La mort du livre? La vie des blogs?

Imprimer

Pulazza léman bleu.jpgFrançois Pulazza est le douzième blogueur de la Tribune à être l'invité de Léman bleu. Son propos: la mort du livre avec un point d'interrogation. "J'en ai par dessus la tête, écrit-il, de cet état d'esprit actuel, plaintes incessantes sur la mort du livre, des librairies et des libraires..." Moi aussi serais-je tenté de dire. D'autant que le livre se lit aussi bien sur une tablette que sur papier. L'oeuvre écrite n'est pas morte et va sans doute trouver une nouvelle vie, additionnée sans doute des potentialités multimédias qu'offre le numérique.

Les blogs peuvent à l'occasion jouer les mises en bouche. Tel Blogres. Un des auteurs de ce blog à plusieurs plumes, Pierre Béguin vient de rassembler, en un ouvrage publié aux éditions de l'Aire, les notes qu'il a publiées depuis deux ans. J'ai suivi ces rédactions hebdomadaires et ai retrouvé dans l'imprimé une nouvelle vie de l'écrit électronique. Une découverte à vous procurer!

Les autres blogueurs du jour sont (liste non exhaustive): Djemâa Chraïti, Jean-Pierre Kazemi, Ines El-Shikh, Pierre-Philippe Chappuis, Jean-Souhel Gowrié, Olivier Bot, Daniel Neeser.

La mort du livre ? par François Pulazza (...) J'en ai par dessus la tête de cet état d'esprit actuel, plaintes incessantes sur la mort du livre, des librairies et des libraires... Je pratique ce métier depuis assez longtemps pour continuer de croire à la survie du livre. Dès l'arrivée du monde numérique, j'ai toujours pensé que certains sujets ne se liraient plus sur un support papier mais bien sur un écran (livres d'études, apprentissages des langues, livres de consultation etc...). Mais réfléchissons deux secondes... Avoir dans ses mains de très beaux livres d'art, aux illustrations parfaites dues à la technique moderne d'impression, aux senteurs d'encre, aux belles reliures... n'est-ce pas là des moments magnifiques, une relation forte à l'objet, un côté sensuel de la lecture ?...  La seule chance de survie de la librairie est de maintenir une ligne claire, d'avoir un assortiment très ciblé pour une clientèle bien ciblée...

Tunisie on paie 23 ans de chasse aux islamistes par Djemâa Chraïti (...)  Force est de constater, qu'aujourd'hui on paie pour 23 ans de tortures et de chasse aux islamistes sous l'ère de l'ancien dictateur et cela avec l'assentiment d'une Europe bienveillante qui a fermé les yeux et pendant ce temps,  l'ancien dictateur non seulement mettait  à sac le pays avec le clan Trabelsi de sa femme mais aussi taxait d'islamistes tous ces ennemis pour ensuite les briser,   Pour les Islamistes pourchassés, c'est l'heure de la revanche, ils  sont dorénavant présents et proches du peuple via leurs officines sociales dans tout le pays,  actives auprès des couches les plus défavorisées et les laissés-pour compte qui eux sont  importants en nombre et prêts à donner leur voix même pour un bout de pain. (...) La seule façon de s'en sortir et il faut le marteler est de  s'occuper de la couche populaire la plus touchée par la pauvreté, celle-là même qui vote Ennahda et forte en nombre.

Domptez les protons du CERN avec votre ordinateur par Jean-Pierre Kazemi Prenez part à la quête des mystères de l'Univers. Grâce au projet SixTrack, mis au point à l'EPFL, votre ordinateur peut fournir au CERN une puissance de calcul supplémentaire. Les flux de protons sont soumis au principe du chaos, note le CERN dans son communiqué. Et de citer «l'effet papillon» : le battement d'ailes d'un lépidoptère japonais, qui provoque une tornade au Texas. De la même manière, le plus petit changement de conditions peut dévier le flux de protons, tout particulièrement après quelques centaines de milliers de tours dans le circuit...

Les faiblesses de l'UE de plus en plus flagrantes par Eric Bertinat Le fonctionnement chaotique de l'Union européenne demeure inchangé. Qui a entendu parler de la Commission européenne pendant cette crise ? A quoi sert Herman Van Rompuy devenu l'an dernier, par la force du plus petit dénominateur commun, le «président de l'Europe» ? L'absence de «gouvernement économique» est apparue, comme on pouvait le supposer depuis des années mais jamais autant qu'aujourd'hui, comme une erreur potentiellement fatale de la construction monétaire européenne...

