7 avril: Les deux faces de l'extrême-droite française

Imprimer

Cuenod couleur.jpgAu lendemain du débat avorté sur la laïcité qui alimente la chronique de Pascal Holenweg, Jean-Noël Cuénod (photo) explique les deux faces de l'extrême-droite française. Pascal Décaillet dit son admiration ou son étonnement de la décision de Blocher de briguer le Conseil des Etats. Philippe Souaille explique en sept points pourquoi la France et l'ONU interviennent contre "Les dangers de l'ethno-fascisme ivoirien".

Sur le front local, Walter Schlechten qui n'est pas électeur en ville tente un tour des candidats. Antoine Vielliard considère que la Haute-Savoie doit tenir ses engagements pour le financement du CEVA, tout en posant une condition. Pierre Weiss estime que l'OCE est à moitié sorti d'une situation complexe. L'autre moitié dépend des syndicats et du statut de la fonction publique. Et Sami Kanaan se rende à ces évidences, au détour d'un débat consacré aux aînés et à la mobilité: 1) qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil et 2) que la politique c'est l'art du possible. Quant à sa colitière, Esther Alder elle évoque ces histoires banales: "Le jour où tout bascule!

... My Secret Garden  Par Pierre Losio Le spectacle présenté au Grütli la semaine dernière "My Secret Garden" de Falk Richter (photo) et Stanislas Nordey, avec sur le plateau Laurent Sauvage, Anne Tismer (de la Schaubühne) et S. Nordey est un événement d'une exceptionnelle épaisseur théâtrale.  J'en suis sorti secoué et convaincu, en toute humilité, que ce blog pouvait rester silencieux quelques jours, le temps de digérer ce texte puissant qui parle de notre temps avec les mots de notre temps.

... Je suis en colère ce soir par Claire-Marie Jeannotat, car une amie, une sœur, dont l'empathie pour les petits et les méprisés d'Afrique du Sud, a fait lever les sourcils de certains trônes. On ne valorisait pas son engagement prophétique trop proche de celui de Jésus. Il n'est venu à la tête de personne qui aurait pu être un Simon de Cyrène ! Elle est restée seule avec sa croix! Elle est morte ! Son souffle accueilli dans le Coeur de son Créateur! Demain, elle sera enfouie dans la terre d'Afrique. Et moi je resterai seule. Je me souviendrai de ce qu'elle a partagé avec moi, avec beaucoup, beaucoup de petites gens: son empathie authentique!

... Education aux droits de l'homme: dernière étape par l'université Henry Dunant Initié au départ conjointement par la Suisse et le Maroc, le processus de rédaction de cette déclaration remonte à septembre 2007 lorsque le Conseil des Droits de l'Homme a chargé le Comité Consultatif de rédiger un avant-projet (cf. Résolution 6/10). Celui-ci a été finalisé en mars 2010 et remis entre les mains du Conseil. Ce travail de mise en place du projet de déclaration est la première initiative basée sur une consultation transrégionale par le biais du Pôle Education et formation aux Droits de l'homme : Costa Rica, Italie, Maroc, Philippines, Sénégal, Slovénie et la Suisse.  (...)

... Une nouvelle patinoire en 2015 aux Vernets ! par Pierre Maudet A court terme, l'avenir de Genève Servette se joue dans quelques heures. La Commission des Travaux et Constructions du Conseil Municipal se réunit en effet ce soir pour décider de l'octroi d'un crédit de 7.5 millions de francs destiné à la rénovation partielle de la patinoire des Vernets, afin que celle-ci soit utilisable dès le début de la prochaine saison. La pression est d'autant plus forte que la Ligue suisse de hockey vient d'assortir l'octroi de la licence 2011 - 2012 au GSHC de plusieurs conditions. La rénovation crédible de sa patinoire d'ici septembre en fait partie...  A mes yeux, le GSHC doit rester au Vernets. Parce que c'est l'emplacement historique des Grenat, que ce site est le mieux situé en terme d'accessibilité, mais surtout parce qu'un projet « clé en main » existe d'ores et déjà.

... Ville de Genève, dix candidats pour cinq choix ! par Walter Schlechten J'ai une chance énorme, celle de ne pas habiter Genève Ville. A Croix-de-Rozon, sur la commune de Bardonnex, nos élus en place vont être réélus sans aucun doute. Ils s'investissent pleinement, avec satisfaction et pour le bien de notre population. Par contre, en Ville de Genève, vous vous retrouvez avec dix candidats pour cinq sièges. Qui choisir, pour quelles raisons, pour quel avenir ? Petite analyse d'un suburbain...

