Replantons des cardons à Plainpalais

Imprimer

roch mouton.jpgLa votation des Cherpines et celle sur la mobilité douce donnent lieu à de belles éclosions d'utopies. Chaque camp rivalise d'idées pour attirer l'attention du challand électeur. Julien Cart rebondit sur la manif des jeunes radicaux-libéraux de ce matin. Le militant vert de la décroissance les prend au mot. Des cardons à Plainpalais? Chiche et de rêver que Genève copie Detroit. Plus solennel, Boris Calame écrit une lettre ouverte à Philippe Roch, coupable de trahir ses anciens amis du WWF et de suivre le troupeau des bétonneurs.

Beaucoup d'excellentes notes aujourd'hui. En vrac, je vous recommande (choix non exhaustif) celles de Christian Brunier à propos de la mort de son camarade Rudy Jaussy, Walter Schlechten sur le mensonge, Bénédicte Dupré frappée par le vide du dernier Salon du livre, Geoffroy de Clavière qui donne dans la métaphore du gâteau et du libéralisme.  Pascal Holenweg qui avoue être un frontalier et sait lui jouer du paradoxe.

Ben Laden mort: que vive le printemps arabe par Jacques-Simon Eggly (...) Retenons une réaction : celle des Frères musulmans, si proches, entre autres, des frères Ramadan  nourris au berceau dans la confrérie, et dont on entend souvent chez nous les paroles enveloppantes. Ceux d'Egypte, précisément. Ils qualifient la mort de Ben Laden d'assassinat et d'acte sanguinaire de l'impérialisme américain. Les mêmes, qui ont surfé sur la révolte ayant chassé Moubarak, sont les mieux organisés, les mieux rassemblés pour les élections qui se préparent. Et leur programme est l'application de la Charia. Femmes du Caire et d'ailleurs qui espérez un été arabe durable plein d'égalité et de liberté , appelez au rassemblement électoral des forces porteuses d'un véritable esprit démocratique et non de sa couverture cachant bien autre chose. On le voit, le printemps arabe est un espoir mais non encore une réalité durable et solide...

Virgin Oceanic par Jean-Pierre Kazemi Voici le nouveau projet de Richard Branson, après Virgin Galactic et les vols commerciaux dans l'espace : Virgin Oceanic. Le principe est de proposer à des passagers d'explorer les points les plus profonds des océans grâce à un sous-marin capable de rester 24 heures sous l'eau.

Le zeste du gâteau et la doctrine libérale du monde laboratoire par Geoffroy de Clavière Depuis le milieu du XIXè, il y a deux visions du monde qui s'affrontent de façon, à la fois épidermique et dogmatique : la vision des forces de gauche (autrefois progressistes) qui considère le monde comme un gâteau à se partager, et la vision libérale qui considère le monde comme un gâteau à faire. Le plus humble des cuisiniers part du principe que le fameux gâteau est, par définition, à faire, à créer, à mijoter en tentant des expériences, se heurtant aux échecs d'une cuisson excessive ou d'un manque d'ingrédient(s) qui rend la pâtisserie trop fade, voire indigeste. Une fois la recette éprouvée, il suffit de la reproduire à l'infini pour le plaisir de consommateurs toujours à la recherche de bonheur.  Telle est la doctrine libérale, qui consiste à considérer le monde dans lequel nous vivons, comme un laboratoire créatif, en perpétuel ébullition...

Salon du livre : J'ai été frappée par le vide, l'étonnante largeur des allées par Bénédicte Dupré Lundi soir, comme chaque année depuis plus de 15 ans, j'ai fait mon pèlerinage au Salon du livre. Je me souviens fort bien de mon premier salon: descendant directement de mon Jura natal avec mes camarades de classe... Lundi soir, c'était une autre chanson. J'ai été frappée par le vide, l'étonnante largeur des allées, le peu de visiteurs, les employés des stands qui se plaignaient du fait que "c'est vraiment très calme ce soir. Ce week-end aussi ça l'était", de l'absence de l'exposition Swiss press que je ne manque d'ordinaire pour rien au monde, de la présence étonnante d'exposants n'ayant vraiment rien à voir avec le monde du livre (Cornercad, les fournisseurs de carte de crédit), d'auteurs au regard désespéré attendant désespérément le lecteur pour une dédicace et des conférences, des conférences partout, du type qui cause à son ange gardien à l'avenir de la presse papier en Suisse. Lundi soir, au détour d'un stand, j'ai croisé Zep et ça m'a rendue tachycarde... Lundi soir, je n'ai passé que deux heures au Salon du livre et j'ai bêtement trouvé que "c'était mieux avant".

