25 février: J'aime écouter les gens

Imprimer

votez pour moi.jpgMes amis m'ont souvent demandé pourquoi je passais tant d'heures dans des réunions écrit  Gregory von Niederhäusern , tant de matins froids à battre le pavé. (...) J'aime écouter les gens. Peu de choses sont aussi enrichissantes. C'est sans doute aussi la motivation de Béatrice Fuchs. Cette fraîcheur n'est pas celle que retrouve Haykel Ezzeddine qui dénonce la politique spectacle et nous fournit l'illustration de ce billet. Sur le front des Municipales, le socialiste Sami Kanaan patine contre le radical Simon Brandt. Le vert de Carouge Nicolas Walder peut changer la promotion économique, Boris Drahusak s'en prend au bruit des voitures. A Plan-les-Ouates le PDC Ivan Guglielmin dénonce un vol de banderoles.

Au-delà des mers, l'affaire libyenne déchaîne toujours les passions. Pierre Weiss pose quatre questions à Jean Ziegler.  chronique la transition Lula - Dilma au Brésil. Bernard Comoli Christian Brunier réclame la liberté pour Mao Hengfeng.

Daniel Neeser s'en prend à la Migros et à la nanofolie.  Et Rémi Mogenet poursuit sa réflexion sur un sujet on ne peut plus actuel : Internet et liberté. Entrez dans le débat !

Vol de  banderoles politique à Plan-les-Ouates par Ivan Guglielmin S'engager et faire campagne est un droit et c'est aussi un acte citoyen. Le PDC de Plan-les-Ouates doit faire un constat amer, les deux banderoles placées sur la commune ont été volées, sur la Route de Saint Julien et à Saconnex d'Arve. L'acte peut sembler banal, mais il est grave et surtout il n'est pas anodin, car il prive un parti de sa liberté d'expression.

Je suis venue à la politique  un peu par hasard par Béatrice Fuchs. C'était en 2003, lors d'un débat pour l'élection partielle au Conseil d'Etat, débat qui opposait Messieurs François LONGCHAMP, Charles BEER, et André REYMOND.  Je suis candidate aujourd'hui pour les élections au Conseil Municipal en Ville de Genève sur la liste No 4 PLR, parce que je crois profondément que notre Ville a besoin de changements dans toutes sortes de domaines. Le premier, la sécurité, on ne peut continuer à laisser faire la gauche, qui elle, retranche dans les budgets de notre magistrat Pierre MAUDET, des policiers municipaux, pour en faire des médiateurs socioculturels dans les bibliothèques.

Pour un moratoire sur l'expansion genevoise par  Jean-Louis Bailly, militant associatif, suite à la Tribune libre rédigée par Antoine Vielliard, conseiller municipal de a minorité à Saint-Julien-en-Genevois, parue dans Le Faucigny du «3 février 2011 Antoine Vielliard est un des rares élus de notre département à avoir une conception déontologique de l'exercice de ses fonctions en communiquant avec la population pour rendre compte de ses prises de position et fournir des dossiers de façon à aider l'électeur à comprendre les enjeux qui déterminent son cadre de vie. J'ai apprécié sa Tribune libre passée dans le Faucigny du 27 janvier sur la pression foncière genevoise, elle étaye les préoccupations de la société civile vis-à-vis de l'expansion économique de Genève avec ses effets négatifs sur la population de la Haute-Savoie (et celle de l'Ain)...

Jean Ziegler, le juré et l'ami primé de Kadhafi par Pierre Weiss Les événements libyens ont permis à Jean Ziegler de refaire des siennes sur les ondes de la RSR qui espérait peut-être le discréditer en le mettant face à ses contradictions, mais qui lui a momentanément permis de rebondir. En apparence. Le moment est donc particulièrement propice pour poser quatre questions et y apporter des réponses...  Fred Oberson nous propose de revoir la prestation de Ziegler sur France ô Jean Ziegler sur France ô

Bruit : sus à la voiture par Boris Drahusak Le bruit contribue de plus en plus à la dégradation de la qualité de la vie. Il est même devenu un véritable problème de santé publique. Les nuisances sont d'origines diverses, mais, en Ville de Genève, c'est très clairement la circulation routière qui pose le plus de problèmes.

