Andreas Dekany: La chute du mur de Berlin: c'était il y a trente ans!

Imprimer

mur de berlin ldd nb.jpgAndreas Dekany: La chute du mur de Berlin: c'était il y a trente ans!

Mireille Vallette: Les nouveaux inquisiteurs: jamais élus mais si puissants!

Daniel Warner: Syria Talks: Is Jaw Jaw Better Than War War?

Christian Brunier: Le Green Data Center bénéfique pour la planète

Jacques-Simon Eggly: La grave question identitaire

Pascal Décaillet: Un corps électoral est indivisible, M. Apothéloz !

Joseph Daher: Liban : structure de classe, néolibéralisme et Hezbollah

Demir Sönmez: Le lac Genève dans les cieux

Marie-France de Meuron: Choisir entre une réflexion binaire ou ternaire

JF Mabut: Un TGV (Lyon) Genève-Zurich (Munich)?

Andreas Dekany: La chute du mur de Berlin: c'était il y a trente ans! Il a été érigé dans la nuit du 12 au 13 août 1961 et il est tombé le 9 novembre 1989. La chute du mur de Berlin a eu lieu il y a trente ans, trente ans déjà… mais pour moi, c'est comme si c'était hier. (...) Ce qui m’a frappé en visitant le musée du mur à Berlin (Mauermuseum), c’est l’ingéniosité dont ont fait preuve des personnes qui avaient soif de liberté, afin de fuir le régime totalitaire dans lequel ils vivaient. (...) En 1988 un jeune Premier ministre est entré en fonction en Hongrie, il s’agit de M. Miklos Németh, dont peu de gens connaissent l'existence et les mérites, mais qui a à mon sens eu un rôle déterminant dans la chute du mur de Berlin. En entrant en fonction, Monsieur Németh a demandé à voir les comptes de l’État et il a constaté qu'à un poste désigné par un nom de code mystérieux, correspondait une somme astronomique, qui grevait sérieusement le budget de l’Etat hongrois. Il a évidemment voulu savoir de quoi il s’agissait et on lui a répondu que c’était le prix que devait payer l’État pour l’entretien de la protection de la frontière avec l’Autriche. (...)

 

Mireille Vallette: Les nouveaux inquisiteurs: jamais élus mais si puissants! Le 10 juin 2017, l’émission « On n’est pas couchés » invitait Jean-Christophe Notin, auteur d’un livre « Les guerriers de l’ombre, les agents clandestins de la DGSE parlent pour la première fois » Séquence à regarder attentivement après l’attentat commis par Michael Harpon le 3.10.2019. A posteriori, il est tout à fait intéressant de réécouter les accusations de discrimination envers les gens « issus de la diversité », portées par la journaliste, Vanessa Burggraf, par Yann Moix, et dans une moindre mesure par Laurent Ruquier. La salve commence à la minute 20:20. Vanessa Burggraf se plaint qu’aucun des agents interviewés dans ce livre de Jean-Christophe Notin ne soit « issu de la diversité ». Dans le livre, un des agents interviewés aurait même blasphémé : « il y a quand même une peur que ces personnes-là basculent dans le radicalisme ». Cela a vraiment choqué Vanessa Burggraf, et elle précise même que cela l’a « un peut fait sursauter » ! (...) Contrairement à ce que l’on nous répète constamment, il faut absolument faire l’amalgame pour diluer les responsabilités. Il vaut mieux parler de personnes « issues de la diversité » que d’ «islamistes» ou de « tenants de l’islam politique ». De la même manière, à chaque fois que la France brûle lors d’émeutes « de banlieue », ou que des policiers sont attaquées, ou brûlés vifs dans leur voiture, il vaut mieux parler de « jeunes » en général, de façon à faire l’amalgame. Tout dernièrement par exemple (...)

 

The opening of Geneva talks of a Syrian constitutional committee organized by the latest UN representative for Syria, Geir Pedersen, brings to mind the famous adage attributed to Winston Churchill; “It is better to jaw jaw than to war war.” One hundred fifty Syrians from the government, opposition and civil society are meeting in the city of Calvin to work on a document that will form the basis of a future “credible, inclusive, and non-sectarian” government. Does the adage hold here? What are the chances for this meeting to succeed? The list of negatives is long. First, the convenor, the United Nations, has had three previous special representatives. All, including the former Secretary-General and Nobel Prize winner Kofi Annan have failed (...)

 

Christian Brunier: Le Green Data Center bénéfique pour la planète Les Data Centers consomment 3% de l’électricité mondiale. Ces 416 térawattheures sont 40% supérieurs à la consommation d’un pays comme le Royaume-Uni. La consommation globale des Data Centers double tous les 4 ans. La performance énergétique doit devenir un domaine d’actions plus présent dans le monde de l’IT, pour des considérations écologiques, mais aussi économiques. La transformation des centres informatiques en « Green Data Center » est l’un des leviers pour mieux et moins consommer. Les chiffres sont spectaculaires. En passant de l’ancien concept au nouveau, l’électricité économisée se situe entre 60 à 70% de la consommation globale de ces centres de données. Le retour sur investissement varie entre 3 à 4 ans seulement. Comment faire ? Les leviers sont divers et s’additionnent. (...)

