Olivier Bot: Le réveil de l'Algérie et ses fantômes

Imprimer

alger front de mer.jpgEric Sarner est un écrivain voyageur. Il en a la plume, la curiosité et l'érudition (…) Au départ de Marseille, ce natif d'Algérie, pied-noir donc, monte à bord du "Tarek" un prénom qui signifie à la fois "étoile du matin" et "celui qui frappe à la porte". Poétique. Après le mot, la langue. (…) Le courant arabophone est tout puissant dans l'enseignement primaire et secondaire, la justice, l'administration territoriale et la télévision. Le courant francophone domine l'administration centrale, les entreprises, les universités et grandes écoles, les partis et associations. Le courant berbérophone enfin "s'est fait un nid dans le culturel marginalisé". L'écrivain va ensuite à la rencontre des populations. A Bab el-Oued, avec des familles, il parle de la jeunesse d'aujourd'hui, qui ne rêve que de partir, et dont les possiblités de formation vont en se réduisant, tandis qu'elles sont victimes d'un fléau: la drogue (et pas seulement le kif). Sarner relit aussi l'histoire récente des émeutes de 1988, réprimées sauvagement jusqu'à soumettre des adolescents à la torture, "un printemps arabe avant l'heure".  En Algérie, il y a 4 à 5000 émeutes par an, rappelle un des interlocuteurs de l'auteur… http://olivierbot.blog.tdg.ch/archive/2012/09/17/algerie-suivez-le-guide.html

 

Antonin Moeri : « Elles sont chargées de recruter des jeunes filles au corps souple… »  Comment ne pas être d’accord avec Philippe Muray lorsqu’il dit que la transformation du monde s’est accélérée à un rythme fou ces quinze dernières années et qu’on ne peut plus utiliser les habituels concepts ou catégories pour décrire ou parler de ce monde en mutation? J’observe cette accélération quand je séjourne dans un village vigneron que j’aime. Ainsi un local où travaillait un oenologue a-t-il été transformé, modernisé. Le nouveau locataire, homme énergique aux cheveux gris, levé à l’aube, on le voit, à toute heure du jour et du soir, à sa table de travail. Il est chargé de vendre dans le monde entier de gigantesques portes ultra-sécurisées pour les garages d’avions à réaction. Un peu plus bas dans la ruelle, un magasin où le client trouvait de délicieuses tommes de chèvre et des pains succulents a également changé de locataire. Deux femmes robustes, fumeuses invétérées de Marlboro, très sûres d’elles et parlant fort se sont installées dans ce lieu. Elles aussi sont très disciplinées. Elles sont chargées de recruter des jeunes filles au corps souple et aux mensurations idoines qui veulent gagner quelque argent en exhibant leurs bras, leurs épaules et leurs jambes sur le capot rutilant des voitures exposées dans tel ou tel salon. (…) Et ce matin, sur la terrasse du Café du Port, trois demoiselles ont pris place derrière moi. Je venais de boire un délicieux ristretto et voulais lire «Le Monde des Livres». Peine perdue… http://blogres.blog.tdg.ch/archive/2012/09/14/on-rigole-pas.html

Gorgui Ndoye Véronique Genest alias Julie Lescaut: une raciste autoproclamée Une actrice française, Véronique Genest, l'interprète de Julie Lescault, revendique tout haut, lors d'une émission télévisuelle, ce que, selon elle, beaucoup de Français cachent : l'islamophobie ! Et comme elle a du serpent dans le ventre, elle ne s'arrête pas en bon chemin, elle a peur de l'Islam car son fils a aussi peur des Noirs !!!! Ja ja ja! Un ami d'enfance me fait remarquer sur ma page facebook : " Gorgui, à entendre ces propos de "Julie Lescault", je ne peux m’empêcher d'avoir une pensée à la fois triste et plein d'amertume sur cette hypocrisie qui anime cette personne... (…)  Pauvres de nous qui concentrons en nous potentiellement ce que ces gens, ces tarés et racistes machiavéliques ont dans la cervelle depuis des temps immémoriaux : être Africain, Noir et Musulman ! Je ne savais pas que le Prophète Muhammad était Noir ! Ce que je sais par contre c'est que le sang noir est bien présent dans la famille de Moïse, le Juif! (…) Honte à Véronique Genest et aux responsables politiques français qui mentent qui falsifient l'Histoire mais nous sommes vigilants. C'est Fini les mensonges ! La jeunesse africaine n'est plus celle que vous aviez colonisée assujettie réduite en une fausse amitié drainée en chaînes éparpillée dans la neige pour vous défendre… http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/veronique-genest-l-insoutenable-amalgame-d-une-raciste-autop.html

