Bruno Hubacher: Propagande

Imprimer

walter Lippmann.jpgBruno Hubacher: Propagande

John Goetelen: Internet, les rebelles et l’iPhone

Maurice-Ruben Hayoun: Thomas Kaufmann, une histoire de la Réforme

Daniel Warner: The Hillsborough Football Tragedy: Who is Responsible?

Philippe Souaille: 1982 : Tchernobyl, Reagan et Gorbatchev

Rémi Mogenet: Contes des mystères d'hiver à la Communauté des Chrétiens

Edmée Cuttat: ”And Then We Danced”, émancipation sexuelle entre rivalité et désir irrésistible

Bruno Hubacher: Propagande « Le processus décisionnel en démocratie doit être confié à une classe restreinte de technocrates en charge de la collecte et l’analyse de données empiriques, leur permettant de fabriquer un consensus. Leurs conclusions devront être transmises continuellement au pouvoir politique qui se chargera ensuite de les communiquer au public par l’art de la persuasion. » Dans son ouvrage « Public Opinion », paru en 1922, l’écrivain et journaliste new-yorkais Walter Lippmann, apôtre du libéralisme, mué en néolibéralisme entre temps, père du « journalisme moderne », développe cette thèse, selon laquelle le public serait incapable d’interpréter un monde devenu trop complexe pour lui, ce qui l’amènerait inévitablement à confier la pensée à des experts qui lui transmettront l’information dont il a besoin, une sorte de « despotisme éclairé » défendu par le philosophe Voltaire. Aujourd’hui les « technocrates », imaginés par Walter Lippmann, opèrent dans un nombre incalculable de « think tanks » (...)

 

John Goetelen: Internet, les rebelles et l’iPhone À Extinction Rebellion on n’a pas peur des contradictions. Combien avaient un iPhone en poche? Ou un Samsung? Au fait pourquoi ont-ils choisi Apple plutôt que Samsung ou Huawei? Et surtout pourquoi ne commencent-ils pas eux-mêmes à donner l’exemple? Quel exemple? (...)

 

Maurice-Ruben Hayoun: Thomas Kaufmann, une histoire de la Réforme (...) Cette analyse des débuts de la Réforme protestante (car il s’agit bien de cela en dépit de la multitude de chapelles qui surgirent de cette explosion de l’église romaine) montre, bien avant le moine de Wittenberg, que des voix s’étaient élevées au sein du bas clergé et des fidèles pour dénoncer avec plus ou moins de véhémence les abus des princes de l’église. Mais c’est bien le trafic des indulgences qui mit le feu aux poudres. ; et c’est peut-être cette coïncidence entre l’homme et l’événement qui fit l’histoire, une histoire qui allait changer non seulement la face de l’Europe mais aussi celle du monde. Certains, quelques années avant Luther, reprochaient déjà aux prélats romains leur superbe (Hoffart) et leur impudeur (Unkeuchheit), pour ne pas dire plus… En fait, cette Réforme avec une majuscule a ouvert la voie à un retour aux valeurs évangéliques, c’est la raison pour laquelle on parle, depuis ce temps là, de la religion évangélique : un retour aux valeurs authentiques du christianisme originel. (...)

 

Daniel Warner: The Hillsborough Football Tragedy: Who is Responsible? Who was responsible for the deaths of 96 people and the hundreds injured in the collapse of stands at a soccer match in England in 1989? A jury at the Preston Crown Court in England last week exonerated David Duckenfield for responsibility for the Hillsborough tragedy. A 1991 inquiry said it was accidental and not caused by the rush of Liverpool fans; a 2016 inquest said it was disorganization and negligence by the police who ordered one of the exit gates to be opened, and David Duckenfield, the match commander for the local police, was judged not guilty. When the verdict was announced, the son of one of the victims stood up and said: “I would like to know who is responsible for my father’s death, because someone is.” Who was that someone? The victims’ relatives still want to know. One can understand the feeling of the victims’ families. (...)

 

Philippe Souaille: 1982 : Tchernobyl, Reagan et Gorbatchev Pour le système soviétique, la rencontre à Genève de Reagan et Gorbatchev est celle de la dernière chance. Se réformer ou mourir, c'est sans doute la seule alternative, l'explosion de la centrale de Tchernobyl ayant asséné le coup de grâce à l'URSS. Mais si le communisme s'effondre, le totalitarisme n'est pas mort et les structures de pouvoir, les siloviki (littéralement les hormes en uniformes, police et services secrets) vont survivre à sa déconfiture et s'emparer du Kremlin après quelques années de flottement.

 

Rémi Mogenet: Contes des mystères d'hiver à la Communauté des Chrétiens Après les Contes de Dame Hiver au château d'Avully, Rachel Salter se produira à Confignon, dans le canton de Genève, à la chapelle de la Communauté des Chrétiens (Chemin de Sur-Beauvent, 4). Ce sera le dimanche 22 décembre, à 17 h. La Communauté des Chrétiens a été fondée en 1922 par des pasteurs protestants qui voulaient rénover leur culte selon les indications de Rudolf Steiner. Or, les Contes de Dame Hiver de Rachel Salter sont parfaitement adaptés aux choses inattendues que Rudolf Steiner disait de l’hiver – que c’était en cette saison que la terre se réveillait, que les forces de cristallisation étaient les plus fortes! (...) L’originalité de cette pensée est dans le rythme entre les forces d’en bas et les forces d’en haut: elles ne sont pas simultanées, comme on se l’imagine généralement dans un élan moniste (...)

 

Edmée Cuttat: ”And Then We Danced”, émancipation sexuelle entre rivalité et désir irrésistible A priori la danse folklorique géorgienne et la discipline de fer qu’impose un maître intransigeant à l’un de ses meilleurs adeptes ne sont pas de nature à provoquer un fol enthousiasme. C’est compter sans le talent de Levan Atkin, réalisateur suédois d’origine géorgienne, qui nous touche et nous séduit avec son troisième long métrage, And Then We Danced, récit d’une émancipation sexuelle sur fond de culture et de politique dans un Etat orthodoxe peu favorable à la liberté des mœurs. (...) And The We Danced, qui représentera la Suède aux Oscars, est le premier film LGBT en Géorgie, tourné à Tbilissi, la capitale. On rappellera que même si une loi a été promulguée pour protéger les minorités sexuelles, leur situation reste précaire dans le pays, comme l’évoque l’œuvre. (...)

Les commentaires sont fermés.