20 avril: Losio répond à Décaillet

Imprimer

masque double.pngPierre Losio s'était fait rare sur son blog Tout passe. Mais il se rat trappe en se jetant dans l'eau de la FAD où il nage d'ailleurs depuis plus longtemps que d'autres. Son billet s'intitule Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus rapidement. C'est une réponse à la chronique que Pascal Décaillet a publié lundi dans la Tribune à propos de la  Fondation d'Art Dramatique, opportun bouc-émissaire du choix sans doute cornélien du ou de la successeur de la ci-devant Anne Bisang, cheffe de la Comédie.

Une histoire dont je ne connais pas le texte qui se dit en coulisse qui semble plus important que celui qui est dit sur scène, tout comme le cher député Losio sait que les tractations des Pas-Perdus sont souvent plus fructueuse que les coups de gueule ou les effets de manche devant les caméras de Léman Bleu.

A lire donc tout comme les billets d'Antoine Vielliard chroniqueur précieux des coulisses et même des assemblées d'outre frontière, ceux de Guy Mettan, président du Grand Conseil qui s'aventure sur le terrain tout aussi miné de la gouvernance de la Suisse.

FAAAAD: Pierre Losio répond à Pascal Décaillet L’animateur des grandes surfaces politiques et commerciales s'est lâché lundi dans le quotidien bleu ; il s’en prend à la FAAAAD.(...) je suis le doyen d’activité de la Fondation d’Art Dramatique  y étant entré alors que mon parcours politique avait à peine commencé (mon parcours dis-je, car ma carrière est encore potentielle….. moi aussi j’ai de l’orgueil J) ; l’image de la pieuvre (visqueuse et repoussante) est utilisée à dessein pour influencer négativement l’opinion vis-à-vis de la FAD (pourquoi ne pas évoquer  l’Hydre de Lerne ? Ca n’existe pas et ça fait cultivé ?) ; quiconque a traîné ne serait-ce qu’un semestre sur les bancs de la Faculté des sciences sait que le parachute (fût-il doré) est inopérant dans le vide interstellaire où se meut la FAD ; le Conseil de la FAD (15 membres et pas 14) compte en son sein plusieurs professionnels ; la tentative de réduire le nombre des membres des conseils des établissements  de droit public a échoué en votation référendaire : c’est un signe, il pourrait en aller de même pour les fondations de droit public dont la modification des statuts doit passer devant le Conseil municipal et/ou le Grand Conseil (n’en déplaise à la CELAC et son tout récent avant-projet de loi sur la culture….mais ça pourrait se discuter)  ; le Conseil municipal de la Ville de Genève reçoit et étudie les comptes de la Fondation qui sont audités par le Contrôle financier de la Ville de Genève et remis également à l’Inspection cantonale des finances, les statuts de la Fondation sont votés par le Conseil municipal et le Grand Conseil ; il y a donc bien contrôle parlementaire direct et indirect ; sans avoir besoin de fréquenter les salles de musculation ni de fumer du Cenovis anabolisant, la Fondation sait se montrer ferme et déterminée si les circonstances l’exigent comme par exemple dans le cas délicat et récent du Théâtre Poche ; les décisions prises par le Conseil de la FAD ont apaisé les préoccupations légitimes du personnel et l’ambiance de travail.
Enfin, quant au gaspillage de l’argent des contribuables (on devine en coulisse, côté cour, la voix du conducator gominé), aucun des organes officiels de contrôle ne partage cette opinion….. et je produirai des chiffres quand le recours sera traité. Voili, voili …. pas très solide ce dossier…… décevant pour un professionnel de ce calibre.
« La politique n’est pas la gestion du réel mais le théâtre du désir »  (O.Py) …. et le désir d’obtenir la friteuse pour cette pieuvre reste encore inassouvi. C’est frustrant de devoir se contenter de brocarder… même si c’est avec talent, j’en conviens. Au fait, l’animateur des grandes surfaces politiques et commerciales aime-t-il le théâtre, lui qui avait boycotté la Revue du Grand Conseil parce qu’on l’y brocardait J ?

