Arnaud Cerutti: A Bernex et Carouge, on veut faire appel à la magie de la Coupe

Imprimer

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

 

Arnaud Cerutti: A Bernex et Carouge, on veut faire appel à la magie de la CoupeSi elle ne se fait jamais autant ressentir en Suisse que dans les pays voisins, où les forces basculent parfois et les Petits Poucets parviennent à écrire des scénarios aussi improbables qu’incroyables, la magie de la Coupe demeure toutefois existante dans les cœurs et les têtes des joueurs amateurs qui peuplent les petites ligues helvétiques. Et ce week-end à l’occasion des 32es de finale de la Coupe de Suisse 2019/2020, ils seront sans doute nombreux, jeudi, vendredi et samedi soirs, à se laisser aller dans les bras de Morphée avec de jolis songes en tête. Les uns s’imaginant trouver la faille à un instant décisif, les autres se voyant volontiers écarter un tir au but au bout de deux heures de pensum. A Genève, Signal Bernex (contre Thoune) et, dans une moindre mesure, Etoile Carouge (face à Young Boys), auront le droit de nourrir des rêves, de vouloir aller titiller les étoiles. Le temps, peut-être, d’une journée ou d’une soirée fastes, de celles qui s’inscrivent dans la mémoire, pour l’éternité. (...)

Jean-Dominique Michel: Neurosciences et évolution de la religion La religion et la philosophie évoluent lentement à mesure que de nouveaux concepts -notamment scientifiques- sont popularisés et intégrés dans la société. En effet, beaucoup de gens diront que la religion promeut des idéaux et des normes sociales, mais lorsque vous contestez la doctrine religieuse à travers le prisme de la science, celle-ci transforme lentement la religion. On l’observe par exemple dans la manière dont l'Église catholique a intégré la théorie de l’évolution ou l’écologie dans de nouveaux modèles théologiques. La science en général évolue lentement, mais les neurosciences sont différentes : les cartographies du cerveau que nous établissons sont souvent dépassées en quelques années. Lorsque nous avons commencé à chercher une empreinte "spirituelle" dans le cerveau, nous avons fait des études de neuro-imagerie d'un large éventail de pratiques religieuses et ésotériques. (...)

 

Sylvie Neidinger: La journée des gauchers (...) Les gauchers ressentent les choses différemmentsemble-t-il Un article parle de rapidité. De créativité. De rapidité à la créativité. Pourquoi pas. Alors qu'on nous disait maladroits ? Mal-à-droit serait une écriture plus correcte. On bat toutefois les records d'accidents domestiques. Avec les engins type scies sauteuses etc. La cause n'est pas à trouver du coté des neurones en pétard qui refusent la priorité à droite. Non. Très sérieusement, l'ergonomie des outils de bricolage est produite pour les droitiers. Il n'y a pas de marché spécifique gauchers en ce domaine. Pas assez rentable de produire les deux versions pour les industriels. (...)

 

Pascal Gavillet: ”Les mauvais films, c'est de la flatulence intellectuelle” A Locarno, Catherine Breillat préside le jury officiel. Lourde tâche dont la cinéaste devrait sans problèmes s'acquitter. Entre deux séances, elle accorde aussi des interviews. Je n'étais pas sûr qu'elle accepte le principe de l'interview express, avec notamment le tutoiement. Mais la réponse fut favorable. Et elle n'a en tout cas rien perdu de sa véhémence. Comment abordes-tu ton rôle de présidente du Jury? (...) Ton dernier film, Abus de faiblesse, remonte à 2013. En tourneras-tu bientôt un nouveau? (...) C'est uniquement une question de financement. Mais notre époque, qui est moraliste et conventionnelle, n'aide pas beaucoup. Je ne suis ni morale ni académique. Je ne suis pas dans le discours d'Une vieille maîtresse, qui remonte à 2007. (...)

 

Claude Bonard: 15 août 1944, Provence, un débarquement méconnu Il y a 75 ans, le 15 août 1944, les alliés débarquent dans le Midi de la France par air et par mer. Ils investissent progressivement une zone couvrant un périmètre s'étendant en gros de de Cannes à Marseille. Au niveau historiographique, ce débarquement qui a lieu un peu plus de deux mois après celui de Normandie fut longtemps mal aimé et rejeté au second plan médiatiquement parlant. Pourtant, stratégiquement, son importance fut déterminante pour les alliés, permettant de prendre en tenaille les unités allemandes stationnées en France et de remonter ensuite la vallée du Rhône avec succès et de poursuivre leur effort en direction de l'Alsace puis de l'Allemagne. Les opérations couvertes par les noms de code Anvil puis Dragoonfurent conduites avec maîtrise et le succès fut au rendez-vous, même si les parachutages effectués autour de Draguignan s'effectuèrent dans un contexte difficile. (...)

Les commentaires sont fermés.