• Des nouvelles du front

    Imprimer

    Ulrich aurores boréales.jpgChangeons d'air. Grâce à Didier ULRICH qui nous emmène au pays des aurores boréales.

    Plus près de nous, le député UDC Eric BERTINAT se fait le défenseur des architectes et autres urbanistes genevois contre les concurrents gessiens.

    Et le Haut-Savoyard Rémi MOGENET poursuit sa réflexion sur l'art de gouverner une école. Quand donc des enseignants genevois diront-ils leur mots (ou maux) à ce propos dans un blog. L'omerta règnerait-elle à Genève.

    Lire la suite

  • Etre ce qu'on est

    Imprimer

    richard III Annemie Augustijns.jpg«Je suis comme je suis!» clame Richard III dans l'opéra joué actuellement au Grand Théâtre de Genève. Michèle ROULLET a adoré. Nos conseillers d'Etat qu'il est de bon ton de brocarder sont-ils comme ils sont? Au début sans doute. Puis la fonction forge l'homme et la femme. Ils sont plus résistants qu'on le pense nos hommes et femmes d'Etat. Et l'homme fort de Servette est-il ce qu'il est? Arnaud CERUTTI analyse "Servette FC: quand Pishyar fait peur". Jusqu'où tout cela nous conduira-t-il. Catherine ARMAND s'interroge Comment ne pas rater sa mort.

    Mort, Sarkozy ne l'est nullement. Il a séduit dimanche les gens que l'aventure effraie. C'est son atout. Il convainc Maurice-Ruben HAYOUN, Philippe SOUAILLE, un peu moins sans doute Olivier PERROUX.

    Lire la suite

  • Djokovic reste le roi de Melbourne. Federer lui dit merci!

    Imprimer

    Cuttat avec balles de tennis.jpg«Certes, écrit Edmée Cuttat, ça me coûte un peu étant donné les simagrées dont nous a gratifiés le Serbe sur le court dans ses précédentes rencontres, mais je lui dis quand même bravo. Et surtout un immense merci..»  Arnaud CERUTTI titre « Djokovic: la cinglante réponse » Et Béatrice DESLARZES philosophe: «Cette ténacité des deux joueurs m'a paru être une sorte d'exemple à suivre»

    Pour le reste, le week-end a livré son lot de bons blogs. je note une info de Beatrix alias Marie-Jeanne ACCIETTO. Et cet appel du maire de Vernier Thierry APOTHELOZ:  «A quand une véritable politique d'intégration des étrangers à Genève ?»

    Lire la suite

  • Federer, comme dans un film de Wender

    Imprimer

    tennis balle.jpg"En principe c'est simple, note Edmée CUTTAT. Nole va boulotter sa ration de gluten, s'hyperbariser un max et on le reverra sur le terrain frais comme un gardon..."

    Simple? Plus rien n'est simple. La démocratie libérale tolère ou est complice voire alimente la barbarie proteste Adrien FAURE. Les bons les mauvais, le communautarisme menace-t-il la Suisse, chacun dans ses certitudes sinon ses convictions? Pas très Net les révolutions? C'est un constat de Daniel CORNU dans son dernier billet. Le médiateur des journaux Tamedia/Edipresse et grand déontologue de la presse, recevra le titre de docteur honoris causa de l'université de Louvain la semaine prochaine.

    Pierre WEISS s'interroge sur cette laïcité crispée et crispante qui s'exprime à Genève. Un écho au billet de Patrick LUSSI: "Genève tolérante ? Que la Honte nous submerge"? Sommes-nous déterminés par nos sources d'information, semble se demander Charly SCHWARZ? Sans doute un peu.

    Excellent week-end à tous!

    Lire la suite

  • Enigme politique: le matou matois et la régente

    Imprimer

    huffpo.jpgQui dénouera l'énigme politique que propose Pascal DECAILLET sur son blog? Un échange de commentaires à fleuret moucheté et un mystère qui demeure. Qui sont le matou matois et la régente du PLR? Pas Mark Muller, on commence à se bousculer pour lui succéder. Sauf Philippe MOREL. Le PDC court à son secours: Halte au lynchage! En écho à Animal Farm, la députée UDC Christina MEISSNER pointe les vraie faiblesses politiques, à ses yeux, du magistrat libéral.

    Loin de ces triturage, les Verts passent à la démonstration publique, annonce Sarah KLOPMANN. En guest star ce dimanche - jour du seigneur - le lombric!

    Dans la blogosphère, ça bouge et ça bosse pour des prunes. Anne Sinclair, la reine de l'info sur Le Huffigton Post France et pour pas un rond? ça étonne Jean-Noël Cuénod.

    Lire la suite