1er avril: Cherpines: Le référendum a été retiré !

Imprimer

Genève 1er avril Nicolet Cherpines.jpgJulien Nicolet annonce la nouvelle ce matin sur son blog: "Avec quelques heures d'avance sur les autres médias, je peux enfin transmettre le résultat des longues négociations que le comité référendaire a eues ces dernières semaines avec le DCTI et qui ont conduit au retrait du référendum et à un nouveau projet ambitieux sur la rade de Genève." Le PDC carougeois soutient l'Alternative annonce Nicolas Walder. Notre poisson d'avril est plus drôle commente Stéphane Barthassat.

Jean-Marc Guinchard s'amuse à la suite du Matin à débaptiser les rues de Genève politiquement incorrectes. Et Haykel Ezzeddine raconte le dîner des 10 candidats au Conseil administratif qui a suivi le débat de la Tribune, dont Demir Sönmez nous donne une galerie images originale.

Moins humoristique, Sami Kanaan rappelle "pour plus de 2'300 personnes à Genève privées d'allocations chômage (20'000 au plan suisse renchérit Pascal Holenweg), ce 1er avril est synonyme d'une très mauvaise farce, d'un poisson d'avril de mauvais goût. Arthur Grosjean se lance dans le portrait d'une bête politique: Pierre Maudet dont le blog récemment ouvert reste bien silencieux.

"Vivons-nous dans une immense bibliothèque?" se demande Jean-Philippe Accart, qui rappelle que Google est né en 1997 au moment de la parution du 1er livre d'Harry Potter. Plus terre à terre Martine Roset relaie une préoccupation de la population: "Nuage radioactif! Que manger?".

Comment va la terre? Mal dit Bernard Comoli qui informe de graves incidents sur le chantier du barrage de Jirau, un projet  GDF Suez au Brésil.

Pierre Maudet: portrait d'une bête politique par Arthur Grosjean Il a les dents qui rayent le parquet, mais a-t-il l'étoffe d'un magistrat? Voilà la question qu'on se posait il y a quatre ans lorsque Pierre Maudet, 29 ans, surdoué de la politique, pourfendeur des magistrats en place qu'il traitait de «clampins», entre au gouvernement de la Ville de Genève. Aujourd'hui, plus personne ne se pose la question. A gauche comme à droite, le verdict est quasi unanime: il maîtrise son département, il connaît parfaitement ses dossiers et il sait écouter avant d'agir. «C'est un magistrat habité par la fonction. Une agréable surprise», dixit le Vert Alexandre Wisard...

Quelle bande de clowns ! par Cécile Xambeu Non, je ne parle pas des politiques qui sont prêts à tous pour prendre les rênes du pouvoir. Je ne parle pas non plus des dirigeants de Tepco qui ont su faire de l'argent grâce aux économies sur la sécurité et qui, bien planqués derrière leur business doré, envoient les liquidateurs à la mort pour sauver la planète. Non non, je parle des vrais, des indispensables clowns qui jouent au fou du roi, qui se prennent pour des poètes, des pouet, pouet. Je vous parle d'un stage destiné aux amateurs de théâtre, aux débutants, aux avancés, à ceux qui ont un besoin urgent d'oxygène dans leurs vies.  Un atelier gratuit de découverte du clown, samedi 9 avril à Ambilly...

Le Quatuor d'Alexandrie: personnages de Lawrence Durrell Par Alain Bagnoud Variation des personnages de Lawrence Durrell dans Le Quatuor d'Alexandrie, Prenons Justine. Dans le premier livre (Justine, justement), Darley, le narrateur, racontait leur passion mutuelle. Il la peignait à la recherche de l'amour, de la satisfaction sexuelle, sacrifiant tout à ça. Dans Balthasar, deuxième livre, le même Darley découvrait que Justine aimait en réalité Pursewarden, un écrivain comme lui, mais son contraire en tout. Lui-même, Darley, n'aurait été qu'un paravent à la jalousie du mari.

Des roulottes sur la plaine par soli Pardo Les services de Manuel Tornare sont débordés par l'afflux de mendiants venus de divers pays de l'Est. L'abri de la rue des Vollandes ne suffit plus à les loger. C'est pourquoi, en accord avec le Service des espaces roses (anciennement Service des espaces verts), il a été décidé que ces personnes pourraient camper sur la plaine de Plainpalais, sauf quand le cirque Knie est de passage à Genève.

