Médias sociaux : quels impacts à Genève et au Proche -Orient?

Imprimer

daher joseph et salwan paola.jpgJoseph Daher et Paola Salwan; lui est blogueur et chercheur, elle est co-fondatrice du blog Café Thawra. Deux jeunes qui vivent entre deux mondes, l'Occident et l'Orient. Ils donneront ce mercredi soir à 19h30, à la librairie l’Olivier, rue de Fribourg, les premiers résultats de leurs recherches sur l’impact des médias sociaux auprès des jeunes au Proche-Orient. La libanaise Maya Zankoul, illustratrice et designer graphique, auteure du blog et du livre Amalgam www.mayazankoul.com apportera aussi son témoignage.

Djemâa Chraïti édite le blog «Pâquis j’adoooore», un blog qui a débouché sur du concret. Et pas seulement à Genève comme elle le raconte sur son autre blog regardscroises.blog.tdg.ch.  Il m'ont aussi invité à faire part de mon expérience. Trois ans de blogs sur la plateforme de la Tribune de Genève, dont ce webzine essaie depuis le début de cette année de restituer les meilleurs billets.

Quelques chiffres donc. Plus de 2000 blogs créés en trois, mais en vérité seule une petite moitié a publié des billets dignes d'intérêt. Deux cents ou trois cents résistent et publient plus ou moins régulièrement. Pour ces blogueurs au long court, le carnet de bord interactif est avant tout une discipline, une aventure éditoriale, une aide à la réflexion, une manière de garder une trace des idées et des réflexions qui leur traversent la tête, une manière de prendre date dans le débat public, d'y apporter sa contribution. C'est aussi l'occasion d'échange avec des internautes qu'on aurait sans doute jamais rencontrés.

Beaucoup ont abandonné sous toute sorte de prétextes. Manque de temps, manque d'inspiration, difficulté de gérer la liberté d'expression. Qui expose s'expose dit-on. Rien n'est moins vrai dans l'univers des blogs. Quelques internautes tout imbus de leurs "Sciences" se font redresseurs de torts, assènent leur vérité et parfois se croient permis de manier l'insulte. Ils sont détestables. Ils ont découragé bien des blogueurs ou servi de prétexte à des retraits prudents.

L'anonymat anime régulièrement les débats. Daniel Cornu, médiateur des éditions Edipresse, plaide pour la fin de l'anonymat. Il n'y a pas de raison qu'un blog hébergé par un journal soit traité différemment que les lettes de lecteurs. Sans doute. C'est oublier qu'une des conquêtes de la démocratie est le vote à bulletin secret.

L'audience des blogs fait aussi débat. Elle varie selon l'instrument de mesure que l'on utilise. Le tracking sur le web n'est pas une science exacte. Selon Xiti, les blogs créent un peu moins de 5% du trafic du site de la Tribune exprimé en pages vues. Plus de 520'000 pages vues par mois, plus de 210'000 visiteurs uniques par mois. Les dix blogs les plus lus dépassent 5000 pages vues par mois. Sans doute ce score pourrait-il être augmenté si tous faisaient la promotion de leur journal interactif.

blog xiti 30j 10 mai 10.jpg

Commentaires

  • Bonjour à tous. Je retiens un seul chiffre. Les blogs représentent 5% des pages vues de la TdG. En tenant compte, on en connaît pas le chiffre, que parmi ces 5% il y a sûrement un grand nombre de blogueurs qui surfent à l'interne entre eux et des commentateurs anonymes ou pas (toujours les mêmes) qui viennent déposés leurs critiques ou injures, je suis personnellement déçu de ce chiffre. Cela veut dire que l'immense majorité de la population n'a aucun intérêt pour les idées données, la créativité offerte par nos blogs. Et c'est bien dommage. Beaucoup de gens se plaignent du conformisme de la presse officielle, disent que l'on tourne en rond, que ce sont toujours les mêmes qui sont invités sur les plateaux. Et quand des personnalités émergent en marge du système, nada. La population n'a aucune curiosité pour ces étranges animaux qui viennent perturber le cirque médiatique et son zoo humain officiel. Il faudrait peut-être que les médias officiels (radio-télévisions) invitent de temps à autre un blogueur, une blogueuse, pour donner le goût à la population de venir s'informer en marge des grands médias. Qu'en pensez-vous, ami(e)s blogueurs, blogueuses?

    P.S. Pas d'aigreur d'estomac en ce qui concerne mes stats. Zahia a fait exploser ses jolis formes pour me donner une...non je ne l'écrirai pas. enfin bref, mon blog a fait connaissance avec l'étranger... Bonne journée à tous.

  • A propos de l'anonymat sur les blogs, que Daniel Cornu voudrait très judicieusement abolir :
    Lorsque vous dites "C'est oublier qu'une des conquêtes de la démocratie est le vote à bulletin secret", l'objection est irrecevable :

    Depuis quand les insultes anonymes et les grossièretés récurrentes déversées systématiquement sur les blogs par des trolls que la tdg refuse de museler, sont-elles des "conquêtes de la démocratie" ?
    Je sollicite votre réponse, merci d'avance !

