26 janvier: Jacques-Simon Eggly, l'arme au pied

Imprimer

eggly large.jpgLe libéral genevois Jacques-Simon Eggly est un personnage dans le landernau politique suisse. Lorsqu'il s'assied devant son ordinateur, il tape son édito d'une traite.

Des éditos, le journaliste politique en a publié des milliers au Journal de Genève, puis dans Le Temps. Aujourd'hui il s'aventure dans la blogosphère de la Tribune de Genève.

Nous lui souhaitons un bel avenir et espérons que son courage incitera d'autres plumes à le rejoindre dans cet espace.

Identitaires, altermondialistes ou décroissants, votre monde restera global par Philippe Souaille Pour se flanquer les jetons, aujourd'hui, plus besoin de film d'horreur, il suffit d'aller jeter un œil sur le web, au rayon des idéologies politiques. Partout la même haine qui monte, de tous contre tous. C'était déjà le constat qui m'avait poussé à écrire l'Utopie Urgente, parue en 2007, mais depuis les choses ont empiré. Le plus consternant à mes yeux, c'est ce bloc identitaire qui étend ses ramifications dans toute l'Europe, pillant sans vergogne l'idéologie fasciste et nationaliste, n'hésitant pas à puiser son inspiration graphique dans l'iconographie national-socialiste. ..

Armes: pas de faux arguments  par Jacques-Simon Eggly (...) Evidemment, l'identité des auteurs de l'Initiative incite à la rejeter. En effet le Groupement pour une Suisse sans armée est, depuis toujours, l'adversaire de toute notre politique de sécurité Quant au parti socialiste, il vient d'afficher la suppression de l'armée à son programme... Je connais bien ces adversaires politiques et personne ne me suspectera d'être indifférent à la politique de sécurité. C'est même l'un de mes sujets de prédilection. Mes états de service parlent pour moi.

Le bulbe exotique du château d'Aubonne par Gilbert Salem On séjourne chez des amis Aubonnois qui, le temps d'une convalescence, vous offrent le gîte et le couvert (potage au cerfeuil, compote de raves, tarte au vin cuit...). Leur maison est très ancienne. Dès le potron-minet, on en fait le moins possible grincer l'escalier, sculpté dans le bois le plus noble, et l'on se retrouve dans le frimas de janvier. La Grand-rue est venteuse à rendre gémissants les chéneaux, et le méandre pavé des Fossés-Dessous s'évanouit sous votre pas tant il fait encore nuit. Or de cette pénombre-là ne peuvent surgir que des personnages historiques.

Fugace géométrie d'un cauchemar par Pascal Décaillet Dieu merci, je me suis réveillé. Il n'y avait, autour de moi, que des livres. Et cette immense abside, sans rien en elle qui éveille ni désir ni salut, ça n'était que Palexpo. Ce qui suscite ce commentaire de Paul Bär «  Voilà ce qui arrive quand on s'endort, en lisant "Les Cigares du Pharaon", après un grog trop chargé ;-) »

Nadal, le Wawrinka de Ferrer à Melbourne... par Edmée Cuttat Les duels entre compatriotes se suivent mais ne se ressemblent pas. Je n'entends pas moins d'ici le chœur des fans outragés par le titre de cet article. Oser comparer le grand d'Espagne au petit d'Helvétie, un vrai crime de lèse-pitbull. Parce que si le cannibale s'est incliné en quarts de finale, c'est évidemment parce qu'il était à nouveau trahi par son corps.

Les Verts engagés pour la parité par Nicolas Walder Avec 5 femmes et 6 hommes, les Verts Carougeois présentent cette année encore la liste la plus paritaire de notre commune. A l'exception de la liste d'A gauche Toute, tous les autres partis sont très loin de la parité. Ils se situent péniblement autour des 30 % de candidates.

Le Courrier menacé de fermeture ? Merci à la Poste par Michel Chevrolet La Poste suisse a décidé de retirer son aide au quotidien Le Courrier, qui permettait de financer une partie des frais de distribution du journal. Surcoût pour le titre genevois : 325 000 CHF ! Une belle façon de soutenir la diversité de la presse... Raison avancée par la Poste: seuls les titres de niveau «régional» peuvent bénéficier de cette aide indirecte. Avec des rubriques «Vaud», «Valais», «Neuchâtel» et des collaborations avec La Liberté de Fribourg, il me semble que ce journal est bien régional ! Mais le problème est loin de n'être que technique...

