29 avril: Après Kate et William les travailleurs et JP II

Imprimer

kate et william se marie.jpgLe premier événement de ce gros week-end de rentrée est passé. Kate a épousé William, ce que ne manque pas d'analyse notre spécialiste en féminologie John Goetelen. God save the Queen! Les trois autres événements seront, dimanche 1er Mai, la fête des travailleurs (et non du travail), que chronique évidemment Pascal Holenweg, la béatification expresse de Jean Paul II, que regarde de travers Claire-Marie Jeannotat, et la fête du Feuillu dans quelques villages genevois. A propos des Saintes Ecritures dont il est féru, Pascal Décaillet a découvert l'Evangile de Saint Mark (Muller).

Pour le reste, on ira au Salon du livre, 25e du nom. Où quelques blogueurs vont discourir de leurs oeuvres ou de celles des autres, tels Jean-Michel Olivier et Cédric Segapelli.

Sinon on retiendra la réflexion de Tristan Zimmermann sur le financement de la faculté de théologie de Genève et le commentaire de C. Bertrand.  Antoine Vielliard s'étonne des choix du président annuel et donc non durable du Grand Conseil, le blogueur solidaire Renaud Gautier.

1er Mai: Pour les travailleurs, pas pour le travail ! par Pascal Holenweg On manifestera, dimanche 1er Mai. Non pour la fête du travail, ce vieux machin pétainiste, mais pour celle des travailleurs, ce vieux machin socialiste. Non pour le travail, mais pour celles et ceux qui le font, et en vivent, ou aimeraient le faire et en vivre, et en mieux vivre. Trois mots d'ordre sont donnés pour la manifestation du Premier mai à Genève : L'égalité des salaires, maintenant ! Non à la suppression du RMCAS ! Halte au Dumping salarial ! L'égalité des salaires ? trente ans après le vote du 14 juin 1981, l'inscrivant dans la Constitution fédérale, elle n'est toujours pas réalisée et les femmes gagnent en moyenne un cinquième de moins que les hommes. Et puis, une grande partie du travail réel des femmes n'est pas même rémunéré...

Le coût exorbitant du kWh nucléaire par Jean-Daniel Delley Le consommateur final connaît très exactement le prix qu'il paie pour un kWh d'électricité. Il lui suffit de consulter sa facture mensuelle. Mais déterminer le coût de production d'un kWh d'origine nucléaire relève du casse-tête. Dans un rapport en réponse au postulat Ory, daté de mai 2008, le Conseil fédéral admet qu'il n'est pas possible d'effectuer un calcul sérieux du coût réel du nucléaire. Weinmann-Energies, un bureau d'ingénieurs-conseils spécialisé en matière énergétique, a fait le même constat d'opacité. Dans une étude publiée en 2009, il aboutit à des coûts supérieurs à ceux avancés par le Conseil fédéral. En cause, les bases de calcul peu explicites de l'administration: le coût se réfère-t-il à la puissance installée ou à la puissance disponible des installations, à une durée de fonctionnement théorique ou réelle, compte tenu des arrêts de production provoqués par des incidents techniques ou imposés par des travaux de maintenance?

Kate Middleton: une vraie dominante, une femme magnifique par John Goetelen Kate Middleton est une dominante. Une magnifique, une vraie dominante. Elle a la classe, la démarche, le sourire, le regard, l'assurance de la dominante. Avec ce qu'il faut de dureté dans le visage pour faire front à ses responsabilités nouvelles. Elle semble la personne appropriée à la place qu'elle va occuper. Qu'est-ce qu'un dominant?

Interview de Kanaan  par Haykel Ezzeddine Je suis du genre à faire le service après vente. Après avoir passé une journée avec Sami Kanaan et 30 minutes avec Pierre Maudet lors de la campagne pour les élections municipales, je suis revenu vers ces deux politiciens au lendemain de leur élection au Conseil administratif de la Ville de Genève. Je leur ai posé des questions pour connaître leur état d'esprit et leur projet pour la Ville de Genève. Pierre Maudet a répondu le premier en m'envoyant vers son blog où il pense que je trouverai les réponses à mes questions contrairement à l'élu socialiste qui s'y est prêté de bonne grâce en répondant à mes cinq questions. Vous trouverez en bas les questions que j'ai posées à Pierre Maudet.

International Noise Awareness Day by Mike Gerard Yesterday, April 27 2011, is International Noise Awareness Day: in French it is la Journée International contre le bruit. Does anyone in Geneva take notice? I have seen two blogs in this paper which referenced International Noise Awareness day: one yesterday and one today. There have also been mentions of it on the Swiss radio, both in English and in French. It is also said that Geneva is launching a campaign to make people aware of the problem of noise. Somehow, however, there is very rarely any direct reference to the fact that air traffic contributes significantly to the noise around Geneva.

