Alain Bagnoud : Sâdhu

Imprimer

sâdhu.jpgIl faut courir, toutes affaires cessantes, aux cinémas Scala pour voir le dernier film de Gaël Métroz. Amateurs d'exotisme, de spiritualité, de belles images, d'histoire prenante, de personnages humains, amateurs de cinéma enfin, ceci est pour vous: Sâdhu. De Gaël Métroz, on a déjà pu goûter Nomad's Land, dans lequel il se mettait sur les traces de Nicolas Bouvier. Ce jeune réalisateur voyageur avait traversé l'Iran en crise, le Pakistan, le Sri Lanka, avant de suivre sa propre route. Son nouveau film nous emmène en Inde. Près des sources du Gange, il a rencontré Suraj Baba, un ermite qui vivait depuis huit ans dans une grotte. C'est un sâdhu, un sage, un saint homme, de ceux qui renoncent à tout, vivent dans le dénuement pour se libérer des illusions, se dissoudre dans le divin, avec pour but ultime d'arrêter le cycle des renaissances… http://blogres.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/sadhu.html

 

Olivier Bot : Un jeune arrêté pour «blasphème» en Grèce Les pays musulmans ne sont pas les seuls à poursuivre «pour blasphème» leurs citoyens. Cette semaine, un Grec de 27 ans a été arrêté sur l’île d’Evia parce qu’il s’était autorisé un parallèle potache entre Paisios, le nom d’un moine orthodoxe vénéré dans le pays, et celui d’un plat national, le pastitsio. Sur sa page Facebook, le jeune grec a posté la photo du starets – un guide spirituel dans la tradition orthodoxe – du mont Athos, décédé en 1994, qu’il nomme Pastitsios, et dessous, celle du mets cuisiné à base de pâtes et de viande de bœuf. Scandale. Des centaines de plaintes ont été adressées à l’unité de lutte contre la cybercriminalité de la police. Derrière cette campagne antiblasphème, le parti néonazi Aube dorée dont un député relayait l’écho jusqu’au sein du Parlement… http://mondetdg.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/un-jeune-arrete-pour-blaspheme-en-grece.html

John Goetelen : Les femmes: moins violentes que les hommes? Une étude récente fait apparaître la dissymétrie sexuelle massive de la population carcérale en France. Les femmes ne représentent que 3,4% de l’ensemble des personnes emprisonnées. En Suisse le pourcentage est légèrement plus élevé: 7,8% des personnes ayant subi une peine d’incarcération selon les statistiques de 2010. Soit environ une femme pour douze hommes. Au père la violence, à la mère le pardon. Cette dissymétrie serait-elle un indicateur d’une réalité sociologique? Les hommes commettent-ils davantage de délits et de crimes que les femmes, et partant seraient-ils plus violents que celles-ci? Deux sociologues françaises, Coline Cardi et Geneviève Pruvost, viennent de publier une étude: «Penser la violence des femmes»... http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/les-femmes-moins-violentes-que-les-hommes.html

Jean-Marc Guinchard : Avant de s’installer, cinq ans à l’hôpital ! Enfin...Le conseil fédéral admet que les cantons, Genève en particulier, puissent introduire une clause du besoin pour les médecins. Bien, mais pas suffisant... Le parlement doit voter une disposition visant à introduire, pour les cantons, une disposition leur permettant de réguler le besoin de toutes les professions à charge de l'assurance maladie, afin de vraiment gérer ce secteur. Le problème vient aussi du fait que les médecins belges et français, pour Genève, ne connaissent pas du tout notre système de santé et fournissent des renseignements faux à leurs patients. Il faut donc leur imposer, et cela est compatible avec les accords sur la libre circulation, d'une part un séjour d'au moins cinq ans en hôpital public, et le suivi d'un cours sur notre système d'assurances…  http://guinchard.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/clause-du-besoin.html

Julien Cart : Genève a raté sa réforme Les bulletins de vote pour le 14 octobre arrivent dans nos boîtes aux lettres, c'est le moment ou jamais de dire un grand NON à un projet qui... attaque l'Etat social et les services publics (démantèlement des SIG, suppression de l’article sur les fondations de droit public) en donnant la priorité au privé au détriment du secteur hospitalier et de l'enseignement, ...restreint le rôle de l'Etat à un simple COMPLÉMENT de l'initiative privée : « l'Etat agit au service de la collectivité en complément de l'initiative privée et de la responsabilité individuelle » (art 9,1), ...sabote nos acquis antinucléaires, ...supprime l'article 160e, voté en 1986, visant à diminuer la consommation d'énergie, mais garantit un approvisionnement en énergie... http://objectiondecroissance.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/geneve-rate-sa-reforme-non-constitution-2012.html