 

Edouard Cuendet : Les socialistes et les baisses d’impôts: énorme ! Le Député socialiste Roger Deneys a provoqué l'hilarité générale lors du débat au Grand Conseil du samedi  15 septembre en déclarant : "les socialistes n'ont jamais été opposés à la baisse d'impôts". Un peu d'archéologie fiscale permettra de démontrer l'énormité de ces propos. Le PS genevois s'est tout d'abord opposé avec véhémence à la baisse d'impôt de 12% votée par le peuple en 1999. Quelques années plus tard, en 2004, nos amis socialistes ont lutté contre la suppression des droits de succession, plébiscitée par les Genevois. Dans ce domaine, le PS soutient d'ailleurs actuellement une initiative fédérale inique qui prévoit l'introduction d'un impôt sur les successions fédéral à hauteur de 20%. Plus récemment, en 2009, les camarades sont montés aux barricades, seuls contre tous, pour fustiger la baisse d'impôt accordée à la classe moyenne et aux familles (déduction pour frais de garde, introduction du splitting intégral pour les couples mariés, etc.). Ici non plus, la population ne les a pas suivis.  (…) http://edouardcuendet.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/enorme.html

Fabienne Gautier : Aux uns, les privilèges, aux autres les inconvénients Certains rêvent de la ville à la campagne, nos édiles politiques nous proposent une version néobobo, avec la campagne en ville. Cela semble alléchant, n’est-ce pas ? Une situation idéale en plein centre-ville, avec des rues vides de voitures, où les enfants jouent. Oui mais attention, ce rêve ne sera à la portée que de quelques privilégiés. Certains quartiers des Pâquis, des Grottes ou encore des Eaux-Vives pourront vivre l’illusion des joies de la campagne, sans avoir à s’expatrier. Certes, le prix des logements pourraient bien grimper dans ces régions et le rêve n’être accessible que pour une élite argentée. http://leblogdefabiennegautier.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/aux-uns-les-privileges-aux-autres-les-inconvenients.html

René Longet : Nouvelle constitution: les Genevois vont-ils réussir l’auto-goal ? Genève est très forte pour gâcher ses atouts, pour tergiverser à l'interne, pour se diviser tant et plus. Dernier exemple en date, le débat sur la nouvelle constitution. Je rencontre tous les jours des gens qui m'assurent que telle ou telle disposition n'y figure pas, que tel vote populaire des années 70 ou 90 a été trahi, que tel ou tel droit démocratique a été bafoué. Exemple de ces raisonnements: ceux qui vont voter non parce que la constitution proposée ne comporte pas les avancées qu'ils auraient souhaitées en matière de droits politiques pour les étrangers. Comme si son refus ferait progresser en quoi que ce soit ces revendications! Dés le 14 octobre, la constitution comme l'actuelle d'ailleurs se révise, et avec un nombre nettement moindre de signatures. Alors? C'est juste de la mauvaise humeur, de la colère, un vrai auto-goal! http://longet.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/nouvelle-constitution-le-parti-des-negatifs.html

Pascal Holenweg Union de la gauche ? Il y aura donc une candidature de gauche à l'élection partielle du 4 novembre prochain, pour repourvoir le siège libéré par Pierre Maudet à l'exécutif de la Ville de Genève : Salika Wenger. Mais étrangement, la candidate du Parti du Travail était, et sera peut-être mieux soutenue par des socialistes (qui ont failli, comme la Jeunesse Socialiste, déposer une liste portant son nom...) que par les partenaires du PdT au sein de la coalition « Ensemble à gauche». Cette étrangeté n'est cependant qu'une sorte de résurgence, celle de la vieille alliance entre le PS et le PdT - cette vieille alliance qui a constitué la gauche genevoise de ces quarante dernières années et qui a formé le socle de ce qui s'est ensuite appelé l'« Alternative », une fois que les Verts, d'une part, et l'ancienne extrême-gauche d'autre part, s'y furent agrégés. L'alliance entre les socialistes et le Parti du Travail (formé d'ailleurs initialement, dès 1943-1944, de la réunion des communistes et des socialistes partisans de Léon Nicole) c'est notre « Union de la Gauche » à nous,  l'Alternative étant notre «gauche plurielle». Retour, donc, à l'Union de la Gauche ? Cette union s'était constituée face à un adversaire commun aux forces qui s'unirent. Et ce qui lui ressemble aujourd'hui, c'est à nouveau une alliance contre un adversaire commun -à double face : la droite traditionnelle (l'Entente et son candidat, Barrazone) et la droite de la droite (UDC et MCG avec leur candidat, Bertinat). Ce face-à-face sera certes un peu distrait par la candidature « sans parti », et réellement centriste, du chrétien-social Didier Bonny, mais on n'en sera pas moins dans un bon vieil affrontement gauche-droite…  http://causetoujours.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/election-partielle-au-conseil-administratif-de-la-ville-de-g.html

