blogosphère

  • Sami Aldeeb ne tient pas un blog citoyen

    Imprimer

    Aldeeb sami.jpgLe trafic des blogs reprend, écrivais-je dans mon dernier billet. J'aurais pu ajouter: les commentaires en revanche n'ont pas cessé durant les vacances et j'y suis pour quelque chose. Je pense aux commentaires qui s'affichent par centaines et même par milliers, au fil de l'an écoulé, sur le blog de Sami Aldeeb.

    "Savoir ou se faire avoir" est, selon son auteur, "un blog de débat critique principalement autour de l'islam". Il s'agit surtout d'un blog de croisé contre l'islam et ses adeptes. Quant au débat, il est fait généralement d'invectives et parfois d'insultes. C'est dommage, car le blog se veut et est en quelque sorte une vigie. Sans doute nécessaire.

    Depuis des mois, j'alerte l'auteur de ce blog du fait que son ton, certains de ses propos et surtout ceux de certains commentaires pourraient être considérés comme des atteintes à la liberté de croyance et des cultes, voire contrevenir à la loi contre le racisme (art 261 et 261 bis du code pénal) et évidemment aux conditions générales d'utilisation qui gouvernent la blogosphère de la Tribune...

     

    Lire la suite

  • 27 mars: J’ai rencontré Lucides à Carouge

    Imprimer

    Lucides café du marché.pngLa blogosphère de la Tribune? Quelques centaines de blogs, des milliers de notes et des dizaines de milliers de commentaires. Les commentaires de Lucides sont longs, documentés, intéressants. Je l’ai rencontré au Café du marché à Carouge. On lira ci-dessous son interview quelque peu augmentée par rapport à la version parue ce jour dans la Tribune de Genève*.

    L'occasion de revenir sur les commentaires et les commentateurs souvent anonymes qui font régulièrement couler beacoup de salives et d'encre ici et ailleurs. j'ai même à ce sujet récemment écrit la complainte du balayeur de blogs.

    Une plaie ces commentaires de la Tribune! C'est l'avis de quelques censeurs qui estiment que le monde peut s'arrêter à leur porte, à la haie de thuyas de leur jardin, aux portes à péage de la ville, ou à la frontière, que quelques vilains distraits voudraient ringardiser... Loin de moi l'idée d'une liberté d'expression absolue. C'est une fiction qu'exigent quelques internautes pour aussitôt en abuser et l'interdire aux autres.

    L'occasion aussi de rappeler aux blogueurs qu'ils sont en tant qu'éditeur de leur blog responsables de tous ce que leur blog contient y compris les commentaires. Ils trouveront ici quelques bons conseils pour mieux gérer cette question.

    * [En raison de l'opération "Suisse d'exception", la page Tribune des blogs paraîtra à une date ultérieure. Merci de votre compréhension.]

    Lire la suite