27 avril: Haykel rencontre Djemâa

Imprimer

Djemâa chraïti par haykel2 .jpg"Cela fait maintenant un peu plus de deux ans qu'on se connait virtuellement à travers nos blogs. Et le destin nous a réunis aujourd'hui autour d'une table dans un restaurant turc de qualité à la Rue du Cendrier..." A lire sur Planète photos le blog le plus illusté - et de loin - de toute la blogosphère Tribune (dernier reportage la manifestation des Arméniens), la rencontre de Djemâa et d'Haykel.

La Syrie retient l'attention de Maurice-Ruben Hayoun. Et l'Algérie? "Elle ne s'insurge pas, elle résiste, analyse Pascal Holenweg. Reste à le faire savoir." Et Daniel Warner is "trying to Understand the Arab Spring".

Le constituant Thierry Tanquerel a découvert dans le projet de Constitution 2012 un argument choc contre le déclassement des Cherpines: "un déclassement pour des logements de luxe et des bureaux ?"

Sur Fukushima, je retiens l'interview d'Ivo Rens relayé par le blog du Parti socialiste et les propos d'Attali sur le nucléaire rappelé par Rémi Mogenet. Sur la transmission de l'information, on lira avec intérêt le "Requiem sans larmes pour les claviers mécaniques" par Jacques-André Widmer et ma note intitulée "Bild sur iPad: trop tue!"

La Syrie est plus importante que le mariage de Kate et William... par Maurice-Ruben Hayoun Qui est aux commandes à Damas ? On peut se poser la question avec raison. Le revirement de la direction syrienne ne s'explique pas seulement par la jeunesse et l'inexpérience du président actuel qui n'a pas lutté par le pouvoir mais qui se le vit offrir sur un plateau d'argent, ce qui n'a pas développé chez lui une personnalité suffisamment forte pour résister aux pressions de son entourage et imposer sa ligne bien propre. Il y a aussi le double langage habituel dans ces pays de l'Orient arabe où, d'un côté, l'on tient un discours lénifiant, et de l'autre, on lance une répression absolument féroce...

Exit la ménagère de moins de 50 ans par Cécile Xambeu J'apprends ce matin que je ne suis plus une ménagère de moins de 50 ans. Les rois et reines du marketing ayant fait une étude fort sérieuse, je suis devenue ipso facto une "digital mum". Ma force : je sais me servir d'internet, je sais même relier le monde virtuel et le monde réel ; nul doute que mes achats s'en ressentent.

Rencontre avec la blogueuse Djemâa Chraiti par Haykel Ezzeddine Cela fait maintenant un peu plus de deux ans qu'on se connait virtuellement à travers nos blogs. Et le destin nous a réunis aujourd'hui autour d'une table dans un restaurant turc de qualité à la Rue du Cendrier. On se lisait mutuellement on s'envoyait des mails et on gérait ensemble un blog collectif sur cette même plate-forme. Le "On" se conjugue avec moi votre serviteur et l'une des blogueuses les plus brillantes de la suisse romande: Djemâa Chraiti. Rencontre improbable entre deux blogueurs au style différent. Le chasseur d'images, pourfendeur des contradictions et la blogueuse romancière. Une heure et demi de pur bonheur, le temps qu'a duré le déjeuner. Djemâa est pressée. Elle a un rendez-vous à Plainpalais qu'elle ne peut décommander. Le rendez-vous est pris pour plus tard dans un bistrot à côté de la gare. J'avais des questions à lui poser sur les blogs. La première impression est généralement la meilleure. Djemâa Chraiti ne laisse pas indifférent. Elle a un caractère bien trempé. Exubérante, mais rien d'excessif. Une boule d'énergie. Le temps passe vite en sa compagnie...

