Le 1er Mai, qu'en faire ?

Imprimer

Le 1er Mai, qu'en faire  à Genève, une semaine après le plus gros licenciement collectif de l'histoire locale? Une question difficile en effet que pose Pascal Holenweg. La situation de Merck Serono illustre parfaitement la fragilité de la politique économique menée par le canton de Genève tranche Romain de Sainte-Marie qui estime que ses propos ont été mal relayés par la presse.

Alors que The Economist fait sa une sur François Hollande et voterait Sarkozy, faute de mieux, Pascal Décaillet le dit tout haut: Je voterais Hollande.

Olivier Perroux La Cour constitutionnelle et la pragmatique constituante La Constituante a donc fini par se décider: Genève aura une Cour constitutionnelle. Elle avait d'abord dit "oui", puis "non" (à une voix près), puis finalement "oui" à quelques voix d'écart. Les absents ont fait la différence. Il est incontestable que ce nouvel instrument démocratique va changer beaucoup de choses à Genève. C'est d'ailleurs sans doute dans l'organisation des institutions que réside sans nul doute les plus grandes avancées de la Constitution2012. Renforcement de la Cour des Comptes, recadrage des tâches du gouvernement et du parlement, Cour constitutionnelle, meilleure répartition des organes de contrôle financier. Fichtre! Je défie quiconque de trouver une faille majeure dans ce travail là...  http://deboutsurlesoleil.blog.tdg.ch/archive/2012/04/27/la-cour-constitutionnelle-et-la-pragmatique-constituante.html

Daniel Warner The Trial of Anders Behrig Breivik and Insanity (...) How is sanity to be judged? The killings were certainly horrific; Breivik's lack of remorse or any signs of repentance are beyond normal comprehension. He seems inhuman, totally divorced from our reality. Indeed, the four psychiatrists are sitting in the court to get more evidence about his legal responsibility. His belief that he is right and rational reminds me of a passage in Irving Yalom's  The Spinoza Problem where he has Spinoza saying, "I shall follow no power on earth other than my own conscience". Indeed, Erik Erikson's famous psychobiography of Martin Luther, Young Man Luther: A Study in Psychoanalysis and History opened an entire field by describing the identity crisis leading to the nailing of the 95 theses and the "Here I Stand" declaration where Luther proclaimed that his loyalty was to his conscience and not to the Catholic Church. Was Luther sane? http://danielwarner.blog.tdg.ch/archive/2012/04/27/the-trial-of-anders-behrig-breivik-and-insanity.html

Romain de Sainte-Marie Quand nos propos ne sont pas ou mal relayés Le contexte électoral dans lequel nous nous trouvons depuis quelques semaines exacerbe les rivalités et pousse la droite et une certaine presse aux mains de celle-ci dans un jeu dangereux. Les propos tenus par le Parti socialiste et/ou ses représentant-e-s ont été détournés, sortis de leur contexte et ce malgré des demandes de démentis et clarifications. (...) Je vous rappelle également que la situation de Merck Serono illustre parfaitement la fragilité de la politique économique menée par le canton de Genève. En utilisant la fiscalité comme un outil de promotion économique, le canton favorise l'implantation à Genève d'entreprises volatiles, qui ne s'intègrent pas durablement sur le territoire. Cette politique est dénoncée depuis de nombreuses années par le parti socialiste. Dénonciation à laquelle se rallie une grande partie des Genevois-es comme l'atteste le succès de nos initiatives fiscales... http://romaindesaintemarie.blog.tdg.ch/archive/2012/04/27/quand-nos-propos-ne-sont-pas-ou-mal-relayes-exprimons-nous.html

Pascal Holenweg Le 1er Mai, qu'en faire ? Que célèbrera-t-on, un peu partout, mardi prochain, 1er mai ? A Paris, chacun aura son Premier Mai à lui (ou à elle). Fête de Jeanne d'Arc pour le Front National et Marine Le Pen; Fête du Travail, le vrai, le sien, celui qu'il veut à tout prix garder, pour Nicolas Sarkozy; Fête des Travailleurs pour la gauche et les syndicats. Et à Genève, une semaine après le plus gros licenciement collectif de l'histoire locale (la fermeture de Serono par la multinationale allemande Merck, la suppression de 1250 postes de travail, le licenciement pur et simple de plusieurs centaines de salariées et de salariés), que fera-t-on de cette journée ? A Paris, , les syndicats et la gauche veulent, selon le mot de Mélenchon, faire du 1er Mai « un moment stupéfiant d'unité et de puissance ». Mais pour célébrer quoi, ce « moment d'unité et de puissance » ? Pas « le travail », comme le voudrait Sarkozy, mais celles et ceux qui y sont contraints... http://causetoujours.blog.tdg.ch/archive/2012/04/27/le-1er-mai-qu-en-faire.html

Pascal Décaillet France : je voterais Hollande Une fois écrémées les candidatures populistes de gauche (Mélenchon) comme de droite (Marine Le Pen), l'une et l'autre habitées par le sel de la rhétorique et un sacré talent, il est vrai que les deux finalistes ne sont pas les plus excitants. A droite, un président usé, lâché, réduit à diaboliser son adversaire. A gauche, un homme dont il est difficile d'oublier la très grande discrétion lorsqu'il était premier secrétaire du PS, avec ses allures de Charles Bovary, ex-rondouillard aux airs de notable de province : il pourrait figurer le mari trompé d'un film de Chabrol. Avec Isabelle Huppert dans le rôle-titre, of course. C'est pourtant pour cet homme-là que je voterais, le 6 mai... http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2012/04/27/france-je-voterais-hollande.html

Arnaud Cerutti Et pourtant, Guardiola n'est pas mort... Il aura donc suffi d'un «no mas» pour que la planète s'agite. Alors que les médias catalans ont d'ores et déjà annoncé que «Pep» Guardiola ne prolongerait pas son bail à la tête du FC Barcelone, Internet tire une gueule d'enterrement. Facebook, Twitter et même les sites des médias sportifs les plus reconnus en font des tonnes. L'éloge funèbre est prêt et d'aucuns se demandent quelle sera l'épitaphe... Mais, attention, Josep Guardiola n'est pas mort! http://cerutti.blog.tdg.ch/archive/2012/04/27/et-pourtant-guardiola-n-est-pas-mort.html

Jean-Michel Olivier Les temps modernes J'avais manqué, l'année dernière, l'exposition Chaplin montée par le Musée de l'Élysée, à Lausanne, dépositaire de dizaines de milliers de documents et de photos sur cet artiste illustre, et toujours méconnu. Heureusement, il y a une séance de rattrapage. C'est au Palais Lumière, à Évian, jusqu'au 20 mai 2012. Presque en face du Manoir de Ban, à Vevey, où Chaplin passa la dernière partie de sa vie. L'exposition, mise sur pied par Sam Stourdzé et Carole Sandrin, s'intitule « Images d'un mythe ». On y suit, pas à pas, la carrière de ce petit homme de génie. De son enfance à la Dickens, déchirée entre une mère à moitié folle et un père comédien presque toujours absent, aux premiers succès cinématographies. http://jmolivier.blog.tdg.ch/archive/2012/04/25/les-temps-modernes.html

 

 

Les commentaires sont fermés.