En attendant le président suisse… par Guy Mettan
(...) Le meilleur moyen de redonner du souffle et de la cohérence à l’action gouvernementale en contournant l’écueil de la votation populaire est de former des coalitions parlementaires plus cohérentes et dotées de lignes directrices plus claires : centre-droit avec l’UDC, ou centre-droit avec les socialistes et les Verts. Les deux alliances sont possibles, et pourraient même alterner dans le temps. Mais elles supposent beaucoup d’énergie gaspillée en initiatives et en referendums lancés par les partis exclus du pouvoir. C’est néanmoins une alternative crédible. En attendant qu’elle se réalise, saluons le geste de Doris Leuthard et dépêchons-nous de le mettre en œuvre. Nous aurions alors réalisé une petite réforme, mais une réforme salutaire quand même.

Conseil communautaire du Genevois et projet d'agglo par Antoine Vielliard
Lundi soir avait lieu le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes du Genevois. Un Conseil communautaire remarquable. (...) La présentation des PACA est remarquable aussi. Le travail technique impressionant. (...) Enfin, le Genevois franco suisse se donne les moyens de planifier son avenir plutôt que de le subir. (...) Pour autant, il ne faut pas faire preuve de trop de naïveté. Il ne s'agit pour l'instant que de rêve sur papier glacé qui demande à être traduit dans les faits. Or il y a encore beaucoup d'hypocrisie dans ce projet d'agglo. Une hypocrisie qu'il convient de clarifier.

Vers une Grande mosquée à Annemasse Anne Michel
Du projet à la réalisation, il n'y aurait qu'un pas.

Mompreneurs: une autre vision de l'entrepreunariat au féminin par Aurore Bui
Les mompreneurs sont un nouveau genre d'entrepreneures (entrepreneuses?). Ces créatrices d'entreprises se lancent, en général dans la période où elles ont des enfants en bas âge dans la création d'entreprises. Souvent, ce sont des services de vente en ligne qui sont créés. Tout d'abord parce que cette activité permet de travailler depuis la maison et ainsi (au moins sur le principe) d'avoir des horaires flexibles et potentiellement plus de temps avec leur enfant. Ensuite parce qu'en tant que jeunes mamans, on se rend soudainement compte qu'il existe somme toute peu d'offres pour les femmes enceintes et les jeunes mamans. Alors on a l'envie de créer ce dont on manque... Ce mouvement aurait pu rester confidentiel, mais il n'en est rien. Après un succès aux états-unis, le concept a envahi la France et s'étendra peut-être à d'autres pays. Mais pourquoi ce phénomène est-il intéressant?

Un jour sans viande ni poisson et un dimanche sans avion par JF Mabut
Les Verts vaudois demandent une Journée hebdomadaire sans viande ni poisson dans les réfectoires scolaires. Objectif avoué: (re)découvrir le goût en ménageant l'environnement! (...) L'autre sujet qui court les rues ou plutôt qui décolle c'est l'idée - nuage oblige - d'instaurer un dimanche sans avion par mois. Vous pouvez voter à ce sujet sur le site de la Tribune. Encore qu'on ne voit pas pourquoi on choisit le dimanche, pourquoi pas le mardi ou le vendredi?

Baromètre 2010 « Baromètre romand du développement durable » par Charly Schwarz 
Le « Baromètre romand du développement durable » est le résultat de la première étude de marché quantitative et qualitative sur le comportement, les attentes et la compréhension des Romands en matière de développement durable. L’objectif est d'offrir un panorama exhaustif et représentatif des sensibilités et tendances en la matière et en termes de consommation.