Va t-on vivre une nouvelle époque révolutionnaire ? par Cécile Xambeu « Indignez vous ! » nous propose Stéphane Hessel dans son dernier manifeste ; le titre de l'ouvrage est, je crois, la principale raison de son succès d'édition. Quand c'est insupportable, on ne supporte plus ! Oui, le temps est venu de l'indignation. La Tunisie a montré la voie d'une révolution citoyenne réussie. Je suis convaincue que cette image d'un peuple qui prend son destin en main et renverse les pouvoirs corrompus donnera des idées à d'autres pays ; l'Egypte aujourd'hui et demain qui sait, l'Irak, la France, la Suisse ?

Dogme catholique et prophètes modernes par Rémi Mogenet Dans un article récent de son blog, Jean-François Mabut a évoqué la figure de Hans Küng, théologien catholique qui croyait qu'il pouvait y avoir des prophètes après Jésus, faisant allusion notamment à Mahomet - et qui a été rejeté à cause de cela et d'autres choses par la hiérarchie romaine. Henry Corbin parle assez souvent du problème que constitue le refus des religions instituées d'admettre un prophète après celui qui leur sert de référence. Cependant, dit-il, les sages font une différence...

Pas de villas autour de l'aéroport par Mike Gerard Des propositions visant à changer les zones villas autour de l'aéroport en zones mixtes habitat/activités pourraient comporter quelques cachotteries politiques. Les politiciens, prendront-ils la décision de défendre correctement leur électorat ?

Du nouveau à la Compagnie des Mots ! par Jean-Michel Olivier Pour offrir un plus vaste espace aux passionnés de littérature romande, la Compagnie des Mots recevra désormais ses auteurs au restaurant de la Mère Royaume. Prochain rendez-vous à ne pas manquer : lundi 7 février, de 18h à 20h, la Compagnie accueillera votre serviteur pour son roman L'amour nègre. Animation : Serge Bimpage. Avec la participation de Stéphanie Pahud, Maître assistante UNIL et de Pierre Cohannier, comédien.

Les caricatures de Maodet par Yves Nidegger Vaste front torturé à la Gilles Petitpierre, oreilles taillées façon Buckingham Palace, mâchoire carnassière d'adjudant-chef, menton relevé, c'est peu dire que Pierre Maudet a le physique de ses ambitions. Membre d'un parti radicalement déchiré, entre le vieux jeu qui le dessèche et le «new-look» qui le liquide, Maudet, sans le dire, a choisi le second. Serait-il radical si la question se posait aujourd'hui? Rejoindrait-il un parti mythique du XIXe, suspendu dans sa course au-dessus du vide dans ce siècle-ci , figé entre apogée dépassés et écrasement attendu, dans cet instant de pur vertige, délicieusement artificiel, beau comme une fin de race et comme la mort vue de près?

Seuls les inquiets et les égoïstes ... par Pierre Kunz La plaquette que vient de publier la Société Genevoise des Amis de l'Instruction, fondée en 1842, donne à son lecteur un bref aperçu de la situation qui régnait à Genève à l'époque. (...9 L'histoire montre qu'avec la destruction des remparts, au 19ème siècle, les mutations furent considérables à Genève. La ville s'est agrandie à vue d'œil, elle s'est industrialisée et a vu sa population croître au rythme de son ouverture au monde. Quels furent après coup les Genevois à s'en plaindre ?

L'Entente... par le PDC de Carouge Mettons les points sur les I. Le PDC est un parti de l'Entente. Mais il n'est pas les godillots du PLR. Ce qui suscite quelques commentaires dont celui de Banane « Belle liste les PDC! Avez-vous vus celles du PLR et des libéraux ? Elles sont pas mal du tout!  L'Entente peut reprendre la majorité au CM. »

L'euthanasie, doit-on la légaliser en France ? par Maurice-Ruben Hayoun J'avoue ne pas savoir ce qu'il faut faire. Ce qui m'inquiète, ce sont les dérapages, les excès et les erreurs. Imaginez un être humain subissant des douleurs et donc des souffrances atroces qui veut mourir ; on l'aide à le faire et peu de temps après, on découvre des ressources thérapeutiques qui permettent à cette personne de vivre presque normalement... Que faire ?

Figaro: une comédie d'intrigue en cinq actes par Olivier Francey L'opération Figaro de la police genevoise, c'est: de l'intrigue, de l'amour, des cachotteries et un époux volage, dont on taira bien évidemment le patronyme ici bas....

Nestlé investit 160 millions de francs en Egypte et crée 500 emplois par Marie-France de Meuron En recherchant les sources dans Google, je suis frappée que tous les medias relatent le sujet et aucun n'en apporte de commentaires. Aucun ne mentionne ce qu'un tel investissement signifie dans un contexte global ni dans le contexte africain...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.