrière-ban des héritiers putatifs, présomptifs, ceux qui croyaient au ciel, ceux qui n’y croyaient pas, ceux qu’irradia la grâce du Sphinx, ceux qui firent semblant. Ils étaient là, agrippés à la robe de traîne de l’Histoire, le regard figé sur 2012. François Mitterrand était un homme d’exception. Je ne l’ai vu qu’une fois, en mai 1991, dans les jardins de la Villa Ciani, à Lugano, pour l’interviewer. 

SimCity par Xavier Comtesse De retour de Madrid, je mesure à quel point notre région diverge du modèle classique du développement urbain contemporain. Et c’est tant mieux. Attention cependant à ne pas se tromper de vision d’avenir…

L’homme, en quatre lignes par John Goetelen En visitant le blog de l’Acratopège et son récent billet «Images de l’Achilléion», j’ai lu une citation de l’impératrice Sissi postée par Barbie, dont le blog est revenu sur la Tribune depuis quelques temps. Pour situer ce texte, il concerne d’abord le palais que Sissi a fait construire sur l’île grecque de Corfou en 1890 environ, l'Achilléion, à l’époque où elle était la cible des antisémites et nationalistes allemands. Elle avait dédié ce palais à son héros mythique: Achille le grec. Elle en parle en quelques quatre lignes. Quatre ligne où elle décrit l’homme, le masculin, dans un archétype puissant et admirable dont voici les phrases-clés .. (...) En quatre ligne l'homme est dit. Il n'est ni le simple guerrier, ni le poète. Ni Adam le lâche, ni personne d'autre. Il n'est que lui-même face aux prairies de l'immensité.

L'albedo, vous connaissez? par Michel A. Sommer Après vous avoir présenté une cinquantaine de personnages "illustres mais inconnus" au cours de l'année 2010, je me propose, dès cette nouvelle année qui commence, de vous donner chaque semaine une définition d'un terme utlisé par les astronomes et autres astrophysiciens. Je vous propose pour ouvrir cette nouvelle rubrique un mot qui semble peu connu : "albedo". De quoi s'agit-il ?

Qu'allons-nous faire des réfugiés algériens? par Walter Schlechten Le flux migratoire va donc augmenter dans les mois à venir. Certains fuiront la répression, la prison ou voire pire, mais d'autre auront simplement pris la décision d'enfin abandonner le pays pour la terre promise, le "Vieux Continent". (...) Il y a urgence, l'UE doit intervenir et faire preuve d'ingérence en Tunisie et en Algérie, avant que tout le nord de l'Afrique ne s'embrase au profit de certains extrémistes, islamistes en Afrique, ségrégationnistes en Europe.

Commentaires

  • Revenez vite avec la bonne résolution: "REMETTRE LE BLOG DE SAMI ALDEEB A SA PLACE LA N° 1"

    Bonne santé!

  • Le port du voile refait surface sans cesse. Il est donc important de refléchir sur le sens de la norme coranique censée régler ce voile. Cette norme est tellement ambiguë qu'elle donne lieu dans la société musulmane à différentes manières de voiler les femmes, chaque groupe prétendant obéir à des injonctions divines. Or, le Coran demande de couvrir le sexe et non pas la tête. Voir mon article: http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2009/10/12/le-coran-demande-de-voiler-la-tete-ou-le-sexe.html

  • Voici un lien vers des notes consacrées au port du voile dans divers pays :

    http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/vetements-islamiques-burqa-voile-etc/

    Bon, c'est le blog censuré par Jean-François MABUT, alors méfiez-vous...

  • Le voile c'est très bien dans le désert, zone de provenance de cette religion de malheur, contre le sable fin ... mais chez nous, en Europe ... y'a pas de sable, y'a la neige, donc un bonnet fera l'affaire !

  • Monsieur Mabut,

    Permettez-moi de vous souhaiter une bonne nouvelle année et de prendre position sur trois points précis.

    1. L'avis de Monsieur Zimmermann est l'avis de Monsieur Zimmermann.

    Quant au vôtre, je relève que selon l'ancien juge fédéral Roulier le port du foulard pourrait mettre mal à l'aise les interlocuteurs de cette journaliste. N'est-ce pas là la démonstration de ce que c'est le port du foulard et non sa prohibition qui pourrait entraver la SSR dans sa mission ? Certes l'ancien juge met en avant l'intolérance des interlocuteurs de la journalistes, intolérance qu'il condamne. Cela est-il pertinent ? La SSR ne doit-elle pas faire l'effort d'être au mieux acceptée par ses interlocuteurs pour être au mieux informée par ceux-ci ? N'a-t'elle pas le devoir de s'adapter au terrain et à ses interlocuteurs pour accomplir au mieux sa mission ? N'est-ce pas ce qu'impose le droit à l'information de l'administré ? Si Monsieur Roulier veut voir en les interlocuteurs de la journaliste et non en le foulard l'élément perturbateur, libre à lui. Cependant il perd de vue que qu'en fin de compte c'est l'administré et son droit à l'information qui est atteint.

    En définitive, la mission d'intérêt public de la SSR est compromise par le foulard. C'est dire que la compatibilité du foulard n'est pas aussi évidente que vous le prétendez.


