28 février: La gauche au milieu du Rhône

Imprimer

la gauche au milieu du Rhône.jpg Julien Cart nous donne à voir les candidats roses, rouges, verts  et  analyse la menace des formations extrémistes, comme l'UDC et le MCG. Plus préoccupé  Pascal Holenweg demande : « Et si on arrêtait les conneries à gauche ? ». On visionnera aussi la galerie photos de Demir Sönmez. Boris Drahusak voit rouge et répond à un roquet qui aboie.  Pragmatique Catherine Thobellem explique comment faire cohabiter le "quartier chaud" et le bien-être des habitants et des commerçants

Sur le front libyen,  Genève se dresse  pour quelques heures en  capitale des droits humains, le blogueur Habib Djaoui titre « Atlas, Europe et la « réacpolitik » ce qui  en dit long sur le fossé qui sépare le sud et le nord de la Méditerranée que le président Sarkozy voudrait unir. René LongetAcor SOS Racisme se souvient des déclarations de l'UDC Nidegger au temps de l'affaire Hannibal.   demande à propos de la Libye : la solidarité, pas la xénophobie! . Thomas Veillet constate presque rassuré :  « Le cinglé est toujours là, mais on fait comme si... »

A noter encore  Marie-Jeanne Accietto signe un billet « Autisme, l'espoir ».   Bertrand Buchs se demande si « le surveillant des prix a fumé la moquette... »,   Marianne Grosjean tartine sur « la mauvaise foi tenace d'un "expert" de l'Apple Store Genève » Fabrice Calame Jean-Frédéric Béboux s'énerve de l'offre TPG à deux vitesses dans   "la malédiction du bus 666". demande un vrai marché pour Onex !

 

... Le cinglé est toujours là, mais on fait comme si... par Thomas Veillet Aujourd'hui, la peur qui nous prenait aux tripes semble se résorber gentiment, tout le monde s'accorde pour dire que Kadhafi n'en a plus que pour quelques jours, qu'il ne manquera à personne et surtout que durant la phase de transition pétrole continuera de couler dans les pipelines. Du coup, vendredi était le jour pour sonner la retraite des « bears » et laisser les « bulls » revenir sur le terrain qui est le leur depuis des semaines, que dis-je, des mois. Nous avions besoin d'un prétexte pour baisser, pour corriger l'excès de confiance des investisseurs et leur faire comprendre que les « arbres ne montent pas au ciel » - (enfin, pas d'un coup), c'est chose faite et maintenant on peut reprendre tranquillement le chemin de la hausse.

... Un vrai marché pour Onex ! par Jean-Frédéric Béboux Nul besoin de municipaliser d'improbables cercles de rencontres pour nos aînés: redonnons simplement vie à notre cité en créant un marché central, sur la place des deux églises ou sur celle du 150e, où les maraîchers d'Onex et des communes voisines viendrons nous présenter les produits du terroir et nous redonnerons envie de cuisiner de la vraie nourriture. Un marché incontournable ou les artisans d'Onex et d'ailleurs se donneront rendez-vous pour nous émerveiller avec leur savoir-faire bien de chez nous.

... Vers une offre TPG à deux vitesses? ou: "la malédiction du bus 666" par Fabrice Calame Lorsqu'on a la chance d'être pendulaire sur un ligne de tram on jouit, pour un prix de billet identique, de conditions de transports qu'envient les résidents de certains quartiers desservis par des bus et trolleys... Un exemple très personnel pour illustrer ce propos: la malédiction du bus n°666 sur la ligne 7.

... La mauvaise foi tenace d'un "expert" de l'Apple Store Genève par Marianne Grosjean Etes-vous déjà allé à l'Apple Store, le Disneyland du geek et de la fashion technology? Vous savez, l'endroit où pleins d'ados se prennent en photo avec l'iPhone, où les gamins laissent des traces de doigts encroissantés sur l'iPad, où les adultes vérifient le wifi (j'assume la paronomase) sur les MacBook. Mais vous verrez surtout des vendeurs, attifés du T-shirt bleu et de la plaquette Apple, à la pelle (je persiste dans les jeux de langage douteux). Ces derniers sont censés vous guider vers le produit technologique qui vous convient le mieux... Or donc...

