Légal, mais indécent!

Imprimer

Rom cella Florian.pngElle a été toute retournée Marguerite Contat Hickel par cette arrestation propre en ordre dont elle a été le témoin il y a quelques jours. La coprésidente de la Constituante a sans doute mesuré d'un coup, d'un seul la distance qui sépare le macadam genevois des bancs de la Constituante dans la haute ville. (photo Cella Florian)

Autre vision de cette distance, celle qui sépare la haute ville et la défense voire l'extension des droits acquis. Pascal Holenweg s'en fait le fidèle chroniqueur.

Autre vision encore de cette distance qui sépare l'idéal du vécu, évoqué cette fois par Béatrice Deslarzes à propos du "suicide assisté".

Distance encore que celle qui éloigne l'Elysée et ceux qui y prétendent de la vie qui va et ne va pas dans l'Hexagone voisin. On lira à ce sujet Pascal Décaillet.

René Longet : Pas d'alternative au Parlement régional Quand même des députés UDC vivent de l'autre côté de la frontière, quand 20000 résidents du canton l'ont quitté pour habiter en France, il est temps d'ajuster le pays légal au pays réel, de faire évoluer la géographie politique. Les frontières ne sont pas immuables, Genève après son aventure napoléonienne a été augmentée de morceaux de territoire pris aux royaumes de France et de Savoie: les Communes réunies. Et la réalité y a fait ajouter une zone-tampon, la zone franche, une petite d'abord, une grande ensuite - quand la Savoie est devenue française. Aujourd'hui des courants d'opinion veulent faire fi de l'histoire, et sacraliser les frontières. Couper les ponts entre Genevois, Français et Vaudois, voilà qui est utopique, irréaliste, et pour le peu qui en est faisable, destructeur, tant les liens, depuis 500 ans, sont étroits. On peut dénoncer Schengen et vouloir contrôler strictement tous les points de passage. Mais les premiers à s'insurger contre les temps d'attente et les bouchons décuplés qui en résulteraient seront ceux-là même qui les auront réclamés...

Olivier Perroux Avivo... morne plaine Alors que la Constituante est à quelques heures de séances d'aboutir, l'Avivo a lancé vendredi son baroud d'honneur. Toute la République est occupée. Toute? non! Une association résiste encore et toujours à l'envahisseur. Enfin... presque une association. Deux irréductibles en fait, qui sont à chaque séance, toujours un peu plus isolés. (...) Aux discours enflammés des maréchaux, les grognards répondent pour des votes multicolores. Allez comprendre. On n'est pourtant pas encore à la saison des fraises, mais Grouchy manque déjà à l'appel. Le grand assaut tourne court. Morne plaine.

Pascal Holenweg Plus d'école, qu'ils disaient... avec moins d'enseignants ? On avait donc promis, pour faire avaler le «mercredi scolaire», un renforcement des moyens accordés à l'école. Qu'en est-il ? Le syndicat des enseignants (la SPG) craint aujourd'hui la suppression de plusieurs dizaines de postes  à la prochaine rentrée, au prétexte que, temporairement, les effectifs d'élèves vont diminuer légèrement. Et surtout parce que le Grand Conseil (c'est-à-dire sa majorité de droite) a raboté d'un pourcent le budget du Département de l'Instruction publique. Pour faire des économies. Faut bien payer la construction des nouvelles prisons, non ?  Le DIP entend certes maintenir un taux d'encadrement d'un enseignant pour 17 élèves... mais la SPG, conteste cette fixation sur une «  ligne rouge » qui date d'il y a plus de dix ans (elle avait été tracée par Martine Brunschwig-Graf) et qui finit par devenir un objectif alors qu'elle était un plafond. Et le syndicat revendique un taux d'encadrement moyen de 16 élèves par enseignant...

Marguerite Contat Hickel Légal, mais indécent C'est ainsi que je qualifie l'arrestation à laquelle j'ai assisté vendredi 23 mars à 10h35 sur le Pont de l'Ile Rousseau. Un panier à salade stationné au milieu du pont, et 4 gendarmes,3 hommes et une femme, en tenue sécurisée, qui s'activent. Séance de fouille au corps minutieuse « pour vérifier que la personne ne possède pas un instrument qui pourrait la blesser ou blesser d'autres personnes » dixit le gendarme-jambes-écartées à mon intention. Et après la fouille par la dame gendarme, les menottes étincelantes sont sorties et passées à la personne aussitôt embarquée. Tout ceci se déroule en quelques minutes sous mes yeux.  L'objet de toute cette attention ? une dame, mendiante, Rom, assise près du parapet du pont, une habituée des lieux que je croise fréquemment. Elle n'a opposée aucune résistance, résignée. Cette scène s'est déroulée de façon courtoise, quasi silencieuse. « On applique la loi et nous ne sommes que le bras armé des politiques... », re-dixit le gendarme-bras -croisés à mon intention...