Genève, Savoie, une frontière de papier par Rémi Mogenet John Berger est un écrivain né à Londres qui a un peu vécu à Genève et s'est finalement installé en Haute-Savoie, assez haut dans les montagnes, au-dessus du Giffre. Il a alors écrit plusieurs livres sur la vie des travailleurs de la terre, dans ces hauteurs, en essayant de restituer leur point de vue, leur vision, en se mettant dans leur âme, un peu comme l'avait fait Ramuz, et le résultat en a été célébré jusqu'aux États-Unis. Peut-être a-t-il contribué à faire connaître la vallée du Giffre en Grande-Bretagne, car beaucoup d'Anglais y ont acheté une maison. Comme il a, quoi qu'il en soit, reçu le titre de membre d'honneur de la Société des Auteurs savoyards, je l'ai mis parmi mes Muses contemporaines de Savoie. Or, dans le premier volume de sa trilogie consacrée aux paysans savoyards, Pig Earth, il fait évoquer la frontière entre Genève et la Savoie de la façon suivante...

L'Algérie ne s'insurge pas, elle résiste. Reste à le faire savoir par Pascal Holenweg Les « citoyens journalistes » (et les « citoyennes journalistes »...), ce sont ces hommes et ces femmes qui, soutenus par les syndicats autonomes, transmettent sur les mouvements sociaux, la réalité des conditions de vie de la population, la répression, les informations que les media officiciels censurent, et que les media privés, toujours menacés d'interventions directes ou indirectes du pouvoir, hésitent parfois à rendre publiques. Armés d'un téléphone portable et d'un ordinateur, les «  citoyens journalistes » communiquent avec le reste de l'Algérie (du moins cette partie de l'Algérie qui a elle aussi accès à l'înternet) et le reste du monde. Ainsi se brise, petit à petit, le monopole du pouvoir sur l'information, et le monopole de la centrale syndicale ex-unique, l'UGTA, sur le syndicalisme algérien. (...) A nous, donc, d'y contribuer, en soutenant cette opération du SOLIFONDS.

Fukushima : interview d'Ivo Rens, professeur honoraire de l'Université de Genève, réalisée par Radio Zones, à Genève, le 12 avril 2011 (relayée par le blog du Parti socialiste) Dès 1978, vous avez pris l'initiative de lancer l'Appel de Genève contre le surgénérateur SuperPhénix de Creys-Malville. Vous êtes parmi le petit nombre d'intellectuels à avoir prédit dans vos écrits, non seulement des graves accidents nucléaires, mais encore un Super-Tchernobyl. Quelles sont les raisons qui vont ont conduit à cette prévision ? (...) Que faire ? (...) La communauté internationale devrait, me semble-t-il, décider d'urgence de : 1.- retirer à l'AIEA la promotion de l'électronucléaire et de renforcer ses pouvoirs en matière de lutte contre la prolifération des armes nucléaires, 2.- prononcer la caducité de l'Accord scandaleux de 1959 par lequel l'AIEA dépouille pratiquement l'OMS de toute autonomie en matière d'évaluation des conséquences sanitaires des accidents nucléaires, 3.- créer une Agence mondiale de promotion des énergies renouvelables,  4.- instituer, aux côtés du crime contre l'Humanité, un crime contre la Biosphère sanctionnant l'empoisonnement de la Biosphère et toute autre atteinte massive et durable à l'intégrité de cette dernière.

Une pétition qui embarrasse par Ralf Latina Voici une pétition que j'ai déposée auprès du Grand Conseil fin juin 2010. J'ai été auditionné par la Commission des Pétitions le 4 octobre 2010. Le rapport tendancieux de Guy Mettan (PDC) n'a été déposé au Secrétariat du Grand Conseil que le 17 mars 2011, soit 7 mois plus tard! C'est une "patate chaude", mais incontournable, dont presque personne ne voulait. La pétition a pour but d'inviter le Grand Conseil à prendre toutes les mesures nécessaires pour améliorer la qualité de vie, d'hospitalisation et d'hygiène des malades à l'hôpital des Trois-Chêne. Dans quelques jours, je publierai le rapport de Guy Mettan...

Japon, printemps arabe : le trafic aérien reprend en douceur ! par Gérard Colson Le trafic reprend au Moyen-Orient mais les tensions liées au "printemps arabe" ont accru la facture globale des compagnies aériennes en carburant de 30 milliards de dollars. La demande de trafic aérien avec le Japon ne devrait pas reprendre jusqu'à l'automne, a déclaré jeudi Giovanni Bisignani, directeur général de l'IATA, plus d'un mois après le cataclysme qui a frappé l'archipel. "L'inquiétude aujourd'hui, c'est le carburant et l'impact du Japon sur les recettes", a-t-il expliqué.

