Mark Muller défend-il les intérêts du canton ?

Imprimer

meissner by fortunati.jpgMark Muller défend-il les intérêts du canton ? LA question est posée par Christina Meissner, députée UDC et présidente de la commission de l'aménagement. Elle réagit à la votation des citoyens de Chêne-Bougeries qui met le feu au PLR et inspirent quelques blogueurs y compris Vu du Salève. Quels solutions pour le PLR pour sortir de l'impasse de ses communes qui votent "halte à la croissance"? La densification de la zone villas: un potentiel de 30'000 logements, qui au passage est un joli cadeau de Noël pour les propriétaires de ses terrains, la densification de la Ville comme le propose le conseiller municipal Adrien Genecand, qu'on est heureux de retrouver dans la blogosphère?

D'autres sujets et c'est l'intérêt des blogs passionnent les blogueurs de la Tribune:  Jean d'Hôtaux s'inquiète du cours que prend la Constituante qui cache l'essentiel et s'occupe des détails. Haykel Ezzeddine était là pour immortaliser le retour de Jean-Jacques. Rémi Mogenet fait le tour de ces écrivains contemporains qui puisent leur inspiration ou leur sujet dans les fables du folklore régional.

PG : le MCG a commis une erreur par Pascal Décaillet (...) Il aurait dû dire (bien avant jeudi 16h, une heure avant le Grand Conseil, histoire de jouer les matamores et montrer qu'on fait les rois), clairement, le profil qui devait, selon lui, être celui du futur Procureur. Au lieu de cela, il nous livre un spectacle de ficelles et de rouerie digne de la République des petits copains qu'il est, habituellement, le premier à condamner.

Pishyar: l'image écornée? Par Arnaud Cerutti Il avait, dit-il, repris le Servette FC afin d'aider la ville de Genève - «que j'aime» - à retrouver sa place dans l'élite du football suisse. En trois ans, Majid Pishyar a réussi son coup. A la cour des miracles, c'était bien lui le grand gagnant, au soir du 31 mai dernier. La couleur grenat s'était réinstallée à sa vraie place, en Super League. Les anonymes Patrik Baumann, François Moubandje et autre Christian Schlauri étaient fêtés en héros. Six mois plus tard, la fête a du plomb dans l'aile, les visages affichent des traits tirés, l'incertitude s'est insinuée dans les moindres recoins de Balexert. Non pas que le trio de joueurs susmentionné ait connu une grave chute, mais en raison des incohérences de la présidence servettienne. Pisyhar avait tout pour bien faire, force est de reconnaître qu'il est en train de se fourvoyer...

Après un échec sur le salaire minimum... par Pascal Holenweg S'il ne devait y avoir qu'un seul enseignement à tirer de notre échec de ce week-end, sur le salaire minimum et le revenu minimum d'aide sociale, ce serait celui-ci : ceux qui ont intérêt à ce que nos propositions échouent savent se mobiliser, pas celles et ceux dont les droits et la situation matérielle seraient améliorés par ces propositions. Et on ne peut pas toujours compter sur la Ville de Genève pour renverser les majorités périurbaines et rurbaines de droite. Bref, pour faire passer nos initiatives fiscales, il va falloir non seulement les faire aboutir*, mais surtout les faire voter par ces « milieux populaires » qui, massivement, se sont abstenus dimanche... Parce qu'en face, on s'est déjà mobilisé.

Le clan Gbagbo détient 37 milliards en Suisse par Gorgui Ndoye De la conférence de presse de Micheline Calmy-Rey, le 28 novembre, on apprend ainsi que la Suisse a bloqué 410 millions de FCH appartenant au Clan de l'ancien président égyptien Hosni Mubarak, 380 millions au Clan de l'ancien homme fort de Tripoli le Colonel Kadhafi, 70 millions au Clan du Président Laurent Gbagbo (en prison de même que sa femme) de Côte d'Ivoire, et 60 millions au Clan de l'ancien Président tunisien Zine El Abidine Ben Ali en exil en Arabie Saoudite emporté par la révolution dite du jasmin. (...)La procédure pour transférer tout cet argent bloqué par les Helvètes, unilatéralement, ou sur décision des Nations Unies, aux peuples de ces leaders déchus prendra beaucoup de temps ! Si la Suisse a reconnu et annoncé des montants bloqués combien d'autres pays gardent encore l'argent dit des potentats dans le secret de leurs coffres forts?

Fables du folklore dans la littérature contemporaine locale par Rémi Mogenet Je connais quelques écrivains contemporains qui, en Savoie et en Suisse romande, reprennent des traditions légendaires locales et essaient de leur donner une dimension nouvelle, de les prolonger vers le mythe. J'ai parlé ici de Galliano Perut, poète genevois qui a fait un drame sur Nicolas de Flue en évoquant brièvement ses inspirations célestes. Je connais aussi Freddy Touanen, Thononais qui a publié de beaux contes sur le haut Chablais: ils sont pleins d'étranges figures symboliques. Plus au sud, et en dialecte, Pierre Grasset a publié des contes épiques sur le Val Gelon, en Savoie. La Clusienne d'origine Elisabeth Charmot, avec son roman La Mariée-des-Inons, reprenait avec succès des traditions fabuleuses de la vallée du Giffre et du Val d'Aoste, mais aussi de Suisse. Et on doit parler de Jean de Pingon, Savoyard installé en Suisse et naturalisé qui a approfondi les traditions légendaires locales vers la science-fiction, comme dans Les Mémoires du roi Bérold...

