Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Imprimer

patrick dimier.jpgPatrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Xavier Comtesse: Les manifestations géantes de Hong Kong inquiètent

Abbas Aroua: La situation en Algérie ?

Pascal Holenweg: Cointrin comme un avion sans aile ?

Philippe Souaille: 1958, Sékou Touré, Franc CFA & Tapis Rouge

Didier Bonny: « Madame », captivant et émouvant

Ashwani Singh: Initiative 162, c'est non!

John Goetelen: La vieille femelle verte… de rage ?

Maurice Ruben-Hayoun: Brian A. Catlos : Al-Andalus

 

Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ? (...) La pierre d’achoppement la plus visible est l’accroissement déraisonnable, du point de vue de certains, de la fonction publique qui augmenterait, une nouvelle fois de plus de 400 unités. Sur ce seul pôle il y a de quoi bâtir une consensus plus large qu’une alliance d’opportunité entre les Bourgeois et les Souverainistes en ralliant ce qui reste des Verts qui ne sont pas totalement passés dans les rangs des crypto-marxistes. Commençons par sortir tous les postes qui sont induits par des décisions du Parlement lui-même, ça en fera un bon bout ! Pour le solde, il est temps que les nostalgiques de l’Etat pléthorique comprennent que ce n’est pas le nombre des fonctionnaires qui en assure l’efficience, mais une répartition optimale entre le terrain et les cadres. Or il y a là de quoi dégraisser de façon très importante(...) . Cette prise de conscience est d’autant plus nécessaire que l’Etat lui-même perd tout discernement en procédant à des engagements hors de nos frontières laissant un bien trop grand nombre des nôtres, à compétences égales, sur le carreau. Ce qui en soi est tout simplement inacceptable. (...)

 

Xavier Comtesse: Les manifestations géantes de Hong Kong inquiètent (...) Ce désordre à de lourdes conséquences sur l’industrie de l’horlogerie suisse puisqu’une montre sur cinq vendue dans le monde passait par Hong-Kong, il y a peu encore. Aujourd’hui, c’est la déconfiture : -29,7% en un seul mois ! Hong-Kong ne représente plus que 9,4% du commerce suisse. Les manifestations à Hong-Kong durent depuis trop longtemps pour le commerce (près de quatre mois) et ne semblent pas sur le point de s’arrêter. Si la situation perdure, elle vient de passer la fameuse semaine commerciale chinoise : Golden Week – 1 au 7 octobre – et la journée des célibataire 11.11, deux moments clés pour le commerce chinois, alors Hong Kong va s’effondrer. Cosmétiques, maroquinerie et prêt-à-porter sont touchés par la révolte du peuple hongkongais. Mais c'est l'horlogerie qui risque d'en payer le prix fort. (...)

 

Abbas Aroua: La situation en Algérie ? (...) Rejeter les élections présidentielles dans les conditions actuelles n'est pas se positionner contre la « légalité constitutionnelle ». C'est souligner le caractère politique de la crise algérienne qui nécessite, par conséquent, une solution politique qui passe impérativement par un dialogue national large et inclusif. Court-circuiter ce dialogue revendiqué par le peuple, sous prétexte du respect d'une constitution qui a toujours été faite sur-mesure de l'homme fort du moment, ensuite piétinée par lui-même, alors que depuis des mois toute l'action des pouvoirs exécutif et législatif se déroule hors cadre constitutionnel, c'est condamner l'Algérie à sombrer dans un conflit politique sans fin. Comme l'a formulé un communiqué du Mouvement Rachad datant du 4 avril 2019 : « La constitution de Bouteflika ne doit pas être un piège contre la transition démocratique. La constitution véritable du peuple algérien doit être l'aboutissement de sa révolution démocratique. »

 

Pascal Holenweg: Cointrin comme un avion sans aile ? (...) L'initiative a toutefois eu un premier effet -la menace de son acceptation a donc été prise au sérieux : l'aéroport, Easyjet et Swiss se sont engagés à réduire les décollages après 22 heures... C'est un début. Un petit début. Tout petit. Pour aller un peu plus loin, il faut voter pour l'initiative -et refuser un contre-projet qui ne propose que de figer la situation actuelle dans la Constitution. Nul ne conteste que l'Aéroport de Genève soit, comme "les autorités" (le Grand Conseil et le Conseil d'Etat) l'écrivent dans la brochure officielle de votation, un "outil indispensable pour Genève, sa large région, et la Suisse". Mais l'usage de cet outil, comme de tout autre, se mesure aussi à la capacité de ceux qui en usent de le calibrer intelligemment aux nécessités. Et il n'est pas nécessaire à Genève d'avoir un aéroport de métropole asiatique. L'initiative que "les autorités" combattent ne remet nullement en cause l'existence de l'aéroport -elle remet en cause la part inutile de son développement, et la prétention du Conseil d'Etat à être seul à le contrôler (...)

