Eric Bertinat: Pannes de sport

Imprimer

trèfle blanc patinoire vu du ciel.jpgEric Bertinat: Pannes de sport

Edmée Cuttat: Anthony Hopkins et Jonathan Pryce s'affrontent avec passion dans ”Les deux papes”

Anne Cendre: Musée de Lausanne : extraits

Alain-René Arbez: Conte de Noël à Madagascar

Gorgui Ndoye: Une Sénégalaise, les handicapés de Rufisque et ses amis français

Gabriel Jaccard: Relations CH-UE: le point de rupture?

Philippe Souaille: L'Exemple Chinois

Pascal Décaillet: Les Verts, la liturgie, la bataille des mots

JF Mabut: Voilà 5 ans déjà que le Léman Express circule

Gérard Meyer: Quand aucun lobby ne vous protège !

Rolin Wavre: RTS et CFF donnent trop d'importance à leurs intérêts immobiliers

Eric Bertinat: Pannes de sport (...) Nous poursuivons la même politique depuis trente ans, une politique qui n'a guère été mise en perspective avec l'augmentation de la population (en 20 ans, plus de 100'000 personnes se sont installées dans notre canton). Chaque nouveau problème posé ne trouve plus de solution. Pour prendre un autre exemple que la mobilité, prenons celui du sport. Le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz a annoncé le report de la construction de la nouvelle patinoire à 2028. Voilà dix ans qu'elle aurait dû être construite. Ce nouveau délai conduira le HC Servette à de difficiles discussions avec la ligue nationale de hockey. Ce même magistrat, au lendemain de l'échec de la récente votation du Pré-du-Stand, n'a rien à proposer au FC Servette qui a perdra dans cette aventure ses terrains d'entraînement boueux de Balexert. (...)

 

Edmée Cuttat: Anthony Hopkins et Jonathan Pryce s'affrontent avec passion dans ”Les deux papes” (...) En principe, un pape meurt à la tâche. Il ne démissionne pas. A moins qu’il ne soit déposé, déporté, poussé ou contraint, comme neuf d’entre eux au cours des siècles, le dernier étant Grégoire XII en 1415. C’est pourquoi l’abdication de Benoit XVI, le 12 février 2013, a provoqué la stupeur générale. Ouvrant une nouvelle page de l'histoire de l'Eglise catholique, cette renonciation et l’élection un mois plus tard de l’archevêque de Buenos Aires Jorge Bergoglio, servent de base à une nouvelle production Netflix, Les deux papes. (...) L’opus dont on retiendra la finesse des dialogues, mais qui ne brille pas par sa mise en scène et auquel on reprochera sa longueur, vaut surtout par la remarquable prestation des deux protagonistes qui se livrent corps et âme lors de leurs rencontres. A côté d’Anthony Hopkins, Benoît cérébral tout en retenue, sinon coincé, mais d'une amabilité inattendue et se laissant aller à ses talents de pianiste, Jonathan Pryce campe un François physiquement plus vrai que nature, charismatique, plein d’humour, simple et modeste. (...)

 

Anne Cendre: Musée de Lausanne : extraits Après le contenant, le contenu. Retour au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne pour mettre en évidence quelques œuvres saisissantes à plus d’un titre. Choix totalement subjectif, car il y en aurait beaucoup d'autres à signaler. Je ne prends pas particulièrement en compte les orientations de l’exposition inaugurale, dans laquelle l’accent a été porté sur l’art des 20e et 21e siècles et où la balance penche fortement sur les tendances actuelles. Sur les 141 artistes présentés, près des deux tiers sont nés après 1900 et beaucoup appartiennent à la scène internationale. Tandis que neuf seulement sont nés avant 1800. Pour le 19e siècle, les artistes suisses, et principalement vaudois, sont prépodérants. On compte vingt-six femmes, surtout contemporaines, ce qui indique que les critères changent. (...)

 

Alain-René Arbez: Conte de Noël à Madagascar (...) Après les longues cérémonies de deuil qui réunirent tous les notables de la cour, Andrianjaka partit seul, méditer dans la forêt. Les oiseaux accompagnaient son passage de chants mélodieux, comme pour annoncer une bonne nouvelle imminente, malgré les apparences contraires. Car Andrianjaka longea la grande rizière royale, celle qui nourrissait tous les villages des collines sacrées environnantes, et il constata avec tristesse combien cette année, en raison des ouragans, la récolte de riz s’annonçait mauvaise. Le nouveau roi était inquiet pour son peuple. Il leva les yeux vers le ciel pour prier et demander à Zanahary de bénir le dur labeur des paysans qui avaient longuement repiqué le riz. C’est alors qu’un étrange phénomène se produisit dans l’atmosphère. (...) Mais l’un des aubergistes qui l’accueillit se moqua du projet maritime aventureux de Andrianjaka et lui demanda : « que penses-tu de l’histoire de Jonas, cet homme audacieux qui partit au loin mais qui se fit avaler par un monstre marin ? (...)