... Autisme, l'espoir par Marie-Jeanne Accietto, alias Beatrix (...) Aymeric a 3 ans et demi lorsqu'enfin, ses parents apprennent qu'il est atteint d'autisme sévère. Aux dires des professionnels, il ne parlera jamais, il n'ira pas à l'école, il ne vivra pas parmi les autres. Pour aider leur enfant, Lydie et Marc vont s'informer à l'étranger, et se former aux thérapies comportementales importées des Etats-Unis et du Canada, comme le PECS, le TEACCH, l'ABA. Grâce à 8 ans d'archives, nous suivons l'apprentissage insoupçonnable de cet enfant qui à l'âge de dix ans, parle, écrit, suit un CM1 dans une école ordinaire et fait partager sa joie de vivre.  Aymeric, c'est l'histoire incroyable d'un enfant que l'on pensait perdu et qui donne un espoir à tous les autres.

... Le surveillant des prix a fumé la moquette... par Bertrand Buchs Faire diminuer vos primes d'assurances maladies, rien de plus simple. Monsieur Meierhans a trouvé la solution. Ben, il faut diminuer la facture. Donc on ne paye plus le pharmacien, marge de 4.5% et on baisse le point TARMED. Et voilà le travail. Résultat, disparition des pharmacies. On peut s'en passer. Suffit de commander par la poste et le tour est joué. Le conseil, on s'en fout. Rien sur les caisses maladies et sur les milliards qui traînent, on ne sait pas où...

... La gauche municipale jette-t-elle l'argent par les fenêtres ?  Par Olivier Fiumelli Il est en effet de plus en plus difficile pour un simple conseiller municipal de milice, face à une administration tout puissante, de décortiquer les crédits demandés afin de comprendre pourquoi la Ville doit absolument dépenser autant d'argent. Récemment, nous avons été saisis d'un projet de 60 nouvelles places de crèche pour 8,4 millions, ce qui fait 140'000.- la place, avant même de commencer l'exploitation! Comment justifier cela ? Sans parler des explications fumeuses pour justifier des dépassements de crédits une fois les travaux achevés (par exemple, rénovation du Musée Rath, 50% de dépassement !)

... La gauche au milieu du Rhône par Julien Cart (...) Dans un canton où la droite est majoritaire, la Ville de Genève apparaît encore un bastion imprenable pour une droite trop divisée pour espérer renverser la majorité. La menace vient avant tout des formations extrémistes, comme l'UDC et le MCG, qui basent leur campagne sur la peur et le rejet, et qui pourraient remettre en question l'hégémonie du camp rose-vert-rouge. C'est donc fort-e-s de leur unité et de leur volonté de coopérer lors d'une législature qui s'annonce tout aussi passionnante et difficile que la précédente, que les candidat-e-s se se sont réuni-e-s, avant de jeter leur dernières forces dans la bataille.  . Voir aussi la galerie photos de Demir Sönmez sur le même sujet.

... Les affiches électorales inspirent... saisies par Haykel Ezzeddine qui n'en rate pas une

... La Libye et l'UDC Nidegger par René Longet Elus sous l'étiquette de patriotes, de défenseurs de la dignité du pays, les députés de l'UDC n'ont pourtant pas hésité à faire tout le contraire de ce que pense leur électorat d'eux. Je me rappelle encore d'un débat à la radio qui m'avait opposé au Sieur Nidegger. Ce dernier n'est-il pas patriote ai-je demandé? Peut-on baisser sa culotte à ce point, demander des excuses à quelqu'un dont le comportement est inadmissible? Circulez il n'y a rien à voir, ce que font les Kadhafi ne nous regarde pas, disait doctement Sieur Nidegger de l'UDC, ce qu'ils font ici ne nous regarde pas, et encore moins ce qu'ils font chez eux. Et pourquoi donc, demandais-je naïvement? Eh bien, réfléchissez donc, c'est parce qu'on a besoin de leur pétrole!... .  J.-L. Masson commente : « Qui aime la Suisse, à Genève, vote MCG, le seul parti qui a osé résister au clan Kadhafi, avec Stauffer et Pardo, Stauffer repoussant même le courage à se faire inculper d'outrage à chef d'Etat étranger, pendant que votre camarade Calmy-Rey s'aplaventrissait devant Kadhafi. »

... Libye : la solidarité, pas la xénophobie! Par Acor SOS Racisme Le peuple libyen a besoin d'aide médicale, de solidarité, que nos hôpitaux accueillent les blessés qui ne peuvent être soignés sur place. Le peuple libyen s'est levé contre Kadhafi et sa dictature. Et aujourd'hui l'Europe, la Suisse se préoccupent de «protéger la frontière italienne contre un afflux de réfugiés», de «protéger l'Europe contre une arrivée massive de migrants en provenance d'Afrique du Nord». Le françois commente : « La révolution libyenne a-t-elle vraiment lieu? Seules des témoignages sur des tirs, jamais de sang, de morts, et la bouffonnerie d'aujourd'hui: des musulmans se couchant dans des tombes pour signifier qu'ils étaient prêts à mourir pour la révolution...tout ça en riant, connaissant les musulmans, ça ne colle pas, aucune maison ne semble touché, sauf des impacts de balles sur les murs. Kadhafi est celui qui avait exposé des faux chars gonflables, de fausses usines, pour que l'aviation américaine les prenne pour cible avec succès. Ils sont pour la révolution, mais Kadhafi aussi. C'est une hypothèse folle je le reconnais mais qui peut attester qu'il en est autrement? »