... Financement du CEVA : la Haute-Savoie tient ses engagements par Antoine Vielliard (...) J'estime que les parties françaises doivent tenir leurs engagements sur le financement de la première tranche du CEVA. J'estime aussi qu'il faut en revanche suspendre le démarrage des travaux à la concrétisation d'une volonté politique genevoise sur la question du logement : il ne sert à rien de construire une infrastructure de transport si dans le même temps Genève la rend caduque en s'opposant aux logements prévus au coeur de l'agglomération.  J'avais RDV avec Christian Monteil, Président du Conseil Général de Haute-Savoie, ce jeudi matin pour différents sujets. Nous avons abordé cette question...

... Christoph Blocher aux Etats ? par Pascal Décaillet (...) le démon politique est là, qui le pousse à tenter plus loin encore : la Chambre des Cantons. Ce Stöckli, si difficile d'accès pour les partis frontaux, à cause des modes électoraux, des alliances, ce Conseil des Etats, le septuagénaire va tenter (comme Rime à Fribourg, Brunner à Saint-Gall) de l'arracher. Oui, c'est très risqué. Oui, il y a la possibilité, au bout du chemin, des lazzis et des quolibets des partis « raisonnables » qui se partagent cette Chambre depuis 1848. Mais le démon est là. Plus fort que la raison. Parce qu'un Blocher, comme un Grobet à Genève, un Pierre-Yves Maillard, comme un Darbellay, ne pourra jamais se passer du combat. Ni de la politique, Ni des défis. C'est plus fort que lui. C'est sa force et sa faiblesse. Toute la puissance, à la fois créatrice et dévastatrice, de sa nature.

... L'OCE est à moitié sorti d'une situation complexe par Pierre Weiss Des effectifs alloués par Berne en proportion du nombre de chômeurs, des collaborateurs mieux au fait des besoins des employeurs. Voilà deux solutions aux dysfonctionnements de l'Office cantonal de l'emploi (OCE) du canton de Genève ; la première devrait plus que la seconde contribuer à lui redonner une crédibilité incomplète. Mais ces solutions, couplées avec une direction de l'OCE partiellement renouvelée, ne sauraient suffire. Il faut encore passer par une rupture d'avec la  tolérance déplacée qui fait que Genève se caractérise à la fois par un taux et une durée du chômage supérieurs à la moyenne suisse, mais aussi par un taux de sanctions inférieur (A Genève: 4 sanctions pour 100 chômeurs, en Suisse: 7,6. Soit presque le double!), lié aux pratiques des caisses de chômage privées - en clair : syndicales. Cherchez l'erreur ! http://pierreweiss.blog.tdg.ch/archive/2011/04/07/35f9dfbdc4b65421a49d74698bb08d1a.html

... Au prétexte d'un débat français : Laïc et nunc par Pascal Holenweg (...) Pour nous, des libertés fondamentales comme la liberté de conscience (et donc la liberté religieuse, et donc la liberté d'irreligion) ne sont pas négociables, et le principe d'égalité des droits (entre les personnes, entre les genres) est un principe laïque qui s'applique et s'accorde aux musulmans et aux musulmanes comme aux chrétiens et aux chrétiennes, aux juifs et aux juives, aux bouddhistes, aux adorateurs de l'oignon... et aux athées. C'est ce principe qui structure toute conception défendable, aujourd'hui, de la laïcité : nous n'avons de droits que ceux que nous reconnaissons aux autres, nous ne pouvons imposer aux autres que les devoirs que nous nous imposons à nous-mêmes. Amen.

... Le dernier fagot de Jean-Vincent Verdonnet par Rémi Mogenet Jean-Vincent Verdonnet a fait paraître, en mars dernier, un nouveau recueil de poésie appelé Dernier Fagot, et l'incertitude face à la mort et à ce qu'il restera de sa vie intime au-delà du seuil y est marquante. Les images sont arrachées aux profondeurs de l'âme, où elles paraissent avoir acquis une substance immortelle. Parfois, en fouillant ainsi l'obscurité que chacun a en soi au-dessous de la conscience, apparaissent des visages comme sortis d'un rêve et paraissant se fondre dans un impénétrable mystère...