Liberté pour Mao Hengfeng par Christian Brunier Le 21 février 2011, la dictature chinoise a libéré la défenseuse des droits humains Mao Hengfeng. Cette militante avait été emprisonnée injustement pour avoir pris simplement la défense du Prix Nobel de la Paix Liu Xiabo, lui aussi détenu abusivement. Après 3 jours de liberté, elle a été à nouveau arrêtée, action de torture psychologique. Cette nouvelle privation de liberté est inacceptable. Quand va-t-on privilégier les droits humains avant les intérêts économiques ? Au nom des libertés, nous devons exiger la libération immédiate et sans conditions de Mao Hengfeng.

Adapter la promotion économique par Nicolas Walder Certains à Genève, à l'instar de  la grenouille de Lafontaine, n'ont comme objectif que de grossir. Ca semble être le cas de ceux s'occupant de la promotion économique du canton dont la boulimie parrait sans limites. La question qu'on est en droit de se poser aujourd'hui est: "pour faire quoi ?"

Promotion du hockey sur glace: pour une stratégie cohérente et crédible par Sami Kanaan Jeudi 24 février, Simon Brandt, conseiller municipal PLR, exprimait dans les colonnes de la Tribune de Genève son enthousiasme pour le hockey sur glace en général, et le GSHC en particulier. Cet enthousiasme est d'largement partagé à Genève et on ne peut que s'en féliciter. Mais lorsque les autorités prennent des décisions qui engagent l'argent du contribuable, il n'y a pas de place pour du bricolage ou des propositions bâclées. De plus, les autorités ont à cœur de satisfaire tous les besoins en matière de glace: patinage populaire ou artistique, curling, manifestations populaires (soirées « Disco on Ice » par exemple). (...)En ce qui concerne la patinoire, à part quelques mesures correctives, à étudier et réaliser en collaboration avec le GSHC, il ne fait pas de sens d'investir encore des montants considérables dans l'enceinte actuelle , ce qui relèverait de l'acharnement thérapeutique.

Cyber Hugs, la veste qui poste vos émotions sur Second Life par Jean-Pierre Kazemi Un couple de chercheurs résidant au Japon a mis au point une veste robotique capable de transposer les émotions humaines dans des mondes virtuels. Comme Second Life par exemple. La iFeel_IM permet d'intensifier la sensation de réel dans les univers de jeu virtuels et aussi de montrer aux autres personnes présentes les vraies émotions ressenties. La veste mesure la fréquence cardiaque du joueur, sa chaleur émise et peut évaluer sa peur. Le prototype peut détecter et retransmettre la joie, l'angoisse et la colère dans 90 % des cas. Pour la honte, le sentiment de culpabilité, le dégoût, l'intérêt et la surprise c'est seulement dans 80 % des cas (et on se demande bien pourquoi).

Marie-Christine Chabat, une adjointe au sociale engagée à Saint-Julien-en-Genevois par Antoine Vielliard On dit parfois que c'est dans les toutes premières minutes d'une rencontre qu'on juge les gens. C'est souvent le cas probablement. Mais il faut alors avoir l'humilité de changer d'avis. Nous étions quelques uns à avoir jugé un peu trop vite l'austérité et le manque d'avenant apparent de Marie-Christine Chabat en début de mandat. Nous étions d'autant plus vigilants sur son action à la tête de l'action sociale de la ville. La tâche était rude dans une région dont l'abondante richesse ne masque plus les disparités. Tout particulièrement du côté français du Genevois, où le pouvoir d'achat ne dépendent ni des compétences, ni de l'expérience, ni du travail, ni de la valeur ajoutée mais simplement de l'adresse de l'employeur.