Ben Laden exécuté, justice est-elle faite? Par Jean-Noël Cuénod (...) Nous n'allons pas ajouter une seule larme à l'océan qui a englouti le corps de ce terroriste. Mais les mots ont un sens et celui de «justice» est des plus malvenus en l'occurrence. En multipliant les attentats depuis vingt ans et, surtout, en organisant le massacre des «Twin Towers», Oussama Ben Laden a franchi un palier de plus dans le terrorisme. C'est bien un acte de guerre qu'il a commis le 11 septembre 2001. L'intégriste a été tué autant par la mécanique qu'il a enclenchée de sa propre volonté que par les soldats américains. Le fou d'Allah a récolté la mort qu'il a semée.  Les Etats-Unis ont agi en position de légitime défense, mais celle-ci n'est pas synonyme de justice...

Rudy Jaussi, un acteur qui protestait par Christian Brunier « Un peuple libre et souverain naît de l'exigence d'un meilleur vivre ensemble, du choix de rester dans son pays en acteur qui proteste, non en spectateur qui consomme et se la boucle. » Cette déclaration de l'écrivain Driss Ksikes,  je la lis, dans "Libération", quelques minutes avant d'apprendre, par téléphone, la mort brutale et inattendue de mon ami Rudy Jaussi. Si cette phrase m'a frappé dans ce moment de stupeur, c'est qu'elle résume parfaitement l'éthique et les engagements de Rudy. Syndicaliste, militant politique...  (...) Rudy, en nous quittant  à 50 ans, tu laisses toutes les personnes qui t'ont cotoyé dans une profonde peine. J'ai une pensée toute particulière pour tes enfants et ton épouse, qui représentaient tant pour toi. Je me rappelle encore l'amour et la tendresse que tu exprimais lorsque tu me parlais d'eux.  Tu resteras pour beaucoup, et pour moi assurément, un modèle d'humanisme et d'intégrité et une source d'inspiration quotidienne par ton exemplarité. Salut l'ami !

"Le Mensonge" (3) par Walter Schlechten «Ce n'est pas d'avoir lésé mes clients, ni d'avoir usé de différentes identités, ni d'avoir construit un château de carte avec l'argent des autres, ni d'avoir fuit et échappé à la justice aussi longtemps, ni de signer des faux, ni de tricher, de voler ou de nuire qui me coûtaient, mais c'est bien la honte d'avoir trahi ma propre famille qui me rongeait... » Un roman, une docufiction? (à suivre)

Emissions de gaz à effet de serre ! Isabel Rochat et David Hiler détailleront... par Charly Schwarz (...) En ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, les données et projections disponibles mettent en évidence une augmentation significative des émissions de CO2 entre 1990 et 2010. Cette tendance n'est pas compatible avec les objectifs définis par le Protocole de Kyoto, ratifié par la Suisse...

A Carouge, les Verts préfèrent les chômeurs  par Nicolas Walder Nous avons à Carouge voté une motion des Verts il y a déjà 6 mois demandant des mesures concrètes en faveur des chômeurs de longue durée (emploi prioritaire dans l'administration, mise en relation avec les entreprises, soutien individualisé complémentaire à l'OCE, Incitation auprès des entreprises pour leur engagement, ...).  Nous n'avons pas hésité à ce que cette motion privilégie les habitants de Genève, voire de Carouge. Pour moi, ceci n'est pas contraire à l'esprit d'ouverture et de tolérance auquel j'aspire...

Barenboim à Gaza par Carol Scheller Merav Michaeli s'est entretenu avec Daniel Barenboim lors de son retour à Tel Aviv après son concert à Gaza. Voici la traduction d'un article de Haaretz du 5 mai 2011. - Comment la visite s'est-elle passée ? - C'était une expérience très marquante pour moi. Tout d'abord, les élèves du conservatoire de Gaza sont venus au passage de Rafah, m'accueillir, ainsi que mon orchestre, avec quelques morceaux de musique; cela nous a touché. Puis, j'ai rencontré beaucoup de jeunes dans le hall du concert et je ne savais pas beaucoup sur la vie ordinaire à Gaza, je dois admettre que j'en suis un peu confus...

