28 avril: Ueli Leuenberger réplique à Politblog

Imprimer

leuenberger ueli large.jpegPas content Ueli Leuenberger ! Le président des Verts suisses réplique dans son blog à une opinion publiée dans Politblog. Politblog? C'est le blog lancé il y a quelques semaines par cinq grands quotidiens suisses dont la Tribune de Genève: "sondage après sondage, Daniel Foppa (FauxPas écrit Leuenberger à propos de l'adjoint au chef de la rubrique Suisse du Tages Anzeiger) aurait pu lire que le président des Verts est le seul président de parti en constante progression de popularité..."

Pascal Décaillet s'en prend à son confrère du Temps, dont il consteste l'analyse de politique suisse sous le titre "Une Suisse ingouvernable (parce que les partis « traditionnels » s'effondrent, et que l'UDC tutoie les 30%  ?) - Pourquoi donc, M. Besson ?"

Pierre Kunz est aussi mécontent: « Indignez-vous ! » ne dépasse pas le niveau d'une proclamation fade, mise en exergue par la presse bien pensante, écrit le radical. Mécontent encore  Gérard Meyer qui se demande: "Faut-il accueillir toute la misère du monde ?"

Jacques-Simon Eggly est plutôt emprunté face aux révolutions arabes.

Libye : appuyer-Syrie : faire pression par Jacques-Simon Eggly Avouons-le honnêtement : pour les pays occidentaux, trouver la bonne marche à suivre devant les floraisons pleines d'espoir, de désespoir et de sang du printemps arabe tient du défi extrêmement difficile à relever. (...) Quant à la Suisse, si le scénario d'envoi de troupes lui est fermé, sa voix et une participation à des mesures onusiennes éventuelles devront être claires et nettes. Car, l'Occident, avec la Suisse, doit s'attacher aux demandes portées par les divers printemps arabes, qui tous se réfèrent à des valeurs universelles,  humaines et politiques que cet Occident  est censé affirmer : sans messianisme impérialiste mais lorsque sa responsabilité et sa solidarité sont demandées et attendues. Et il en va aussi, finalement, d'un enjeu de sécurité pour tous.

Traces de freinage... ou dérapage d'un chef- adjoint par Ueli Leuenberger Le Politblog du 27 avril de la Tribune de Genève, alimenté conjointement avec cinq autre quotidiens renommés, fournit une fois de plus la preuve que journalisme ne rime pas toujours avec analyse rigoureuse et objectivité! Chacun est libre évidemment d'apprécier ou de ne pas apprécier un président de Parti politique tel que moi, mais gare aux contre-vérités et appréciations basées sur l'ignorance parfois la plus totale! Dans son politblog, Daniel Foppa, adjoint au chef de la rubrique Suisse du Tagesanzeiger, fait au moins quelques "faux pas"! Les Verts ne progressent pas...! se lamente- t il!(Reste encore à  prouver qu'il souhaite vraiment une telle progression!)  Mais machance... juste après la parution de ce post, l'actualité politique (l'information!) vient le contredire singulièrement : le parti des Verts est le parti ayant le plus progressé depuis le début de l'année avec + 2,1 %! Qui dit mieux? Le président Leuenberger démodé? Incapable de mener les Verts ? M. FauxPas ne lit sans doute pas la presse concurrente bien que le Sonntagszeitung et le Matin Dimanche sortent de  la même maison mère... Car sondage après sondage, il aurait pu lire que le président des Verts est le seul président de parti en constante progression de popularité....

Faut-il accueillir toute la misère du monde ? par Gérard Meyer A l'heure où l'arrivée de dizaines de milliers de migrants tunisiens met les liens entre nations européennes à rude épreuve, il vaut la peine de se reposer, une énième fois, cette question. Il y a quelques années, alors que je voyageais au Viêt Nam, j'avais été frappé et choqué par les nombreux enfants des rues (16'000 à l'époque).  Je m'en étais alors ouvert à un Vietnamien travaillant pour une ONG française et je lui avais demandé ce qu'il pensait de l'ouverture d'une maison pour les accueillir, les former et leur donner de vraies chances dans la vie. Sa réponse avait été négative et sur le moment j'avais  commencé à douter de sa santé mentale. Et puis il m'avait expliqué une chose très sensée. En gros, cela donne ceci : «Si vous ouvrez une maison qui donnera aide, protection et formation aux enfants des rues de Saïgon, vous allez créer un appel d'air à travers tout le pays et si vous arrivez à aider une cinquantaine d'enfants avec cette maison, vous allez en faire venir des milliers qui n'auront pas cette chance. Il faut aider les enfants là où ils sont, avant qu'ils quittent leur famille »...

"Ouvrir grand les yeux pour voir la vie !" par Djemâa Chraïti Les blogs offrent l'occasion de rencontres singulières comme la dernière en date avec Dominique Fischbach, réalisatrice documentaire à Paris. En cherchant sur internet des articles ou des témoignages sur les femmes cheffes d'entreprise, elle tombe sur mon blog genevois  de la Tribune de Genève et mes billets sur la Smala de Gorée, aussitôt elle me contacte et finalement je la rencontre à Paris pour parler du prochain documentaire sur Marie-Jo qui se déroulera à Dakar et sera diffusé sur une des grandes chaînes françaises. Blog  ? Une expérience  essentiellement virtuelle ? Détrompez-vous, preuve en est  !