Daniel Cornu Remous autour de gens du voyage (…) Les journaux régionaux sont-ils tenus de rendre compte de manière exhaustive de l’actualité proche? Ils s’y efforcent, mais ne peuvent que limiter leur ambition au traitement des faits ou des événements les plus significatifs. Aucun d’eux ne dispose d’un réservoir de lecteurs aussi important que certains quotidiens régionaux français, comme Ouest-France, qui leur permettrait de réaliser des éditions particulières pour chaque segment de leur territoire. Les journaux régionaux doivent donc choisir les éléments d’actualité qui leur paraissent les plus saillants. En l’absence de faits nouveaux notables, il n’est pas attendu d’eux de suivre au jour le jour les développements d’une situation. En l’occurrence, les gens du voyage qui se sont établis aux environs de Céligny et en Terre-Sainte ont obtenu l’autorisation des  propriétaires des terrains. La couverture journalistique de cette étape était en somme laissée à la liberté d’appréciation des rédactions, sans qu’une abstention puisse passer pour un manquement. (…) La déontologie journalistique offre des repères précieux. Elle n’est pas une science exacte. http://www.mediateur.tamedia.ch/?p=172

Edmée Cuttat Sorties cinéma: "A perdre la raison" Deux films marquent cette semaine cinématographique. L’un est signé du Belge Joachim Lafosse, l’autre du Français Stéphane Brizé. Deux réalisateurs talentueux qui, chacun à leur manière, ont puisé leur inspiration dans les liens familiaux pour livrer deux oeuvres chocs. Avec A perdre la raison, Joachim  Lafosse  s’inspire librement d’un fait divers  tragique, un quintuple infanticide qui avait secoué la Belgique le 28 février 2007. Dans la fiction, Murielle et Mounir sont jeunes et beaux, ils s’aiment, se marient. Et s’installent chez le docteur André Pinget, mentor trouble et protecteur de Mounir depuis qu’il a contracté un mariage blanc avec sa mère. Et puis  les bébés arrivent, l’un après l’autre, jusqu’au quatrième. C’est le début d’une longue descente aux enfers…  http://ecuttat.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/sorties-cinema-a-perdre-la-raison-et-quelques-heures-de-prin.html

Samuel Gaud : La Cordée a fêté ses 60 ans  Reine du Val d’Hérens la Dent-Blanche croque un ciel bleu azur ce samedi du Jeûne Fédéral ! Pas un nuage pour fêter joyeusement une alerte sexagénaire en pleine forme, "la Cordée" à Evolène qui a vu passer des centaines de jeunes dès 1952 !  Ils étaient près de 250 ces jeunes et ancien-nes à se retrouver en ce "lieu magique" comme l’a exprimé un des anciens. Le président de la commune, Damien Métrailler a souligné l’importance pour la région de ces camps qui, au long des années, ont sensibilisé les citadins aux beautés de la vallée et de ses sommets. Nombreux sont celles et ceux qui reviennent en famille sur les lieux de leur jeunesse ! Un ancien a survolé l’histoire magnifique de l’Association, portée depuis 60 ans par des bénévoles, invitant les jeunes d’aujourd’hui à s’engager à leur tour dans cette aventure. http://lacordee-60ans.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/une-magnifique-journee-pour-un-bel-anniversaire.html

Le PDC de Carouge : Allez voir Martigny ! La nouvelle mode, à Carouge, s’est de se parquer sur la place devant l’église ou derrière le temple. De grosses et belles voitures. A 20 mètres d’un parking public. Déjà que la zone 20 est un ratage complet. Quasiment un syndrome de Diogène, tellement il y de choses accumulées. Rien à voir avec le même espace créé à Martigny avec la mise en valeur de la Place centrale. Tiens le Conseil municipal pourrait aller voir ce qu’est un aménagement réussi. Bref, comme dirait l’autre, c’est légèrement le cheni. Mercredi dernier, il y avait 5 voitures derrière le Temple. Pas une seule prunée. Pourquoi se gêner… http://pdccarouge.blog.tdg.ch/archive/2012/09/18/mais-a-quoi-sert-un-parking.html

 

Les commentaires sont fermés.