 

Jacques-Simon Eggly: La grave question identitaire (...) Les relations entre l’Etat, l’ensemble de la société et les églises chrétiennes, sans oublier les principales communautés juives, ont pu trouver leur point d’équilibre grâce aussi à l’évolution interne des responsables religieux qui ont accepté les critères de laïcité et le but général d’intégration. On attend des milieux religieux de l’Islam des positions beaucoup plus claires sur ce qu’on appellera la Pacte sociétal et politique. Il ne suffit pas de dénoncer , souvent avec un manque de véhémence, les exemples de radicalisation islamique . Il y aurait aussi une distance à proclamer hautement envers toute tentation d’un repli communautariste ; et cela sans s’abriter derrière un reproche selon lequel l’identité musulmane ne serait pas assez prise en compte. On ne veut pas de ce double discours dont un Taric Ramadan était un champion. (...)

 

Pascal Décaillet: Un corps électoral est indivisible, M. Apothéloz ! J'apprécie beaucoup M. Apothéloz, c'est un vrai militant social, connaissant les quartiers, les besoins réels de la population. Des socialistes comme lui, proches du terrain, j'en redemande. Je l'apprécie beaucoup, mais suis en désaccord total avec sa politique visant à "encourager le vote des étrangers". Voici pourquoi. Je suis un républicain, c'est la seule étiquette qui me caractérise. J'étais contre le vote des étrangers au niveau communal. Mais je suis aussi un démocrate : ce vote a été accepté par le peuple, dont acte. (...)

 

Joseph Daher: Liban : structure de classe, néolibéralisme et Hezbollah (...) Les manifestant·e·s ne dénoncent pas seulement les politiques économiques néolibérales du gouvernement et sa corruption, mais remettent en cause l’ensemble du système confessionnel et bourgeois libanais. Tous les partis politiques confessionnels qui le composent et dominent la vie politique depuis de nombreuses années sont visés par les manifestant·e·s, y compris le mouvement du Hezbollah. La résistance de ce dernier à Israël lui a offert pendant longtemps une grande légitimité populaire. Mais au-delà de cette résistance, cette organisation est elle aussi soumise au poids du néolibéralisme et aux colères que celui-ci provoque dans les classes populaires du Liban qui formaient sa base sociale. Le secrétaire général du parti, Hassan Nasrallah, a d’ailleurs critiqué le mouvement populaire dans un discours le vendredi 25 octobre, l’accusant de plonger le pays dans le chaos et laissant entendre qu’il pourrait être le produit d’un complot de gouvernements étrangers. (...)

 

Demir Sönmez: Le lac Genève dans les cieux Dans son éditions de novembre - décembre 2019 consacré à l'histoire de l'eau, ENJOY magazine a choisi une des mes photos (prise lors de la Coupe de Noël décembre 2017) pour sa couverture. C'est une histoire qui raconte le lac Léman. Bonne lecture aux passagers du groupe Air France/KLM…

 

Marie-France de Meuron: Choisir entre une réflexion binaire ou ternaire (...) Dans un autre domaine, par exemple celui des votations, il y a la rubrique oui ou non. Effectivement, on peut objecter qu'il est toujours possible de voter en blanc ou même de ne pas voter du tout mais la décision ne dépendra que des oui ou des non. Pour évaluer des étudiants, on les soumettra à un QCM, questionnaire à choix multiple où, néanmoins, on ne peut que cocher ou non une case. C'est en tous cas le cas de la majorité des modules à l'Ecole de Médecine de Lausanne ( et ce ne sont pas les seuls!) qui sont sanctionnés par une épreuve de type questionnaire à choix multiples. Ainsi, on teste plus le côté mental binaire que la pluridimension de l'esprit des futurs médecins. La dimension ternaire offre la perception d'une profondeur réelle et une certaine vision panoramique. Ainsi, le corps d'un être humain est constitué de trois parties : l'abdomen, le coeur et la tête. (...)

JF Mabut: Un TGV (Lyon) Genève-Zurich (Munich)? ¨Lötschberg, Gothard.. Des milliards pour la mobilité des marchandises surtout. Il suffit de voir les bouchons qui n'ont pas diminué de part et d'autre du tunnel routier à l'heure des vacances. Pour le reste, comme le note l'ingénieur Daniel Mange dans son dernier blog, nos trains circulent sur des tronçons dessinés au XIXe siècle. Créer une nouvelle ligne à "grande" vitesse entre (Lyon) Genève et Zurich voire Saint-Gall, voire Munich ou Stuttgart devrait être le prochain objectif des CFF. Mais il n'en est rien. La régie publique peaufine son vieux réseau, rajoute une troisième voie ici, creuse un petit tunnel là. On va à Paris - 540 km - en 3h08 et à Zurich - 280 km - en 2h41. Daniel Mange s'en désole et réclame pour 2050 une ligne TGV (...)

Les commentaires sont fermés.