Jean-Michel Olivier au Salon du Livre de Genève... Je serai sur le stand de la FNAC  vendredi 29 avril à 15h : débat sur « L'amour nègre » animé par Jean Musy,  samedi 30 avril à 14h : débat sur la « Controverse des prix littéraires » avec Jean-Daniel Belfond des Editions de l'Archipel et conduit par Jean Musy. Dimanche 1er mai, de 14h15 à 15h15, pour une table ronde intitulée "L'Afrique, cadre de roman idéal ?", aux côtés de l'écrivain togolais Sami Tchak, haïtien Louis-Philippe Dalembert, et franco-sénégalais Mamadou Mahoud N'Dongo. Le débat sera animé par la journaliste franco-camerounaise Elizabeth Tchoungui (France 5). Mardi 3 mai, de 13h à 14h : rencontre avec l'écrivain ivoirien Venance Konan, auteur de Chroniques afro-sarcastiques parues aux éditions FAVRE qui font actuellement un tabac.

Cherpines les jeunes Verts s'en prennent aux socialistes par Léna Abi Chaker, co-présidente des Jeunes Vert-e-s Genève Depuis quelques semaines, on ne sait plus s'il faut rire ou pleurer. Dans le cadre de la votation populaire des Cherpines, on assiste à des révolutions politiques insoupçonnées. Pour pouvoir promettre vaillamment 3'000 logements à leurs électeurs, les Socialistes disent oui au déclassement, et soutiennent ainsi la création d'un paradis fiscal (zone industrielle exonérée à 90% dans le déclassement des Cherpines). A leurs côtés, afin d'offrir des terrains aux entreprises qui paient plus cher que les entreprises genevoises (comme par exemple Japan Tobacco) et ouvrir un marché immobilier de plusieurs milliards, les membres du Parti Libéral Radical hurlent à la crise du logement (depuis leurs grandes villas de luxe), une crise dont ils dépendent pour pouvoir garantir au milieu immobilier de nouveaux marchés (terrains)...

Emissions de CO2 des voitures neuves: bien, mais peut faire mieux par Alain Rouiller L'ATE se réjouit de l'évolution positive du marché suisse des voitures neuves: en 2010, la consommation moyenne de carburant et les émissions de CO2 ont diminué d'environ 3,5 pour cent l'un et l'autre. Mais d'autres efforts sont absolument nécessaires pour progresser dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Assises transfrontalières : le choix du pince-fesse plutôt que du futur parlement par Antoine Vielliard L'an dernier, Guy Mettan (PDC) alors président du Grand Conseil avait pris l'initiative intéressante de réunir les premières assises transfrontalières. Nous faisons face cette année à l'une des difficultés de la coopération transfrontalière : alors que côté français certains élus sont toujours là après 30 ans de mandat, vidés de toute idée à défendre, remplis de désillusions, ou figés dans des schémas de pensée archaïques, nos interlocuteurs genevois eux, changent chaque année. Cette année c'est le Libéral Renaud Gautier qui a pris la succession du PDC à la tête du Grand Conseil et des Assises transfrontalières. Une première réunion de travail a eu lieu récemment pour préparer les secondes assises transfrontalières. A la stupeur générale, Renaud Gautier a proposé que l'on parle de culture !

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est faux  ! par Laurent Seydoux Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle, une autoroute, une zone villas et l'Aire équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire qui s'étend au delà de Genève. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc. Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Vérité entre les mains d'une minorité par Yong Pang Comme vous savez que mon grand-père fut un philosophe, il m'avait dit qu'un jour durant la Révolution Culturelle, toute nouvelle vérité fût toujours entre les mains d'une minorité très fermée. Il citait le cas des premiers chrétiens, lesquels malgré la persécution romaine subsistèrent et prospérèrent à nos jours. Mille ans après Jules César, les chrétiens partis de Jérusalem étaient devenus majoritaires dans toute europe moyen-âgeuse, puis le christianisme a été propagé dans le monde entier. Si les premiers chrétiens martyrisés reviennent aujourd'hui à Rome et ailleurs, que verront-ils ?

