11 février: Père au désespoir? Le Code civil Suisse en cause

Imprimer

beatrix et son enfant.jpgPère au désespoir? Stéphane Valente tente à chaud une analyse délicate. Le Code civil suisse n'est plus adapté aux réalités actuelles, écrit le conseiller municipal UDC de Vernier. Autre dysfonctionnement institutionnel heureusement moins tragique, celui que dénonce Beatrix alias Marie-Jeanne Accietto, mère d'un enfant autiste.

Pour le reste, Maurice-Ruben Hayoun analyse ce qu'il appelle les maladresses du Pr Obama. Sami  Kanaan ne veut pas en rester là avec l'affaire Mark Muller. Jean-Michel Olivier s'en prend à la RTS après l'arrêt de Tard pour Bar. Antoine Vielliard épingle le premier faux pas de l'architecte cantonal F. Della Casa. Quant à Alain Bagnoud, il nous fait découvrir un écrivain mort en duel et Jean-Pierre Kazemi une guitare sans guitare...

Bonne fin de semaine à toutes et à tous.

Hosni Moubarak et Marc Muller : deux pays - même discours par Pierre Scherb Je suis responsable. Je reste ! C'est le message de Hosni Moubarak délivré hier soir à l'Egypte et au monde. C'est le même son de trompette qu'ont entendu les Genevois de la part de leur Conseiller d'Etat Marc Muller.

Francesco Della Casa compromet déjà ses chances de succès. par Antoine Vielliard Voilà plusieurs semaines que quelques voix publiques genevoises font appel au mythe de l'exigüité des frontières Genevoises pour tenter en vain de justifier l'absence de constructions de logements qui oblige la jeunesse genevoise à s'exiler dans le Genevois français. L'exigüité des frontières cantonales est un mythe fondateur à la source de la pénurie de logement. Ce mythe fondateur a été repris à son compte par le nouvel architecte cantonal, Francesco Della Casa, qui en acceptant cette hypothèse fausse compromet déjà ses chances de succès.

Les compétences scolaires en milieu institutionnel. La peur au ventre par Beatrix alias Marie-Jeanne Accietto Trouvez-vous normal que des parents soient obligés de scolariser leurs enfants dans des écoles privées ou autres filières pour faire reconnaître leurs compétences scolaires ? Moi pas.  Voilà plusieurs années que je reçois des familles, souvent en souffrance, mais aussi dans l'incompréhension d'un système, dans la colère, dans la frustration de ne pas pouvoir faire plus ou mieux pour leur enfant... et trop souvent dans la peur de dire les choses. C'est -parmi tous les points- ce dernier qui me touche le plus.

Les soubresauts du printemps égyptien et les maladresses du Pr Obama par Maurice-Ruben Hayoun J'ai lu ou entendu quelque part un journaliste dire que l'actuel président américain était pire que son lointain prédécesseur M. Jimmy Carter. Cela pourrait s'avérer. Si l'on analyse, même sans approfondir le discours nocturne du Président Hosni Moubarak, on discerne qu'il se maintient pour faire pièce aux tentatives d'ingérences et aux pressions inacceptables des USA. Ces derniers, on le répète, sont obsédés par l'équation suivante. GerardH commente: « Regardez la rue !  Elle demande le départ de Moubarak mais ne précise pas ce qu'elle souhaite. Les femmes sont peu nombreuses et regroupées, donc organisées. Les pancartes commencent aussi à être organisées (par exemple les photos des "martyrs"); signes qui indiquent la récupération par des gens qui ont des intentions affirmées. Ici, la presse interprète ce qu'elle reçoit sous l'éclairage de ce qu'elle espère... quitte à dire des bêtises. Obama fait de même; ce qui est le sommet de la médiocrité pour un président des USA. »

Les grenouilles de la RTS par Jean-Michel Olivier Il y a toujours quelque chose qui se passe à la RTS (anciennement TSR). Quand on ne supprime pas les rares séries originales qui marchent (par exemple Photo sévices, de et avec l'excellent Laurent Deshusses), ce sont les animateurs-vedettes qui jettent l'éponge. Comme Michel Zendali, fatigué d'animer Tard pour Bar, la seule émission culturelle de la RTS. Aimant le débat et la controverse, Zendali avit imaginé une sorte d'Infrarouge culturel, un talk-show plus proche d'Ardisson que de Ruquier. En quoi, sans doute, il a eu tort, vu l'échec relatif de son émission.