... La révolution tunisienne (mal) racontée aux Français Haykel Ezzeddine Après avoir inspiré plusieurs «rues arabes», la révolution tunisienne investit le monde des livres. Le dernier à trouver le chemin des libraires est "Vivre libre" de Claire Gallois publié par les éditions L'Editeur. Livre court (une vingtaine de pages) écrit visiblement dans l'urgence pour restituer les derniers jours de Mohamed Bouazizi et la fin de règne de l'ex-président Ben Ali. Romancé à souhait, jouant sur le conditionnel pour masquer l'absence de vérifications des faits et à la limite superficiel, ce livre ne fera pas date. Et pour cause : il embrouille plus qu'il n'informe.

... Les deux faces de l'extrême-droite et le FN par Jean-Noël Cuénod Tout au long de son histoire, l'extrême-droite présente deux faces. Ou plutôt, il existe deux extrêmes-droites d'origine différente. En France, l'extrême-droite de Charles Maurras et de l'Action Française n'avait guère de points communs avec celle du principal parti fasciste de l'entre-deux-guerres, le PPF de l'ex-communiste Jacques Doriot (photo à gauche). Maurras avait réuni autour de lui moult représentants de l'aristocratie intellectuelle, Maurice Barrès, Jacques Bainville, Léon Daudet. On y cultivait la fleur de lys. Le style était élégant et la moustache, cirée. Pendant ce temps, sur une autre galaxie, le chef du PPF Doriot turbinait en usine et possédait pour quartiers de noblesse ceux de Saint-Denis, cette ville de la banlieue ouvrière de Paris dont il fut le maire. (...)Toutes proportions gardées, le congrès de Tours du Front national en janvier dernier a fait émerger au grand jour ces deux extrêmes-droites.

... A quand une conscience politique pour l'autisme ? par Marie-Jeanne Accietto, alias Beatrix Aujourd'hui il y a une conscience médicale de l'autisme, on voit aussi les prémisses d'une conscience dans le monde de l'éducation, à quand une conscience politique, tout court,  de cette vaste problématique qui implique plusieurs Départements (santé, social et éducation) et requiert une forte coordination entre les différents âges ?^Quand limiterons-nous enfin  les dépenses publiques en soutenant dès la prime jeunesse une meilleure prise en charge et une continuité de celle-ci dans le temps ? Autisme Genève souhaite une politique de l'action et non de la compensation, une politique constructive et non du bricolage ou du coup sur coup.

... Mais où est donc passée Dorothée ? par André Duval Oui, qu'est-elle devenue Dorothée? Affalé en plein soleil sur un transat, je me laisse "bercer"  au rythme des chansons que me déverse mon i-pod, mode aléatoire... C'est toute mon adolescence qui ressurgit. Little Richard, Eddy Cochran, Jerry Lee et tous les autres, ceux qui reprenaient ces tubes en les adaptant en français : Les Chaussettes Noires, les Chats Sauvages...et Johnny Hallyday. « Je cherche une fille », c'est la chanson qui soudain m'a sorti de ma torpeur.

... Les dangers de l'ethno-fascisme ivoirien par Philippe Souaille Pourquoi Paris et l'ONU interviennent-ils en Côte d'Ivoire, alors qu'au Gabon et au Togo, le fils a remplacé le père ? C'est la question posée par un musicien de mes amis, très lié à la Côte d'Ivoire, ou plus précisément à Abidjan. Je ne suis ni Paris ni l'ONU, mais je crois pouvoir y répondre en sept points...

... Mobilité des aîné-e-s: des solutions pragmatiques! Par Sami Kanaan Ce mardi 5 avril, j'ai participé à un débat sur le thème de la mobilité en lien avec les aîné-e-s, débat qui a eu lieu à Cité Seniors. Environ 50 personnes intéressées et curieuses y ont assisté, témoignant de leurs pratiques et de leurs besoins. (...) Evidemment, le défi, pour les autorités, réside dans les arbitrages qu'il faut nécessairement effectuer entre les différents besoins légitimes (aîné-e-s, familles et enfants, personnes handicapées, livraisons, cyclistes et piétons, etc.) dans un espace public restreint et dense. Cela suppose aussi une volonté partagée de coexistence empreinte de respect mutuel et de convivialité. Utopique ? Non, raisonnable, souhaitable et réaliste !

... Familles mono-parentales : la précarité ou ... le jour où tout bascule! Par Esther Alder C'est une histoire banale, celle d'un couple de la classe moyenne qui a deux enfants et qui vit plutôt confortablement. Jusqu'au jour où survient le divorce (50% des couples),  et alors ...  commence une  lente descente économique pour les deux protagonistes.

 

 

 

 

Commentaires

  • Pas un mot sur l'article de votre ami Ramadan ? ? ?

Les commentaires sont fermés.