Les confessions du Pape Benoît XVI aux journalistes par Gorgui Ndoye
La plaidoirie du Pape Benoît XVI, en route pour Malte, en faveur de ses sœurs et frères d'Afrique noire et d'ailleurs, mérite d'être soulignée. Ces milliers d'immigrés échouant sur l'île de Malte, ce petit pays européen où il s'est rendu, ont eu droit au message du chef de l'Eglise. Malte, dont on sait, abrite des camps de rétention d'immigrés "dans l'attente qu'on statue sur leur sort sans pouvoir ni sortir ni travailler", est un lieu bien indiqué pour perpétuer l'enseignement de Jésus Christ Le Sauveur qui s'est sacrifié pour ses semblables. (...)

Génial ! par  Michel A. Sommer
Le directeur des CFF souhaite que les tarifs augmentent encore, les fins de mois des trains en Suisse étant trop difficiles. Pour des grands parents qui veulent emmener leurs petits enfants à Bâle visiter le zoo, en comptant tout ce qu'il faut pour passer une journée agréable, mais sans excès, il faut bien compter cinq cents francs...

«La Suisse n’a pas besoin d’héliski» par Alain Rouiller
Plus de 14'000 signatures contre un «hélidorado" la pétition de l’ATE, Mountain Wilderness, Pro Natura et du WWF Suisse.

Vous avez aimé le stade de la Praille ? par Pascal Holenweg
Vous adorerez le centre sportif de Plan-les-Ouates !

Un seul hôpital universitaire en Suisse Romande ? par Bertrand Buchs
La chance de notre canton, c’est d’être la capital naturelle d’une importante région englobant la Haute Savoie et une partie de l’Ain. Pour que Genève puisse donner la pleine mesure de sa structure hospitalière, il faut naturellement renforcer la collaboration transfrontalière. Il est également possible de réfléchir à la présence d’un seul hôpital universitaire, mais sur 2 sites. Ce qui permettrait de garder 2 facultés de médecine (diminuer les places de formation serait catastrophique pour la Suisse Romande). La question n’est pas simple, mais une réponse devra être obligatoirement donnée dans l’avenir. Les coûts de la santé l’exigent.

Volcan par John Goetelen
Mystérieux F 16 et verre ressemblant à du verre...

Une pinède à orchidée à Chancy par Danielle Bertola
Saviez-vous que dans les bois de Chancy, on trouve une pinède à orchidée directement issue des pâturages d’antan, une flore bien diversifiée ainsi qu’une ancienne forêt alluviale des bords du Rhône? Et dans les Teppes de Verbois, on peut les trouver ces fameuses orchidées: des Ophrys abeilles, et des Orchis singes....

La vie d'un policier ne vaut qu'un arbre sur lequel les responsabilités étatiques ne vont pas rester, telles des "feuilles mortes". par Walter Schlechten
Le suicide malheureux de Markus Reinhardt est une affaire classée. Le Temps et le journal 20 Minutes en parlent un peu, et pourtant personne n'est choqué par les conclusions de la sous-commission de gestion qui a élaboré le rapport d'enquête.

CEVA : quand Perrette se réveille… par Pascal Décaillet
(...) Ce qui est plus troublant, ce sont les réactions de nos entrepreneurs. Soudain, très protectionnistes. Soudain, se souvenant qu’il existe une frontière. Soudain, très soucieux des conditions salariales obligatoires à Genève. Soudain, rappelant que notre canton est un îlot de cherté, ce dont en effet nul ne doute. Soudain, sensibles au chômage des ouvriers locaux. Soudain, craignant les sous-traitances.

Changer de vi(ll)e ! Par Julien Cart
Fourmillements incessants, vacarme ininterrompu, précipitation aveugle : bienvenue en ville. L’agglutinement absurde de centaines de milliers de personnes au sein de métropoles grandissantes résume à lui seul la perte de sens dont sont victimes nos sociétés occidentales basées sur la croissance et l’hyperproduction.

Goldman Sachs ??? Pffff, déjà oublié..
par Thomas Veillet

Les commentaires sont fermés.