Pascal Gavillet: Pourquoi la conjecture de Syracuse résiste-t-elle?

Imprimer

syracuse gavillet.jpg

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.


Bon plan: comment insérer une image dans une note


Pascal Gavillet: Pourquoi la conjecture de Syracuse résiste-t-elle? Ce n'est pas la Syracuse de la chanson. Mais elle comporte de la poésie quand même - exemple dans le graphe ci-dessus -, comme dans tout ce qui résiste en mathématiques. C'est à l'université américaine de Syracuse que la conjecture, diffusée par l'algébriste Helmut Hasse, prit son nom. Exposée à l'origine par un mathématicien allemand passionné par les itérations dans les nombres entiers, Lothar Collatz, elle s'appele également conjecture de Collatz, conjecture d'Ulam, conjecture tchèque ou problème 3n + 1. Il s'agit d'une hypothèse qui stipule que pour n'importe quel entier positif, la suite de Syracuse finit par atteindre 1. Regardons de plus près. (...)

 

Jean-Philippe Accart: Une politique culturelle pour Genève Le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz vient de publier un document qui dévoile ses ambitions pour une véritable politique culturelle à Genève. Aussi étonnant que cela paraisse, un tel document n'existait pas jusque-là... : il est vrai que la culture en ville et dans le canton de Genève apparait disparate et sans grande cohérence, même s'il existe de nombreux événements culturels dignes de ce nom. Or, vu le renom international de la ville, c'est pour le moins surprenant et pas en adéquation avec les richesses (culturelles, littéraires, artistiques, patrimoniales...) de celle-ci. (...) Parmi les propositions : un rapprochement des Archives de l'Etat avec la Bibliothèque de Genève ce qui renforcerait un pôle patrimonial d'envergure (...)

 

Valentin Dujoux: Taxer les voitures selon leur poids, et si on en parlait ? (...) Sur le marché suisse, les véhicules sont toujours plus gros, plus hauts et plus puissants semblent convaincre. Au point qu’en 2017, les SUV représentaient pratiquement une voiture sur deux immatriculée en Suisse. Avec une moyenne de 137,3 grammes de CO2par kilomètre, la Suisse est même la championne européenne des voitures les moins économes. C’est deux fois plus que la Norvège, pays qui a le parc automobile le plus économe d’Europe. (...) Parce que là encore, l’utilisation des SUV en ville pose une triple aberration. (...) Il est insupportable que certain-e-s repensent leur mobilité tandis que d’autres appuient sur l’accélérateur. Il en va de notre sécurité, de notre environnement et de notre santé.

 

Bruno Hubacher: Reversal of fortune (... Aux Etats-Unis, dans le but d’éviter la tenue d’un « procès devant jury », une procédure jugée trop coûteuse et trop compliquée, les acteurs choisissent la négociation (90% des cas jugés), un procédé hautement préjudiciable à l’accusé moyen, très avantageux, en revanche à l’accusé fortuné, qui dispose des moyens nécessaires pour rétribuer des avocats de haut niveau, indispensables pour l’obtention de conditions favorables. On pourrait ajouter que la majorité des avocats de renom ont fait au moins un détour au « Ministère public » pendant leur carrière, raison pour laquelle dans bien des cas ils connaissent personnellement les procureurs. (...) Cette justice pour les 1% les plus riches s’est révélée particulièrement perverse dans le cas du milliardaire Jeffrey Epstein… L’acte d’accusation présentée par le « Procureur général » du district sud de New York, Geoffrey Berman, devant la presse est lourde, « mise en place d’un trafic sexuel avec des jeunes filles mineures entre 13 et 16 ans, entre 2002 et 2005… (...) Absents de la cérémonie furent notamment deux de ses amis les plus illustres, l’actuel président Donald Trump, qui déclara à son sujet en 2002, « J’aime bien Jeffrey Epstein avec qui je partage le goût pour les jeunes femmes. Lui, il les aime vraiment très jeune » et, surtout, l’ancien président Bill Clinton qui l’avait accompagné à 26 reprises dans son Boeing 727 privé (...)

 

Maurice-Ruben Hayoun: La politique des mollahs : l’illustration parfaite de ce qu’il ne faut pas faire… Il y a quelque chose de pathétique dans l’attitude des Mollahs à l’égard de l’hyperpuissance Us et du reste du monde. Quelque chose qui ne tient pas au monde réel mais à l’imaginaire religieux qui considère que le miracle fait partie des relations internationales et qu’il suffit d’être du bon côté, celui de Dieu, pour finir par triompher de ses ennemis. C’est enfantin pour un cartésien mais pas pour tout le monde. Pour vous donner un exemple concret et qu’on a eu à connaître il y a peu d’années lors de la confrontation d’Israël avec le Hezbollah libanais : tout surpris d’être encore en vie après cette implacable confrontation avec Tsahal, les chefs de cette milice chiite ont prétendu que des anges du ciel les ont aidé à se battre et, selon eux, à sortir victorieux ou indemnes de la bataille… (...)

 

André Thomann: Exprimons nous gaîment! Je regardais récemment sur internet un débat sur la liberté de critiquer l’islam. Il y avait Philippe Val, ex-Charlie Hebdo, Dounia Bouzar, anthropologue, Bayrou, maire de Pau, un théologien musulman et un théologien chrétien. Et un imam. Que des pointures. Avec un tel panel, il est évident que le débat allait rouler sur les Caricatures. On ne sera pas surpris de savoir que tout le monde était pour cette liberté, y compris l’imam, qui mit cependant un bémol à son approbation. Si cette liberté devait avoir pour conséquence une insulte faite à deux milliards de musulmans, elle devrait être interdite. (...) Il lui fut reproché justement de faire un amalgame et de considérer les musulmans de la planète comme une unité compacte qui aurait sur tout les mêmes sentiments et les mêmes indignations. Or, les imams et beaucoup de musulmans ont horreur des amalgames et lorsqu’on mentionne par exemple les djihadistes, ils vont sous le slogan ‘l’islam, c’est pas ça’. (...) On peut donc critiquer toutes les religions mais aussi se moquer de leurs adeptes qui croient aux billevesées que ces religions leur enfoncent dans le crâne. Ça n’est pas de la haine raciale, comme définie par des juristes inattentifs, mais un rire libérateur.

 

JF Mabut: Genève 2050, urinoirs fleuris au menu de la Une Six jeunes de 12 et 13 ans ont débarqué hier à la Tribune dans le cadre de Passeport Vacances. Ce fut un plaisir de les prendre en charge et de leur transmettre quelques rudiments du métier. (...) Et de quoi va-t-on parler? L'info du jour, les vessies des conducteurs TPG, relatée par la Tribune en page intérieure fait la une de 20 Minutes. En deux mots, je leur explique c'est une problème mondial qui mobilise rien moins que le multimilliardaire Bill Gates et sur lequel Heidi.news, le dernier né des journaux en ligne genevois a tartiné pas moins de 22 articles. (...) Bref, d'un coup, chacun comprend que le pipi retenu au bout de certaines lignes de bus, un bon sujet hyperlocal, devenu actuel en ce 9 juillet par la dénonciation d'un syndicat, est l'occasion d'un pas de plus et d'un micro-trottoir. Dans la foulée, je remonte de ma mémoire ce papier publié il y a deux ans par la Tribune de Genève - Les Lausannois pourraient bientôt faire pipi dans des bacs à fleurs - où il était question d'un urinoir de rue inventé à Nantes et que plusieurs villes de France ont adopté. Dernière en date Toulouse. Et Genève 2050? (...)

Les commentaires sont fermés.