Ben Laden dans les abîmes

Imprimer

obama annonce ben laden tot.pngC'est officiel - Obama dixit - "They killed him". En une fraction de seconde, la planète média a répercuté la news, incapable évidemment de la vérifier. On croit donc Obama, qui croit ses services secrets ou non. Du coup, enfle, parallèlement au courant principal de l'opinion qui se passionne pour la nouvelle, le soupçon, le complot, le déni, qui sont à l'info ce que l'antimatière est aux particules élémentaires: la fin des certitudes. Pfuit. Quoi? Rien. Si! Non. L'info binaire se complaît dans la logique floue.

Quelques blogueurs analysent la nouvelle donne: Jean-Noël Cuénod, Daniel Warner, Maurice-Ruben Hayoun. Un seul à ma connaissance alimente la théorie du complot: "Personnellement, je ne crois pas à cette fin-là..." écrit Jean-Marie Gumy.

L'autre sujet qui retient l'attention de deux blogueurs hélas trop épisodiques, l'écart croissant des revenus en Suisse. "Les nouveaux seigneurs de la Suisse" dénonce Jean Batou. Experte-comptable membre d'Attac, Magali Orsini explique comment la droite permet aux capitalistes de soustraire 200 milliards au fisc suisse. Tandis qu'Olivier Francey étrille quelque peu le Conseil d'Etat à propos de la lutte contre le chômage.

... Jean-Noël Cuénod a réagi le premier à réagir : « Les Occidentaux ne doivent pas réitérer les erreurs de jadis. Qu'ils soutiennent politiquement et économiquement les jeunes démocraties arabes, une tâche redoutable comme je le souligne sur Vu du Salève. Si nous ratons ce train-là, alors des clones de Ben Laden risquent fort de ressurgir ».  Daniel Warner considère que « The War on Terror was a mistake to begin with. If the death of Osama bin Laden ends that War on both sides, whether in reality or symbolically, then so much the better ».  Maurice-Ruben Hayoun écrit : «  Il est trop tôt pour prédire l'avenir. Emettons un vœu : c'est que certains se choisissent leurs héros avec plus de discernement, l'Occident n'est pas mort, ses dépouilles ne sont pas encore à ramasser, il a des armées puissantes capables de faire respecter la loi et l'ordre dans toute la surface de la planète. Le colonel Kadhafi devrait y réfléchir. »

... Lutte contre le chômage à Genève par Olivier Francey (...) Rien sur les ''Conseillers démotivés'', rien sur les ''employés déresponsabilisés'', rien sur le ''management en berne''. Un peu comme si on nous présentait comme une victoire, le décès du saint gibier dans une villa pakistanaise, alors qu'on a toujours prétendu traquer la proie dans des grottes humides du Safed Koh en Afghanistan, 10 ans après...  Autre aspect, hautement érotiques, des intentions du ministre Longchamp, c'est (...) ''de publier, sur le site de l'OCE, toutes les demandes de permis de travail effectuées par les entreprises''. En clair : favoriser l'engagement des suisses ou de ceux disposant déjà d'un permis de travail. Autrement dit: la préférence nationale, ou de proximité.

... Deux cent milliards exonérés d'impôts ? par Magali Orsini Quand une société a mis des bénéfices en réserve sans les distribuer, cela fait monter la valeur de ses actions : Par ex. par action, valeur nominale 100 plus 50 de réserve, égale 150. En cas d'augmentation de capital de la société, tout nouvel actionnaire doit payer 150 pour participer à l'effort qu'ont fait les anciens actionnaires pour accumuler ces réserves. Le montant de 100 va grossir le capital nominal et le supplément de 50, appelé AGIO va grossir les réserves. Jusqu'ici, l'agio ne pouvait être distribué comme le reste des réserves que sous forme de dividende. Or, nos merveilleux fiscalistes de droite ont brusquement trouvé qu'il s'agissait, au moment de la distribution, d'un simple remboursement d'apport de capital, qui devait se faire sans incidence fiscale ! L'Administration fédérale des contributions annonce un manque à gagner de 1,2 milliards mais huit entreprises seulement ont distribué à ce jour pour 8 milliards d'agios, alors que 110 sociétés en ont annoncé pour 200 milliards....

... Rousseau et l'urbaphobie  par Joëlle Salomon Cavin, Bernard Marchand cité par pressespolytechniques.blog.tdg.ch (...) Dire  que  des  quartiers  sont  insalubres  n'est  pas  condamner  la  ville  en  soi,  mais  au  contraire  regretter  que  des  conditions  ne  permettent  pas de la rendre plus accueillante. Dans Espèces d'espaces, Georges Perec  juge Paris inhabitable mais cette sentence le rend malheureux car il adore  sa  ville.  En  revanche,  quand  Rousseau  déclare  dans  l'Emile  que  Paris  est  « le gouffre de l'espèce humaine » il ne se contente pas de la critiquer, il la  condamne...

... Enseignant révoqué : c'est à l'honneur de l'autorité que d'avoir ainsi respecté la présomption d'innocence par Benjamin Ligier Mais les faits retenus montrent assez clairement le peu de considération qu'il a des obligations et des restrictions de la charge d'enseignant, qu'il confirme encore lorsqu'interrogé sur sa culpabilité, il rétorque « coupable de quoi ? ». Comment dès lors ne pas sanctionner par la révocation cette persistance arrogante ? Il se dit angoissé à l'idée de n'être plus couvert par un statut de fonctionnaire, mais ce statut n'est pas une rente de situation, c'est l'ensemble d'un contrat de travail qui se rompt lorsque les conditions cadre n'en sont pas remplies, à plus forte raison lorsque l'on en a abusé...

