Le marronnier de Piogre vu de Paris

Imprimer

Marteau jj.jpgJean-Jacques Marteau aurait-il été blogueur? Sans doute. Mon confrère aimait sa ville et en rapportait régulièrement les petits événements, ceux dont on parle. Spécialistes lui des grands événements, en particulier ceux de la Sarkozie voisine, Jean-Noël Cuénod se souvient de ce confrère au détour d'un raccourci de l'espace temps. Séquence nostalgie

Excellente cuvée blogueuse au demeurant que celle de ce 13 mars, jour du printemps selon le marronnier de la Treille dont Jean-Jacques s'était fait le chroniqueur exclusif.

Jean-Michel Olivier termine sa chronique de Genève à New York. Irène Mazza poursuit celle de sa vie d'infirmière au Congo pour MSF. Pascal Holenweg analyse la fin (?) du projet Nouvel au MAH.  ET Pascal Décaillet publie sa 1200e notes. Chapeau les blogueurs!

Irène Mazza Ma journée mondiale de la femme - à la manière congolaise Le 8 mars, c'est la journée mondiale de la femme. Un jour de fête au Congo - pour les femmes. Depuis des semaines, les préparations tournent à plein régime. Je m'enveloppe d'un pagne confectionné exprès pour cette fête. Le gardien rit lorsqu'il me voit. « Tu l'as mal mis! » Notre cuisinière vient à mon secours et elle me serre tellement fort dans le tissu que j'en ai le souffle coupé. C'est comme ça que ça doit être. Des milliers de spectateurs sont venus pour regarder le cortège. MSF en fait partie. Sur notre banderole on peut lire: « Pour un meilleur accès des femmes aux soins de santé ». Juste devant nous, les boulangères de Dingila se préparent à défiler. Et puis, c'est à nous. Nous nous mettons en marche et avançons au même pas cadencé que les bonnes et les infirmières. La foule pousse des cris de joie. Le soir, la radio locale confirme : «  Les femmes blanches ont dansé comme de vraies Congolaises. » Voyez-vous ça ! http://imazza.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/la-journee-mondiale-de-la-femme-a-la-maniere-congolaise.html

John Goetelen Si ce n'est toi J'ai abordé ce thème de la domination masculine de manière complémentaire à mon livre. Toutefois le sujet est loin d'être épuisé et des questions restent. La première: pourquoi critiquer le féminisme radical, ou extrémiste? Parce que ses thèses ont contaminé les universités, les tribunaux, les médias, et instauré le grand stéréotype de l'homme violent, dominateur et esclavagiste. Parce que la culpabilisation des hommes dans leur ensemble a assez duré et produit des dégâts. Parce que l'image victimaire de la femme véhiculée par ce courant est particulièrement dénigrante pour nos compagnes. http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/si-ce-n-est-toi-6-et-fin-back-to-basic.html

Eric Bertinat Rues piétonnes : 5'000 personnes demandent une votation! Dans un délai extrêmement serré (30 jours), recueillir 5'000 signatures contre la piétonisation de 50 rues est un excellent résultat. Mieux, il est enthousiasmant !  http://riton.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/accorder-5-millions-de-francs-pour-fermer-a-la-circulation-5.html Des arguments que réfutent les Verts dans un blog au caractère bien officiel :  http://vertsenville.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/pourquoi-soutenir-la-realisation-des-50-rues-pietonnes.html

Jean-Noël Cuénod Le marronnier de Piogre vu de Paris Le Plouc s'est équipé d'un iPad sonnant et trébuchant. DRING! «Marine Le Pen a ses 500 signatures». PIN-PON! «Sarkozy retire la nationalité française à ses exilés fiscaux»... Et là, maintenant, à la minute: DRING DRING DRING! «TdG C'est le printemps! Le marronnier officiel genevois a sorti sa feuille»... Le cœur se serre un peu. Un autre monde s'installe. Celui de ce Piogre avec son feuilleton servettien, sa Tour Baudet en folie, son Palais de Justice râleur, ses travaux routiers qui relèvent de la psychopathologie aiguë. Mais aussi avec son Salève (oui, oui, les Savoyards, je sais, je sais) qui fait carrières, son fourbi alpestre et ses arbres somptueux.
L'annonce de la première feuille du marronnier de la Treille était du ressort exclusif d'un gentil collègue, Jean-Jacques Marteau, décédé en juillet 2008. Il en a fait le rendez-vous incontournable de la Genève de toujours sous ses milles masques... La suite dans le blog «Un plouc chez les bobos». http://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/alerte-media-le-marronnier-de-la-treille-a-sorti-sa-premiere.html

