Michel Chevrolet, ce grand Genevois, il nous manque déjà!

Imprimer

Chevrolet michel dans le'au.jpg"Nos chemins se sont croisé plus d'une fois. Normal, tous deux nous partageons une grande et même passion: GENÈVE. On se voyait souvent lors de grands ou de petits événements qui ponctuent la vie des Genevoises et des Genevois. Chevrolet est presque partout et ses coups de griefs quotidiens sur Facebook témoignent de son engagement pour une VILLE que nous adorons mutuellement." Haykel Ezzeddine est sorti de sa retraite pour tirer un coup de chapeau en image à Michel Chevrolet, un homme qui était sur tous les terrains de la réalité et de la virtualité: enfers et paradis!

Sa mort et celle de Jo Johnny ont presque éclipsé la disparition annoncée de Merck Serono, une entreprise géante dont le sort était, à lire les blogs et la presse, scellé depuis longtemps. je n'en crois rien. Mais voilà que le débat sur la décroissance et sur les multinationales relancé. On lire notamment. Ashwani Singh, Julien Nicolet et Philippe Souaille sur le sujet.

Arnaud Cerutti Courbis, le gros coup de Constantin? Rolland Courbis qui débarque sur le banc du FC Sion; en matière de football, ce serait, si elle venait à être confirmée par la direction du club, la nouvelle du jour. A en croire certains commentaires aperçus çà et là, ça jase déjà. Et pas que dans le Valais! Reste que, si cela se concrétise, Christian Constantin aura de nouveau sorti un lapin de son chapeau. Mieux, en engageant le Marseillais, c'est un gros poisson qui débarquerait à Tourbillon. Gare aux remous, nous dit-on. Gare à la réussite, aussi! Même si l'on ignore combien de temps le technicien français pourrait rester sous les couleurs du FCS, on se réjouit déjà de l'apercevoir au bord des terrains. http://cerutti.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/courbis-le-gros-coup-de-constantin.html

Haykel Ezzeddine Michel Chevrolet, ce grand Genevois, il nous manque déjà! Nos chemins se sont croisé plus d'une fois. Normal, tous deux nous partageons une grande et même passion: GENÈVE. On se voyait souvent lors de grands ou de petits événements qui ponctuent la vie des genevoises et des genevois. Chevrolet est presque partout et ses coups de griefs quotidiens sur Facebook témoignent de son engagement pour une VILLE que nous adorons mutuellement. Il va laisser un grand vide comme tous les grands hommes qui ont marqué Genève. De mes archives je n'ai eu aucun mal à trouver de la matière pour illustrer cette note. Un petit hommage photographique à un grand Genevois... http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/michel-chevrolet-ce-grand-genevois-il-nous-manque-deja.html D'autres messages par Béatrice Deslarzes http://politiquesansmasque.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/silence-de-mort.html, Grégoire Barbey http://gregoiresapereaude.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/adieu.html,

Julien Nicolet L'excès de multinationales nuit à la santé économique ! Elle ne manque pas d'air, la droite genevoise, qui, par les talents conjugués de MM. Unger et Mauris, capitalise sur la détresse des employés de M&S en s'attaquant aux théories de la décroissance, théories que ces fanfarons ne connaissent manifestement pas... Un peu comme si TEPCO rendait les antinucléaires responsables de la catastrophe de Fukushima, au prétexte qu'ils mettaient en garde depuis longtemps contre les risques de l'atome. Reprenons: Une multinationale dont la vocation première était de remplir les poches de ses actionnaires en vidant celles des victimes d'une maladie particulièrement rentable puisque cantonnée dans les pays les plus riches, avait placé un centre de recherche et développement dans notre belle cité, qui l'avait attiré à l'aide d'un juteux arrangement fiscal... http://juliennicolet.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/l-exces-de-multinationales-nuit-a-la-sante-economique.html

Philippe Souaille :  Serono, finances, capitalisme et si on parlait vrai ? Mme Salerno a dit une grosse bêtise en relativisant le sort des cols blancs, et une encore plus grosse, quelques mois plus tôt en affirmant souhaiter la décroissance du nombre de multinationales à Genève. Mais elle avait parfaitement raison de relever que M. Bertarelli a vendu sa société au bon moment. (...) A première vue, avec cette affaire Merck-Serono, on est dans un cas classique de vente habile, mais parfaitement légale suivie d'un accident industriel. Plus intéressant est le fond de l'affaire, à savoir les coûts énormes de développement requis aujourd'hui pour mettre au point et surtout tester pour homologation ces molécules biologiques. Le traitement du psoriasis par un des concurrents du Raptiva qui vient d'être mis sur le marché après des années de test coûte 24 000 Francs par an. A vie donc. Ce sont bien évidemment les caisses maladies qui paient, donc nous tous...  http://philippesouaille.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/droite-gauche-serono-finances-capitalisme-et-si-on-parlait-v.html

Ashwani Singh Merck-Serono: persiflage et Schadenfreude déplacés (...) Ayant moi-même été longtemps salarié de multinationales, y compris de certaines ayant quitté Genève, je réitère ma sympathie à ceux qui perdent leur emploi et leur souhaite d'en retrouver un rapidement; je reste toutefois convaincu que les multinationales sont indispensables à la prospérité de notre Cité. (...) Evitez toutefois s'il vous plaît de moraliser. La vie est pleine d'incertitudes et de changements: des proches nous quittent; les familles éclatent et se recomposent; certains quittent leur patron et l'entreprise, qui les a pourtant formés, pour un meilleur salaire chez un concurrent. Il serait bien irraisonnable et hypocrite de s'attendre à une sécurité absolue en matière d'emploi, car tout comme pour d'autres facteurs privés et sociaux, la relation d'emploi est teintée d'impondérables et d'imprévus. http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/merck-serono-persiflage-et-schadenfreude-deplaces.html

 

Les commentaires sont fermés.