Trying to Understand the Arab Spring by Daniel Warner As a non-expert on the Arab world, how is one to understand the different clashes taking place in North Africa and the Middle East? Perhaps the easiest answer would be to say that each scene of rebellion, discontent and uprising is very different and highly contextual. Each country has its own history; Tunisia is not Egypt, Egypt is not Syria, Syria is not Libya, Libya is not Yemen. Yet, outbreaks have taken place across the region, with striking similarities beyond the obvious. Autocratic rulers have been removed; others are being challenged with varying degrees of success and violence. There is something going on here that is profound. Can we in the West understand?

La journée contre le bruit, c'est ce mercredi par Charly Schwarz La Neue Luzerner Zeitung s'émeut du bruit mesuré au centre de Lucerne. Près de 94 décibels sur la Pilatusplatz à 15h30 un jour de semaine. C'est plus qu'à New-York et Berlin. Et puis il y a un petit espoir : mercredi c'est la journée internationale contre le bruit !

Le grillon nous annonce la sécheresse par Jean-Noël Cuénod (...) Ce sont les amis du Plouc, paysans du Périgord, qui ont recueilli l'avis de ces devins, dignes membres de la famille des orthoptères ensifères : « Lorsque le grillon creuse la sortie de son nid côté nord, la sécheresse est assurée pour tout l'été ». Cet insecte industrieux n'a pas le caractère insouciant de sa cousine stridulante, la cigale. Il prévoit, suppute et agit en fonction de sa prescience. Au nord, la fraîcheur est, sinon assurée, du moins probable. Donc, visons le septentrion. Les potes périgordins ont passé des jours entiers à quatre pattes pour lorgner les trous de grillon.

Requiem sans larmes pour les claviers mécaniques par Jacques-André Widmer Le spectacle fascinant des lettres punissant le papier et frappant jusqu'à 8 copies carbone n'égayera plus jamais nos bureaux, nos salles de rédaction et nos commissariats de police. Lourde perte culturelle. Qui dira jamais la fascination du jeu des leviers, des engrenages, des ressorts, des articulations qui faisaient de la plus simple des machines à écrire une oeuvre d'art du génie mécanique ? Gutenberg soi-même en eût été ébahi. Qui sait si Tinguely ne s'est pas inspiré de ces chefs d'oeuvre pour son art esthético-mécanique ?

Les Cherpines : un déclassement pour des logements de luxe et des bureaux ? par Thierry Tanquerel La campagne en vue de la votation populaire sur le déclassement des Cherpines se concentre sur la qualité du projet tel qu'il est présenté aujourd'hui : les logements sont-ils en nombre suffisant, la densité est-elle adéquate, l'équilibre entre logements et activités est-il optimal ? Dans ce débat, les deux camps partent de l'idée que les terrains déclassés seront soumis aux normes de la zone de développement, comme le prévoit la loi sur laquelle nous devons voter le 15 mai. Or, rien n'est moins sûr, car un élément essentiel est curieusement laissé sous silence. En effet, la majorité de droite de l'Assemblée constituante (Entente, Ge'Avance, MCG et UDC) a voté le 21 octobre dernier un article 169 lettre e qui prévoit expressément que lorsque le taux de vacances dans le canton est inférieur à 1%, « les zones de développement sont soumises aux règles des zones ordinaires »...

 

Deux blogueuses au Salon du livre

De l'exil à l'intégration ? Reflets de vie par Djemâa Chraïti Dans le cadre du 25e Salon du livre et de la presse, un table ronde est prévue le Vendredi 29 avril de 18 h à 19 h  au Café littéraire avec pour  titre "De l'exil à l'intégration ? Reflets de vie et  à laquelle je participerai avec d'autres intervenants.  Rencontre organisée sous l'égide du Prix "Femme exilée, femme engagée" animée par   Mme Marion Moussadek, journaliste RP et suivie d'un apéritif.

Bea présente son livre "Rebelle malgré moi" au Salon du Livre de Genève 2011 le lundi 2 mai 2011 à 19h au Petit LittéraireChouette Espace, rue Céline

 

Les commentaires sont fermés.