Si le monde était une banque, vous l'auriez déjà sauvé par Ines El-Shikh Avec le mouvement des indignés qui gagne de l'ampleur à l'échelle mondiale (mais toujours pas à l'échelle genevoise malheureusement!), les 'signes extérieurs de révolte' prennent de nombreuses formes. Comme par exemple cette affiche scotchée sur le mur de la banque Safdié à Bel-Air: « Si le monde était une banque, vous l'auriez déjà sauvé »...

Directives anticipées par Béatrice Deslarzes Avec la Commission Santé d'Uni3 dont je suis membre nous avons  entrepris toute une réflexion sur le thème de l'euthanasie et de ce fait aussi sur les directives anticipées que, à mon avis, chaque patient actuel ou futur devrait rédiger pour être sûre que sa volonté va être  respectée par le corps médical. La majorité de la population ne désire pas finir, comme ce qu'elle appelle un « légume » et désire en général une fin de vie digne et la liberté du choix de sa mort...

Premier aveu de faiblesse de l'Europe par Pierre-Philippe Chappuis.  Le cas de la Chine est très intéressant. Le gouvernement communiste possède les moyens financiers (>3000 Mrds d'Euros !) pour capitaliser la FESF via le FMI. Les contreparties seront considérables et l'Europe montre une faiblesse que l'Histoire jugera.  Au contraire du Japon, qui s'est montré toujours si magnanime avec les dettes Américaines, la Chine n'a pas l'intention de faire de cadeaux. Elle n'a pas perdu la guerre. D'ailleurs, elle n'en a pas vraiment les moyens avec une population pauvre de plus de 1 Mrd de paysans...

Le Président de la Suisse élu par le peuple par Hank Vogel en vidéo Démocratiquement parlant, la Suisse fait du bon travail...

Démocratie, élections : Quoi de neuf ? Rousseau ! par Pascal Holenweg Ainsi, nous aurions, dimanche dernier, en désignant nos représentant-e-s au parlement fédéral, participé à déléguer à des représentants la « volonté générale » du peuple souverain sont nous sommes supposés faire partie ? Mais cette « volonté générale » est-elle déléguable ? Et en élisant, n'est-ce pas d'une part de ma propre volonté, et de ma souveraineté, que j'abandonne ? Ouvrons donc un peu de l'année Rousseau, avec un peu d'avance...   Pour notre concitoyen de Genève, la volonté générale ne se délégue pas : Jean-Jacques était ennemi des élections , et pour lui, seule l'expression directe de la volonté générale (on dira aujourd'hui la « volonté populaire »), celle qu'en Suisse aujourd'hui permettent les référendums et les initiatives, était légitime, s'exprimât-elle par l'émeute...

Les Suisses : y'en a point comme nous ? par Pascal Décaillet J'ai sous les yeux le hors-série « Le Romand du Siècle », que l'Illustré a bien voulu m'envoyer : les 90 Romands qui ont fait l'Histoire, choisis par un jury. Une belle brochette, dans laquelle je suis heureux de retrouver les trois les plus chers à mon cœur, pour lesquels j'avais voté, informellement, il y a quelques semaines : Charles-Albert Cingria, Maurice Chappaz, Jean-Pascal Delamuraz. En parcourant ces 90 portraits, on se dit que ce coin de terre, décidément, est d'une richesse exceptionnelle. Donnez-moi n'importe quelle portion de territoire français, d'une superficie égale, ou du même nombre d'habitants (1,5 million) qui puisse se targuer  d'une aussi riche palette de personnalités.

Comment gérer les commentaires? Par JF Mabut Petite piqûre de rappel en ce temps de vaccination contre la grippe... Une note à l'intention des blogueurs qui retrouveront plein de modes d'emploi pour mieux bloguer à cette adresse : webzine.blog.tdg.ch.

Youpi, la démocratie, la liberté et...le fondamentalisme islamique sont là par Jean-Souhel Gowrié Ça y est, la Libye, la Tunisie et l'Egypte sont déjà démocratique et libres, avec l'Arabie Saoudite, la Qatar et les autres pays du Golf, il ne reste plus que la Syrie à démocratiser et libérer dans la région. Pour la deuxième fois en moins d'un mois, le président du CNT libyen déclare on ne peut plus clairement que la Libye sera gouvernée par la Charia. Il a même eu le temps d'en détailler les contours : les règles sur le mariage sont contraires à la Charia, elles ne seront dès lors pas appliquées. Inutile de détailler le reste, on commence, même ici, à savoir ce que tout cela signifie, n'en déplaise aux barbus en Sarouel. La Tunisie, elle, n'est pas en reste qui offre une majorité écrasante de suffrages au parti islamiste El Nahda. Voici les faits à propos de ces derniers...