Robert Caze, Le martyre d'Annil par Alain Bagnoud Robert Caze était un naturaliste. Aussi l'intrigue de son roman, Le Martyre d'Annil n'étonne-t-il pas ceux qui sont accoutumés à ce genre. (...) Caze est décidément un très bon écrivain qui, comme l'écrivait Virgile Rossel « aurait vite passé au premier rang des romanciers contemporains", s'il n'était pas mort des suites d'un duel, à 33 ans.

Crise des « logements de fonction » au DCTI : négligence coupable ! par Sami  Kanaan L'affaire des logements gérés par le Département de Mark Muller et loués à des loyers défiant toute concurrence (dont à des fonctionnaires du DCTI justement !) est surtout symptomatique d'une absence complète de sens des responsabilités institutionnelles de la part d'un magistrat. Il s'était pourtant largement distingué comme donneur de leçons de bonne gestion lorsqu'il était conseiller municipal ou député ! (....)Dans cette affaire, comme dans d'autres, Mark Muller a témoigné d'un laxisme coupable, voire de complicité passive par négligence. C'est inacceptable ! Le Parlement, notamment la Commission de contrôle de gestion, doit donc continuer son travail et prendre ses responsabilités pour restaurer la confiance.

Un livre pour mieux comprendre les Yanomami du Brésil par Bernard Comoli Les éditions Belin (Paris) ont publié en juillet 2010 un ouvrage intitulé "Les Yanomami du Brésil - Géographie d'un territoire amérindien". L'auteur, François - Michel Le Tourneau, est géographe, chargé de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS (France). Il est aussi membre du Centre de Recherche et de Documentation sur l'Amérique Latine - CREDAL /Paris. Il a été chercheur invité du "Centre de Développement Soutenable" - CDS, de l'Université de Brasilia. La rédaction de son ouvrage a été terminée en 2009.

Les DC proches de l'Eglise? Par le PDC de Carouge La campagne du PDC pour les élections fédérales est lancée. Le Temps en parle dans son édition du 10 février. Elle est une excellente réponse à nos détracteurs:  Les DC trop frileux ? Les DC des girouettes? Les DC proches de l'Eglise?

La nuit de la longeole: identitaire! Par JF Mabut Du fenouil, pas du cumin, du fenouil! Il y en avait sans doute quelques graines dans les sept longeoles du troisième concours national de la meilleure saucisse genevoise, samedi dernier à Aire-la-Ville. Texte et vidéo sur

Père au désespoir ? Le Code civil Suisse en cause par Stéphane Valente Les deux récentes affaires de pères qui disparaissent avec leurs enfants posent une vraie question : le Code civil suisse n'est plus adapté aux réalités actuelles et donne encore bien trop d'importance à la femme. Alors je me demande si, les féministes toujours prêtes à bondir pour revendiquer l'égalité à tout va, sont prête à rejoindre les pères célibataires sur ce combat avant que d'autres drames ne se produisent...?

De la bétaillère comme instrument de politique sociale par Pascal Holenweg Pour mettre fin au Revenu minimum cantonal d'aide sociale, la droite, avec l'apport des Verts, a monté un succédané de mesures d'insertion pour «réduire la distance à l'emploi », mais qui réduira surtout la distance à l'exclusion sociale, après un passage par un stage d'évaluation d'un mois, un diagnostic de l'« employabilité » (le mot seul dit l'intention...) du/de la candidat-e, suivi d'un « plan de réinsertion professionnelle » ou d'un «accompagnement social de restauration» ou de «socialisation ». En quels jolis termes sont dites ces choses qui en réalité se résument à un chiffre : un tiers d'allocations en moins pour celles et ceux qui seront arrivés au bout de ce chemin de croix bureaucratique.

We don't play guitar ! par Jean-Pierre Kazemi Découverte via Fubiz, de cette nouvelle application produite par Konkreet Labs, permettant aux musiciens de contrôler leurs instruments en manipulant des formes géométriques en temps réel. Une interface intuitive et multi-touch sur iPad afin de créer de la musique de manière différente.

Meyrinois, prenez garde ! par Jean-Bernard Busset Voyez à Vernier, ce Conseil administratif complètement désuni où l'un de ses membres a vu son élection contestée et qui, dès qu'il a été en place, n'a cessé de faire cavalier seul, au détriment d'une gouvernance consensuelle qui seule peut être efficace.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.