Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Imprimer

gilets jaunes an 1 reutesr.jpgSylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Bruno Hubacher: Je suis une capitaliste

François Velen: Les Verts, une marée exceptionnelle ?

Pascal Décaillet: Le tapis d'équarrissage

Philippe Souaille: La Guerre d'Algérie en Suisse

Rémi Mogenet: Mohamed Aouragh, un poète

Maurice-Ruben Hayoun; Pierre Vermeren, Déni francais

JF Mabut: Le canard du curé de Compesières et les femmes cathos

Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1. 17 novembre 2018-2019: date anniversaire de la première année des #GJ que très peu voyaient alors perdurer. Le président Macron parle d'eux au passé. Erreur. Les GJ portent vertement plus une immense colère sociale que des revendications classiques. Le mouvement est paradoxal. Il est totalement politique au sens de politis: se montrer sur le forum de la cité. Mais n'est pas concrètement politique: aucune option de se tourner vers les urnes classiques du jeu politique ni comme organisation, ni comme votant ! Certains GJ disent n'avoir JAMAIS voté de leur vie! Aucune volonté de se structurer en parti. Le flou "politicien" GJ traverse tout le spectre la société française. Car ses sensibilités vont de l'extrême-gauche à l'extrême droite. Les femmes animent en masse cette Fronde. (...) Certains GJ se nomment désormais Citoyens en Colère. Contre la "république monarchique". La fracture sociale hexagonale reste béante. L'Impasse reste majeure.

 

Bruno Hubacher: Je suis une capitaliste (...) Il est vrai, les temps sont durs pour les riches et le peuple gronde. Tout réformiste qu’elle est, professeure Warren a dédié sa vie au domptage du capitalisme sauvage. Une mesurette populaire de plus calmera la « vox populi » et finira par sécher les larmes de « Leon Cooperman ». Selon des calculs des économistes français Emmanuel Saez et Gabriel Zucman de l’université de Berkeley CA, des experts en matière de redistribution des richesses, qui, par ailleurs, travaillent étroitement avec l’économiste français Thomas Piketty, pour sa part également plutôt un réformiste, trouvant les écrits de Karl Marx « pas très intéressants », la taxe, proposée par la sénatrice Warren, toucherait 0,1% des contribuables américains, ou 75'000 ménages, et rapporterait tout de même la somme de 2'750 milliards USD, quatre fois le budget miliaire annuel, sur une période dix ans. (...)

 

François Velen: Les Verts, une marée exceptionnelle ? (...) Regardez, il y a une vingtaine d’année l’émigration provoquait une grande marée UDC, à Genève ce furent les frontaliers amenant un raz de marée au profit du MCG, à une autre période les voitures profitèrent au parti des Automobilistes, pour d’autres raisons du moment ce fut Vigilance, j’en passe et des meilleurs. Hier l’UDC, aujourd’hui les Verts, demain le parti de l’amicale Choucroute genevoise ! Le constat ? En définitive, toutes ces marées exceptionnelles se retirent un jour pour laisser place à l’histoire, à la beauté, à l’inoubliable histoire des places telle que celle St-Marc à Venise. Les vicissitudes de la vie n’ont rien inventé, la vie est une éternelle ritournelle sans fin. Ainsi va la vie ! Au dessus de tout ce « binz » il y a Nous, les gentils contribuables, qui au fil des années continuent à subir les aléas du pays en mains d’arènes politiques faisant la pluie et le beau temps. (...) Une chose est certaine, Venise sur ces solides fondations résistent et résistera encore bien des décennies, tel sera le cas en Suisse avec sa démocratie, son histoire, ses fondements politiques.

