Le plus grand parc solaire mondial inauguré en Inde

Imprimer

solaire parc dans le Gujarat.jpgC'est Ashwani Singh qui nous signale le record et met en parallèle la performance indienne et ce qu'elle signifierait pour Genève. Un bon blog, car elle traite d'un sujet d'intérêt général et d'actualité et sait éveiller l'attention des internautes en jouant sur la proximité.

A vous internautes d'en faire autant et de vous lancer dans la blogosphère! Vous trouverez des bons plans ici.

Pour ma  part, je prends une bonne quinzaine de recul. Bon vent à toutes et à tous et au plaisir de vous retrouver à l'heure où Genève connaîtra le nom du successeur de Mark Muller au Conseil d'Etat. Bien à vous tous!

Ashwani Singh : Le plus grand parc solaire mondial inauguré en Inde Proche de la mer d'Oman et bordant des grands marais salants asséchés une bonne partie de l'année, le parc solaire de Charanka a été inauguré récemment dans l'Etat indien du Gujarat. D'ici à 2015, les phases successives permettront d'atteindre 600 MW sur une surface de 2000 hectares, soit une production d'énergie comparable à celle d'une centrale thermique ou nucléaire de taille moyenne. Les 214 MW actuels placent toutefois déjà ce parc solaire au premier rang mondial. D'autres projets sont en préparation, et l'Etat du Gujarat prévoit une production de plus de 10 GW (10 000 MW) à l'horizon 2020.  Compte tenu de l'ensoleillement, c'est 3500 hectares qu'il faudrait à Genève pour produire la même énergie que le parc de Charanka, soit près d'un tiers de la zone agricole du canton... unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch

Alexis Roussel : Il faut changer de paradigme dans l'éducation Voici une vidéo très instructive sur la nécessité de changer notre vision de l'éducation. Cette vidéo nous vient des USA, mais elle est aussi valable pour nous. Il faut développer la capacité des enfants d'être créatifs et sortir de la conception de l'usine scolaire. pirate.blog.tdg.ch

Arnaud Cerutti : Ben Arfa, ce cas à part C'est une énigme, forcément, du groupe France emmené à l'Euro par Laurent Blanc. A 25 ans, Hatem Ben Arfa promène certes derrière lui une déjà longue carrière, mais il s'apprête seulement maintenant à prendre part à son premier grand événement. L'Euro 2008 lui avait filé sous le nez après qu'un hélicoptère soit venu le repêcher à Tignes. La Coupe du monde 2010, il l'avait également regardée à la télévision. «Tant mieux, avait-il confié plus tard, car vu ma réputation on m'aurait certainement placé parmi les premiers mutins de Knysna.»  (...) L'Euro, vitrine par excellence y compris pour les talents en déshérence, est l'occasion ultime pour se relancer. Après tout, le meilleur espoir de la saison 2008 de Ligue 1 n'a pas pu se perdre aussi rapidement que son désormais ex-camarade en Bleu Yoann Gourcuff. Après avoir manqué son pari avec le Breton, Blanc s'emploie à le gagner avec Ben Arfa. Peut-être sortira-t-il de son chapeau une association «Ben-Benz» (Ben Arfa-Benzema) pour que, clin d'œil du destin, l'avenir de la France soit assuré par un tandem originaire de Tunisie et d'Algérie. cerutti.blog.tdg.ch

Maurice-Ruben Hayoun : Ce qui manque le plus en Israël; une éthique juive Le constat est triste mais sans complaisance. L'âme de ce pays semble parfois absente car l'individualisme et le matérialisme semblent avoir remporté la bataille. Qui est responsable de cette situation? Probablement la guerre, l'état de belligérance avec tous les voisins, inquiets de voir surgir dans leur Orient un état juif souverain, puissant et bien plus avancé. Bref, un Etat démocratique, ce qui est rare dans cette région. Mais il y a aussi les carences nombreuses du rabbinat qui ne se plie en quatre pour éduquer la population, lui indiquer le chemin à suivre. Préférant veiller sur ses propres intérêts sectoriels et catégoriels. C'est à l'élite religieuse d'œuvrer au redressement moral des citoyens de ce pays... mrhayoun.blog.tdg.ch

Romain Wanner : Justin Bieber, Lily Allen..., Normanfaitdesvidéos, etc. sont devenu célèbre grâce au web qui leur a permis de sortir de la masse et ainsi de se faire repérer. (...) Si le web peut ainsi créer des stars et révéler des talents, il peut aussi humilier des gens de la pire façon qu'il soit. Il y a certainement plusieurs facteurs qui poussent des humains à s'engager dans cette voie de la critique gratuite de l'autre que l'on nomme aujourd'hui « le troll ». La première selon moi, c'est que l'on n'a pas de lien avec la personne. C'est une image que l'on critique et on peut se dire que finalement, ce n'est qu'une vidéo... Or, derrière l'écran, c'est une personne physique qui prendra les commentaires de plein fouet, et peut-être qu'on a tendance à l'oublier lorsque l'on voit une séquence qui nous déplait sur un site de partage en ligne. La seconde raison qui pousse les gens à en enfoncer d'autres, c'est, selon moi, que tout le monde est devenu critique... romainwanner.blog.tdg.ch

 

Les commentaires sont fermés.