Ces jolis petits culs montés sur de grandes jambes par John Goetelen Le rituel de Miss France approche et une polémique est lancée. Pas entre Miss Nationale et Miss France. Ça, bof, c'est perdu d'avance pour Geneviève. Nationale c'est quand même pas France. Des Nationales il y en a au moins une par pays. Miss Nationale France, Miss Nationale Allemagne. Il faut préciser le pays pour savoir de laquelle on parle. Pour un peu on va avoir Miss Nationale 7. Mais France, il n'y a qu'une seule France! Miss France aura toujours le prestige de l'unique. La polémique a commencé à cause d'une subvention de 237'000 euros accordée par la ville de Brest à la société Endémol...

Antonio Hodgers, réveillez-vous ! par Charly Schwarz Les déclarations d'Antonio Hodgers au journal le Temps ne correspondent pas ou plus au positionnement des Verts à Genève et les chiffres issus de Smartvote contredisent les propos du Conseiller national.

La guerre des drones ne fait que commencer par Olivier Bot Il y a des livres qui tombent à pic. Notre confrère du Temps Etinne Dubuis vient de publier "L'assassinat de dirigeants étrangers par les Etats-Unis", un projet dont on pouvait douter du bien-fondé ou de l'urgence jusqu'en septembre dernier. Le livre compile une vingtaine de projets d'attentats contre des chefs politiques étrangers entre 1916 et aujourd'hui concocté par les autorités américaines et leurs services secrets. Un livre d'histoire, des projets qui pour certains sont restés dans les "cartons" des services. So what?  En ce mois d'octobre, cependant, le livre a tout à coup pris un autre relief. L'assassinat ciblé du cheikh américano-yéménite Al-Awlaqi, le 30 septembre, par un tir de drone, a fait polémique aux Etats-Unis...

Demain, il nous faudra sortir des ténèbres ! par Walter Schlechten Placer trop d'espoirs autour de la fosse aux ours, ce serait faire preuve d'une grande naïveté politique en nos qualités d'électeurs. Certes les troisièmes voies, routières et CFF, ainsi que la traversée de la rade dépendent d'une décision fédérale au sujet du financement de ces ouvrages, mais aussi de la vision d'avenir que la Confédération envisage au sujet de la mobilité urbaine et suburbaine. Reste les problèmes des assurances sociales ou celui des montants des primes de l'assurance-maladie obligatoire, dont les variations entres les cantons sont devenues inacceptables. De vastes sujets avec des enjeux économiques importants, « garanties » de débats longs et incertains sous la Coupole fédérale...

Politique et religions, un peu d'audace que diable! Par Daniel Neeser Et si notre nouveau parlement imaginait des rapports nouveaux avec les Eglises et les religions? (...)  En optant pour l'exclusion, l'interdit ou la récupération nostalgique, le monde politique se coupe de la force et de la compétence de la foi de millions d'hommes et de femmes. L'une de ces forces est leur confiance en l'avenir: elle vient de leur foi en ce Dieu qu'ils croient à l'origine et à l'aboutissement du monde, qui n'est donc pas le fruit du hasard, l'autre, fondée sur la première, est leur espérance, ce dont notre société a un immense besoin.

L'environnement ne s'intéresse qu'aux valeurs absolues par Julien Nicolet (...) Bien souvent, pour nier ou minimiser les effets d'un comportement, ses tenants le relativisent au sens propre du terme. Ainsi, le président Bush, en divisant les gaz à effet de serre émis par le PIB arrivait à l'étrange conclusion que Madagascar polluait plus que les Etats-Unis (par unité de PIB...). Ici, on essaie de démontrer qu'un 4x4 à 100'000.- ne polluant que trois fois plus qu'une voiture à 20'000.-, son achat serait vertueux, puisque l'investissement polluerait moins par franc dépensé. C'est évidemment un sophisme. En effet, les processus causant l'effet de serre se moquent complètement du coût généré par l'émission des gaz. La nature ne reconnaît que les valeurs absolues...

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.