Romain Wanner Printemps, nous voici. Pollens aussi... Parce que fondamentalement, du noisetier qui fleurit dès la fin janvier à l'Ambroisie qui, elle, fait sa floraison au mois d'août, on est parti pour six mois à se moucher ! (...) Finalement, la journée idéale pour ceux atteints de pollinose, c'est une journée de pluie au printemps. (...) Malgré la désensibilisation, il est rare qu'une pollinose disparaisse complètement. Ses effets sont diminués et cela permet à la personne de beaucoup mieux supporter la saison des pollens. Mais ce n'est pas un remède miracle, et il faut souvent compter plusieurs années de piqûres chaque mois !...

Antoine Vielliard   Gabriel Doublet, Maire de St Cergues. Gabriel Doublet a été élu Maire à la suite d'une élection partielle provoquée par la démission de la majorité des conseillers municipaux. Que la quasi totalité d'un Conseil Municipal prenne pleinement ses responsabilités et refuse de n'être qu'une chambre d'enregistrement était remarquable. Trop souvent dans nos collectivités, dans les communes autant que dans les commuanutés, les exécutifs ont peur du débat. Peur que la solution qui pourrait émerger pourrait être différente de leur idée de départ. Peur que ce débat puisse susciter des divisions. C'est faire fausse route : ce n'est au contraire que d'un débat à bâton rompu que peu émerger des solutions nouvelles et fédératrices. Trop souvent les conseils municipaux et communautaires se laissent transformer en chambre d'enregistrement - comme le parlement d'ailleurs. L'initiative du Conseil Municipal de St Cergues me semblait intéressante pour tous les Conseils Municipaux du Genevois français...

Béatrice Deslarzes Encore le suicide assisté Un petit articlee dans la TDG d'aujourd'hui a attiré mon attention "Succés problématique du suicide assisté". Une critique non dissimulée de ce mode de faire en laissant soupçonner que certains suicides assistés seraient hors la loi parcequ'ils ne respectent pas que la personne qui fait ce choix ne soit pas encore "un légume" qui attend la mort naturelle comme ce qui est la plupart des cas dans les soins palliatifs. Pourquoi attendre cet état qui est le plus souvent accompagné d'un état confusionnel qui ne permet plus aucune décision ni aucun choix et qui laisse la patient complètement dépendant du corps médical? Les cas recensés ont passé de 50 à 300 en l'espace de vingt ans mais ne font que suivre notre espérance de vie car nous devenons trop vieux et nous ne sommes , le plus souvent, pas faits pour devenir centenaire et végéter dans un  EMS en attendant la mort...

Jean-Pierre Kazemi New Tek Blog Needs You ! L'objectif de l'excellent site FutureScapes est d'imaginer le monde en 2025 et de réfléchir au rôle que la technologie pourrait jouer dans nos vies. Chaque semaine, je vous présenterai l'un de ces scénarios. Vous êtes évidemment invités à les regarder (ils sont sous-titrés en français) et à les commenter. Je vous invite à exprimer également votre idée du monde en 2025. Pas besoin d'être un expert mais juste de dire avec vos mots et votre sensibilité comment vous nous imaginez dans 13 ans (vos espoirs, vos peurs, vos rêves, vos questions...) et de me faire parvenir cela à l'adresse suivante : contact@public-image.ch.

Mike Mighty Le site de la scène graffiti genevoise fait peau neuve Après 4 années, 2'500 photos, plus de 3 millions de pages vues et plusieurs centaines de milliers de visiteurs, le site dédié à l'art urbain et la scène graffiti à Genève fait peau neuve. Depuis la mise en ligne de cette nouvelle version le taux de visites atteint chaque jours de nouveaux records et touche toujours plus d'amateurs de cet art encore décrié par certains. Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir ce site qui recense les photos de street art depuis les années 80 à nos jours.

Pascal Décaillet Présidentielle : Merci M. Mélanchon ! L'observation des oiseaux est une passion qui laisse parfois un peu de temps. Elle m'a permis, il y a quelques jours, là où se meurent les Rhônes, entre aigrette et héron, de lire une biographie de François Hollande (Serge Raffy, Fayard, septembre 2011). En même temps qu'une autre, de Nicolas Sarkozy (M. le Président, Franz-Olivier Giesbert, Flammarion, décembre 2011). C'est amusant : j'ai sans doute lu près de 200 livres sur de Gaulle, une bonne cinquantaine sur Mitterrand, un ou deux sur Pompidou, Giscard, Chirac. Je n'en avais lu aucun, jusqu'à maintenant, sur ceux qu'on nous annonce comme les antagonistes du second tour 2012. Pourquoi ? (...) A une semaine du terme, l'orléaniste Sarkozy, égaré du Fouquet's et des eaux territoriales maltaises, et l'ex-premier secrétaire le plus éteint de toute l'Histoire du parti socialiste français, par le miracle d'un dimanche, retrouvent leur verve...

Les commentaires sont fermés.