Jean-Michel Olivier Genève rencontre New York (...) il faut foncer à Cooper Union où se tient un débat sur la censure et Internet qui met aux prises un journaliste saoudien, Ebtihal Mubarak, Anas Qtiesh, un blogger syrien établi à San Francisco, Stéphane Koch, bien connu de la blogosphère helvétique, et Thérèse Obrecht, ancienne journaliste de la TSR et présidente de Médecins Sans Frontières suisses. Où commence la censure ? Et où est-elle présente ? Quels dangers menacent les utilisateurs de l'Internet, enfants compris ? Où vont toutes les traces que nous laissons journellement sur la Toile ? Qui les recueille ? Qui les enregistre ?.. http://jmolivier.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/geneve-rencontre-new-york-6.html

Pascal Holenweg Décrocher la bernique Nouvel du rocher du MAH Le préavis négatif donné par la Commission des monuments, de la nature et des sites au projet « Nouvel » de rénovation du Musée d'Art et d'Histoire n'hypothéquerait pas si lourdement cette rénovation si la Ville ne s'accrochait pas si obstinément à ce seul projet de rénovation -nous avions pourtant proposé au Conseil municipal de faire étudier en commission le projet alternatif de « Patrimoine Suisse », mais nous n'avions pas été suivi. Et c'est bien dommage, parce qu'on y a sans doute perdu l'avantage qu'aurait donné à la rénovation du MAH l'ouverture du débat à d'autres projets que celui de l'atelier Jean Nouvel. Certes, la CMNS ne délivre que des préavis, et le Conseil d'Etat pourrait n'en pas tenir compte, mais ils pèsent lourd, ces préavis, dans des débats qui se concluent souvent par des référendums. Or le préavis de la CMNS reprend pour l'essentiel les objections des associations de défense du patrimoine, opposées au projet Nouvel et, au moins pour l'une d'entre elles (Patrimoine Suisse), favorables à un projet alternatif et donc à la rénovation du musée -mais pas à n'importe quelle rénovation : en respectant l'rchitecture du bâtiment Camoletti...  http://causetoujours.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/renovation-du-musee-d-art-et-d-histoire-un-preavis-de-poids.html

Catherine Armand Citernes à Vernier, suite et faim Suite à mon premier billet "Des soutiens si ternes" publié le 8 mars, j'avais décidé de ne pas parler plus avant de Stéphane Valente sans le connaître. C'est chose faite. (...)Ce qui frappe d'abord, c'est que, bien qu'aminci, l'ex conseiller municipal verniolan semble ne pas avoir trop souffert physiquement. Il a des difficultés de concentration, certes, et la tête lui tourne de temps en temps, mais c'est tout ce qu'il avouera. "Je suis une force de la nature", dit-il. Et il sait que ça le dessert. S'il était plus maigre, plus malade, plus faible, on l'écouterait peut-être plus. Mais je le soupçonne de minimiser ses souffrances, par pudeur. Et aussi par que l'homme est très clair sur un point: il ne veut pas centrer l'attention sur lui ou son état, mais sur le dossier pour lequel il se bat. Ensuite, c'est sa détermination et son assurance qui font rapidement oublier qu'il n'a rien mangé depuis presque un mois... http://catherinearmand.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/ec4502651154af19513a55a77cbb8ec5.html

Pascal Décaillet Murat, Philippe, Romain Ils s'appellent Romain de Sainte Marie (26 ans) ou Murat Julian Alder (30 ans). L'un est socialiste, l'autre radical (non, je ne dis pas PLR, c'est un grand et noble mot, dans notre Histoire politique suisse, que « radical »). Les deux ont le sens de l'Histoire, le sens de l'Etat. Sur le plan politique, économique, ils se combattent. Mais avec un remarquable respect. Ils ont appris l'art du dialogue, celui de l'argument. Ils ne saisissent les verres d'eau que pour les boire. Ils ne passent pas leur temps, comme d'autres, à insulter tout le monde, toute la journée et toute la nuit, sur les réseaux sociaux. Non. Ils font de la politique. Adorent ça. Bossent comme des fous. Ces deux-là, parmi d'autres (Olga Baranova, Philippe Nantermod, Emmanuel Kilchenmann), seront les personnalités politiques de demain. Je rends hommage à ces jeunes... http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2012/03/13/murat-philippe-romain.html

 

 

 

Les commentaires sont fermés.