Internet et Liberté par Rémi Mogenet On dit souvent qu'Internet est un formidable outil pour l'expression libre, mais je pense que cela ne sera vrai que pour un temps; je crois qu'il viendra un moment où les États l'utiliseront pour leur intérêt propre, et qu'alors, Internet sera en réalité un moyen de répandre plus efficacement encore qu'autrefois les idées qui arrangent ces États. La phase de l'absence de réglementation de la parole publique, de ce point de vue, est nécessaire pour que, chez les peuples, le goût pour Internet et l'habitude de s'en servir s'imposent. Car cela ne peut avoir lieu, précisément, que si cela apparaît comme un outil d'expression personnelle. Internet est à mon avis déjà plus contrôlé - souvent par des voies détournées - qu'il n'y paraît. Mit commente : « Je ne suis pas totalement d'accord, au sens où il est très difficile sans passer par des moyens extrêmes (je pense à la Chine) de contrôler ce qu'il se passe sur Internet au niveau d'un pays : contrairement au minitel, il n'y a pas de point de centralisation qu niveau duquel exercer un contrôle. Empêcher la communication de citoyen à citoyen est quasi impossible. En cas de surveillance généralisée, les moyens pour chiffrer ses communications et les anonymiser sont courants, bien que techniques. À ce sujet, les débats politiques sur le neutralité du Net, c'est-à-dire le fait pour les fournisseurs d'accès à internet de gérer les communications de la même manière quel qu'en soit leur contenu sont primordiaux.

Nannofolie par Daniel Neeser Perverse Migros, enfants piégés, pauvres mamans! Mais je rêve! On parle de mamans condamnées à acheter pour plus de 1000,- fr, d'enfants qui les forcent à aller dans la Migros du coin ou dans telle autre tel jour de la semaine, de millions de cets petits trucs achetés. On pleure sur ces pauvres mamans, il faut les protéger ainsi que leurs petits, que la FRC s'en mêle, et bientôt la justice? Mais, que diable, où sont les mamans d'autrefois? Celles qui savaient dirent NON, avec fermeté et sourire, malice peut-être. M'enfin, comme dirait un certain Gaston, qui pose les limites dans une famille, dans la relation maman-enfant?

Politique spectacle à Genève...pour amuser la galerie! Par Haykel Ezzeddine (...) Vous voulez voir à quoi ressemble la politique genevoise? C'est simple, prenez votre samedi à partir de 12h00 à l'heure de l'apéro et allez visiter l'animalerie politique à la place du Molard. Tous ou presque, ceux qui sont concernés par les municipales à la Ville de Genève et son exécutif font leur marché ou leur show et tiennent boutique pendant quelques heures pour draguer l'électeur indécis ou égarer celui  qui n'a pas encore choisi son camp. C'est pathétique! ...

Transition Lula - Dilma : Perspectives pour les peuples indigènes par Bernard Comoli Le 18 janvier, invitées par AYA, une quarantaine de personnes étaient réunies à la salle "Chico Mendes" de la Maison des Associations de Genève, pour échanger avec l'indigéniste et sociologue Silvio Cavuscens, sur la situation des peuples indigènes brésiliens au moment du changement de présidence de la république. Il y avait-là des membres des organisations de coopération qui ont, ou ont eu, Silvio comme partenaire : E-Changer, Terre des Hommes Genève/Suisse, Mouvement pour la Coopération Internationale - MCI, mais aussi les membres du collectif qui avait organisé la campagne "Démarcation des Terres indigènes" entre 2003 et 2006. Et, bien sûr, plusieurs de ses amis de jeunesse. Compte-rendu...

Mes amis m'ont souvent demandé pourquoi je passais tant d'heures dans des réunions par Gregory von Niederhäusern , tant de matins froids à battre le pavé pour essayer de convaincre les passants qu'il vaut la peine de voter pour tel ou tel projet. Je leur réponds d'abord que c'est parce que j'aime ce contact avec des gens que je n'aurais pas l'occasion de côtoyer autrement : j'aime discuter avec un grand-père du départ de son petit-fils pour la Nouvelle-Zélande, car la Suisse ne lui offrait plus d'opportunités à même de le motiver. J'aime écouter une jeune mère qui, bien qu'elle ne se soit jamais beaucoup intéressée à la politique, s'inquiète d'une société qui semble de plus en plus négliger l'individu, et défendre les intérêts de quelques-uns. Peu de choses sont aussi enrichissantes que ces rencontres. ...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.