Maurice-Ruben Hayoun : Benjamin Netanyahou et la bombe iranienne Le monde entier a suivi la démonstration de B. Netanyahou hier à New York au siège de l’ONU, alors que se tenait l’assemblée générale. Le premier ministre israélien a fait une démonstration qui était à la juste claire et univoque : il faut une ligne rouge aux Iraniens, faute de quoi leur potentiel nucléaire sera détruit. Telle est la position de l’Etat d’Israël. Petite rétrospective : depuis son existence ou plutôt sa renaissance, l’Etat d’Israël, marqué les aléas tragiques de l’histoire juive, n’a jamais confié sa sécurité à d’autres. L’exemple le plus terrifiant fut le bombardement d’un navire espion américain qui croisait dans une zone d’opérations de l’armée de l’air : il fut bombardé deux fois en piqué, causant la mort de plusieurs marins US. Israël s’est excusé mais agira de nouveau de la sorte si besoin est… C’est triste, d’autant que les USA sont, après D-, le meilleur allié de l’état juif. Cette menace est grave et il faut la prendre au sérieux. Il n’est pas exclu que l’actuel président US fasse volte face et lance une action préventive, surtout si les Israéliens décident d’en faire autant… http://mrhayoun.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/benjamin-netanyahou-et-la-bombe-iranienne.html

Mauro Poggia : Du lever de drapeau au baisser de pantalon Que sera la place financière suisse dans 10 ans ? Si l’on nous avait posé cette question en 2002, aux balbutiements de l’euro, notre imagination la plus alarmiste n’aurait jamais décrit la situation actuelle. Le contexte international supporte incontestablement une responsabilité prépondérante, en faisant de l’Union européenne et des Etats-Unis, de faméliques prédateurs fiscaux à l’affut de toute nouvelle proie. Des états qui se drapent dans une prétendue moralité financière pour mieux justifier leurs attaques, se gardant bien d’appliquer à eux-mêmes les principes qu’ils exigent de notre pays. Mais l’Histoire jugera si les choix de reddition sans conditions, adoptés par le Conseil fédéral furent les bons. L’Histoire jugera si la majorité de ce parlement a eu raison de faire de la Suisse un couvent dans cette vaste maison close qu’est le monde de la finance dans lequel nous vivons, et qui nous envie. Le secret bancaire n’était pas négociable nous disait le Conseil fédéral au début 2008. Depuis lors, l’évasion fiscale a rejoint la  fraude fiscale, et n’est désormais propre que l’argent déclaré fiscalement. Nous sommes devenus, volontairement, les petits agents du fisc étranger, et cela sans contrepartie, puisque les îles vierges britanniques et les sociétés du Delaware , pour ne citer qu’elles, continueront à receler, au nez et à la barbe du monde, l’argent soustrait au fisc. Dernièrement… http://poggia.blog.tdg.ch/archive/2012/09/27/du-lever-de-drapeau-au-baisser-de-pantalon.html

Martina Charbonnel L'art brut pour rejoindre le monde des autres  Les  vraies interrogations sur l’art et les artistes se faisant de plus en plus rares, il est toujours très instructif  de lire  les éditos d’André Rouillé sur le site paris-art.com. (…) En regardant les photos d ’Albert Moser sur ses sites , je me demande  si l’on parlerait d’art brut  si cet artiste n’avait pas été déclaré autiste. Certes ces photos et sa façon de les assembler sont originales  mais  si cette même démarche était présentée dans un lieu institutionnel et que l’auteur était diplômé des Beaux arts, les critiques   ne la situeraient  certainement pas dans ce registre. Cessons donc l’hypocrisie qui consiste à  étiqueter  « art brut « l’expression artistique  d’une personne que l’on sait  souffrir d’un handicap psychique ! André Rouillé va plus loin…  http://mesmanuscritsliberes.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/l-art-brut-pour-rejoindre-le-monde-des-autres.html

 

Les commentaires sont fermés.