Vivons-nous dans une immense bibliothèque ? par Jean-Philippe Accart Dans un article du New Yorker du 14 février 2011 *, Adam Gopnick nous livre ses réflexions sur l'information en général et Internet en particulier. Il rappelle que Google est né en 1997 au moment de la parution du 1er livre d'Harry Potter. A. Gopnick revient sur la plupart des auteurs ayant écrit sur ces phénomènes technologiques et notamment sur les écrits de Nicholas Carr ("The Shallows") dont nous parlions dans un précédent édito * *: N. Carr insiste sur le fait que la lecture d'un livre nous isole du monde, alors qu'un ordinateur a exactement l'effet inverse, avec des possibilités de connexions infinies. Au final, l'humanité toute entière n'a-t-elle pas élu domicile dans une immense bibliothèque ?

GDF Suez au Brésil : graves incidents sur le chantier du barrage de Jirau par Bernard Comoli Selon les témoignages recueillis auprès d'ouvriers, c'est une dispute survenue le 15 mars, entre un travailleur et un chauffeur de bus qui est a l'origine de graves incidents qui ont entraîné la fermeture du chantier du barrage de Jirau, sur le rio Madeira, dans l'État de Rondônia. Le syndicat "Force Syndicale" parle de 70 logements, 43 autobus et 15 voitures incendiés. Des milliers de travailleurs sans abri ont quitté le chantier. Plus généralement, ce sont les mauvaises conditions de travail, déjà dénoncées, qui sont à l'origine de ces manifestations. GDF Suez est le principal actionnaire de l'ouvrage. Le mécontentement s'est également exprimé sur le chantier de construction du barrage de Santo Antônio situé plus en aval, aussi sur le rio Madeira...

Nuage radioactif! Que manger? par Martine Roset Ces derniers jours, on m'a plusieurs fois interpellée au sujet de l'incidence du nuage radioactif sur les fruits et légumes. Au magasin, que choisir pour minimiser les risques ? N'étant pas une experte en radioactivité, le bon sens m'a poussé à répondre que les légumes ayant poussé sous abri ne devraient pas en principe pas être contaminés, un « toit » les protégeant des retombées de ce nuage. Par ailleurs, les légumes poussant sous nos latitudes, au-delà des problèmes de transports, de traçabilité ou des conditions de production  garantissent une nourriture adaptée à la saison... Immanquablement, la question qui prolonge est : oui, mais qu'est-ce qui pousse dans les serres? En deux mots, quels sont les légumes cultivés actuellement par nos maraîchers?

L'Institut israélien pour la Démocratie par Rose Tel Aviv (nom connu de la rédaction L'Institut israélien pour la Démocratie publie chaque mois un sondage sur « l'indice de la paix » au sein de la population d'Israël. Ce mois-ci la question posée était : « Estimez-vous, au vu de la situation régionale et internationale actuelles, que le gouvernement israélien doit lancer actuellement une initiative de paix ? ». Dans la population juive israélienne, 70% ont répondu « non », alors que 28% ont répondu «oui ». Il faut préciser que cette question sous-entend qu'une initiative israélienne serait synonyme de larges concessions en faveur des terroristes palestiniens.par Shraga Blum

Aujourd'hui 1er avril 2011, journée des farces et plaisanteries ? par Sami Kanaan Pour plus de 2'300 personnes à Genève (20'000 au plan suisse renchérit Pascal Holenweg ), ce jour est synonyme d'une très mauvaise farce, d'un poisson d'avril de mauvais goût. Aujourd'hui entre en vigueur la 4ème version révisée de la loi fédérale sur l'assurance-chômage (LACI). Cette révision ayant été adoptée en votation populaire sur le plan national le 26 septembre de l'année passée, l'on ne peut que s'incliner. (...) Dans ce climat d'agression contre les personnes défavorisées, on doit condamner d'autant plus la décision du Grand Conseil de supprimer le Revenu minimal cantonal d'aide sociale (RMCAS), ce qui va aussi péjorer la situation de plusieurs centaines de personnes. (...)Comme la CGAS (communauté genevoise d'action syndicale) et les Socialistes, je demande au Conseil d'Etat de prendre des mesures d'urgence, notamment par l'octroi de 120 nouvelles indemnités journalières cantonales de chômage pour les personnes touchées par la révision de la LACI. Et j'encourage celles et ceux qui ne l'ont pas encore fait à signer le référendum contre la suppression du RMCAS !