... Les 9 raisons pour voter oui le 15 mai par Laurent Seydoux 1. Une très grande majorité de la Plaine de l'Aire est préservée, puisque moins de 15% est déclassé. 2. La zone agricole genevoise n'est pas mise en péril, puisque il s'agit de 0,2 % sur les 45,4% de zone agricole. 33. La sécurité alimentaire et son indépendance genevoise ne dépend pas des Cherpines-Charrottons. 4... 9... Pour chacun des points un peu plus de détails...

... Mampreneurs :  en cohérence avec mes valeurs personnelles par Aurore Bui Le 5 Mai, l'association Suisse des Mampreneurs (https://www.facebook.com/mampreneurs.ch) organise un nouveau MamCafé. J'y présenterai un atelier pour les femmes entrepreneures sur les thèmes: "Comment se présenter en deux minutes" et " Un projet d'entreprise en cohérence avec mes valeurs personnelles"

... La Maire de Genève n'est pas en charge de la raison d'Etat... par Pascal Holenweg. Les négationnistes turcs du génocide arménien en appellent donc au gouvernement fédéral suisse pour qu'il dissuade la Ville de Genève de commémorer le génocide arménien. (...) La Maire de Genève, le Conseiller administratif chargé de la culture ne sont, eux, pas en charge de la raison d'Etat, mais peuvent l'être, et le sont sur demande du Conseil Municipal, du travail de mémoire, et de solidarité. Genève commémore le génocide des Arméniens, comme elle commémore le génocide des Juifs, comme elle commémore ou devrait commémorer celui des Tziganes, celui des Tutsis rwandais, celui des Cambodgiens... c'est un acte de mémoire, pas un acte diplomatique...

... Personnellement, je ne crois pas à cette fin-là... par Jean-Marie Gumy Telle que décrite par le Pentagone et le gouvernement américain. Pourquoi immergés les corps de Ben Laden et ses lieutenants? Pourquoi ne pas chercher la preuve que l'on a bien à faire à la dépouille du chef de l'attentat du 11 septembre? Pour le Che Guevara, l'Amérique avait pris toutes les précautions pour s'assurer et rassurer le monde sur l'élimination de l'ennemi publique numéro 1 de l'Amérique, le révolutionnaire pur sucre qui n'a jamais pu mettre un terme à son combat armé. Pour Ben Laden, on nous raconte une histoire à dormir debout, que son corps a été immergé, on nous le fait disparaître corps et âme comme un capitaine de vaisseau fantôme qui n'existe pas. (...)L'Amérique a encore gagné cette bataille. C'est heureux pour la liberté. Mais là-bas, du côté d'Indochine, une puissance militaire autrement redoutable pourrait bien se révéler beaucoup plus dangereuse que Ben Laden. Menace numéro 2, le terrorisme. Menace numéro 1, l'impérialisme. Il ne faudra pas l'oublier ces prochaines années à l'heure de la Chine. ..

... Les nouveaux seigneurs de la Suisse par Jean Batou Il y a trois ans, l'ancien directeur de l'Office statistique du canton de Zurich tirait à boulets rouges sur la « féodalisation de la Suisse ». Aujourd'hui, l'explosion des inégalités confirme son diagnostic. Depuis 20 ans au moins, la part des salaires dans l'ensemble des revenus distribués n'a cessé de diminuer, même si cette baisse a été en partie cachée dans les statistiques par les montants de plus en plus élevés versés aux cadres supérieurs et aux managers. Dans tous les cas, les inégalités salariales ont fortement augmenté, en particulier aux dépens des travailleurs les moins qualifiés, des femmes et des plus jeunes : un enfant sur dix vit aujourd'hui dans une famille pauvre (trois fois plus qu'au Danemark), ce qui commence à avoir une incidence sur leur état de santé. (...) La fortune privée n'est pas seulement un énorme trésor sur lequel les plus riches sont assis. C'est avant tout une formidable source de revenus à l'époque de la finance triomphante...

 

 

Commentaires

  • Kill Bin Laden

    Oussama Ben Laden n’est plus…
    Je voudrais envoyer aux plus proches du défunt un petit billet pour leur exprimer mes doléances plutôt que mes condoléances…
    Mais je ne sais pas à qui les adresser.
    A l’Amérique qui en a fait un guerrier puis un meurtrier et enfin un fou à lier qui croyait détenir le verbe sacré.
    A Israël, qui n’a jamais feint de le craindre, mais qui a néanmoins subtilisé son anathème pour transformer ses élus en électeurs et ses ennemis en états unis.
    Ou bien aux services secrets du monde entier qui ont fait semblant de le pourchasser ou fait exprès de l’épargner.
    Mais tout compte fait, on ne dira jamais à qui ses crimes ont profité sous peine de se mettre à dos tous les réseaux de la désinformation.
    Quant à l’Arabie, elle n’a désormais plus rien à se reprocher, elle peut se rapprocher de Dieu et cesser de lui cacher son jeu : en lui avouant enfin qu’à part l’or noir, tout le reste est blanc…
    Ben Laden est mort… mais ses ombres navrantes sont toujours flottantes dans la mémoire de chaque homme, qui sait que la vérité n’est qu’un tissu de contre-vérités.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/kill-bin/

Les commentaires sont fermés.