Bruno Zuppiger, UDC acceptable ? par Alec Feuz Ainsi donc l'UDC a trouvé un candidat acceptable au Conseil fédéral: Bruno Zuppiger. président de l'USAM l'homme ne semble pas être un blochérien d'enfer et serait même acceptable par la gauche... Je ne connais pas beaucoup ce monsieur, et j'imagine ne pas être le seul en Suisse romande à devoir avouer cette lacune. Il se trouve que je l'ai entendu hier au téléjournal de la TSR et une chose m'a sauté aux yeux. Il ne parle pratiquement pas français et ne le comprend donc pas beaucoup mieux...

Le retour de Jean-Jacques Rousseau! Par Haykel Ezzeddine Depuis 8h30 ce matin, le vénérable philosophe Jean-Jacques Rousseau a retrouvé son île. Après le socle installé le 17 novembre dernier la statue est arrivée de Neuchâtel où elle a suivi une restauration en règle dans un atelier spécialisé. La grande nouveauté c'est le positionnement de la statue qui fait face maintenant à l'entrée de l'île. Dorénavant les touristes pourront prendre des photos de la statue de Jean-Jacques Rousseau qui date de 1834 avec le Jet d'eau comme arrière-fond...

Mark Muller défend-il les intérêts du canton ? par Christina Meissner En ville de Genève, à La Chevillarde, il a fallut aller jusqu'au tribunal contre l'Etat pour faire respecter la loi! On ne passe pas impunément de 60% de logements sociaux à 30%, en vidant au passage de sa substance la loi (LGZD). Pic-Vert le dénonçait déjà en septembre 2010... A Chêne Bougeries,le projet immobilier du chemin Challendin, a été soumis au vote des habitants, le 27 novembre, car le référendum lancé par les associations a abouti. Et les habitants ont suivi en disant non à la destruction de leur cadre de vie....  A Lancy, les habitants se battent pour être auditionnés par leur commune sur des PLQ qui dessinent des blocs  au dessus de leur maison sans aucune concertation...  De Vernier à Veyrier, d'Onex à  Thônex, commune et habitants se battent pour préserver leur territoire de toutes les croissances... L'objectif est clair, il reste à Mark Muller un peu plus d'un an pour faire passer le plus possible de projets aux coûts démesurés pour la collectivité mais très lucratifs pour certains. Défend-il réellement les intérêts publics ou seulement un intérêt privé ?

Le plaisir d'un cadeau, le bonheur... par Danielle Bianchi Pour la plupart d'entre nous, le désir de possession semble insatiable comme si notre bonheur dépendait des choses dont nous nous entourons. La satisfaction engendrée par l'achat et la possession d'un nouvel objet ne dure généralement au plus que quelques semaines ... Bien sûr notre confort matériel, notre bien-être (occidental) viennent des choses dont nous nous entourons. Et je ne nie pas le plaisir que certains achats ou certains cadeaux m'ont procuré! Mais le bonheur ?

La Calligraphie ou l'Art du geste parfait par Alain Vermont (...) A l'opposé de certaines idées reçues, chaque espace  blanc  « oublié  » par l'artiste revêt une importance fondamentale. Ces espaces blancs créent une profondeur quand l'artiste entre en symbiose avec le sujet qu'il traite sur le papier. On sait que le Taoïsme demeure l'origine de ce concept, lui-même influencé par le Bouddhisme Zen. La calligraphie Asiatique promeut l'expression personnelle dans toute sa capacité artistique. (...)

Constituante : Cachez-moi l'essentiel, je m'occupe du détail ! Par Jean d'Hôtaux (...) Reprenons l'exemple de l'interdiction du nucléaire dans la Constitution cantonale genevoise. Soyons clairs, cet article constitutionnel est parfaitement inutile et ne servira strictement à rien, ceci pour plusieurs raisons, à commencer par le principe de subsidiarité qui impose au texte fondamental genevois sa compatibilité avec la Constitution fédérale. Or nous savons que le Conseil fédéral a décidé récemment, dans la précipitation, à la suite de la catastrophe de Fukushima, d'arrêter les centrales nucléaires suisses d'ici à 2034. Par ailleurs, l'impact énergétique d'une très hypothétique centrale nucléaire sur le territoire cantonal genevois dépasserait de très loin nos besoins actuels, de l'ordre de deux à trois fois. Mais c'est surtout dans le domaine de la protection de l'environnement qu'un tel projet n'aurait aucune chance d'aboutir, confronté qu'il serait à une multitude de textes législatifs fédéraux. On en dira autant de l'inutilité de l'inscription dans notre Constitution cantonale d'un texte relatif l'auto-approvisionnement alimentaire, qui ne serait que du protectionnisme déguisé et constituerait une entorse à la liberté de commerce. Manger local c'est bien, souhaitable même, mais pourquoi donc faudrait-il inscrire un tel principe dans la Constitution, attendu qu'on aurait pas les moyens de l'appliquer ? Bref on s'attaque aux détails, on fait dans l'utopie, mais on en oublie l'essentiel.