Cités interculturelles : le petit tandem s'entête par Eric Bertinat Le Conseil administratif de la Ville de Genève a décidé d'adhérer à un programme européen intitulé « Cités interculturelles ». On y parlera abondamment diversité. Ainsi que le dit sur son site ce mille douzième schmilblick adepte de l'immigration sans limite: « Pour être florissantes, les villes (et les sociétés) de demain devront être interculturelles ». Deux séances sont prévues. Des experts européens seront à Genève les 19 et 20 avril prochain pour faire un état des lieux. Avec leur bienveillance habituelle, nos Seigneuries invitent les Conseillers municipaux à suivre ces débats d'endoctrinement dans l'un des bastions de la gauche, la Maison des associations. Presqu'un traquenard. (...) Depuis le début de cette campagne électorale, je me dis que ce discours, entendu depuis 50 ans, est archaïque. Tous les chefs d'Etat occidentaux semblent l'avoir compris. Et peut-être même admis. Mais enlacés d'accords internationaux et de tolérance imposée, c'est à peine si ces mêmes chefs d'Etat osent exprimer leur pensée. Merkel : « - L'approche multiculturelle a échoué ! » Sarkozy : « - Le multiculturalisme est un échec !» Cameron : « - La politique multiculturelle est un échec ! »

Débaptiser les planètes? Un beau poisson d'avril par Jean-Marc Guinchard Le Matin de ce 1er avril signale que les Verts demandent à débaptiser les planètes, Pluton et Uranus, dont les noms font par trop penser à l'atome. (...) On pourrait faire le même exercice chez nous, sur terre et à Genève, avec la nomenclature des rues. Chaque parti pourrait y aller de sa revendication: la gauche pourrait exiger la débaptisassions de la rue des Banques et du passage de la Monnaie, à connotation décidément trop capitaliste, (...) l'UDC et au MCG à supprimer les rues de Hollande, de Hesse, d'Italie, comme  la place des Nations, références étrangères incompatibles avec notre indépendance. ..

Sayonara Nomura-san par Yong Pang (...) Lorsque j'avais commencé mon premier boulot un mois après avoir reçu ma licence ès économie politique chez Nomura, une centaine de personnes y travaillèrent sur quatre étages au quai du Seujet. Au cours des années, à mesure que l'indice du Nikkei 225 perdit ses points, le nombre d'employés périclita inexorablement jusqu'à aujourd'hui...

Prostitution: l'Etat proxénète ou l'Etat-bouc? Par John Goetelen (...) Roselyne Bachelot veut criminaliser les clients des prostitué-e-s. La Suède, cauchemar féministe, l'a déjà fait. La France, pays des libertés, enfonce un peu plus le clou de la criminalisation du citoyen - et du citoyen homme en particulier. (...)Un argument de la ministre est qu'il n'y a pas de prostitution volontaire et donc que chaque client est complice de la traite d'êtres humains. (...) Et puis quoi! Cet Etat qui prend l'argent des clients en prélevant des impôts sur les revenus des travailleuses du sexe, ne devrait-il pas être assimilé à un proxénète?...

Le PDC carougeois soutient l'Alternative par Nicolas Walder La nouvelle vient de tomber, elle est historique! Le PDC carougeois, encore sous le coup de l'accord PLR-UDC signé la semaine passée, a finalement tranché. Le 17 avril, il soutiendra le ticket Jeannine de Haller, Stéphanie Lammar et Nicolas Walder de l'Alternative carougeoise.

Le dîner des 10 candidats au Conseil administratif par Haykel Ezzeddine Après le débat fort intéressant d'hier soir organisé par la Tribune de Genève et transmis en direct sur leur site internet les dix candidats au Conseil administratif ont décidé de casser la croûte dans un restaurant de la place dont le grill électrique s'est fait une réputation au delà des frontières du Canton. Merguez pour Kanaan, fondue "spéciale grill " a essayé pour Maudet et Pagani, une raclette pour Eric Bertinat, Esther Alder et Florence Kraft-Babel qui veulent garder la ligne, du bacalao pour Medeiros, une parilla pour Chevrolet, une pizza pour Salerno et un kebab pour Soli Pardo. La carte du restaurateur est impressionnante! Il a tout prévu! Ce restaurant qui porte le nom "Le poisson d'avril" et spécialisé dans la diversité culinaire a réservé sa grande salle à ce raout improvisé de la politique genevoise.

Le modernisme à la sauce socialiste : 4 nouveaux impôts ! par Pierre Weiss Fier comme Artaban, Christian Levrat vient de présenter la plate-forme électorale en dix points du parti socialiste, « le parti de l'intérêt général » d'un petit cinquième de l'électorat.  Et le chef des camarades d'insister sur le modernisme de sa vision de la Suisse. Or une lecture critique, même superficielle, en démontre la ringardise[1]. Sans même évoquer une rhétorique de lutte des classes, aux antipodes de la réalité vécue par les habitants de ce pays. Bref, plutôt que par le modernisme, c'es par le misérabilisme que le PS se profile en 2011.  Ce prosélyte d'« une Suisse moderne » propose surtout quatre nouveaux impôts qui frappent tous directement ou indirectement les entreprises.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Mais vous allez leurs trouver des places de travailles en France voisine cher Monsieur Mabut!

    Avec les nouveaux transports inter-région, ils seront sur place en 5 minutes!

Les commentaires sont fermés.