Le financement de la faculté de théologie (avant-projet constitution n° 3)... C.  Bertrand commente un billet de Tristan Zimmermann : «Vous savez mieux que moi ce qu'est la laïcité. Cependant, même si l'on peut admettre qu'une loi puisse déroger à ce principe constitutionnel, cela ne devrait être chose possible qu'en respectant certains grands principes, notamment celui d'égalité devant la loi et de neutralité de l'Etat en matière confessionnelle. La conséquence est simple : seule une loi fixant le financement de tout enseignement religieux est concevable, tant il serait contraire au principe de laïcité et de neutralité religieuse que l'Etat ne finance qu'une seule religion. Toute préférence religieuse à la religion réformée ne me paraît pas possible. N'importe quelle religion devrait alors pouvoir être financée dans son enseignement religieux. »

Salon du livre : Grave Panique par Cédric Segapelli Bon c'est officiel, hormis Pennac pour une exposition qui semble prometteuse, pas l'ombre d'un auteur de polar au 25ème salon international du livre et de la presse. Un salon élitiste ? Un agenda qui ne convenaient pas pour les écrivains de ce genre littéraire ? Allez savoir et finalement cela importe peu. Je profiterai donc de cet événement pour parler de mon ami Patrick Delachaux qui sera présent au stand Zoé pour une série de signatures à l'occasion de la parution de son dernier ouvrage « Grave Panique ». Comme je l'ai toujours dit, le polar à un rôle éminemment social et s'il est bien un auteur qui verse dans une description sociale de la police c'est cet ancien flic genevois, devenu écrivain. Avec Grave Panique, nous nous rendons dans la banlieue parisienne, plus précisément dans le département du 9-3, pour une enquête au sein des triades chinoises...

Lorsque l'Histoire passera au scanner Jean-Paul II... par Claire-Marie Jeannotat Il y manquera les petites communautés chrétiennes de base où l'Évangile donnait un Sens profond aux pauvres. Le Pape a eu peur de l'engagement de Jésus avec les oprrimés! (...) En Afrique du Sud, je me souviens, qu'en mars 1979, la première lettre du pape avait pour titre: Le rédempteur de l'homme, Jésus-Christ, est le centre du cosmos et de l'histoire. Cela nous avait remplis d'espérance. On espérait que ce leader comprendrait la complexité de l'Homme dans son contexte. Peu à peu nous avons dû nous rendre à l'évidence que l'Institution était prioritaire.

Traversée de Kundera par Jean-Louis Kuffer Le titre des deux volumes consacrés à Milan Kundera dans La Pléiade est déjà tout un programme. Simplement : Œuvre. Tout à fait le profil compact duMonumentum à la Flaubert. Quinze livres publiés entre le milieu des années 60 et la fin des années 2000, et cela sans appareil critique ni la moindre biographie de l'auteur. En revanche : une biographie de chaque livre... François Ricard, maître d'œuvre de l'édition, s'en explique clairement dans sa préface concise et concentrée à souhait, puis dans sa note sur l'édition : voici l'œuvre rendue non pas aux spécialistes mais aux « lecteurs oisifs », aux amateurs (au sens de ceux qui aiment), à tous ceux-là « qui n'ont nul besoin de lunettes empruntées pour comprendre et apprécier une œuvre aussi ouverte et limpide que celle de Milan Kundera ».

Mark Muller se convertit au MCGisme par Pascal Décaillet Sous l'horrible titre « Oui à un développement équilibré et au profit de tous les Genevois » (contenant un hiatus prouvant que le secrétaire de rédaction n'a pas relu les mots à voix haute), le président du Conseil d'Etat genevois, Mark Muller, nous livre, dans le Temps de ce matin, une analyse aux accents nouveaux. Un texte qui, sans remettre en question le dogme de la libre circulation, en propose toutefois des atténuations au profit de la population du canton. Très exactement, en mots plus polis, en méthodes moins matamores, en tonalité plus bourgeoise, ce que préconise un parti montant et monothématique qui s'appelle le MCG. Amusant, non ?...

 

 

Commentaires

  • Kit et Kat

    Quand il y a une relation entre un amant et une maîtresse,
    il y a un cinquième présupposé : le premier est un Prince,
    la seconde est une Princesse qui vont commettre tous les deux,
    le plus curieux des péchés, s’offrir aux fantasmes du monde entier et flirter avec l’imaginaire
    de tous les obsédés avant même de savourer leur premier baiser...
    Tu ne feras pas commettre l’adultère aux yeux qui te procurent davantage d’ivresse que toutes les prouesses de sa Majesté…
    Kate, William, Prince et princesse, vous venez d’ébranler notre intégrité, parce qu’il n’y a pas plus aphrodisiaque que la vanité.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/kit-et-kat/

Les commentaires sont fermés.