 

Gorgui Ndoye: Une Sénégalaise, les handicapés de Rufisque et ses amis français Quelques jours, avant la célébration, ce jour, 3 décembre, de la journée mondiale des handicapés, Madame Seynabou Ndiour, ancienne du lycée Abdoulaye Sadji, remettait un lot de fauteuils roulants à des femmes handicapées, de la la ville de Rufisque. Un geste hautement salué par les bénéficiaires. Vivant à Paris, depuis près de 25 ans, Mme Seynabou Ndiour a, toujours, à cœur de participer au développement de son pays notamment en ayant un impact direct sur les populations nécessiteuses. Le 15 novembre dernier, elle a procédé, ainsi, à l’occasion d’une cérémonie sobre, à la remise d’un don de matériel aux sociétaires de la Maison des handicapés de Keury Kao, Rufisque, qui en a tant besoin ! (...)

 

Gabriel Jaccard: Relations CH-UE: le point de rupture? Encore plus déplorable, la position de certains partis, Verts, PS (bien sûr), et même Vert-libéraux, qui souhaitent libérer la rançon "sans conditions". C'est ce qu'il s'appelle être piètre négociateur! Dommage… Si les partis suisses savaient encore se battre en phalange compacte vis-à-vis des oppresseurs au lieu de capituler séparément, alors on aurait peut-être une chance de lutter contre cette tyrannie-là!

 

Philippe Souaille: L'Exemple Chinois Quand Poutine vient chercher Kissinger à l'aéroport de Saint-Petersbourg pour le compte de son patron Sobtchak, en 1993, ils ont deux points communs: la langue allemande et le fait d'avoir tous deux représentés une puissance occupante en Allemagne. Pour le jeune loup, le vieux diplomate est un puit de science, mais en plus il a suivi de très près la mutation opérée en Chine par Deng Hsiao Ping, qui est parvenu à conserver le pouvoir au parti communiste, malgré le passage au capitalisme.

 

Pascal Décaillet: Les Verts, la liturgie, la bataille des mots (...) La première victoire des Verts, en Suisse, en cette année 2019, n'est pas tellement électorale (ils ont progressé, mais demeurent parfaitement minoritaires dans notre pays), non, c'est dans l'ordre des mots, des choix de terminologie, qu'elle va se nicher. "Transfert modal", "finance durable", "mobilité douce", "urgence climatique". Le latin d'église des Verts déteint sur les parvis. Il envahit la place publique, à commencer par le discours des autorités temporelles. Aujourd'hui, mercredi 4 décembre 2019, ça n'est rien moins que le gouvernement de la République et Canton de Genève qui, le plus sérieusement du monde, déclare "l'urgence climatique". Le Conseil d'Etat ne nous dit pas : "Nous allons faire ceci, ou cela", ou très peu, juste dans les grandes lignes. En ce jour de gloire, il affiche une posture rhétorique : "l'urgence climatique". (...)

 

JF Mabut: Voilà 5 ans déjà que le Léman Express circule Le 15 décembre prochain marquera le cinquième anniversaire de l'entrée en service du Leman Express. Souvenez-vous! Voté en 2002, le premier crédit de 970 millions, dont 55% à la charge de la Confédération en raison d'une clé de répartition signée en 1912, a rapidement fait l'objet d'une refonte stratégique initiée par la Berne fédérale. Le Conseil fédéral a alors réussi en 2003 à convaincre le canton de l'opportunité de modifier le tracé initial et de coupler cette nouvelle infrastructure ferroviaire reliant le réseau ferroviaire de la Haute-Savoie avec deux autres projets attendus par les Genevois depuis longtemps: la traversée autoroutière du lac et la suppression du cul de sac ferroviaire de l'aéroport. Pour une fois, les travaux ont été rondement menés. (...)

 

Gérard Meyer: Quand aucun lobby ne vous protège ! Malgré les trop nombreux braquages subis par les convoyeurs de fonds, la ministre de la justice, Simonetta Sommaruga, campe sur ses positions. Elle refuse systématiquement d’autoriser les véhicules lourds blindés car il faut, tenez-vous bien : « protéger la population contre le bruit routier ». Fichtre se dit-on. Merci Madame la ministre de vous soucier de notre sommeil. Et puis on avance dans l’article de la TDG sur le sujet et qu’apprend-on ? Qu’il y a en tout et pour tout 8-10 véhicules par nuit sur l’ensemble du territoire suisse ! Voilà un cas d’école où la Loi est ridiculement appliquée. (...)

 

Rolin Wavre: RTS et CFF donnent trop d'importance à leurs intérêts immobiliers La RTS va faire des efforts de rationalisation, c'est bien, c'est même une partie de ce qui lui est demandé. Une information de qualité mais aussi une saine gestion des deniers publics. Il ne faut cependant pas mettre la charrue avant les boeufs : la RTS doit faire de l'information, elle n'est pas une entreprise immobilière. De même, j'ai quelques raisons de croire que dans l'affaire de l'extension de la gare Cornavin, les CFF, autre fleuron du service public, tendent à accorder une importance exagérée à ses intérêts immobiliers et beaucoup moins au transports régulier et ponctuel des voyageurs. Du Léman Express vers l'aéroport notamment. (...)

Les commentaires sont fermés.