  • @ Santo Capon: Défendre l'anonymat n'est évidemment pas défendre les insultes. Certes censurer les internautes anonymes réduira sans doute les insultes sur le net, mais le remède risque d'être pire que le mal. La réalité c'est que dans notre société libérale avancée, la liberté d'expression n'est pas accessible à tous également. Les insultes doivent être combattus par les blogueurs qui doivent effacer les messages les plus discourtois. Je le leur rappelle d'ailleurs régulièrement sur le blog des blogs http://webzine.blog.tdg.ch. Une récente mise à jour de notre plate-forme permet d'ailleurs de faire le ménage plus facilement. J'espère que notre forum s'en trouvera un peu assaini. Bonne journée

  • @JF Mabut.

    Une démocratie par pertes et profits ? La vision est un peu cynique.

    Aussi bien que moi, vous savez qu'une démocratie digne de ce nom doit être responsable, à titre individuel et collectif.
    Le paradoxe que vous cultivez, consiste à donner la liberté d'expression à des gens qui n'ont pas d'identité !
    Cette logique de l'absurde est à l'image d'une époque qui encourage toutes les lâchetés sous couvert de liberté renforcée.

    Ce n'est pas en nivelant par le bas comme vous le faites actuellement, que la blogosphère TDG gagnera en audience et en crédibilité.

    En abolissant l'anonymat des commentateurs aussi bien que des titulaires de blogs, vous ferez de ce terrain-là le digne prolongement de votre journal-papier, et beaucoup plus de gens viendront les consulter tout naturellement, et non pas seulement 5% de votre lectorat !

  • les blogs sont quand même le reflet parfait de notre société actuelle en suisse et montre bien notre façon de voir les choses, de voir l'actualité, les tendances...alors certes il y a, et il y aura toujours des abus, reste que les blogs nous reflète l'opinion général du peule, des habitants, des ptis gens quoi...;-)

  • @ Santo Cappon. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je milite pour que les internautes abandonnent la culture de l'anonymat qui est la leur. Mais en trois ans de gestion des blogs de la Tribune, j'ai dû me rendre à l'évidence. Les gens ont le choix soit de se taire soit de prendre - à leur avis - à des risques qu'ils ne veulent ou ne peuvent pas encourir. La logique est sans doute absurde, mais nous ne vivons pas dans un monde idéal. En outre, la grosse majorité des commentaires anonymes sont intéressants. Seuls quelques internautes abusent du système. Avant donc d'interdire la circulation, je compte sur les blogueurs pour faire la police chez eux. Ils sont responsables de tout ce qui est publié sur leur blog. Quant au 5% de lecteurs, il faut plutôt s'en réjouir. La rubrique sportive fait moins et je ne vous parle pas de la culture ou du tirage moyen des livres qui font salon. Quant aux rubriques Genève et Monde qui recueillent la meilleure audience, les articles les plus lus ces 30 derniers jours ne dépassent pas 40'000 personnes. Or le meilleur blogueur de la Tribune atteint ce score. L'article sur Frank Ribéry dans de beaux draps a été lu par 10'000 internautes. Les 10 blogueurs les plus lus dépassent ce score.

  • Dans le cas de l'islamophobie et du Proche-Orient, les billets et les commentaires anonymes me paraissent particulièrement intolérables lorsqu'ils ne sont pas assumés.

    A l'heure où des gens s'engagent nommément face à ces problèmes graves,en signant des pétitions et des appels, en mouillant leur chemise, payant de leurs personnes en défandant leurs idées qu'ils assument becs et ongles, toutes voiles dehors avec les risques que cela suppose, il n'y a aucune raison qu'en face d'eux se répandent lâchement et sans risque, des anonymes qui, la plupart du temps, véhiculent des idées extrémistes qui court-circuitent et polluent un véritable débat propre à faire avancer les choses.
    Je vous signale qu'en la matière, une demi-douzaine de trolls, toujours les mêmes, parasitent le débat depuis plus d'une année.

    Si je voulais être l'avocat du diable je dirais :
    Oui mais, si l'on supprime cette demi-douzaine de trolls qui représentent 80% des commentaires, ça ferait dramatiquement baisser la fréquentation quantitative des commentaires aux blogs concernés. Est-ce que je me trompe ?

  • Soyez cohérent, cher Santo Cappon, soit les trolls font augmenter l'audience soit ils la restreignent comme vous le postuliez dans un commentaire précédent en argumentant qu'un forum sans trolls verrait son audience augmenter. Mais ne nous arrêtons pas à ce genre de considérations. Oui il faut faire le ménage et refuser les commentaires abscons, discourtois ou hors propos. Une fois encore c'est la tâche des blogueurs. Ils disposent comme déjà indiqué désormais d'un nouvelle outil pratique pour le faire. J'espère que notre forum s'en portera mieux. Cela dit, les libelles incendiaires et diffamatoires n'ont pas attendu l'Internet pour se répandre. Au plaisir de vous lire un jour peut-être sur un blog de la Tribune.

  • Concernant l'anonymat, je fus très surprise de l'acharnement de plusieurs personnes de la blogosphère à notre encontre, pourtant, plusieurs blogueurs publient anonymement et sont sur la fiche des invités.on ne leur fait pourtant aucune remarques.

  • @JF Mabut.
    C'est vous qui ne m'avez pas compris. Je n'ai pas dit que les trolls augmentent l'audience, mais que sur l'audience existante ils représentent 80% des commentaires. J'ai dit aussi que sans eux, cette même audience augmenterait sans doute, dans le prolongement naturel du journal-papier.

    Cela dit : pourquoi la règle que vous défendez sur vos blogs n'est-elle pas appliquée à votre courrier des lecteurs dans la julie ? Deux poids, deux mesures ? Jekyll & Hyde ?

Les commentaires sont fermés.