    2. Que pense cette candidate, que vous semblez connaître, de la censure que vous imposez à Aldeeb et à ses lecteurs ? Son avis, en tant que porteuse de foulard, me semble particulièrement intéressant.


    3. Que pense cette candidate, que vous semblez bien connaître, de la diffusion par la Tribune de Genève d'annonce de prostituées et d'organisation de prostituées ? En tant que porteuse de foulard son avis me semble particulièrement intéressant, notamment au vu des articles 225-5 et 225-7 du code pénal français qui prohibent la diffusion par un quotidien d'annonces de prostituées.

    Article 225-5
    Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :

    1° D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;

    Le proxénétisme est puni de sept ans d'emprisonnement et de 150000 euros d'amende.

    Article 225-7

    Le proxénétisme est puni de dix ans d'emprisonnement et de 1500000 euros d'amende lorsqu'il est commis :

    3° A l'égard de plusieurs personnes ;

    9° Par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice, sans qu'elles constituent une bande organisée ;

    10° Grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de télécommunications.

  • ¦@CEDH: dites-nous ce que vous en pensez, en tant qu'homme!

    Que veut dire le port du hidjab pour vous?
    Que ressentez-vous, quelle est votre émotion, quelles sont vos pensées et
    comment vous sentez-vous devant une femme voilée, de la tête au pieds,
    et revendiquant le droit d'exercer son job, voilée, dans nos admin et entreprises?

    Que ressentez-vous par ex faisant face
    à une personne voilée de la tête au pieds et le revendiquant sur son lieu de job,

    vous accueillant avec votre petit dernier, à l'entrée de la crèche
    où vous devez accepter que cette personne voilée de l'accueil
    s'occupe en votre absence et hors de votre contrôle de votre petit,
    dans cette crèche dont la place, attendue depuis des années, vous coûte la peau des fesses (alors que vous êtes juste en cours d'organiser votre vie & finances post-divorces ou de vous chercher un appart.

    On attend! Qu'enfin les hommes disent ce qu'ils pensent et ce qu'ils veulent, face aux revendications et demandes de ces femmes voilées pour cause d'islamisme

  • @ graphycs

    Parlez-vous de voile, dissimulant le visage, ou de foulard islamique ?

    "Le hijab (arabe : حِجَاب, hijâb) désigne « tout voile placé devant un être ou un objet pour le soustraire à la vue ou l'isoler ». Il désigne plus particulièrement le voile que certaines femmes musulmanes se placent sur la tête en laissant le visage apparent. Lorsque le visage est couvert, on parle de niqab, de burqa ou encore de sitar.

    Le hijab est également appelé « voile islamique »."

  • ALORS QUE LA MAJORITÉ DU PEUPLE SUISSE S'EST EXPRIMÉE PAR VOIE DE VOTE SUR DES SUJETS CONCERNANT DES SIGNES EXTÉRIEURS DE L'ISLAM EN PAYS CHRETIEN . ON OSE SE POSER DES QUESTIONS SUR LE PORT DU VOILE PAR UNE FONCTIONNAIRE PAYÉE PAR LES DENIERS DES CONTRIBUABLES . OU VA T'ON ? LE TRANSPORT D'UNE BIBLE EST PASSIBLE DE PRISON EN ALGÉRIE , MAROC ET JE NE PARLE PAS DE L'ARABIE ET DE L'IRAN OU IRAK.
    DES CHRÉTIENS SONT TUÉS ET SOMME TOUTE CERTAIN OUBLIANT QUE LA LOI DOIT ÊTRE RESPECTÉE PAR TOUS SE POSE DEES QUESTIONS .
    LORS DE L'APPLICATION DU PORT OBLIGATOIRE DE LA CEINTURE DE SÉCURITÉ , LES POLICES CANTONALES ONT FAIT APPLIQUER LA LOI EN DISTRIBUANT DES AMENDES . IL NY A PAS EU D'AIDE PSCHYGOLOGIQUE OU DÉBAT : TU T'ATTACHES PAS TU PAIES .

    SOYONS LOGIQUE AVEC NOUS MÊME ET SACHONS NE PAS ACCEPTER SOUS LE COUVERT DE PSEUDOS DROITS DE L'INDIVIDU DES ATTIENTES DANS NOTRE PAYS . UN ACTE FONDAMENTAL
    DE NOTRE PAYS COMMENCE PAR : AU NOM DU DIEU TOUT PUISSANT .............BIEN QUE PLUSIEURS NE CONSIDÈRENT LE PASSAGE À L'ÉGLISE QU'À TROIS VITESSES . LE BAPTEME , LE MARIAGE ET L'ENTERREMENT ( POUR JE PENSE LE QUAND DIRA T'ON ) SACHONS ETRE LES DEFENSEURS D'UNE CERTAINE ÉTHIQUE DE NOTRE PAYS . JACCARD LAURENT TAHITI POLYNESIE FRANçAISE

  • il y a trop de cedh avec leurs absences tout en en voulant,
    qui nous donnent la nausée en cette 2ème décade du XXI siècle - histoire de décalage:
    soit trop de ces cedh en retard mais pesant sur notre civilisation

Les commentaires sont fermés.