bertola

  • 26 février: Hafid Ouardiri répond à Kadhafi

    Imprimer

    ouardiri ezzeddine.pngHier soir, Marianne Grosjean en appelait aux musulmans de Suisse de rabattre le caquet à Kadhafi Sur son blog Jean-Noël Cuénod écrit "L’Hirsute des Sables, fait son intéressant". Tout un  programme!.

    Cet après-midi, Haykel Ezzeddine est allé demander son avis à Hafi Ouardiri, directeur de la Fondation de l'Entre-Connaissance pour connaître son avis sur la question et pour nous expliquer le sens du mot "Jihed". Je cite un extrait de sa réponse publiée sous le titre Hafidh Ouardiri répond à Kadhafi:

    (...) Nous musulmans de Suisse nous nous trouvons condamné à la double peine. Celle causée par ce type de provocation stupide  et celle venant de ceux, adeptes d'une politique populiste, qui saisiront cette occasion rêvée pour l'instrumentaliser contre nous comme ils savent bien le faire. Je crois que le véritable "jihad" à savoir « l'effort » qui devrait être fait de toute urgence est celui de réunir toutes les bonnes volontés de chaque côté pour régler au plus vite cette situation envenimée qui a des accents belliqueux pour régler ce problème, libérer l'otage emprisonné et rétablir des relations normales et fécondes entre les deux pays, pour l'Europe, pour le monde et pour tous les musulmans qui ne sont rien d'autres que des victimes prises en otages dans cette affaire à épisodes multiples.  Vivement la paix !"

    Ci-dessous la sélection des blogs Tribune des dernièes 24 heures. N'hésitez pas à cliquer sur les liens affichés dans la colonne de droite pour découvrir la richesse de notre blogosphère. Et sur les titres des citations pour accéder directement aux billets. Bonne lecture!

    Lundi 1er mars: les commentaires sont fermés sous cette note. Je regrette qu'une fois de plus quelques internautes croient devoir utiliser ce blog comme un défouloir. Le respect, y compris et même surtout le respect de l'opinion et de la croyance de ses interlocuteurs, ça change la vie. Merci de bien vouloir le noter.

    Lire la suite