Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

Imprimer

Friedli Aurelie 2.jpgAurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

John Goetelen: Inégalités salariales : un serpent de mer pour l’éternité

Charly Schwarz: Assurer le bonheur de chacun

Alonso Gomez: Propos d'aujourd'hui sur le 9 novembre 1932

Pascal Holenweg: Et Genève est toujours debout ?

Rodolphe Weibel: Quels intérêts les CFF défendent-ils?

Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève Dimanche 27 octobre 2019 au soir, l’OHGe – Orchestre d’harmonie de l’Etat de Genève est rentré d’une tournée triomphale de 10 jours au Brésil, des étoiles plein les yeux. A São Paulo, puis à Petrópolis, Rio de Janeiro et enfin à Belém, les concerts ont toujours rencontré un très vif succès : les églises et les salles de concert étaient remplies d’un public attentif et, si l’on en croit le nombre impressionnant de standing ovations, ravi. L’OHGe est fier d’y avoir représenté la Suisse et Genève avec brio ! (...) Si les inégalités sont criantes au Brésil, partager des expériences culturelles et musicales avec des musicien-ne-s locales m'aura énormément appris ! Les valeurs que je défends me paraissent encore plus nécessaires pour la société de demain : une juste répartition des richesses est nécessaire ici et ailleurs. Je reviens grandie de ce voyage et ne peut réprimer une chair de poule lorsque je repense aux concerts que nous avons donné devant des salles combles. En musique et en politique, mon engagement se fait avec le cœur : émotions et frissons garantis ! (...)

 

John Goetelen: Inégalités salariales : un serpent de mer pour l’éternité (...) Les chiffres récents indiquent une fourchette de 3,5 % à 40 %. Une telle différence n’est pas crédible. Plus souvent c’est autour de 20%. Même la très sérieuse administration fédérale helvétique s’y est collée encore au début de cette année. Elle a rendu compte de statistiques couvrant 2012 à 2016: « … les femmes ont gagné 19,6% de moins que les hommes en 2016 ». Qu’est-ce qu’une femme comprend de cela? Que l’homme qui travaille à côté d’elle au même poste touche indûment 20% de plus parce qu’il est un homme. C’est absurde. Ce serait très vite démontré si c’était la réalité. Il suffirait de publier des fiches de salaires issues de la même entreprise, aux mêmes postes et compétences, au même taux de travail mensuel, et aux mêmes qualifications personnelles (créativité, comportement, productivité, etc). La réalité est autre. Une fois ôtées les raisons structurelles, comme le temps partiel, il resterait 8,7 % de différence inexpliquée. Ce serait le chiffre de la discrimination. Mais il est biaisé par diverses astuces. (...)

 

Charly Schwarz: Assurer le bonheur de chacun La qualité de vie met l’accent sur l’intérêt général en tant qu’important moyen d’assurer le bonheur de chacun. Au fil des ans, ont été élaboré plusieurs indices pour tenter de remplacer le PIB : L’indice de bien-être durable (IBED) commence par les dépenses de consommation personnelle, puis ajoute le travail ménager non rétribué, puis l’on soustrait l’activité qui vise essentiellement à atténuer des pertes (dépenses liées à la criminalité, à la pollution et aux accidents. L’IBED est également ajusté en fonction de l’inégalité des revenus et de l’épuisement des ressources naturelles. L’indice de progrès véritable (IPV) inclut nombre des mêmes critères, mais Ii ajoute la valeur du travail bénévole dans la communauté et soustrait la perte de temps de loisir. (...)

 

Alonso Gomez: Propos d'aujourd'hui sur le 9 novembre 1932. Petit fils d’un républicain espagnol persécuté et emprisonné, j’ai appris grâce à mon grand-père que la meilleure façon de célébrer les camarades tombé.e.s ou emprisonné.e.s, c’est de poursuivre leurs combats. Poursuivre les combats contre le fascisme, contre le racisme, contre l’exclusion, pour l’égalité, pour la solidarité, pour un partage équitable des ressources, qui respecte l’environnement et les peuples. Une commémoration, c’est aussi l’occasion de questionner le temps présent : partout sur Terre, la violence d’État se retourne contre les populations. Aux Etats-Unis, lors de la fusillade d’El Paso le 3 août dernier, les forces racistes et conservatrices, légitimées par Trump et son gouvernement, massacraient vingt-deux personnes et en blessaient au moins vingt-quatre autres. (...)

 

Pascal Holenweg: Et Genève est toujours debout ? (...) Avec l'élection de Lisa Mazzone et de Carlo Sommaruga au Conseil des Etats, la gauche genevoise occupe désormais huit des quatorze sièges genevois au parlement fédéral. "La gauche a réussi (...) un vrai tour de force", commentait, tout émoustillé du premier tour, "Le Courrier". Eh oui, l'unité, ça paie... Huit sièges sur quatorze ce n'est pas représentatif de la population ? Evidemment que non -mais un système représentatif, surtout au scrutin majoritaire, ne l'est jamais de la population, mais seulement du choix de celles et ceux qui ont le droit de vote et l'utilisent. Par définition, les abstentionnistes consentent. Et donc les abstentionnistes de droite ont consenti au succès de la gauche genevoise. Comme les abstentionnistes du Valais…

 

Rodolphe Weibel: Quels intérêts les CFF défendent-ils? Le 30 août 2016, l’Association Genève Route et Rail a été longuement entendue par la Commission des travaux du Grand Conseil. L’Association, pour exposer le contre-projet qu’elle oppose au projet en 3 étapes prévus l’Etat, a distribué à tous les participants à cette audition 1e dossier illustré, de 8 pages, qui a été annexé au rapport de la Commission. Le voici. (...) Voici la suite du document (Dans les citations qui suivent, c’est moi qui souligne): Est-il exact que les CFF ont proposé la boucle de Mies au canton en 2006/2007, et que le canton l’a rejetée ? Les premières discussions avec le canton de Genève concernant la boucle Aéroport – Mies datent de 2009 … Quels sont les arguments du point de vue des CFF à l’encontre (de) la boucle Aéroport Mies? - Fort risque d’oppositions, contrairement aux arguments évoqués par M. Weibel, le raccordement de la boucle à Mies promet également d’être problématique …. Le raccordement de la boucle à Mies serait problématique. Peut-être ! Mais qu’en est-il du raccordement prévu par mon projet à la halte de Genthod-Bellevue, à 5 km de là ? (...)

Les commentaires sont fermés.