... Navettes spatiales: la fin d'une épopée par John Goetelen La navette Discovery s'est envolée jeudi pour son dernier voyage et est arrimée actuellement à la station spatiale. C'est en même temps le dernier vol d'une navette. La Nasa les remise définitivement. Pincement au cœur, et retour sur cette épopée de trente ans digne d'une aventure de science-fiction.

Comment faire cohabiter le "quartier chaud" et le bien-être des habitants et des commerçants ? Par Catherine Thobellem Habitante des Pâquis depuis 20 ans, j'ai pu faire le constat que le dialogue entre les habitants des Pâquis et les commerçants pouvait être amélioré et favorisé. Je prends pour exemple, l'association des habitants et des commerçants de la rue de Fribourg. Grâce à cette action, tous les partenaires ont pu faire connaissance et mieux respecter les activités de chacun.

... Le roman du XXe Siècle par François Pulazza A l'occasion du centenaire des Editions Gallimard, des auteurs connus ont été sollicité pour choisir "leur roman du XXe siècle". Vaste sujet !  RM commente : « Je pense au contraire que le roman, tel qu'il est habituellement défini, est un genre de la bourgeoisie occidentale du XIXe siècle. Son prétendu universalisme vient de ce que la bourgeoisie occidentale moderne domine le monde et est par conséquent imitée par tout le monde jusque dans les arts... »

... Et si on arrêtait les conneries à gauche? Par Pascal Holenweg (....) Des cinq sièges de la Municipalités genevoises, deux sont pratiquement hors d'atteinte de qui que ce soit d'autre que leurs détenteurs actuels, Sandrine Salerno et Rémy Pagani.  On peut aussi se risquer à gager que Pierre Maudet, porté par toute l'Entente, a toutes les cartes en main pour être réélu si l'Alternative se rassemble sur une liste unique lui laissant une place (si elle présente cinq candidatures, le suspense devient réel), compte tenu de la faiblesse de l'une des deux candidatures vertes, de celle de la candidature libérale et de la vacuité politique de la candidature PDC... En Ville de Genève, la droite ne peut récupérer un siège que si la gauche est assez stupide pour le lui laisser -et ses trois composantes assez stupides pour se contester les sièges dont elles disposent déjà, plutôt que s'unir pour les défendre, voire en conquérir un de plus...

... Réponse à un roquet qui aboie par Boris Drahusak André Langaney procède à sa petite thérapie quotidienne en distillant avec constance son venin. Habitué à sa verve, je regrette que son intelligence soit si mal utilisée. Il y a du pathétique dans sa posture. Il me rappelle Sartre - en moins brillant - parlant politique mais restant à chaque fois dans l'incapacité de comprendre qu'il s'est trompé...

... Actif-trafic organise l'Autre Salon par Frédéric Favre Une vingtaine d'associations et d'organisations ont collaboré pour aboutir au programme varié et festif de l'Autre salon. Les festivités démarreront le 4 mars à Uni-Mail avec une table ronde-débat organisée par actif-trafiC sur le thème : "Rues piétonnes, zones de rencontre, zones 30 km/h : Comment apaiser la Ville?" où participeront Christian Ferrazino, Nathalie Hardyn et Sébastien Munafò. À noter, un invité de dernière minute : Philippe de Almeida, architecte de la Ville de Renens (entièrement en zone 30 depuis quelques mois).

... Atlas, Europe et la « réacpolitik » par Habib Djaoui Les humanités! Les lumières! Le progrès! La démocratie! Tout ce que l'Europe occidentale et les USA ont mis au fronton de leur système a servi pendant des siécles à asservir des continents et, depuis plus de 50 ans à fomenter des coups d'états, soutenir des dictatures, se boucher les oreilles et ne pas entendre les cris des peuples: Réalpolitik, disent-ils; plutôt réacpolitik! Aujourd'hui, on vient nous dire que leurs amis Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, et peut-être Bouteflika, sont le mal absolu: dictateurs, ils ont éteint le feu prométhéen de la révolution qui a libéré leurs peuples: Sarkozy s'en rend compte aujourd'hui. Et se pose en moraliste: la bêtise et le cynisme sont, chez lui, jumeaux...

 

Les commentaires sont fermés.