« Indignez-vous ! » ne dépasse pas le niveau d'une proclamation fade, mise en exergue par la presse bien pensante par Pierre Kunz (...) En d'autres occasions Hessel fait preuve d'incohérence, se trompe gravement de diagnostic et recourt à des contre-vérités. C'est notamment le cas lorsqu'il stigmatise « l'économie commerciale » promue par l'OMC et qu'il se lamente à propos de ce qu'il nomme « les échecs du développement des pays pauvres au cours du dernier demi-siècle ». A cause, dit-il, « des pays industrialisés qui n'ont pas tenus leurs engagements en matière d'aide ». Or, l'évolution des pays du sud, celle de la Chine, de l'Inde, de l'Indonésie et du Brésil en particulier, démontre que c'est précisément cette économie commerciale, autrement dit la globalisation des échanges de biens, de services et de capitaux et l'accès du Tiers Monde aux marchés mondiaux, qui favorise la croissance économique et sociale des anciennes colonies européennes. Une économie mondialisée qui permet aux pays pauvres, infiniment mieux que l'aide financière de l'Occident, de progresser par l'intelligence et le travail de leurs populations. Il y a donc de quoi s'indigner !

Doit-on interdire le freefight aux mineurs? Par Dominique Jordan (...) En tant que défenseur du MMA, l'interdiction des mineurs à assister aux événements du MMA est une piste que les organisateurs de MMA devront accepter pour mieux crédibilisé leur sport vis-à-vis de la classe politique. ( les organisateurs ont: sauf erreur; interdit l'entrée des moins de 16 ans au prochain événement de MMA dans le canton de Genève) . Il vaut mieux des fois mettre un peu d'eau dans son vin. Tel est souvent la réussite d'un bon compromis...

Respect par André Langaney C'était à Rennes, plutôt mondain bobo se croyant de gauche parce que lisant un journal qui en fût, il y a si longtemps ! Mais on y était fort bien accueilli pour parler du respect sous toutes ses coutures. En tant qu'anthropologue, on m'avait demandé de débattre avec un partenaire du "respect dans les sociétés "primitives"(sic!)". J'ai évidemment hurlé que les primitifs avaient disparu depuis longtemps... J'avais choisi comme partenaire un vrai ethnologue, François Lupu, spécialiste de la Chine...

Abécédaire helvète par Jean-Louis Kuffer Absinthe / Aletsch / Aline / Altdorf / Aloyse / Amiel / Ansermet / Aurigeno / Bahnhostrasse / Bakounine / Ballenberg / Bergier / Besson (Benno) / Betty Bossi / Birchermüesli / Blocher/ Böcklin / Bögli / Botta / Bouvier... Dès ces prochains jours nous ouvrirons, avec mon ami l'imagier Philip Seelen, un nouveau blog dont les images et les mots, en multiples rubriques, s'attacheront à la défense  et à l'illustration contrastée de la Suisse des cultures multilingues, petite Europe dans l'Europe. Nous en amorçons ici l'abécédaire passionnel de repérage, auquel chaque lecteur est invité à proposer de nouvelles entrées...

Les adversaires du salaire minimum ont-ils un autre exemple que la France ? par Jean-Christophe Schwaab Les adversaires du salaire minimum (dernière en date: Claudine Amstein) n'ont qu'un seul exemple à la bouche lorsqu'ils tentent de faire croire que le salaire minimum 1. tire tous les salaires vers le bas et 2. provoque du chômage. «Voyez la France!» clament-ils, «son taux de chômage astronomique!», «le pays où tout le monde est au SMIC!» (n'exagérons tout de même pas: même si c'est un nombre important, il ne s'agit que de 15% des salariés), etc., etc. Or, comme tous les autres pays qui connaissent le salaire minimum ont fait des expériences positives avec cet instrument pour garantir des salaires décents, c'est le seul exemple qu'ils sont capables de dénicher pour attribuer au salaire minimum tous les maux possibles et imaginables. Et, manque de chance, cet unique exemple est en plus particulièrement mal choisi...

Paris: pilule gratuite pour les lycéennes : une pratique douteuse par John Goetelen La région Ile-de-France met en place un «Pass contraception» dont 159'000 élèves pourront bénéficier. Il s'agit d'un carnet de 6 coupons remis par l'infirmière de l'établissement. Ces coupons donnent droit à deux visites médicales et à 6 mois de prise de la pilule contraceptive, le tout gratuitement. Le coût est assumé par la région.  (...) La décision d'octroyer ces coupons hors du contrôle des parents, sans même que ceux-ci soient informés, me paraît douteuse psychologiquement...

Une Suisse ingouvernable ? - Pourquoi donc, M. Besson ? par Pascal Décaillet Singulier raisonnement, dans l'éditorial du Temps du 28 avril, de mon confrère Sylvain Besson : parce que les partis « traditionnels » s'effondrent, et que l'UDC tutoie les 30% (sondage SSR/gfs publié hier), nous serions, si tout cela se confirmait cet automne, devant « le spectre d'une Suisse ingouvernable ». Ingouvernable, pourquoi ? Ingouvernable, en quel honneur ? Ingouvernable, par rapport à quel âge d'or ? Vous la trouvez très gouvernable, vous, la Suisse d'aujourd'hui, celle de la législature 2007-2011, cette Suisse qui n'a pas vu venir la guerre du secret bancaire, est incapable d'arrêter une position claire en matière européenne, ne parlons pas de politique de sécurité, et dont les conseillers fédéraux se napalmisent mutuellement par presse dominicale interposée ? http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2011/04/28/une-suisse-ingouvernable-et-pourquoi-donc-m-besson.html

 

 

Les commentaires sont fermés.