Bouillon de cultures au 99-Espace de quartier Le public est invité à venir découvrir la seconde édition de « Bouillon de cultures », une grande fête multiculturelle organisée par le 99-Espace de quartier. Musiques, danses et cuisines du monde sont au programme du 6 au 13 mai 2011. Avec, en point d'orgue, la Fête du printemps, le 14 mai. Entrée libre pour tous. Les festivités débutent le vendredi 6 mai à 18h00, avec l'inauguration o...fficielle, suivie d'une performance de peinture et musique.

J'avoue, je suis frontalier... par Pascal Holenweg En un moment où se déroule, de votations en élections et d'élections en votations, une sorte de course au repli identitaire entre forces politiques scharnées à nous enfermer, les unes dans une suissitude sans autre contenu que sa xénophobie, les autres dans un cantonalisme sans autre perspective que le culte de la frontière, il vaut peut-être la peine de se poser la question : Que suis-je, politiquement, « citoyennement » parlant ? Et d'y répondre, pour ce qui nous concerne ici, par deux évidences : Je suis Suisse puisque que Genève est un canton suisse. Mais je suis aussi français parce que ma culture est, pour l'essentiel, celle de France -et celle d'une Genève, et d'une « Romandie », culturellement connexes à la France. Bref, je l'avoue : je suis frontalier... mais j'ai une excuse : je porte mes frontières en moi...

Déclassement des Cherpines : Lettre ouverte à Philippe Roch par Boris Calame C'est avec stupeur que j'ai découvert ta position pro-déclassement du secteur de la Plaine de l'Aire, dit des Cherpines-Charrottons (annonce publicitaire, TDG 30.04.2011). Défenseur de l'environnement, tu y affirmes que toutes les infrastructures ont été étudiées (...) pour réaliser un écoquartier. Soit, tu as été intoxiqué par quelques pros-déclassement, soit ton propos est intéressé ?! En effet, dans le cadre d'un projet de déclassement et encore plus dans le cas présent et la loi qui est proposée au peuple ce 15 mai 2011, il n'est pas possible d'affirmer pareil propos, ce que tu sais pertinemment, toi qui a été éminent Directeur de l'OFEFP (Office Fédéral de l'Environnement, des Forêts et du Paysage).

Politblog crée un véritable débat suisse par JF Mabut J'ai commencé par être critique à propos de Politblog, le blog transsarinien que relayent six grands journaux suisses. Je trouvais, comme quelques autres, qu'on faisait la part belle à l'UDC et que les commentaires sont à 95% rédigés en allemand. Il y a un point où Politblog suscite mon admiration et un peu de jalousie, c'est le nombre de commentaires que reçoit chaque article publié. Mercredi, je me suis jeté à l'eau et ai publié une première contribution: "L'Etat suisse doit faire payer davantage les riches!" J'ai sorti le grand jeu en redonnant une actualité à une idée qui m'a séduite dès que je l'ai lue, il y a tantôt 15 ans, dans la NZZ...

Replantons des cardons à Plainpalais ! Prenons exemple sur Detroit... par Julien Cart Les Jeunes Vert-e-s Genève ont  lancé les "hostilités" il y a une semaine. Il y a quelques jours les socialistes nous expliquaient avec entrain leurs douces illusions quant à la construction de logements sociaux accessibles... Ce jeudi matin ce sont les jeunes libéraux-radicaux (ou plutôt ce qu'il en reste... la fusion ne leur a semble-t-il pas permis d'être au moins deux lors de leurs actions dans l'espace public...), accompagnés du président de l'AOC Cardon, qui se sont réunis sur la plaine de Plainpalais. (...) Depuis 2003, Détroit possède plus de 1 200 exploitations agricoles et ce ne sont pas moins de 150 tonnes d'aliments made in Detroit - un quart de la consommation locale - maïs, tomates, salades, concombres ou épinards, qui remplissent chaque année les assiettes des citadines et citadins. Détroit est en train d'inventer une nouvelle ville, formée de petites communautés éparses, autonomes et soudées, avec au centre une agriculture de proximité. Et pendant ce temps, que fait Genève ? Elle va voter pour supprimer 10% de la production de légumes genevois et construire une zone industrielle sur les terres les plus fertiles pour attirer les multinationales, celles-là même qui ont ruiné Détroit... 

 

 

Les commentaires sont fermés.