 

Philippe Souaille: 1958, Sékou Touré, Franc CFA & Tapis Rouge De l'émission de fausse-monnaie aux assassinats de leaders politiques, en passant par la formation et le "conseil" aux services de renseignements des nouveaux états décolonisés, les services secrets ne chôment pas à l'ère des indépendances. (...)

 

Madame, c’est Caroline, la grand-mère du réalisateur Stéphane Riethauser. Ils engagent un dialogue cinématographique intergénérationnel très intime sur les thèmes du genre, de la sexualité et de la transmission de l’identité. Grâce à des images d’archives familiales de qualité tournées par Stéphane Riethauser lui-même, qui voulait à la base « simplement » garder des souvenirs de sa grand-mère avant son décès, et par son père qui aurait voulu être cinéaste, « Madame » est bien plus qu’un documentaire. C’est une véritable œuvre cinématographique. (...) A ne pas manquer. (5 étoiles) Comme: « Hors normes, «Joker»…

 

Ashwani Singh: Initiative 162, c'est non! Initiative 162 prétend vouloir construire « des logements pour toutes et tous » et, selon les initiants, il s’agirait d’une « priorité en période de pénurie !». Or à force de vouloir tout contrôler, rien ne se fait, sinon très lentement ou très mal. C’est le phénomène que nous connaissons à Genève où l’Etat impose tellement de contraintes que les constructions des nouveaux logements laissent souvent à désirer. L’IN 162 ne fera que renforcer et concrétiser clairement ce sentiment. En demandant que tous les nouveaux logements soient réalisés en zone de développement, cela impliquera que le canton contrôlera les prix de construction et de location, la surface, le nombre de pièces et les standards de construction, tout ça pour en faire les logements les moins chers possibles, au détriment des futurs locataires. Il en résulte des immeubles et des appartements sans aucune originalité. (...)

 

John Goetelen: La vieille femelle verte… de rage ? Regula Rytz mord la poussière, annonce la Tribune de Genève. Elle n’ira pas balancer ses miches sur les bancs du Conseil des États. La femelle LV a échoué. LV pour Les Verts, pas pour Louis Vuitton, malgré son patronyme homonyme d’un hôtel de luxe. (...) Maintenant, parler de Regula comme d’une vieille femelle qui balance ses miches est très culotté et limite impoli. On ne dit pas femelle mais femme. Et elle n’a que 57 ans. La fleur de l’âge. Il ne viendrait d’ailleurs à personne l’idée de traiter des politiciens hommes comme de vieux mâles. Ah, ben pourtant si. La Tribune de Genève titre: « Deux vieux mâles terrassent la reine verte ». Avec plus d’humour, la Tribune aurait pu écrire: « … terrassent la Fée Verte ». Ils ont peut-être bu un coup de blanc pour célébrer leur victoire. (...)

 

Maurice Ruben-Hayoun: Brian A. Catlos : Al-Andalus Voici une œuvre historique solide, très attendue, richement documentée et qui remet à l’endroit bien des visions idéologiques, identitaires, romanisées ou romancées d’un phénomène de civilisation unique en son genre, puisqu’il met en présence des représentants des trois monothéismes, judaïsme, christianisme et islma dans uns région stratégique de notre continent européen, l’Espagne musulmane dont les premiers pas se situent vers 711. (...) L’auteur insiste dans sa longue introduction sur la nécessité de bien analyser les sources primaires car elles émanent d’hommes qui détenaient alors le pouvoir dans cette région de l’Europe du sud. Les exclus, les persécutés, les humbles, n’ont laissé aucun témoignage faisant état des épreuves subies et qui auraient contrebalancé les témoignages officiels. Autant de dangers que l’historien doit apprendre à éviter ; il doit aussi se garder des délivrer des blâmes ou des satisfécits, ne pas se faire moralisateur ni se croire supérieur, mais adopter une approche critique. Par exemple, l’importance que revêt à cette époque l’appartenance confessionnelle : comment en mesurer la portée ? Est ce que cela excluait toute entente, toute alliance, même de circonstance, entre princes ou aristocrates de religion différente ? (...)

Les commentaires sont fermés.