 

Pascal Décaillet: Le tapis d'équarrissage Je me suis beaucoup intéressé au Zollverein, à partir de 1834, véritable prélude (avec 32 ans d'avance) à l'unité allemande. Que font les Allemagnes, en ce premier tiers du dix-neuvième ? Elles abattent les frontières douanières à l'intérieur d'une nation que, de tous leurs cœurs, de toute la vivacité de leurs âmes, elles veulent construire. Mais regardez l'Histoire allemande, lisez les livres : plus on circule librement à l'intérieur de l'espace allemand, plus ce dernier érige des barrières protectionnistes avec l'extérieur. Sous Bismarck, elles culmineront. On vivifie son propre espace de vie, et en même temps on protège l'ensemble. Les gens qui, autour de Jacques Delors et de l'Acte unique, ont tenté dès 1992 le même pari sur l'Europe y avaient pensé, à cette Allemagne de 1834-1866, ou peut-être aussi à la Suisse de 1798-1848. (...) Le Zollverein de 1834 fut une réussite dans l'Histoire allemande. L'Acte unique de 1992 conduit l'Europe à sa désagrégation. (...)

 

Philippe Souaille: La Guerre d'Algérie en Suisse Après une semaine de pause, la publication de COMPLOTS reprend, avec la 3ème période: des "guerres de libération" des années 60 aux années de plomb des 70's... Entre guillemets, les libérations nationales, car si elle mirent fin au colonialisme, ce fut bien souvent pour hésiter entre le néo-colonialisme et l'impérialisme soviétique à la poigne de fer, utilisant volontiers d'anciens nazis, notamment dans le monde arabe.

 

Rémi Mogenet: Mohamed Aouragh, un poète Un nouveau poète s'en est allé, assez jeune, Mohamed Aouragh, qui s'était installé en Savoie il y a de nombreuses années, et qui l'aimait profondément. Il racontait qu'au Maroc, dont il venait, il avait eu un professeur savoyard, et qu'aucun autre de ses maîtres ne l'avait plus marqué, parce qu'il lui avait présenté la poésie de Lamartine, dont il était amoureux. À son tour, il fit des poèmes, et vint en Savoie, près du lac du Bourget. Il est mort il y a quelques jours, de façon pour moi inattendue. Car je l'ai rencontré au festival de poésie de montagne organisé, en août 2018, à Queige, au-dessus d'Albertville, par Patrick Jagou, et j'ai été frappé par la beauté de sa voix lorsqu'il lisait en arabe ses poèmes, dont immédiatement ensuite son ami Patrick Chemin, autre poète savoyard majeur, lisait une traduction. Il y chantait le souvenir ébloui du Maroc et du haut Atlas (...)

 

Maurice-Ruben Hayoun; Pierre Vermeren, Déni francais Ce qui est en cause ici, tout le monde l’aura compris, c’est la politique arabe de la France qui se trouve prise au piège d’une évolution qu’elle n’avait pas prévue ni surtout souhaitée… En lisant les développements de cet auteur qui connaît bien son affaire, je n’ai pu m’empêcher de penser au leurre de soi-même, à la volonté tenace de fermer les yeux et à pratiquer la politique de l’autruche. Et d’ailleurs, pour être sûr d’être bien compris, l’auteur a fait imprimer le titre de son livre à l’encre verte (couleur symbolique d’une civilisation conquérante) et pour ne laisser aucun doute sur ses intentions profondes a ajouté en sous titre (Déni français) la traduction arabe et en caractères arabes. Fait totalement inouï ! (...)

 

JF Mabut: Le canard du curé de Compesières et les femmes cathos Ce dimanche, une vingtaine de gamins ont reçu une bible illustrée "Parle Seigneur" des mains de Gilbert Perritaz, curé de Carouge, Veyrier, Troinex et Compesières. (...) A Compesières, ce dimanche, autour du prêtre étaient des femmes, que des femmes, qui ont lu la bible, dirigé le chant, joué de l'orgue et du piano, donné la communion et fait le catéchisme. Je me suis dit que rien n'était perdu et qu'ici, en un rien de temps - un demi-siècle -, l'église catholique avait fait un grand bond en avant. Dans la semaine, j'avais lu, non sans effarement, dans Le Messager du Genevois du 7 novembre, cette histoire locale que l'école genevoise ne m'avait pas apprise, histoire sans doute de ne pas envenimer le vivre ensemble entre les papistes et les parpaillots: "En 1855, Le calvaire d'un instituteur protestant au coeur du pays du Vuache". (...)

Les commentaires sont fermés.