A travers des portraits de jeunes, celui de la Grèce dans la tourmente par Irène Lichtenstein Le 24 novembre 2011, Le Club suisse de la presse recevait Isabelle Guisan pour une conférence de presse sur son livre "Les enfants de l'euro" (éditions Xenia)  (...) Bien avant que les Indignés n'occupent la Puerta del Sol, les jeunes Grecs manifestaient déjà leur colère contre les "voleurs" de la classe politique. Mais Isabelle Guisan ne cherche pas à rencontrer des porte-voix. Ce sont au contraire "les silencieux" qui l'intéressent. Dès février 2011, avec les deux photographes, elle pérégrine à travers le pays, entre Orestiada, petite ville frontière entre la Grèce et la Turquie, où la Grèce voulait ériger un grillage pour contenir l'afflux d'immigrés, Xanthi, dans la vallée des Pomaques, où vivent des Grecs appartenant à la minorité musulmane, objet d'une discrimination immémoriale, Paros et Kéa, dans les Cyclades, et Athènes...

Quelques chiffres sur Genève par Ralf Latina (...) Fin 2010, tous les étrangers constituaient 39,7 % de la population genevoise totale. Les Africains comptaient pour 3,6 % de la population genevoise, mais pour 9 % de tous les étrangers. Cela fait environ 3 fois plus que les Américains des USA! Mais ces petits 9 % des étrangers représentaient à eux seuls 45 % des demandeurs d'asile (HG)! Soit 2 fois plus que tous les originaires des Balkans. L'aide aux requérants d'asile était accordée à 4190 bénéficiaires, et le coût personnel de cette aide était de 935 Fr par personne (fin 2010, HG). Les étrangers sans papiers sont passés de 82 en 2007 à 211 en décembre 2010. L'aide d'urgence était accordée à 82 personnes en 2007, et a bondi à 541 en décembre 2010... Tirez-en les conclusions que vous désirez, moi j'ai la mienne.

La Ville est construite disent certains par Adrien Genecand La Ville est construite disent certains. Levez le pont-levis. Reconstruisez un mur d'enceinte. C'est Fazy à l'envers! Souvent, ces cris viennent des milieux de gauche : attitude assez contradictoire avec leur ouverture déclarée. Le PLR dit tout autre chose : que la Ville peut encore accueillir. Que nous pouvons mieux utiliser l'espace urbain. En d'autres termes, faire preuve d'intelligence, de vision et d'audace. En un mot: aménager. Nous disons aussi que plus les gens habitent au centre et moins on a de déplacements. C'est une évidence. Une évidence oubliée, négligée ou niée par les partisans de la Ville fermée...

Carouge 12 voit rouge sans le 13....!  par François Velen Bien le bonjour, Tout va bien, ça roule rond, vous êtes toujours heureux d'être au monde et d'y voir clair ! Car : « La simplicité ne s'apprend pas, elle se découvre, elle se redécouvre, sans cesse » (Alexandre Jollien) ». A Carouge on se la joue pas toujours simple. Pourquoi ? Un changement d'habitude visionnaire fait râler. Carouge bouge et voit rouge ! J'ai lu un article dans notre bien aimée « Julie » (...) Prenez Paris, ne faut-il pas changer de métro 2 voire 3 fois pour aller à la gare. Nous sommes trop gâtés à Genève...

Canapé des confidences par antonin moeri Les scènes de cul, n'est pas mon fort. Je m'y suis pourtant essayé. J'ai lu la chose devant un jeune poète talentueux. Il a dit: J'aime ta séquence, c'est pas facile de raconter ça. J'avais adopté le point de vue de Loulia. Je me sentais mieux dans la peau d'une femme pour évoquer le frisson et les organes. Pour raconter ces secondes où tout bascule dans l'inconnu, Eric Holder choisit la crudité du sexe...

Voyage au monde des fauchés par Philippe Jordan Formidable hausse en bourse ... orchestrée par des Etats fauchés ! ... Basée sur pas grand-chose cette forte hausse en bourse ce soir ... si ce n'est que des consommateurs fauchés comme les blés se sont avérés être 6.6 % plus nombreux que les fauchés de l'an passé pour faire honneur à ce « Black Friday » que d'autres, tout aussi fauchés d'ailleurs, rejettent avec force et indignation sous leurs tentes à Wall Street et ailleurs ... Il est vrai aussi que quand tout le monde est fauché, les idées foisonnent ...

 

Les commentaires sont fermés.